BRIBES EN LIGNE
      va   ces sec erv vre ile pour robert intendo... intendo ! le numéro exceptionnel de i en voyant la masse aux encore la couleur, mais cette pour daniel farioli poussant je t’enfourche ma     à si grant dol ai que ne dans les carnets     &nbs  tu ne renonceras pas. à propos “la le coeur du  monde rassemblé     depuis le vieux qui la liberté de l’être f dans le sourd chatoiement       aux dernier vers aoi   rêves de josué, l’homme est toutes ces pages de nos       " dans les horizons de boue, de       sabots souvent je ne sais rien de les lettres ou les chiffres les doigts d’ombre de neige lancinant ô lancinant madame est toute     pluie du je n’hésiterai antoine simon 28 vous êtes       pass&e c’est la peur qui fait jamais je n’aurais lorsqu’on connaît une pour andré le 26 août 1887, depuis la danse de bientôt, aucune amarre j’ai longtemps       fourr&   je n’ai jamais laure et pétrarque comme dernier vers aoi suite de dorothée vint au monde       un et je vois dans vos able comme capable de donner je m’étonne toujours de la le tissu d’acier de sorte que bientôt       glouss pour qui veut se faire une  mise en ligne du texte   anatomie du m et       le       l̵  si, du nouveau (vois-tu, sancho, je suis station 1 : judas et tout avait le lent déferlement       "       assis dernier vers aoi tout le problème       en un besoin de couper comme de les routes de ce pays sont       " se reprendre. creuser son antoine simon 9 il ne s’agit pas de       sur dernier vers aoi le soleil n’est pas toulon, samedi 9 il n’y a pas de plus dernier vers aoi f le feu s’est sur la toile de renoir, les pour michèle gazier 1 pur ceste espee ai dulor e le grand combat : macles et roulis photo 1 c’est vrai       une onzième antoine simon 25       la l’erbe del camp, ki cher bernard nice, le 8 octobre antoine simon 32 tu le saiset je le vois À peine jetés dans le toute une faune timide veille mult est vassal carles de régine robin, af : j’entends pure forme, belle muette,       le raphaËl ce jour-là il lui       il dans ma gorge     ton merci à la toile de leonardo rosa sur l’erbe verte si est quand sur vos visages les face aux bronzes de miodrag je désire un petit matin frais. je te pour yves et pierre poher et allons fouiller ce triangle jamais si entêtanteeurydice dans le respect du cahier des on a cru à "ces deux là se la fraîcheur et la “dans le dessin   la baie des anges dernier vers aoi       alla effleurer le ciel du bout des temps où les coeurs il faut laisser venir madame       apr&eg il aurait voulu être quel étonnant  “comment       sur  les éditions de reprise du site avec la de pareïs li seit la     chant de       &ccedi  zones gardées de       au antoine simon 26  dans toutes les rues les premières attendre. mot terrible. noble folie de josué,       la  pour de       l̵ franchement, pensait le chef, …presque vingt ans plus  dernier salut au toujours les lettres : seul dans la rue je ris la       la abstraction voir figuration antoine simon 27 pour jean-marie simon et sa écoute, josué, la langue est intarissable ce qu’un paysage peut derniers vers sun destre ...et poème pour couleur qui ne masque pas 0 false 21 18 démodocos... Ça a bien un premier essai c’est halt sunt li pui e mult halt journée de       la       les pour alain borer le 26             le       force       voyage station 3 encore il parle À perte de vue, la houle des mon cher pétrarque, deux ce travail vous est       pass&e       deux le 19 novembre 2013, à la dimanche 18 avril 2010 nous avec marc, nous avons madame déchirée j’ai relu daniel biga,       1257 cleimet sa culpe, si bruno mendonça (en regardant un dessin de la fonction, dans le pain brisé son ma voix n’est plus que temps de pierres dernier vers aoi à cri et à       au 1 la confusion des il y a des objets qui ont la issent de mer, venent as les plus vieilles   d’un coté, descendre à pigalle, se nous lirons deux extraits de       aujour ….omme virginia par la v.- les amicales aventures du pour philippe trois (mon souffle au matin pour ma       s̵ que reste-t-il de la et ma foi, nu(e), comme son nom la terre a souvent tremblé    en iv.- du livre d’artiste et combien ainsi alfred… ne pas négocier ne voile de nuità la f toutes mes       fourr& fragilité humaine. trois tentatives desesperees vous deux, c’est joie et au commencement était       qui huit c’est encore à depuis le 20 juillet, bribes dentelle : il avait depuis ce jour, le site une il faut dire les       grappe langues de plomba la buttati ! guarda&nbs       au pas même outre la poursuite de la mise glaciation entre " je suis un écorché vif.       la madame a des odeurs sauvages dernier vers aoi l’illusion d’une  c’était equitable un besoin sonnerait temps de pierres dans la   adagio   je j’aime chez pierre       je me polenta rita est trois fois humble. l’heure de la  la toile couvre les       dans un trait gris sur la   l’oeuvre vit son mougins. décembre sculpter l’air :   ces notes d’un côté tandis que dans la grande générations a dix sept ans, je ne savais à j’ai parlé cet article est paru dans le est-ce parce que, petit, on pas de pluie pour venir     pourquoi pourquoi yves klein a-t-il rêve, cauchemar, bien sûr, il y eut o tendresses ô mes la chaude caresse de       tourne ce paysage que tu contemplais       entre    il 13) polynésie après la lecture de À l’occasion de  au mois de mars, 1166 pour mireille et philippe j’écoute vos cliquetis obscène des toutes sortes de papiers, sur il en est des meurtrières. ses mains aussi étaient c’est la distance entre si, il y a longtemps, les       la     le cygne sur elle réalise des a propos de quatre oeuvres de l’une des dernières sors de mon territoire. fais torna a sorrento ulisse torna       chaque madame porte à madame est une torche. elle       au lecteur voici le premier       le vertige. une distance cinquième citationne ce texte m’a été pour helmut il semble possible       &agrav il y a dans ce pays des voies j’ai ajouté  jésus  le livre, avec 1-nous sommes dehors. ce i mes doigts se sont ouverts       le dans l’innocence des   on n’est       reine pas facile d’ajuster le la fraîcheur et la       grimpa quelque chose l’appel tonitruant du dans l’effilé de quand vous serez tout le plus insupportable chez à propos des grands il est le jongleur de lui       o cet article est paru       descen dernier vers doel i avrat, dernier vers aoi marie-hélène       journ& martin miguel art et antoine simon 21 mieux valait découper ma voix n’est plus que clere est la noit e la dernier vers aoi ecrire sur mes pensées restent écrirecomme on se montagnesde des voix percent, racontent    au balcon       soleil la rencontre d’une       marche je ne sais pas si   le texte suivant a viallat © le château de tout est prêt en moi pour       montag mais non, mais non, tu  au travers de toi je vous avez art jonction semble enfin       les iloec endreit remeint li os       six cette machine entre mes       &n avant propos la peinture est on préparait un temps hors du bernadette griot vient de       fourmi dans un coin de nice,       cette     chambre derniers     une abeille de autres litanies du saint nom       soleil       &agrav vi.- les amicales aventures des quatre archanges que la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Thibaudin

Thibaudin

Dernière publication : 12 décembre 2009.
Les 3 derniers articles : Monique Thibaudin , Les banalités de nos conversations .
Les 3 articles les plus lus : Les banalités de nos conversations , Monique Thibaudin .

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Les banalités de nos conversations

    Date de rédaction : avril 1997
    Sur des oeuvres de Monique Thibaudin. Musique de Gilbert Trem
    Clefs : Thibaudin , Trem

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Monique Thibaudin

    Elle réalise des "antibustes"... C’est Gibert Trem, le musicien, qui a ainsi nommé les sculptures de Monique Thibaudin, en 1993, alors que nous préparions la première exposition de ces (...)
    Clefs : Thibaudin


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette