BRIBES EN LIGNE
tout en vérifiant le 2 juillet d’ eurydice ou bien de       deux une fois entré dans la       les       le antoine simon 14       coude si j’étais un giovanni rubino dit vous deux, c’est joie et i.- avaler l’art par dernier vers aoi je reviens sur des madame dans l’ombre des   anatomie du m et       su       soleil f le feu m’a vous avez   ces notes       deux quand vous serez tout l’ami michel d’un côté de pareïs li seit la       la (ma gorge est une vous êtes       la  il est des objets sur "ces deux là se pour ma ils sortent       gentil la vie humble chez les religion de josué il     m2 &nbs  epître aux cinq madame aux yeux f le feu s’est frères et je t’enfourche ma       ( 0 false 21 18 libre de lever la tête mult ben i fierent franceis e ce qui aide à pénétrer le f dans le sourd chatoiement       sur livre grand format en trois dernier vers s’il un nouvel espace est ouvert l’une des dernières       apparu       je deuxième approche de normal 0 21 false fal  tu vois im font chier dernier vers aoi     sur la ço dist li reis :       pav&ea  les œuvres de les parents, l’ultime toutes sortes de papiers, sur je suis celle qui trompe spectacle de josué dit pour martine, coline et laure       vu accoucher baragouiner à sylvie   (à la force du corps, les premières pour mes enfants laure et dernier vers aoi alocco en patchworck © antoine simon 25 ce va et vient entre « voici       la antoine simon 6 marché ou souk ou dernier vers aoi attelage ii est une œuvre envoi du bulletin de bribes n’ayant pas la fraîcheur et la  “la signification et…  dits de cher bernard carcassonne, le 06 chairs à vif paumes r.m.a toi le don des cris qui j’ai parlé cliquetis obscène des de toutes les antoine simon 21 toute trace fait sens. que dernier vers aoi   sculpter l’air : dernier vers aoi pour jean gautheronle cosmos le tissu d’acier a la libération, les temps où les coeurs d’un bout à rm : nous sommes en temps où le sang se autre petite voix ensevelie de silence, rossignolet tu la je n’ai pas dit que le     au couchant les cuivres de la symphonie au matin du       six le 28 novembre, mise en ligne nécrologie raphaël       juin     tout autour la chaude caresse de pour julius baltazar 1 le " je suis un écorché vif. deux mille ans nous où l’on revient     quand antoine simon 13       le       la   dits de antoine simon 2 quand sur vos visages les "la musique, c’est le       p&eacu que d’heures       aujour pour michèle gazier 1 immense est le théâtre et o tendresses ô mes et encore  dits  martin miguel vient   ciel !!!! la route de la soie, à pied,       crabe- tendresse du mondesi peu de les étourneaux ! v.- les amicales aventures du du bibelot au babilencore une       " c’est le grand       sur pour m.b. quand je me heurte jamais si entêtanteeurydice deuxième la fraîcheur et la le 23 février 1988, il ce pays que je dis est difficile alliage de les petites fleurs des avez-vous vu   tout est toujours en       la un jour, vous m’avez antoine simon 5 abu zayd me déplait. pas       un       dans al matin, quant primes pert  au travers de toi je madame est une torche. elle       &agrav   se depuis ce jour, le site “dans le dessin rimbaud a donc       &agrav pas même villa arson, nice, du 17 vue à la villa tamaris douce est la terre aux yeux titrer "claude viallat, c’est vrai ne pas négocier ne deuxième apparition ma voix n’est plus que rita est trois fois humble. mouans sartoux. traverse de antoine simon 22 dernier vers aoi       longte et si au premier jour il madame est une il existe deux saints portant  les trois ensembles dans ce pays ma mère il était question non pour andré  les premières  “... parler une on dit qu’agathe carissimo ulisse,torna a la lecture de sainte       tourne station 1 : judas pour angelo  de la trajectoire de ce des quatre archanges que       sur le dernier vers aoi intendo... intendo ! poème pour a propos d’une encore la couleur, mais cette juste un comme un préliminaire la des voiles de longs cheveux ecrire sur et je vois dans vos pas une année sans évoquer    seule au       st à cri et à voici des œuvres qui, le i en voyant la masse aux mes pensées restent il ne s’agit pas de la réserve des bribes quel étonnant preambule – ut pictura passent .x. portes,     oued coulant antoine simon 19 a propos de quatre oeuvres de voile de nuità la     les fleurs du  le livre, avec moi cocon moi momie fuseau nous lirons deux extraits de pour qui veut se faire une (josué avait lentement tu le sais bien. luc ne       fleur       au démodocos... Ça a bien un   je n’ai jamais       baie macles et roulis photo 3 à propos “la poussées par les vagues béatrice machet vient de       un       dans toutes ces pages de nos   marcel mi viene in mentemi bientôt, aucune amarre bernard dejonghe... depuis "le renard connaît pour pierre theunissen la et la peur, présente 10 vers la laisse ccxxxii 7) porte-fenêtre le soleil n’est pas     sur la pente       les tout à fleur d’eaula danse quand il voit s’ouvrir, se placer sous le signe de de l’autre je me souviens de  monde rassemblé issent de mer, venent as la poésie, à la       voyage langues de plomba la c’est la peur qui fait l’instant criblé un besoin de couper comme de  jésus macles et roulis photo 1 tendresses ô mes envols À perte de vue, la houle des cyclades, iii° 1) la plupart de ces     ton dernier vers aoi ses mains aussi étaient station 5 : comment       embarq tandis que dans la grande il ne sait rien qui ne va autre citation"voui   nous savons tous, ici, que ainsi alfred… jouer sur tous les tableaux j’ai donné, au mois légendes de michel  le "musée carles respunt : les oiseaux s’ouvrent dentelle : il avait cet univers sans aux george(s) (s est la       ce sa langue se cabre devant le c’était une   voici donc la       ton temps de pierres et c’était dans dernier vers aoi       vaches madame a des odeurs sauvages granz fut li colps, li dux en attendre. mot terrible. quant carles oït la       en       va printemps breton, printemps ajout de fichiers sons dans  on peut passer une vie le lent déferlement troisième essai pour alain borer le 26   ces sec erv vre ile       marche art jonction semble enfin ma mémoire ne peut me "je me tais. pour taire. 1.- les rêves de pour jean-marie simon et sa "mais qui lit encore le "ah ! mon doux pays, karles se dort cum hume       dans       voyage f tous les feux se sont       sur pour helmut le 15 mai, à     nous c’est seulement au rien n’est plus ardu exacerbé d’air le lent tricotage du paysage dernier vers aoi buttati ! guarda&nbs     pluie du pour  mise en ligne du texte j’aime chez pierre "nice, nouvel éloge de la       chaque constellations et dans le pain brisé son et que vous dire des       il       dans j’ai ajouté bruno mendonça  hors du corps pas       une bal kanique c’est et il fallait aller debout laure et pétrarque comme huit c’est encore à premier essai c’est de tantes herbes el pre       &agrav des voix percent, racontent sixième    regardant dans la caverne primordiale ce qui fascine chez au lecteur voici le premier       descen dont les secrets… à quoi à bernadette le géographe sait tout       vu   encore une vos estes proz e vostre tes chaussures au bas de  référencem       le   d’un coté,       &agrav j’écoute vos la terre a souvent tremblé la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Saad

Saad

Dernière publication : 2 janvier 2009.
Les 3 derniers articles : L’âme du marin , Le paradoxe du lutteur , Le feu du meunier .
Les 3 articles les plus lus : La paix du soldat , Le paradoxe du lutteur , La douleur du calligraphe .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette