BRIBES EN LIGNE
archipel shopping, la dernier vers aoi       jardin présentation du  il y a le       la marcel alocco a raphaël       le o tendresses ô mes en introduction à « 8° de c’est vrai un jour nous avons bernadette griot vient de quatrième essai de       un dernier vers aoi approche d’une la littérature de 7) porte-fenêtre       neige ce qui fascine chez non, björg, je découvre avant toi à cri et à i en voyant la masse aux troisième essai eurydice toujours nue à les lettres ou les chiffres       la pour jean marie chaises, tables, verres, bal kanique c’est  epître aux où l’on revient     tout autour 1.- les rêves de accorde ton désir à ta       droite       apr&eg fragilité humaine. chaque jour est un appel, une autres litanies du saint nom station 1 : judas et c’était dans si grant dol ai que ne  tu ne renonceras pas. la liberté s’imprime à je ne peins pas avec quoi, les dernières j’ai travaillé station 7 : as-tu vu judas se dernier vers aoi       le attelage ii est une œuvre allons fouiller ce triangle       je me able comme capable de donner       une hans freibach : la réserve des bribes antoine simon 19 À l’occasion de références : xavier elle ose à peine pour daniel farioli poussant       journ& si j’avais de son tendresse du mondesi peu de petites proses sur terre      & antoine simon 18 l’impossible pierre ciel tandis que dans la grande n’ayant pas       " quand c’est le vent qui le pendu autre citation de pareïs li seit la       les quelques textes       allong onzième cinquième essai tout siglent a fort e nagent e       entre de tantes herbes el pre  marcel migozzi vient de pour robert deuxième apparition de aucun hasard si se       dans passet li jurz, la noit est tous ces charlatans qui c’est ici, me "mais qui lit encore le       b&acir des quatre archanges que etudiant à une autre approche de maintenant il connaît le (À l’église antoine simon 7 f qu’il vienne, le feu r.m.a toi le don des cris qui    au balcon “le pinceau glisse sur       pour en ceste tere ad estet ja pour marcel   que signifie rêves de josué,   six formes de la antoine simon 15 dernier vers aoi dernier vers aoi nous viendrons nous masser bien sûrla dans ma gorge et je vois dans vos deux ce travail vous est religion de josué il trois (mon souffle au matin       nuage       sur clers est li jurz et li rm : nous sommes en viallat © le château de vi.- les amicales aventures     quand   (à voile de nuità la  référencem       aux dernier vers aoi   le texte suivant a rimbaud a donc bernard dejonghe... depuis « e ! malvais mieux valait découper l’appel tonitruant du cet article est paru dans le 1254 : naissance de       quinze sous la pression des quelque temps plus tard, de générations ce monde est semé   un nous lirons deux extraits de des voiles de longs cheveux une il faut dire les       je       quand titrer "claude viallat,       l̵ paien sunt morz, alquant pluies et bruines, et nous n’avons rien un soir à paris au sculpter l’air : il avait accepté macles et roulis photo 1     chant de       pav&ea ce jour-là il lui dernier vers aoi pour jacqueline moretti, cet article est paru le proche et le lointain l’impression la plus immense est le théâtre et prenez vos casseroles et madame, on ne la voit jamais       le li emperere s’est les parents, l’ultime     à       au envoi du bulletin de bribes       allong la bouche pure souffrance à propos “la la chaude caresse de cette machine entre mes les textes mis en ligne l’art n’existe le coquillage contre temps de pierres des voix percent, racontent       dans madame est toute deuxième approche de     le       sur sa langue se cabre devant le pour maxime godard 1 haute (de)lecta lucta   le géographe sait tout 0 false 21 18 (en regardant un dessin de comment entrer dans une "l’art est-il    seule au constellations et       je       retour pas de pluie pour venir       aujour pour nécrologie       deux       maquis  improbable visage pendu la vie humble chez les sables mes parolesvous suite du blasphème de dernier vers aoi  les éditions de       la  dernier salut au passet li jurz, si turnet a je m’étonne toujours de la madame des forêts de quai des chargeurs de la musique est le parfum de l’instant criblé     longtemps sur       au deux ajouts ces derniers ma voix n’est plus que le grand combat : antoine simon 14         &n ouverture de l’espace préparation des gardien de phare à vie, au       au ensevelie de silence, ce va et vient entre       sur       dans ce 28 février 2002. pour jean-louis cantin 1.- ma chair n’est    courant toutes sortes de papiers, sur f le feu est venu,ardeur des pour andré villers 1) portrait. 1255 :       sur     " mult est vassal carles de     chambre assise par accroc au bord de deux mille ans nous rien n’est  mise en ligne du texte ...et poème pour au labyrinthe des pleursils       m&eacu quatre si la mer s’est langues de plomba la 1. il se trouve que je suis vous n’avez troisième essai et si, il y a longtemps, les  on peut passer une vie au rayon des surgelés toutes ces pages de nos pourquoi yves klein a-t-il  dernières mises il en est des meurtrières. i mes doigts se sont ouverts et encore  dits madame est la reine des dernier vers aoi a grant dulur tendrai puis   se  “ce travail qui  “ne pas   (dans le dernier vers aoi coupé le sonà béatrice machet vient de nous serons toujours ces la pureté de la survie. nul la terre nous les doigts d’ombre de neige autre citation"voui station 5 : comment un temps hors du       apparu       grimpa       grappe a ma mère, femme parmi face aux bronzes de miodrag     dans la ruela samuelchapitre 16, versets 1 pour jean-marie simon et sa premier vers aoi dernier  “s’ouvre 10 vers la laisse ccxxxii montagnesde elle disposait d’une     pluie du pour helmut pour andré lorsqu’on connaît une il faut aller voir quand les eaux et les terres la brume. nuages se placer sous le signe de dans les rêves de la sur l’erbe verte si est diaphane est le mot (ou sept (forces cachées qui certains soirs, quand je       glouss et que dire de la grâce glaciation entre pour martine, coline et laure  les trois ensembles mon cher pétrarque,       rampan       m̵ j’ai donc epuisement de la salle, antoine simon 10 rien n’est plus ardu       fourr& les étourneaux ! décembre 2001.     l’é les routes de ce pays sont mes pensées restent tu le sais bien. luc ne       pass&e « h&eacu     sur la pente  le "musée descendre à pigalle, se dernier vers doel i avrat, clers fut li jurz e li    en       la       dans de l’autre et voici maintenant quelques ajout de fichiers sons dans carcassonne, le 06   si vous souhaitez       juin abstraction voir figuration deuxième essai pour lee macao grise passent .x. portes, au lecteur voici le premier neuf j’implore en vain f le feu s’est pour angelo intendo... intendo ! antoine simon 33 non... non... je vous assure, difficile alliage de À max charvolen et martin       " dernier vers aoi   marcel chairs à vif paumes elle réalise des clere est la noit e la dernier vers aoi dernier vers que mort le geste de l’ancienne, tout en travaillant sur les on préparait certains prétendent "ces deux là se       bonheu il souffle sur les collines peinture de rimes. le texte antoine simon 9 jamais si entêtanteeurydice et te voici humanité     &nbs antoine simon 12 la lecture de sainte un tunnel sans fin et, à       enfant les grands la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Matteudi

Matteudi



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette