BRIBES EN LIGNE
(dans mon ventre pousse une       quinze (josué avait lentement dans l’innocence des archipel shopping, la pour michèle gazier 1 régine robin, je t’enfourche ma troisième essai       &agrav vous n’avez       coude nous serons toujours ces l’impossible entr’els nen at ne pui de prime abord, il antoine simon 21 pour marcel le passé n’est   que signifie       la et combien       au écrirecomme on se encore une citation“tu     quand tendresses ô mes envols pour le prochain basilic, (la       sous     l’é les amants se au rayon des surgelés et tout avait un soir à paris au       je me deuxième essai le attelage ii est une œuvre en introduction à le lent tricotage du paysage       j̵ pure forme, belle muette,   encore une dans le train premier dans les carnets       il       le     " i.- avaler l’art par si elle est belle ? je l’appel tonitruant du Éléments -       la dernier vers aoi tes chaussures au bas de villa arson, nice, du 17 (josué avait madame déchirée si tu es étudiant en coupé en deux quand     le  les éditions de       "       bonhe       retour       la ce paysage que tu contemplais pour egidio fiorin des mots j’ai parlé pour m.b. quand je me heurte eurydice toujours nue à madame est toute douze (se fait terre se f le feu s’est       les il souffle sur les collines s’égarer on fin première       nuage 1) notre-dame au mur violet m1       ouverture d’une   d’un coté,  hors du corps pas dans le pain brisé son la liberté s’imprime à pour michèle pour qui veut se faire une envoi du bulletin de bribes le galop du poème me     longtemps sur “dans le dessin       et tu       sur       le       apr&eg       fleur vous êtes des voiles de longs cheveux       dans ço dist li reis : d’ eurydice ou bien de paroles de chamantu soudain un blanc fauche le     &nbs « pouvez-vous station 1 : judas       l̵     le cygne sur dernier vers aoi antoine simon 32 et  riche de mes béatrice machet vient de depuis ce jour, le site il semble possible je suis occupé ces les lettres ou les chiffres f tous les feux se sont la liberté de l’être j’ai changé le  c’était  de même que les siglent a fort e nagent e le scribe ne retient thème principal :       aujour pour yves et pierre poher et  l’exposition  je t’ai admiré, "et bien, voilà..." dit       sur il existe au moins deux comme ce mur blanc au labyrinthe des pleursils et je vois dans vos six de l’espace urbain, sainte marie, de la 1) la plupart de ces  la toile couvre les       m̵ lancinant ô lancinant (vois-tu, sancho, je suis que d’heures quatrième essai de on trouvera la video a la fin il ne resta que traquer pour frédéric bernadette griot vient de même si dernier vers aoi  dernier salut au       pass&e  pour le dernier jour dernier vers aoi où l’on revient juste un marché ou souk ou trois tentatives desesperees rossignolet tu la la mort d’un oiseau. branches lianes ronces     du faucon maintenant il connaît le cinq madame aux yeux un jour, vous m’avez mult ben i fierent franceis e polenta chaque jour est un appel, une cyclades, iii° je serai toujours attentif à macles et roulis photo 6 un tunnel sans fin et, à mesdames, messieurs, veuillez dernier vers que mort ensevelie de silence,       object   en grec, morías on cheval     les provisions       dans         or ce texte se présente       baie la danse de   on n’est avant dernier vers aoi cher bernard nice, le 8 octobre les plus terribles si j’étais un temps où le sang se       les     après encore la couleur, mais cette madame est une un jour nous avons o tendresses ô mes   né le 7 li emperere s’est l’évidence     pourquoi diaphane est le (ô fleur de courge... sept (forces cachées qui pour andré villers 1)     [1]  cet article est paru a grant dulur tendrai puis       &n   pour théa et ses la littérature de etait-ce le souvenir   je ne comprends plus le soleil n’est pas       je me il ne sait rien qui ne va buttati ! guarda&nbs       dans à cri et à dorothée vint au monde quatre si la mer s’est dans ma gorge  le livre, avec journée de autres litanies du saint nom  je signerai mon       allong       &agrav deuxième essai dans les hautes herbes du fond des cours et des À perte de vue, la houle des et que vous dire des douce est la terre aux yeux   (dans le à bernadette       la le vieux qui une errance de  les premières deuxième approche de a dix sept ans, je ne savais aucun hasard si se   pour adèle et station 5 : comment bal kanique c’est tendresse du mondesi peu de     au couchant       quand la musique est le parfum de     dans la ruela   1) cette vous dites : "un       parfoi effleurer le ciel du bout des temps de bitume en fusion sur il tente de déchiffrer, madame a des odeurs sauvages       le viallat © le château de       la pur ceste espee ai dulor e "pour tes       bien dernier vers aoi "mais qui lit encore le temps de pierres pour alain borer le 26 la route de la soie, à pied, on dit qu’agathe je suis celle qui trompe       s̵ dernier vers aoi pas même a propos d’une clers fut li jurz e li       pass&e premier vers aoi dernier si grant dol ai que ne je n’ai pas dit que le des quatre archanges que intendo... intendo ! moi cocon moi momie fuseau allons fouiller ce triangle madame porte à et…  dits de       marche       la pas facile d’ajuster le  “la signification    tu sais  tu vois im font chier       au lu le choeur des femmes de le temps passe dans la       magnol l’illusion d’une raphaËl au lecteur voici le premier merle noir  pour la question du récit granz est li calz, si se       une       la in the country à propos des grands 1.- les rêves de   iv    vers       sur raphaël       longte "le renard connaît pour andrée 10 vers la laisse ccxxxii ce monde est semé et ces (de)lecta lucta   mille fardeaux, mille       apparu « 8° de       il le 23 février 1988, il f les rêves de  au travers de toi je       maquis l’homme est ma mémoire ne peut me quand sur vos visages les de toutes les       dans le 26 août 1887, depuis       m̵ toulon, samedi 9 je t’enlace gargouille bribes en ligne a présentation du  les œuvres de la pureté de la survie. nul antoine simon 6       &agrav franchement, pensait le chef, max charvolen, martin miguel  ce mois ci : sub dernier vers aoi quand les mots     ton       va     un mois sans dimanche 18 avril 2010 nous la vie est dans la vie. se deux ajouts ces derniers j’ai donc pour philippe       vu       soleil a claude b.   comme bruno mendonça là, c’est le sable et mougins. décembre temps où les coeurs ajout de fichiers sons dans g. duchêne, écriture le pour jean-louis cantin 1.- le 15 mai, à    il samuelchapitre 16, versets 1 je crie la rue mue douleur noble folie de josué, ] heureux l’homme monde imaginal, pour martin sixième nécrologie le samedi 26 mars, à 15 la brume. nuages deuxième on peut croire que martine quand vous serez tout       object d’un bout à       cette       su carles respunt : saluer d’abord les plus " je suis un écorché vif.       crabe- mieux valait découper       assis alocco en patchworck © la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Monet

Monet



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette