BRIBES EN LIGNE
quando me ne so itu pe morz est rollant, deus en ad         &n gardien de phare à vie, au l’éclair me dure, i en voyant la masse aux dernier vers aoi je me souviens de dorothée vint au monde fragilité humaine. il n’était qu’un   voici donc la jamais si entêtanteeurydice     les provisions ...et poème pour raphaël tu le saiset je le vois il aurait voulu être       deux  le livre, avec mesdames, messieurs, veuillez deuxième apparition 0 false 21 18       la les cuivres de la symphonie les durand : une le temps passe dans la     cet arbre que       longte …presque vingt ans plus bernard dejonghe... depuis  jésus edmond, sa grande  monde rassemblé ce qui importe pour tromper le néant du bibelot au babilencore une  il y a le guetter cette chose siglent a fort e nagent e me dans les rêves de la ne pas négocier ne le galop du poème me la lecture de sainte pour mireille et philippe que d’heures dans l’innocence des  dans toutes les rues chercher une sorte de quand il voit s’ouvrir, nous savons tous, ici, que deuxième       grimpa « voici mult est vassal carles de et il parlait ainsi dans la je suis occupé ces       que des voix percent, racontent quelques textes le travail de bernard histoire de signes . normalement, la rubrique dans la caverne primordiale carles respunt :     depuis je sais, un monde se pour michèle aueret mi viene in mentemi voudrais je vous les grands le nécessaire non dans le respect du cahier des langues de plomba la rêves de josué, tout en travaillant sur les       il voile de nuità la ainsi va le travail de qui pour martine       coude       rampan accorde ton désir à ta pour m.b. quand je me heurte le lent déferlement vue à la villa tamaris je rêve aux gorges       la       reine générations au matin du c’est le grand epuisement de la salle,  née à  les premières et ma foi, paien sunt morz, alquant a toi le don des cris qui      & la gaucherie à vivre, alocco en patchworck © le recueil de textes temps où le sang se       je me  on peut passer une vie pierre ciel au rayon des surgelés ils s’étaient bal kanique c’est un verre de vin pour tacher f le feu est venu,ardeur des pour michèle gazier 1       assis « pouvez-vous et te voici humanité à la bonne       deux     sur la pente pour marcel bruno mendonça comme un préliminaire la f dans le sourd chatoiement "l’art est-il j’ai perdu mon (josué avait lentement journée de (vois-tu, sancho, je suis pour michèle gazier 1) je suis bien dans immense est le théâtre et deuxième suite d’ eurydice ou bien de dernier vers aoi dans les horizons de boue, de toute une faune timide veille lentement, josué genre des motsmauvais genre même si en 1958 ben ouvre à       entre vous n’avez dernier vers aoi pour jean-louis cantin 1.- approche d’une       la dessiner les choses banales ainsi fut pétrarque dans les parents, l’ultime le 28 novembre, mise en ligne tandis que dans la grande       ruelle a claude b.   comme pas facile d’ajuster le je t’enfourche ma "et bien, voilà..." dit  les œuvres de branches lianes ronces la langue est intarissable   ciel !!!!       au références : xavier       su les avenues de ce pays vous dites : "un le coquillage contre s’égarer on   six formes de la antoine simon 6 en introduction à macles et roulis photo les dieux s’effacent mougins. décembre dieu faisait silence, mais un besoin de couper comme de juste un mot pour annoncer tous ces charlatans qui sur l’erbe verte si est antoine simon 28       sur li quens oger cuardise iloec endreit remeint li os       bonheu à sylvie       j̵ antoine simon 26 la danse de maintenant il connaît le qu’est-ce qui est en  au travers de toi je tout à fleur d’eaula danse allons fouiller ce triangle essai de nécrologie, tout le problème mille fardeaux, mille une errance de "la musique, c’est le on peut croire que martine saluer d’abord les plus pour andré dernier vers aoi mouans sartoux. traverse de i.- avaler l’art par  pour de les textes mis en ligne se reprendre. creuser son "moi, esclave" a j’ai relu daniel biga,       maquis dernier vers aoi polenta     pourquoi       va       &agrav "ah ! mon doux pays, recleimet deu mult       au       le voici des œuvres qui, le     oued coulant       ce troisième essai et cliquetis obscène des       apr&eg    de femme liseuse 13) polynésie pour anne slacik ecrire est ce jour là, je pouvais       montag  il est des objets sur dernier vers aoi avec marc, nous avons    7 artistes et 1 jusqu’à il y a ne faut-il pas vivre comme on a cru à je reviens sur des il y a des objets qui ont la l’homme est « 8° de    en onze sous les cercles carcassonne, le 06 al matin, quant primes pert   que signifie dans le monde de cette les lettres ou les chiffres pour julius baltazar 1 le       " chairs à vif paumes coupé en deux quand     " très malheureux... sors de mon territoire. fais       ...mai  “ce travail qui je suis macles et roulis photo 6 à la mémoire de merci à marc alpozzo   anatomie du m et       ce trois tentatives desesperees tout mon petit univers en mult ben i fierent franceis e béatrice machet vient de cher bernard quand les eaux et les terres la force du corps, a la fin il ne resta que monde imaginal, il ne reste plus que le 1.- les rêves de s’ouvre la la bouche pleine de bulles    seule au     de rigoles en station 1 : judas seins isabelle boizard 2005 dernier vers aoi pour raphaël rita est trois fois humble.   pour théa et ses on préparait il s’appelait préparation des c’est parfois un pays antoine simon 2 le 2 juillet quatrième essai de elle disposait d’une     à il existe au moins deux antoine simon 18 ma voix n’est plus que il était question non a ma mère, femme parmi       vu       grappe     chambre pour jean gautheronle cosmos descendre à pigalle, se     un mois sans il n’y a pas de plus       midi       il couleur qui ne masque pas toi, mésange à vous avez 1) notre-dame au mur violet depuis le 20 juillet, bribes rien n’est l’art c’est la a dix sept ans, je ne savais la liberté de l’être dans les carnets   l’oeuvre vit son  référencem  l’exposition        vu des voiles de longs cheveux dernier vers aoi f le feu m’a temps de pierres dans la dans le train premier art jonction semble enfin granz est li calz, si se il tente de déchiffrer, le franchissement des 1- c’est dans dernier vers aoi   paroles de chamantu   est-ce que dernier vers aoi r.m.a toi le don des cris qui    regardant la bouche pure souffrance 5) triptyque marocain dernier vers aoi le 26 août 1887, depuis l’appel tonitruant du je dors d’un sommeil de     extraire pour antoine simon 13       ils avaient si longtemps, si présentation du toute trace fait sens. que iv.- du livre d’artiste madame, c’est notre le bulletin de "bribes   j’ai souvent l’instant criblé là, c’est le sable et un soir à paris au tout est prêt en moi pour nous dirons donc li emperere par sa grant suite du blasphème de     &nbs  dans le livre, le       " la prédication faite on croit souvent que le but ce poème est tiré du       pour poème pour       en je n’ai pas dit que le ….omme virginia par la pour mon épouse nicole     ton pas de pluie pour venir les plus terribles       une dernier vers aoi  ce qui importe pour raphaël et que vous dire des certains soirs, quand je       pourqu poussées par les vagues il existe deux saints portant non, björg, le lent tricotage du paysage montagnesde la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Miguel

Miguel

Dernière publication : 6 janvier 2012.
Les 3 derniers articles : 6 janvier 2012 , ART ET TERRITOIRE , Temps disjoint .
Les 3 articles les plus lus : Pile et face , Cinq petits pans de mur , Lettres à Katy Rémy .

info portfolio

Jean-François Dubreuil et Martin Miguel
  • Cinq petits pans de mur

    Date de rédaction : juin 1996
    I Mes doigts se sont ouverts à l’ombre des rues chargées de tous les âges du monde murs murs bruine de mots éclaboussant de sens brûlant de tout ce qui né d’avant les mots s’impose à nos sens (...)

  • Un art du retrait

    Première publication : juillet 2001 / Notes et correspondance
    A propos d’une exposition d’œuvres de Max Charvolen et Martin Miguel Chez André et Maryse Candela Il y a dans cette exposition, deux ou trois leçons que je veux retenir : elles concernent la (...)

  • Trouées

    Date de rédaction : août 2003
    texte gravé sur plexi transparent, coloré, fixé sur un béton traité de 20x20. 2 séries de 12 pièces uniques. 2003.

  • Lettres à Katy Rémy

    Date de rédaction : décembre 1996
    Katy Rémy demandait pour son "Jardin Littéraire" des textes ornées d’une lettrine d’artiste. Avec Martin Miguel nous lui avons donné ces "Lettres". Chaque lettrine est un béton de (...)

  • MICHEL BUTOR

    Pile et face

    ou passer les bornes

    pour Martin Miguel Peinture ? Sculpture ? Comme il était facile au XIXème siècle de faire la différence ! D’abord la peinture était plate, aussi lisse que possible et bien contenue dans son cadre (...)

  • Contrepas

    Oeuvre croisée avec Martin Miguel
    Clefs : Miguel

  • ALAIN FREIXE

    Temps disjoint

    / Bibliophilie
    Tout est toujours en ordre en la terre compacte et nous restons à perte de vue à perte de nom en suspension à cause des coups à cause de tout ce qui nous bat le cœur dans le temps disjoint (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    ART ET TERRITOIRE

    Première publication : septembre 2010 / Monographies
    MARTIN MIGUEL ART ET TERRITOIRE UN ART DU TERRITOIRE Durant l’été 2010, Miguel propose deux réalisations monumentales complémentaires : l’occupation d’une salle du château-musée de Cagnes sur mer (dans (...)

  • 6 janvier 2012

    Martin Miguel vient d’ajouter sur son site des photos de notre dernier travail commun... Ces "silence de météore" ont été présentés en décembre par Jean Paul Aureglia, dans sa galerie, (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette