BRIBES EN LIGNE
      je je t’enlace gargouille pour pierre theunissen la aucun hasard si se à la bonne ainsi va le travail de qui derniers vers sun destre bien sûr, il y eut ajout de fichiers sons dans       avant de profondes glaouis si grant dol ai que ne carissimo ulisse,torna a       la la liberté s’imprime à       sur le quand sur vos visages les       bruyan  avec « a la antoine simon 20 pour egidio fiorin des mots       cette       au i mes doigts se sont ouverts la deuxième édition du certains soirs, quand je les lettres ou les chiffres     de rigoles en dernier vers aoi       deux travail de tissage, dans errer est notre lot, madame, ils s’étaient de la       entre j’ai en réserve dans les écroulements ce va et vient entre 0 false 21 18     les provisions alocco en patchworck © c’est parfois un pays       la       jardin ouverture de l’espace       quand station 5 : comment le glacis de la mort    regardant   on n’est       marche       glouss c’est vrai d’un bout à pas même archipel shopping, la bribes en ligne a ( ce texte a antoine simon 28 a grant dulur tendrai puis   encore une ouverture d’une paysage de ta tombe  et la force du corps,       sur le f tous les feux se sont À perte de vue, la houle des (josué avait lentement       l̵       en un À la loupe, il observa dernier vers aoi       assis écoute, josué, cyclades, iii° suite du blasphème de jamais je n’aurais       aujour la littérature de dernier vers aoi f le feu s’est a ma mère, femme parmi il y a tant de saints sur tout est prêt en moi pour cinquième citationne encore une citation“tu       au …presque vingt ans plus cet article est paru dans le je m’étonne toujours de la la chaude caresse de comme c’est j’ai changé le après la lecture de (vois-tu, sancho, je suis f dans le sourd chatoiement antoine simon 32 tout le problème    il pour daniel farioli poussant les premières  “ce travail qui et ma foi,       le les grands ce texte m’a été       une ici. les oiseaux y ont fait livre grand format en trois frères et le vieux qui m1       antoine simon 24 je découvre avant toi "si elle est       la dernier vers aoi       je rêve, cauchemar, coupé en deux quand moi cocon moi momie fuseau   maille 1 :que nous viendrons nous masser carcassonne, le 06 le passé n’est je déambule et suis dans ce périlleux quel ennui, mortel pour       cerisi madame est toute non, björg, au matin du le soleil n’est pas bien sûrla libre de lever la tête le geste de l’ancienne, six de l’espace urbain, la mort, l’ultime port,     le cygne sur       apr&eg   un vendredi   la production pour gilbert l’ami michel c’est un peu comme si,   3   

les       pour       bien sixième et si tu dois apprendre à (ma gorge est une madame est une torche. elle f les feux m’ont       sur folie de josuétout est reprise du site avec la je suis celle qui trompe la lecture de sainte ma chair n’est rm : nous sommes en comment entrer dans une       voyage (À l’église  les premières les doigts d’ombre de neige       embarq macles et roulis photo béatrice machet vient de       le juste un un temps hors du halt sunt li pui e mult halt abu zayd me déplait. pas     l’é sequence 6   le madame chrysalide fileuse   ces sec erv vre ile    seule au monde imaginal,       " le proche et le lointain       st inoubliables, les de l’autre dernier vers aoi mille fardeaux, mille       en le corps encaisse comme il j’écoute vos josué avait un rythme dernier vers s’il l’une des dernières glaciation entre       &n     &nbs dans le train premier marie-hélène tous ces charlatans qui     une abeille de troisième essai aux george(s) (s est la quand c’est le vent qui       sur accoucher baragouiner et il parlait ainsi dans la laure et pétrarque comme la vie humble chez les pour helmut ce n’est pas aux choses je n’hésiterai non... non... je vous assure, ….omme virginia par la envoi du bulletin de bribes     cet arbre que  il est des objets sur chairs à vif paumes       et tu « h&eacu dernier vers aoi on a cru à epuisement de la salle, pour jean marie   j’ai souvent station 3 encore il parle madame des forêts de pas facile d’ajuster le tu le saiset je le vois normal 0 21 false fal pour julius baltazar 1 le       beaucoup de merveilles       object  “... parler une je n’ai pas dit que le très saintes litanies       tourne la rencontre d’une       le 1) notre-dame au mur violet a toi le don des cris qui l’impossible mesdames, messieurs, veuillez nous lirons deux extraits de agnus dei qui tollis peccata l’erbe del camp, ki     surgi le galop du poème me     les fleurs du dernier vers aoi   af : j’entends l’attente, le fruit le coeur du 1254 : naissance de pour michèle aueret       quinze  “la signification Être tout entier la flamme exacerbé d’air ce jour-là il lui quando me ne so itu pe merci à marc alpozzo dernier vers aoi antoine simon 6 dans la caverne primordiale       l̵     au couchant mouans sartoux. traverse de régine robin, ce qui importe pour       midi j’ai donc il avait accepté toi, mésange à « amis rollant, de à la mémoire de dix l’espace ouvert au je ne saurais dire avec assez la gaucherie à vivre,       m̵ une fois entré dans la si elle est belle ? je    si tout au long c’est ici, me f j’ai voulu me pencher carles li reis en ad prise sa générations un homme dans la rue se prend macao grise si, il y a longtemps, les l’heure de la       les il faut laisser venir madame mult est vassal carles de       é pour michèle       fourr& un trait gris sur la grant est la plaigne e large ce qui fait tableau : ce       sur 1. il se trouve que je suis     le le recueil de textes dieu faisait silence, mais pierre ciel des voiles de longs cheveux       le       sur ki mult est las, il se dort rossignolet tu la villa arson, nice, du 17 clers fut li jurz e li siglent a fort e nagent e rien n’est   que signifie       au       o macles et roulis photo 6 j’entends sonner les dernier vers aoi hans freibach : ma voix n’est plus que les petites fleurs des a christiane       voyage deuxième essai le le 2 juillet       &n il ne s’agit pas de       l̵       juin  de même que les bernard dejonghe... depuis   marcel très malheureux...       coude quai des chargeurs de reflets et echosla salle lentement, josué diaphane est le mot (ou c’était une il tente de déchiffrer, dernier vers aoi sous la pression des deuxième       la  pour le dernier jour la brume. nuages grande lune pourpre dont les de prime abord, il pour le prochain basilic, (la a propos d’une c’est le grand coupé le sonà à propos des grands       vaches etait-ce le souvenir       " li emperere s’est tous feux éteints. des       object l’existence n’est       la cet article est paru quand les eaux et les terres seul dans la rue je ris la         &n il aurait voulu être temps où le sang se effleurer le ciel du bout des       entre il n’y a pas de plus       nuage       p&eacu       neige antoine simon 26 patrick joquel vient de samuelchapitre 16, versets 1 depuis le 20 juillet, bribes etudiant à est-ce parce que, petit, on       arauca d’un côté      & et je vois dans vos  le "musée antoine simon 14 sur la toile de renoir, les la fonction, violette cachéeton la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Thibaudin

Thibaudin

Dernière publication : 12 décembre 2009.
Les 3 derniers articles : Monique Thibaudin , Les banalités de nos conversations .
Les 3 articles les plus lus : Monique Thibaudin , Les banalités de nos conversations .

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Les banalités de nos conversations

    Date de rédaction : avril 1997
    Sur des oeuvres de Monique Thibaudin. Musique de Gilbert Trem
    Clefs : Thibaudin , Trem

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Monique Thibaudin

    Elle réalise des "antibustes"... C’est Gibert Trem, le musicien, qui a ainsi nommé les sculptures de Monique Thibaudin, en 1993, alors que nous préparions la première exposition de ces (...)
    Clefs : Thibaudin


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette