BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi  dans le livre, le 1254 : naissance de deuxième approche de       ma       pav&ea  le livre, avec       sur le face aux bronzes de miodrag sequence 6   le       la  de même que les antoine simon 26 temps de cendre de deuil de les cuivres de la symphonie       le       nuage       jonath le corps encaisse comme il       juin       ce cher bernard la réserve des bribes trois (mon souffle au matin j’ai relu daniel biga, aux barrières des octrois madame a des odeurs sauvages la danse de pour le prochain basilic, (la spectacle de josué dit là, c’est le sable et le 19 novembre 2013, à la c’était une nécrologie macles et roulis photo 6 À peine jetés dans le dernier vers aoi bel équilibre et sa normalement, la rubrique janvier 2002 .traverse pour max charvolen 1)       " la mastication des pour andrée vous dites : "un le lent tricotage du paysage (de)lecta lucta   dernier vers aoi deuxième       ce je déambule et suis     &nbs       deux       la pie dimanche 18 avril 2010 nous toujours les lettres :       "       soleil ici. les oiseaux y ont fait pour michèle  pour jean le       crabe- mult ben i fierent franceis e antoine simon 11 temps de pierres dans la vous êtes       qui sa langue se cabre devant le antoine simon 7  “ce travail qui 1. il se trouve que je suis sous la pression des descendre à pigalle, se on croit souvent que le but  la toile couvre les       la napolì napolì premier vers aoi dernier       la epuisement de la salle, noble folie de josué, max charvolen, martin miguel sous l’occupation ici, les choses les plus de toutes les cinquième essai tout rêve, cauchemar, dernier vers aoi tant pis pour eux.       la tout à fleur d’eaula danse       object dernier vers aoi   le texte suivant a   1) cette au programme des actions dans le pays dont je vous       bruyan générations       dans r.m.a toi le don des cris qui       deux dans les écroulements       chaque tout en travaillant sur les dernier vers aoi       marche neuf j’implore en vain (en regardant un dessin de un tunnel sans fin et, à quatrième essai de       m̵ issent de mer, venent as       glouss quel ennui, mortel pour dernier vers aoi merci à la toile de       le       jardin dernier vers aoi   le 10 décembre    courant s’égarer on le ciel est clair au travers prenez vos casseroles et mieux valait découper références : xavier  marcel migozzi vient de gardien de phare à vie, au   ciel !!!! mes pensées restent   tout est toujours en samuelchapitre 16, versets 1 je t’ai admiré, pour jean-marie simon et sa seins isabelle boizard 2005 une errance de nice, le 18 novembre 2004 villa arson, nice, du 17 outre la poursuite de la mise de proche en proche tous préparation des antoine simon 29 la terre nous l’évidence le "patriote", quel étonnant     m2 &nbs granz fut li colps, li dux en essai de nécrologie,       la hans freibach : langues de plomba la       sur equitable un besoin sonnerait  on peut passer une vie       fourmi tes chaussures au bas de certains soirs, quand je       cette pas de pluie pour venir dans la caverne primordiale   se où l’on revient dernier vers aoi traquer de prime abord, il  de la trajectoire de ce "ces deux là se   3   

les f le feu est venu,ardeur des introibo ad altare antoine simon 20     hélas,       je me la langue est intarissable pour egidio fiorin des mots     faisant la présentation du je t’enfourche ma     extraire alocco en patchworck ©       une rien n’est plus ardu       l̵       pav&ea   un vendredi la fonction, antoine simon 23 autre essai d’un et que dire de la grâce la mort d’un oiseau.    tu sais démodocos... Ça a bien un       sur       et tu un temps hors du   l’oeuvre vit son       longte g. duchêne, écriture le karles se dort cum hume       parfoi       rampan  les éditions de la terre a souvent tremblé et nous n’avons rien « pouvez-vous la bouche pure souffrance tous feux éteints. des le 15 mai, à       les sixième la vie est ce bruissement ce paysage que tu contemplais les installations souvent,       &       pourqu la mort, l’ultime port, dernier vers aoi  “comment couleur qui ne masque pas dessiner les choses banales c’est pour moi le premier ma voix n’est plus que       gentil fontelucco, 6 juillet 2000 raphaël 10 vers la laisse ccxxxii pour mireille et philippe un homme dans la rue se prend deuxième apparition de temps où les coeurs l’instant criblé ki mult est las, il se dort chairs à vif paumes marcel alocco a (À l’église cinquième citationne autre citation de profondes glaouis attention beau  dernières mises premier essai c’est difficile alliage de granz est li calz, si se cliquetis obscène des       &n onzième f qu’il vienne, le feu 0 false 21 18 il était question non (dans mon ventre pousse une j’arrivais dans les a grant dulur tendrai puis   ces notes       (       &ccedi à propos des grands l’heure de la       b&acir       dans       mouett je découvre avant toi ce qui importe pour chaises, tables, verres, buttati ! guarda&nbs     nous nu(e), comme son nom   anatomie du m et "nice, nouvel éloge de la       un temps de pierres non... non... je vous assure, abu zayd me déplait. pas comme une suite de li emperere par sa grant à cri et à antoine simon 9 tout en vérifiant nous dirons donc et tout avait    nous paroles de chamantu l’éclair me dure,  martin miguel vient   ces sec erv vre ile    si tout au long   maille 1 :que  ce qui importe pour le géographe sait tout le 26 août 1887, depuis       la j’ai travaillé cet article est paru mille fardeaux, mille si tu es étudiant en À max charvolen et je désire un     pourquoi chercher une sorte de dire que le livre est une sept (forces cachées qui quand nous rejoignons, en     &nbs le lent déferlement       les voile de nuità la poème pour pour maguy giraud et 5) triptyque marocain pour ma « e ! malvais       sur       je       dans merci à marc alpozzo tromper le néant au commencement était dernier vers aoi elle réalise des  si, du nouveau       montag       le       la       le le texte qui suit est, bien il est le jongleur de lui lentement, josué f les rêves de au matin du al matin, quant primes pert       s̵    de femme liseuse    regardant quand sur vos visages les je serai toujours attentif à À perte de vue, la houle des   d’un coté,   adagio   je dernier vers aoi mouans sartoux. traverse de in the country   marcel  il y a le du fond des cours et des art jonction semble enfin légendes de michel carles respunt : il n’y a pas de plus " je suis un écorché vif. tendresses ô mes envols la prédication faite les amants se pour maxime godard 1 haute le bulletin de "bribes et te voici humanité 1-nous sommes dehors. pour andré vue à la villa tamaris       le vos estes proz e vostre si grant dol ai que ne deuxième essai le il existe au moins deux abstraction voir figuration     double je me souviens de       la Être tout entier la flamme     un mois sans pour robert je reviens sur des dernier vers aoi macles et roulis photo 7       nuage encore la couleur, mais cette       banlie   six formes de la   pour olivier       st       quand à propos “la    7 artistes et 1 de la « amis rollant, de             neige       apparu       dans se placer sous le signe de  hier, 17  le "musée pas facile d’ajuster le la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Tasic

Tasic

Dernière publication : 5 janvier 2009.
Les 3 derniers articles : Seuils , Oeuvres , Mythes .
Les 3 articles les plus lus : Oeuvres , Me voici , Dans l’atelier .

info portfolio

Miodrag Tasic, Allégresse, photo F. Fernandez Miodrag Tasic, L'encastré, photo F. Fernandez Miodrag Tasic, Le grimpeur, photo F. Fernandez Miodrag Tasic, Le noeud, Photo François Fernandez Miodrag Tasic, Le rempant, photo François Fernandez Miodrag Tasic, Le suspendu, photo François Fernandez Miodrag Tasic, Femme-poulet, photo F. Fernandez

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette