BRIBES EN LIGNE
des voiles de longs cheveux       l̵ station 5 : comment  la lancinante   on n’est       six   pour olivier polenta  les premières "si elle est tant pis pour eux. station 1 : judas je crie la rue mue douleur       la       à non, björg, ce qui fascine chez g. duchêne, écriture le       pour rêve, cauchemar, "la musique, c’est le du bibelot au babilencore une elle disposait d’une prenez vos casseroles et   je ne comprends plus un homme dans la rue se prend elle ose à peine de soie les draps, de soie rare moment de bonheur,   voici donc la cinquième essai tout « 8° de       pav&ea     le cygne sur f le feu m’a a ma mère, femme parmi pour michèle     le je ne sais pas si la deuxième édition du       sur le bien sûrla       chaque réponse de michel en cet anniversaire, ce qui       vu attendre. mot terrible.   marcel générations avec marc, nous avons quant carles oït la carcassonne, le 06 dernier vers aoi vedo la luna vedo le a la femme au la terre a souvent tremblé 0 false 21 18       dans dernier vers aoi bernadette griot vient de à bernadette       la       &ccedi l’illusion d’une f le feu s’est carles respunt :  hors du corps pas le pendu       &agrav lorsqu’on connaît une       nuage le lent déferlement aux george(s) (s est la normalement, la rubrique un temps hors du le 26 août 1887, depuis       va après la lecture de macles et roulis photo 3 7) porte-fenêtre mise en ligne mesdames, messieurs, veuillez dont les secrets… à quoi       entre dimanche 18 avril 2010 nous dernier vers aoi li quens oger cuardise il faut aller voir       le un tunnel sans fin et, à mon travail est une une fois entré dans la   jn 2,1-12 :       la       il   que signifie un besoin de couper comme de il y a tant de saints sur       les       baie merci à la toile de  tu ne renonceras pas. hans freibach : derniers vers sun destre sept (forces cachées qui mais non, mais non, tu les dessins de martine orsoni       la   (dans le les grands depuis ce jour, le site petit matin frais. je te rêves de josué, dernier vers aoi       un on trouvera la video     pourquoi       &n je dors d’un sommeil de deuxième essai le mise en ligne d’un       m̵ mult ben i fierent franceis e       j̵    nous       apparu marcel alocco a j’ai changé le religion de josué il premier vers aoi dernier       su douce est la terre aux yeux coupé le sonà     rien je n’ai pas dit que le       sur si elle est belle ? je deuxième approche de  le "musée le glacis de la mort pour maxime godard 1 haute       l̵ dans les rêves de la autres litanies du saint nom       l̵ on a cru à c’est une sorte de (elle entretenait pour yves et pierre poher et temps de bitume en fusion sur f dans le sourd chatoiement n’ayant pas des quatre archanges que c’est la peur qui fait pour helmut       &n (dans mon ventre pousse une       bruyan       neige franchement, pensait le chef,       &agrav  au travers de toi je ma chair n’est quand il voit s’ouvrir, cher bernard       &agrav les plus terribles pour julius baltazar 1 le buttati ! guarda&nbs la fonction, et si tu dois apprendre à références : xavier 5) triptyque marocain j’ai longtemps able comme capable de donner bal kanique c’est frères et l’existence n’est       st j’ai relu daniel biga,         &n       fourr&       je     après       mouett trois tentatives desesperees dans le monde de cette     [1]  la légende fleurie est légendes de michel       (       dans cet article est paru dans le de la nos voix       deux j’arrivais dans les       p&eacu etudiant à       dans     un mois sans je t’ai admiré, et il fallait aller debout leonardo rosa       ma dernier vers aoi       dans halt sunt li pui e mult halt deux ce travail vous est soudain un blanc fauche le pour gilbert "le renard connaît antoine simon 32 c’est pour moi le premier il n’y a pas de plus   dits de les avenues de ce pays dernier vers aoi la danse de tandis que dans la grande       la  dans toutes les rues       le ici. les oiseaux y ont fait temps de pierres errer est notre lot, madame,       banlie r.m.a toi le don des cris qui     son pour andré villers 1)  de la trajectoire de ce j’ai ajouté antoine simon 25 l’homme est le soleil n’est pas derniers pour marcel la fraîcheur et la       apr&eg       maquis antoine simon 2 quand les mots sors de mon territoire. fais les dernières le 23 février 1988, il f toutes mes dernier vers doel i avrat, je suis dans ce pays ma mère attention beau il en est des meurtrières. (la numérotation des À max charvolen et mi viene in mentemi patrick joquel vient de ils avaient si longtemps, si bientôt, aucune amarre diaphane est le       au       en « h&eacu et nous n’avons rien la réserve des bribes ma mémoire ne peut me       sous i mes doigts se sont ouverts un titre : il infuse sa       le deuxième tromper le néant  c’était edmond, sa grande       "    regardant quel ennui, mortel pour il était question non "moi, esclave" a  la toile couvre les f qu’il vienne, le feu       pass&e issent de mer, venent as a grant dulur tendrai puis c’est la chair pourtant l’art n’existe certains prétendent       " rien n’est plus ardu à j’ai donné, au mois À peine jetés dans le pour angelo       sur pour mon épouse nicole assise par accroc au bord de ainsi va le travail de qui constellations et       parfoi là, c’est le sable et « voici À perte de vue, la houle des  les œuvres de     &nbs c’est seulement au les dieux s’effacent du fond des cours et des le 26 août 1887, depuis dans le pain brisé son dernier vers aoi madame est la reine des arbre épanoui au ciel       aux 1257 cleimet sa culpe, si nous serons toujours ces   pour théa et ses dernier vers aoi       &agrav quelque chose pas facile d’ajuster le dernier vers aoi quatrième essai de c’est vrai       grimpa il y a des objets qui ont la dans les carnets       les deux ajouts ces derniers antoine simon 28 bernard dejonghe... depuis reflets et echosla salle nous savons tous, ici, que pour andré une errance de trois (mon souffle au matin a la libération, les apaches :       soleil la lecture de sainte À la loupe, il observa       le madame a des odeurs sauvages pure forme, belle muette,       et tu       bonheu il y a dans ce pays des voies 1.- les rêves de clers est li jurz et li ecrire les couleurs du monde madame porte à       au       devant       le et te voici humanité juste un l’ami michel       grappe je meurs de soif       un la bouche pure souffrance pour anne slacik ecrire est siglent a fort e nagent e       la a propos d’une « e ! malvais face aux bronzes de miodrag eurydice toujours nue à dernier vers aoi   le ciel de ce pays est tout vue à la villa tamaris il en est des noms comme du   ces sec erv vre ile karles se dort cum hume deuxième suite       un glaciation entre       jardin passent .x. portes, al matin, quant primes pert granz est li calz, si se nous avons affaire à de ajout de fichiers sons dans abstraction voir figuration quai des chargeurs de la liberté s’imprime à vous avez       fleure marché ou souk ou     pluie du ils sortent pour maguy giraud et  dernières mises bien sûr, il y eut seins isabelle boizard 2005 carissimo ulisse,torna a en 1958 ben ouvre à accoucher baragouiner la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Miguel

Miguel

Dernière publication : 6 janvier 2012.
Les 3 derniers articles : 6 janvier 2012 , ART ET TERRITOIRE , Temps disjoint .
Les 3 articles les plus lus : Un art du retrait , ART ET TERRITOIRE , Lettres à Katy Rémy .

info portfolio

Jean-François Dubreuil et Martin Miguel
  • Cinq petits pans de mur

    Date de rédaction : juin 1996
    I Mes doigts se sont ouverts à l’ombre des rues chargées de tous les âges du monde murs murs bruine de mots éclaboussant de sens brûlant de tout ce qui né d’avant les mots s’impose à nos sens (...)

  • Un art du retrait

    Première publication : juillet 2001 / Notes et correspondance
    A propos d’une exposition d’œuvres de Max Charvolen et Martin Miguel Chez André et Maryse Candela Il y a dans cette exposition, deux ou trois leçons que je veux retenir : elles concernent la (...)

  • Trouées

    Date de rédaction : août 2003
    texte gravé sur plexi transparent, coloré, fixé sur un béton traité de 20x20. 2 séries de 12 pièces uniques. 2003.

  • Lettres à Katy Rémy

    Date de rédaction : décembre 1996
    Katy Rémy demandait pour son "Jardin Littéraire" des textes ornées d’une lettrine d’artiste. Avec Martin Miguel nous lui avons donné ces "Lettres". Chaque lettrine est un béton de (...)

  • MICHEL BUTOR

    Pile et face

    ou passer les bornes

    pour Martin Miguel Peinture ? Sculpture ? Comme il était facile au XIXème siècle de faire la différence ! D’abord la peinture était plate, aussi lisse que possible et bien contenue dans son cadre (...)

  • Contrepas

    Oeuvre croisée avec Martin Miguel
    Clefs : Miguel

  • ALAIN FREIXE

    Temps disjoint

    / Bibliophilie
    Tout est toujours en ordre en la terre compacte et nous restons à perte de vue à perte de nom en suspension à cause des coups à cause de tout ce qui nous bat le cœur dans le temps disjoint (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    ART ET TERRITOIRE

    Première publication : septembre 2010 / Monographies
    MARTIN MIGUEL ART ET TERRITOIRE UN ART DU TERRITOIRE Durant l’été 2010, Miguel propose deux réalisations monumentales complémentaires : l’occupation d’une salle du château-musée de Cagnes sur mer (dans (...)

  • 6 janvier 2012

    Martin Miguel vient d’ajouter sur son site des photos de notre dernier travail commun... Ces "silence de météore" ont été présentés en décembre par Jean Paul Aureglia, dans sa galerie, (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette