BRIBES EN LIGNE
a claude b.   comme un titre : il infuse sa pour anne slacik ecrire est depuis ce jour, le site       su un tunnel sans fin et, à les petites fleurs des d’abord l’échange des un jour, vous m’avez       je d’un côté       sur madame dans l’ombre des  pour le dernier jour  au travers de toi je "ah ! mon doux pays, carles li reis en ad prise sa depuis le 20 juillet, bribes ouverture d’une dans ce pays ma mère aucun hasard si se  la toile couvre les i en voyant la masse aux ne faut-il pas vivre comme  zones gardées de  tu vois im font chier chaque jour est un appel, une   ciel !!!! j’ai ajouté accoucher baragouiner madame chrysalide fileuse antoine simon 15       que normal 0 21 false fal       dans       la la langue est intarissable       o troisième essai et quando me ne so itu pe l’illusion d’une f les marques de la mort sur l’art n’existe quand c’est le vent qui passent .x. portes, de sorte que bientôt       "       avant       je lorsque martine orsoni dernier vers aoi je suis   anatomie du m et li emperere s’est       le dans le train premier  la lancinante où l’on revient carissimo ulisse,torna a    si tout au long en ceste tere ad estet ja  les trois ensembles     extraire       le j’ai changé le     après nos voix légendes de michel de toutes les carmelo arden quin est une c’est ici, me Éléments - la pureté de la survie. nul agnus dei qui tollis peccata toutes sortes de papiers, sur       le       la bientôt, aucune amarre merci à marc alpozzo pour maxime godard 1 haute pour jacqueline moretti, jusqu’à il y a pour ma       "   est-ce que       le cet article est paru antoine simon 25 madame, on ne la voit jamais       la     cet arbre que le geste de l’ancienne, le temps passe dans la trois (mon souffle au matin antoine simon 5     le   un vendredi       dans le grand combat :       le       la tout est possible pour qui de pareïs li seit la pour martine, coline et laure "si elle est on cheval pour andré villers 1) dernier vers aoi ] heureux l’homme  martin miguel vient       sous je ne saurais dire avec assez vertige. une distance pour lee       m̵   j’ai souvent vedo la luna vedo le la tentation du survol, à l’impression la plus lancinant ô lancinant antoine simon 7 madame des forêts de granz est li calz, si se À max charvolen et antoine simon 30 dans le patriote du 16 mars recleimet deu mult 13) polynésie toutefois je m’estimais il y a tant de saints sur    seule au quatre si la mer s’est à sylvie   pour le prochain merci au printemps des       il mais non, mais non, tu  hier, 17   je ne comprends plus      & quatrième essai rares       en un gardien de phare à vie, au encore une citation“tu     pluie du   au milieu de dans les carnets nous lirons deux extraits de station 5 : comment comme une suite de i.- avaler l’art par le 26 août 1887, depuis dernier vers aoi   un les dessins de martine orsoni       une soudain un blanc fauche le ainsi va le travail de qui mise en ligne d’un reprise du site avec la genre des motsmauvais genre       des quatre archanges que les plus terribles passet li jurz, si turnet a     l’é       dans madame déchirée si j’étais un un verre de vin pour tacher mougins. décembre a propos de quatre oeuvres de  les premières       " pour marcel       la pur ceste espee ai dulor e 1 la confusion des     de rigoles en   d’un coté, le franchissement des ce madame, vous débusquez macles et roulis photo 4 siglent a fort e nagent e et encore  dits a la fin il ne resta que       force comme un préliminaire la chaises, tables, verres, j’ai parlé la poésie, à la macles et roulis photo 6 la force du corps, il pleut. j’ai vu la   si vous souhaitez six de l’espace urbain,       maquis inoubliables, les trois tentatives desesperees au labyrinthe des pleursils pour jean-louis cantin 1.- dernier vers que mort 1) notre-dame au mur violet       bruyan glaciation entre dans les écroulements j’ai donc  le "musée       longte les lettres ou les chiffres deux ajouts ces derniers je n’ai pas dit que le à dernier vers aoi       j̵ je suis occupé ces dernier vers aoi       fourr& a propos d’une je n’hésiterai le coeur du nous serons toujours ces ce va et vient entre  les éditions de       longte       apr&eg antoine simon 17       ce ouverture de l’espace       jonath toulon, samedi 9     vers le soir c’est la chair pourtant       pav&ea dernier vers aoi bal kanique c’est       je me …presque vingt ans plus clers est li jurz et li la liberté s’imprime à la lecture de sainte   né le 7 eurydice toujours nue à saluer d’abord les plus       deux     &nbs ils sortent   le 10 décembre       parfoi       cerisi et que vous dire des     [1]  certains prétendent mouans sartoux. traverse de monde imaginal,       mouett entr’els nen at ne pui i mes doigts se sont ouverts “dans le dessin     m2 &nbs les dernières       entre     le cygne sur on croit souvent que le but bel équilibre et sa alocco en patchworck © pure forme, belle muette, avant propos la peinture est  monde rassemblé dernier vers aoi       gentil clere est la noit e la       dans si elle est belle ? je ….omme virginia par la deuxième apparition la fraîcheur et la d’un bout à    7 artistes et 1 pour philippe       tourne dernier vers aoi antoine simon 32 c’est seulement au et si au premier jour il le travail de bernard dernier vers aoi coupé en deux quand pour yves et pierre poher et dans le monde de cette "je me tais. pour taire. et tout avait fontelucco, 6 juillet 2000 et ces   en grec, morías le bulletin de "bribes exode, 16, 1-5 toute une il faut dire les dans les rêves de la “le pinceau glisse sur l’instant criblé       un viallat © le château de f les rêves de se placer sous le signe de c’est la distance entre Être tout entier la flamme la question du récit       quand errer est notre lot, madame,  le grand brassage des allons fouiller ce triangle pour pierre theunissen la       bonhe       pour   3   

les ainsi fut pétrarque dans les avenues de ce pays f toutes mes quant carles oït la pour nicolas lavarenne ma       &agrav le passé n’est     les provisions c’est une sorte de       une  au mois de mars, 1166 le ciel de ce pays est tout c’était une 1257 cleimet sa culpe, si 1- c’est dans ainsi alfred…       un a toi le don des cris qui station 7 : as-tu vu judas se       l̵       apparu nice, le 18 novembre 2004 ce texte m’a été ce jour-là il lui dernier vers aoi a la libération, les   la production       arauca bernadette griot vient de dans les hautes herbes   encore une       la intendo... intendo ! reflets et echosla salle patrick joquel vient de       ruelle c’est parfois un pays au lecteur voici le premier cet article est paru dans le je serai toujours attentif à       alla       bonheu iloec endreit remeint li os madame est toute f les feux m’ont rare moment de bonheur, cher bernard   ces notes tout à fleur d’eaula danse       six j’ai en réserve  pour de fragilité humaine. et il parlait ainsi dans la pour max charvolen 1)   maille 1 :que       la à propos “la       &     dans la ruela cinq madame aux yeux il arriva que antoine simon 26  née à de soie les draps, de soie       " et combien 5) triptyque marocain percey priest lakesur les ce 28 février 2002. et je vois dans vos     nous des voiles de longs cheveux "et bien, voilà..." dit  l’écriture je m’étonne toujours de la la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Matisse

Matisse

Dernière publication : 16 mars 2009.
Les 3 derniers articles : IV. Les îles de l’âge , III. Les caresses de la paix , II. Les yeux du voyageur .
Les 3 articles les plus lus : II. Les yeux du voyageur , III. Les caresses de la paix , IV. Les îles de l’âge .

  • MICHEL BUTOR

    I. Le fauve tranquille

    1) Notre-Dame au mur violet (1902) Je suis né le31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis, une petite ville du Nord. C’était encore le Second Empire. J’ai passé mon enfance parmi les châles des Indes ornés (...)

  • MICHEL BUTOR

    II. Les yeux du voyageur

    5) Triptyque marocain (1912) J’ai fait naturellement mes premiers voyages outremer en bateau, mais dès que j’ai vu des avions j’en ai rêvé. Un simple saut à Londres nous donne une révélation du monde (...)

  • III. Les caresses de la paix

    7) Porte-fenêtre à Collioure (1914) C’est la guerre. C’est encore cette question de santé qui m’oblige à rester à l’arrière. Je ne suis pas dans les tranchées, mais quand même. Les camarades sont moins (...)

  • MICHEL BUTOR

    IV. Les îles de l’âge

    13) Polynésie (1946) Nice - le Havre - New York. De là Chicago, Los Angeles, San Francisco où embarquement sur le Tahiti qui fera naufrage trois mois plus tard. C’était il y a déjà des années. Avant (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette