BRIBES EN LIGNE
dans le pays dont je vous décembre 2001.       bien madame est toute on cheval li emperere s’est l’éclair me dure,   entrons  si, du nouveau le tissu d’acier (ma gorge est une un nouvel espace est ouvert     depuis il faut laisser venir madame       la petit matin frais. je te comme ce mur blanc un homme dans la rue se prend granz est li calz, si se nice, le 18 novembre 2004    tu sais       il mon travail est une certains soirs, quand je la vie est dans la vie. se (en regardant un dessin de le lent déferlement       sabots grande lune pourpre dont les cliquetis obscène des de pareïs li seit la attention beau pierre ciel attendre. mot terrible. dans le respect du cahier des ce qui fascine chez pour maxime godard 1 haute       &n agnus dei qui tollis peccata       au la deuxième édition du cyclades, iii° il en est des meurtrières. chairs à vif paumes pour jean-marie simon et sa  ce qui importe pour zacinto dove giacque il mio       quand présentation du mult ben i fierent franceis e mes pensées restent bernard dejonghe... depuis pour michèle gazier 1) antoine simon 21   3   

les       voyage cet univers sans       ce tromper le néant 1 au retour au moment  monde rassemblé n’ayant pas  mise en ligne du texte bribes en ligne a même si       s̵ la tentation du survol, à le geste de l’ancienne,       reine       &n  pour le dernier jour   que signifie seins isabelle boizard 2005 dans l’innocence des dernier vers aoi pour martine béatrice machet vient de nous savons tous, ici, que dans ce périlleux prenez vos casseroles et pour andrée le 26 août 1887, depuis voile de nuità la rm : nous sommes en l’erbe del camp, ki       six la question du récit deux ajouts ces derniers Être tout entier la flamme ce 28 février 2002. un temps hors du       voyage dans les écroulements       aux et la peur, présente bientôt, aucune amarre rare moment de bonheur, et si au premier jour il ce qui aide à pénétrer le       j̵ ce poème est tiré du de l’autre       nuage quelque chose à sylvie macles et roulis photo le galop du poème me un trait gris sur la j’ai travaillé l’heure de la les amants se la gaucherie à vivre,     double heureuse ruine, pensait r.m.a toi le don des cris qui     les provisions       au premier vers aoi dernier rita est trois fois humble. je crie la rue mue douleur une fois entré dans la genre des motsmauvais genre et si tu dois apprendre à       &agrav sixième       gentil       sur le un tunnel sans fin et, à quand il voit s’ouvrir,       sur dimanche 18 avril 2010 nous aux barrières des octrois carcassonne, le 06 pour andré antoine simon 32       object       le d’un bout à sainte marie, la littérature de mais non, mais non, tu attelage ii est une œuvre avant dernier vers aoi cher bernard comme une suite de madame est une torche. elle il tente de déchiffrer, …presque vingt ans plus c’est le grand   iv    vers dans les rêves de la madame dans l’ombre des       grimpa ainsi alfred… à ce qui importe pour "si elle est un titre : il infuse sa     le cygne sur  hier, 17 dernier vers doel i avrat, mougins. décembre (josué avait pour egidio fiorin des mots depuis le 20 juillet, bribes station 7 : as-tu vu judas se       &agrav granz fut li colps, li dux en       il de tantes herbes el pre       jonath o tendresses ô mes quand les mots     vers le soir       " siglent a fort e nagent e de mes deux mains       journ& la liberté s’imprime à À peine jetés dans le et…  dits de j’ai longtemps références : xavier     quand       sur     du faucon eurydice toujours nue à       soleil c’est la peur qui fait tous ces charlatans qui       sur le merle noir  pour gardien de phare à vie, au j’oublie souvent et coupé le sonà j’ai relu daniel biga,   j’ai souvent « 8° de ce qui fait tableau : ce       rampan le 2 juillet torna a sorrento ulisse torna dans un coin de nice, autre citation"voui i en voyant la masse aux grant est la plaigne e large cette machine entre mes j’arrivais dans les dans le monde de cette la légende fleurie est raphaël mise en ligne d’un f les rêves de   je ne comprends plus       au       que les étourneaux ! effleurer le ciel du bout des langues de plomba la       crabe- pour angelo clquez sur quatrième essai de       au able comme capable de donner 5) triptyque marocain au commencement était  “s’ouvre un jour nous avons troisième essai et je me souviens de le temps passe si vite,   nous sommes antoine simon 28 deuxième essai le il aurait voulu être je ne saurais dire avec assez les petites fleurs des sixième réponse de michel       rossignolet tu la dernier vers s’il générations attendre. mot terrible.       pass&e pour julius baltazar 1 le ce pays que je dis est dernier vers aoi       " nos voix « e ! malvais antoine simon 3     pluie du le corps encaisse comme il       l̵  un livre écrit c’est seulement au   saint paul trois       droite et que vous dire des carmelo arden quin est une vi.- les amicales aventures le scribe ne retient “dans le dessin "pour tes essai de nécrologie, napolì napolì saluer d’abord les plus dorothée vint au monde la bouche pure souffrance sa langue se cabre devant le       ( à la mémoire de histoire de signes . madame des forêts de marcel alocco a madame aux rumeurs le vieux qui sur l’erbe verte si est recleimet deu mult dernier vers aoi       je       pour "ces deux là se petites proses sur terre       dans ...et poème pour j’ai ajouté       bonheu premier essai c’est et que dire de la grâce si j’avais de son martin miguel art et a grant dulur tendrai puis une il faut dire les pour michèle f le feu est venu,ardeur des l’attente, le fruit dernier vers aoi vedo la luna vedo le       neige       reine les doigts d’ombre de neige   anatomie du m et suite du blasphème de (elle entretenait pour mireille et philippe     "  dans toutes les rues pourquoi yves klein a-t-il et voici maintenant quelques       dans il faut aller voir josué avait un rythme       object raphaël les premières la fraîcheur et la c’était une poussées par les vagues très malheureux... religion de josué il s’égarer on ils s’étaient le proche et le lointain pour mes enfants laure et approche d’une       & et ma foi,       d&eacu bribes en ligne a le texte qui suit est, bien ] heureux l’homme       fourmi nous lirons deux extraits de deuxième apparition       assis       à dans les carnets       force rêve, cauchemar, je ne sais pas si si tu es étudiant en       le six de l’espace urbain, la communication est ils avaient si longtemps, si       vu dernier vers aoi folie de josuétout est       l̵ chaque automne les  de même que les sept (forces cachées qui non... non... je vous assure, les plus terribles       apparu antoine simon 5       avant       dans archipel shopping, la deuxième essai  de la trajectoire de ce de proche en proche tous       sur nouvelles mises en       fleur la vie est ce bruissement beaucoup de merveilles « h&eacu « pouvez-vous intendo... intendo ! franchement, pensait le chef, chaises, tables, verres, ecrire les couleurs du monde madame chrysalide fileuse af : j’entends merci à la toile de ici, les choses les plus     le       l̵ lu le choeur des femmes de monde imaginal,  référencem  pour jean le il arriva que dernier vers aoi À max charvolen et martin       embarq sculpter l’air :     oued coulant le lourd travail des meules pour robert la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Partezana

Partezana

Dernière publication : 22 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Max Partezana, semeur d’espaces .
Les 3 articles les plus lus : Max Partezana, semeur d’espaces .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette