BRIBES EN LIGNE
      ce j’ai relu daniel biga,       vu il faut aller voir       "         descen raphaël la route de la soie, à pied,    il et tout avait une fois entré dans la les doigts d’ombre de neige pour jean marie       &ccedi ma voix n’est plus que   tout est toujours en et il parlait ainsi dans la     du faucon       retour il n’y a pas de plus li emperere par sa grant pierre ciel prenez vos casseroles et deuxième apparition   (à dernier vers aoi ….omme virginia par la temps où les coeurs cyclades, iii° m1       c’était une et…  dits de  “comment zacinto dove giacque il mio c’est extrêmement nous avancions en bas de écrirecomme on se moi cocon moi momie fuseau beaucoup de merveilles nos voix la musique est le parfum de sequence 6   le tes chaussures au bas de guetter cette chose pour andré heureuse ruine, pensait a dix sept ans, je ne savais       une jouer sur tous les tableaux       dans       dans fragilité humaine. l’instant criblé       ( madame aux rumeurs diaphane est le mot (ou       sur les installations souvent, macles et roulis photo 7 de pa(i)smeisuns en est venuz ( ce texte a il pleut. j’ai vu la       &agrav normalement, la rubrique essai de nécrologie, le soleil n’est pas il avait accepté se placer sous le signe de       au nouvelles mises en  “ce travail qui la deuxième édition du       la pie  la lancinante       assis c’est la peur qui fait le lent tricotage du paysage 1-nous sommes dehors. antoine simon 9 station 5 : comment       avant       la  si, du nouveau    regardant printemps breton, printemps macles et roulis photo 3 les avenues de ce pays 0 false 21 18 je crie la rue mue douleur un titre : il infuse sa       et tu pour marcel mise en ligne d’un sous l’occupation       entre       aux nice, le 8 octobre etudiant à pour philippe villa arson, nice, du 17       un pure forme, belle muette, pour max charvolen 1)  improbable visage pendu les premières il tente de déchiffrer, le plus insupportable chez       au  le "musée décembre 2001. un nouvel espace est ouvert derniers vers sun destre       dans ne pas négocier ne de mes deux mains edmond, sa grande imagine que, dans la attendre. mot terrible. livre grand format en trois       fourr& trois (mon souffle au matin       la  pour le dernier jour f j’ai voulu me pencher passet li jurz, si turnet a ce qui fait tableau : ce ma voix n’est plus que   pour olivier f le feu s’est     m2 &nbs j’ai parlé  on peut passer une vie monde imaginal, j’arrivais dans les       le le 19 novembre 2013, à la     chant de   pour théa et ses il arriva que douce est la terre aux yeux f toutes mes mais jamais on ne       sur dans le train premier   j’ai souvent  née à onzième le grand combat : accorde ton désir à ta avant dernier vers aoi au rayon des surgelés si, il y a longtemps, les ce n’est pas aux choses ainsi alfred… jusqu’à il y a antoine simon 13 jamais si entêtanteeurydice  de la trajectoire de ce   voici donc la aucun hasard si se quelques autres   1) cette mise en ligne       cerisi il existe deux saints portant       " a propos de quatre oeuvres de       le       alla station 7 : as-tu vu judas se macao grise violette cachéeton       "       bonhe f tous les feux se sont       deux       soleil à propos “la la fraîcheur et la je serai toujours attentif à paien sunt morz, alquant ne faut-il pas vivre comme nous viendrons nous masser       &eacut       longte       le j’ai en réserve " je suis un écorché vif. première si j’avais de son "moi, esclave" a       juin       &n    7 artistes et 1 reflets et echosla salle antoine simon 2     depuis     faisant la ainsi fut pétrarque dans granz fut li colps, li dux en effleurer le ciel du bout des madame dans l’ombre des   3   

les six de l’espace urbain,       il deuxième essai nous lirons deux extraits de       vu l’une des dernières même si ici, les choses les plus un temps hors du la lecture de sainte marcel alocco a   au milieu de       m̵ raphaël napolì napolì l’impression la plus il existe au moins deux i en voyant la masse aux sur la toile de renoir, les le ciel de ce pays est tout     l’é ...et poème pour premier essai c’est       en l’erbe del camp, ki     ton       ton "ah ! mon doux pays, pour ma   pour adèle et "la musique, c’est le dernier vers que mort trois tentatives desesperees voudrais je vous quatrième essai rares antoine simon 23 dernier vers aoi introibo ad altare dernier vers aoi la pureté de la survie. nul tromper le néant un tunnel sans fin et, à       "       les temps de pierres dans la où l’on revient       bien       su je suis n’ayant pas diaphane est le encore une citation“tu ce qui importe pour  “la signification la vie est dans la vie. se pour martin       longte douze (se fait terre se   (dans le abstraction voir figuration pur ceste espee ai dulor e pour maxime godard 1 haute a la libération, les antoine simon 29  il y a le religion de josué il noble folie de josué,   six formes de la     sur la deuxième approche de dans les écroulements       s̵       la  l’exposition    d’un coté, "l’art est-il antoine simon 10 on a cru à les lettres ou les chiffres (vois-tu, sancho, je suis il n’était qu’un ce jour là, je pouvais j’ai changé le sur l’erbe verte si est merci à marc alpozzo pluies et bruines, deux nouveauté, dernier vers aoi  pour jean le       grimpa on trouvera la video À peine jetés dans le "ces deux là se et ma foi, je t’enfourche ma je m’étonne toujours de la pour julius baltazar 1 le il s’appelait pour frédéric  les trois ensembles pour m.b. quand je me heurte ki mult est las, il se dort de proche en proche tous       sur c’est seulement au  de même que les 0 false 21 18 pour robert abu zayd me déplait. pas la brume. nuages       sur saluer d’abord les plus       sur le dernier vers aoi pour pierre theunissen la dernier vers aoi la galerie chave qui     les provisions mieux valait découper     &nbs "je me tais. pour taire.  dans toutes les rues       &agrav   adagio   je  au mois de mars, 1166 ] heureux l’homme       é pas même il ne sait rien qui ne va avec marc, nous avons rêves de josué, et c’était dans du bibelot au babilencore une la question du récit errer est notre lot, madame, et il fallait aller debout pour helmut       au antoine simon 32 je sais, un monde se dans les rêves de la tant pis pour eux. dernier vers aoi   le texte suivant a autre petite voix a claude b.   comme de toutes les dernier vers aoi quant carles oït la madame des forêts de chaises, tables, verres, dernier vers aoi cliquetis obscène des morz est rollant, deus en ad "tu sais ce que c’est dans ce pays ma mère le temps passe si vite, de profondes glaouis non... non... je vous assure, inoubliables, les  au travers de toi je le galop du poème me les grands 1 la confusion des i.- avaler l’art par dans ce périlleux les dieux s’effacent fontelucco, 6 juillet 2000 comme un préliminaire la moisissures mousses lichens  les premières 0 false 21 18 sept (forces cachées qui   le 10 décembre carissimo ulisse,torna a       d&eacu    tu sais de sorte que bientôt dans un coin de nice, folie de josuétout est samuelchapitre 16, versets 1 (dans mon ventre pousse une nous avons affaire à de préparation des   ciel !!!! madame est la reine des il ne s’agit pas de on croit souvent que le but   si vous souhaitez la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Sosno

Sosno



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette