BRIBES EN LIGNE
je suis occupé ces       vu       soleil agnus dei qui tollis peccata les lettres ou les chiffres très saintes litanies  “la signification nos voix vertige. une distance       sur le j’oublie souvent et j’ai travaillé       ruelle sixième       sur raphaËl       dans j’ai ajouté la force du corps, et combien c’est ici, me temps de pierres dans l’innocence des  pour de       pour  l’écriture À max charvolen et martin encore une citation“tu la vie est dans la vie. se af : j’entends    seule au edmond, sa grande   encore une et ces dans le pain brisé son station 3 encore il parle       ce antoine simon 5 tout en travaillant sur les       allong pas facile d’ajuster le leonardo rosa       grappe montagnesde pour michèle l’éclair me dure, l’appel tonitruant du le nécessaire non antoine simon 15 dernier vers aoi madame est une décembre 2001. comme un préliminaire la       et tu la poésie, à la dans un coin de nice, derniers       dans "ces deux là se merci à marc alpozzo la fraîcheur et la vous avez rimbaud a donc essai de nécrologie, paysage de ta tombe  et  dans le livre, le etudiant à "pour tes (josué avait torna a sorrento ulisse torna       crabe-  martin miguel vient  les œuvres de       dans présentation du 5) triptyque marocain au rayon des surgelés Éléments - douce est la terre aux yeux chairs à vif paumes pour mireille et philippe bernadette griot vient de deux mille ans nous je n’hésiterai dernier vers aoi  “comment franchement, pensait le chef,    si tout au long a ma mère, femme parmi il aurait voulu être il souffle sur les collines       " pour michèle gazier 1) dernier vers aoi bruno mendonça où l’on revient peinture de rimes. le texte nouvelles mises en …presque vingt ans plus glaciation entre mon cher pétrarque, je dors d’un sommeil de       sur       &agrav carissimo ulisse,torna a       la descendre à pigalle, se       nuage les dessins de martine orsoni branches lianes ronces faisant dialoguer aux barrières des octrois noble folie de josué,       au avant propos la peinture est madame dans l’ombre des dans les carnets printemps breton, printemps le plus insupportable chez nous savons tous, ici, que temps de bitume en fusion sur la mastication des  l’exposition  macles et roulis photo 4 sequence 6   le il en est des meurtrières.  la lancinante a l’aube des apaches, macles et roulis photo 6 en introduction à j’ai perdu mon       soleil     cet arbre que antoine simon 32 vous dites : "un r.m.a toi le don des cris qui d’un côté ( ce texte a marché ou souk ou “le pinceau glisse sur à la mémoire de en 1958 ben ouvre à je serai toujours attentif à j’ai changé le a la libération, les       l̵ antoine simon 20 chaises, tables, verres, a claude b.   comme vous n’avez le numéro exceptionnel de sculpter l’air : temps de pierres dans la effleurer le ciel du bout des c’est la peur qui fait giovanni rubino dit       la seul dans la rue je ris la et nous n’avons rien       &n spectacle de josué dit passent .x. portes,  je signerai mon dernier vers aoi    un livre écrit      & samuelchapitre 16, versets 1 autres litanies du saint nom ma voix n’est plus que       le j’ai longtemps madame, c’est notre c’est la chair pourtant le galop du poème me marcel alocco a la littérature de une il faut dire les bribes en ligne a voudrais je vous a grant dulur tendrai puis   un antoine simon 14       une       rampan jouer sur tous les tableaux du fond des cours et des et…  dits de     vers le soir il y a des objets qui ont la     après       un l’ami michel la réserve des bribes       jonath       pav&ea heureuse ruine, pensait paroles de chamantu un besoin de couper comme de       juin   adagio   je pour pierre theunissen la nous dirons donc cette machine entre mes  née à aux george(s) (s est la il avait accepté les durand : une       je       d&eacu quand il voit s’ouvrir, "et bien, voilà..." dit le coquillage contre art jonction semble enfin 1257 cleimet sa culpe, si janvier 2002 .traverse ses mains aussi étaient « amis rollant, de au labyrinthe des pleursils vue à la villa tamaris dernier vers aoi       grimpa on préparait la musique est le parfum de poème pour livre grand format en trois le corps encaisse comme il je meurs de soif       droite je t’ai admiré, bel équilibre et sa       ...mai       je les avenues de ce pays tous feux éteints. des la danse de  ce qui importe pour un titre : il infuse sa « pouvez-vous karles se dort cum hume si, il y a longtemps, les au commencement était il faut laisser venir madame ecrire sur g. duchêne, écriture le nu(e), comme son nom  hier, 17 et tout avait errer est notre lot, madame,     l’é dernier vers aoi la langue est intarissable  hors du corps pas si grant dol ai que ne en ceste tere ad estet ja allons fouiller ce triangle couleur qui ne masque pas (vois-tu, sancho, je suis ce jour là, je pouvais je me souviens de carcassonne, le 06   nous sommes ecrire les couleurs du monde       &       allong antoine simon 25 "ah ! mon doux pays,     " lentement, josué cinquième citationne a christiane       un       quinze epuisement de la salle, (en regardant un dessin de un nouvel espace est ouvert il ne s’agit pas de huit c’est encore à (de)lecta lucta   les oiseaux s’ouvrent quatrième essai rares rêves de josué, cinquième essai tout un temps hors du       entre tout mon petit univers en     surgi a supposer quece monde tienne tromper le néant pour andré villers 1) cet article est paru dans le       l̵ chaque automne les       pass&e polenta antoine simon 33       dans le lent déferlement antoine simon 21 et si au premier jour il dernier vers aoi morz est rollant, deus en ad       rien n’est plus ardu le 26 août 1887, depuis   en grec, morías gardien de phare à vie, au les enseignants :     ton in the country l’illusion d’une     à     &nbs       dans   né le 7   (dans le nous viendrons nous masser       dans 10 vers la laisse ccxxxii quand sur vos visages les on a cru à les amants se   (à autre petite voix (ô fleur de courge... pour michèle aueret souvent je ne sais rien de le vieux qui macles et roulis photo 7       en v.- les amicales aventures du       il il existe deux saints portant       arauca la tentation du survol, à       et ce paysage que tu contemplais   3   

les toutefois je m’estimais de la fontelucco, 6 juillet 2000 dernier vers aoi dentelle : il avait pas sur coussin d’air mais a la femme au onze sous les cercles elle réalise des       l̵       &n pour martin constellations et     hélas, comment entrer dans une “dans le dessin le passé n’est je ne sais pas si patrick joquel vient de   pour le prochain   que signifie c’est extrêmement pour andrée le scribe ne retient       au rossignolet tu la c’est vrai encore la couleur, mais cette dessiner les choses banales f tous les feux se sont arbre épanoui au ciel napolì napolì un jour nous avons macles et roulis photo ils s’étaient la chaude caresse de à bernadette il existe au moins deux       " dernier vers aoi temps de cendre de deuil de "tu sais ce que c’est recleimet deu mult       je me troisième essai et   la baie des anges madame des forêts de   si vous souhaitez       les   on n’est toujours les lettres : (josué avait lentement je déambule et suis la mort, l’ultime port, f dans le sourd chatoiement la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Serée

Serée

Dernière publication : 22 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Les creux de l’ombre .
Les 3 articles les plus lus : Les creux de l’ombre .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette