BRIBES EN LIGNE
      en un sixième 5) triptyque marocain       apr&eg pour etait-ce le souvenir non, björg, noble folie de josué, assise par accroc au bord de sa langue se cabre devant le chaque automne les   est-ce que et si tu dois apprendre à       sur mise en ligne d’un     le cygne sur toujours les lettres :       les tant pis pour eux. approche d’une reflets et echosla salle (josué avait lentement le samedi 26 mars, à 15 Ç’avait été la langues de plomba la mon travail est une     quand  les trois ensembles 1254 : naissance de tout est possible pour qui j’écoute vos       pass&e       grimpa       & antoine simon 11 la danse de « voici       fleur attendre. mot terrible. quant carles oït la c’est la distance entre et  riche de mes f toutes mes       dans tandis que dans la grande je déambule et suis station 4 : judas   la toile couvre les iv.- du livre d’artiste il faut aller voir mult ben i fierent franceis e       le pour alain borer le 26 j’ai donné, au mois ce poème est tiré du en 1958 ben ouvre à sainte marie, il semble possible la bouche pure souffrance   au milieu de       fourr& pour ma       la 1-nous sommes dehors. al matin, quant primes pert       m&eacu  “la signification i.- avaler l’art par le temps passe si vite,     hélas,       object on trouvera la video les premières l’impression la plus       m̵     au couchant       le       force antoine simon 7       dans de profondes glaouis dans les écroulements       la l’évidence pour egidio fiorin des mots       qui un jour, vous m’avez voici des œuvres qui, le       la pie  les premières on croit souvent que le but       ( six de l’espace urbain, i mes doigts se sont ouverts  tu ne renonceras pas.     chambre diaphane est le mot (ou à       la je suis bien dans tromper le néant le 15 mai, à             dans ] heureux l’homme avant propos la peinture est       sur je ne peins pas avec quoi, abu zayd me déplait. pas d’un côté bel équilibre et sa le scribe ne retient le galop du poème me     vers le soir de proche en proche tous l’art c’est la vous n’avez issent de mer, venent as dans ce périlleux Être tout entier la flamme       la bribes en ligne a ce qui fait tableau : ce pour michèle aueret autre essai d’un je rêve aux gorges recleimet deu mult un homme dans la rue se prend       le l’homme est toute trace fait sens. que       l̵ au commencement était antoine simon 20       ...mai       p&eacu lentement, josué 1.- les rêves de la gaucherie à vivre, une fois entré dans la   pour olivier   1) cette       fourr& il faut laisser venir madame pour jean-marie simon et sa rien n’est plus ardu antoine simon 13       vu les oiseaux s’ouvrent    en mais non, mais non, tu glaciation entre carcassonne, le 06 dentelle : il avait    nous ce va et vient entre   la baie des anges l’heure de la la force du corps,       soleil dans ce pays ma mère       magnol l’ami michel       le       jardin pure forme, belle muette, j’ai changé le       l̵ face aux bronzes de miodrag deuxième approche de   que signifie       " du fond des cours et des dernier vers aoi toulon, samedi 9 comme c’est comme un préliminaire la (la numérotation des pour m.b. quand je me heurte nous avons affaire à de la fraîcheur et la dessiner les choses banales si elle est belle ? je " je suis un écorché vif. un jour nous avons       b&acir       la pour mireille et philippe et c’était dans       ma dimanche 18 avril 2010 nous     à inoubliables, les charogne sur le seuilce qui vous avez       la dernier vers aoi carissimo ulisse,torna a et tout avait dans les hautes herbes au programme des actions le nécessaire non lorsque martine orsoni la légende fleurie est pour jean gautheronle cosmos pas sur coussin d’air mais à la bonne passet li jurz, si turnet a cliquetis obscène des je découvre avant toi pur ceste espee ai dulor e avec marc, nous avons générations coupé en deux quand ainsi va le travail de qui de sorte que bientôt je n’ai pas dit que le jamais si entêtanteeurydice       maquis       au dernier vers aoi on préparait carmelo arden quin est une       dans antoine simon 5 moi cocon moi momie fuseau autre citation"voui portrait. 1255 : comme une suite de « h&eacu       six dernier vers aoi la vie humble chez les la terre a souvent tremblé voile de nuità la et voici maintenant quelques     &nbs       au carles li reis en ad prise sa genre des motsmauvais genre le lent déferlement quand c’est le vent qui a toi le don des cris qui   voici donc la deuxième grande lune pourpre dont les    seule au (dans mon ventre pousse une    il est-ce parce que, petit, on ce jour-là il lui je suis celle qui trompe       &n le glacis de la mort d’un bout à       le religion de josué il rimbaud a donc       l̵ nous serons toujours ces la vie est ce bruissement li emperere s’est  au travers de toi je les dieux s’effacent pour philippe quand les eaux et les terres     sur la pente guetter cette chose pour qui veut se faire une effleurer le ciel du bout des très saintes litanies  de même que les antoine simon 33    courant toutes ces pages de nos thème principal : …presque vingt ans plus « amis rollant, de     double à cri et à bruno mendonça béatrice machet vient de il y a dans ce pays des voies je ne saurais dire avec assez       pourqu la chaude caresse de polenta sauvage et fuyant comme  jésus       jonath   six formes de la       pass&e     depuis o tendresses ô mes       sur madame est une rien n’est les petites fleurs des on cheval les doigts d’ombre de neige et nous n’avons rien antoine simon 16 l’art n’existe madame des forêts de  improbable visage pendu accoucher baragouiner chaises, tables, verres, juste un mot pour annoncer       voyage la bouche pleine de bulles je suis mais jamais on ne a christiane  mise en ligne du texte et que dire de la grâce et encore  dits bernard dejonghe... depuis de l’autre pour angelo la prédication faite si tu es étudiant en la question du récit     nous       nuage c’est la peur qui fait au matin du       je me j’ai parlé errer est notre lot, madame,       entre et…  dits de morz est rollant, deus en ad       &agrav     les fleurs du "si elle est les avenues de ce pays À perte de vue, la houle des       le la cité de la musique il ne reste plus que le       parfoi j’arrivais dans les      & écoute, josué, dorothée vint au monde dernier vers doel i avrat,  avec « a la la poésie, à la cyclades, iii°       bruyan macao grise antoine simon 6 j’ai perdu mon       gentil aux barrières des octrois première dieu faisait silence, mais antoine simon 15   si vous souhaitez  “ce travail qui   (dans le       reine quelques textes li emperere par sa grant  pour jean le libre de lever la tête je t’ai admiré, chairs à vif paumes pour andré villers 1) "je me tais. pour taire. ma voix n’est plus que d’abord l’échange des sculpter l’air : station 5 : comment au rayon des surgelés derniers vers sun destre la réserve des bribes       cette la vie est dans la vie. se   dits de       tourne       alla able comme capable de donner le corps encaisse comme il       l̵       assis       cerisi   l’oeuvre vit son ensevelie de silence, 13) polynésie antoine simon 23 f les marques de la mort sur un soir à paris au     chant de des conserves ! la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Serge III

Serge III

Dernière publication : 20 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Les contenus de Serge III .
Les 3 articles les plus lus : Les contenus de Serge III .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette