BRIBES EN LIGNE
pour jean gautheronle cosmos tout en travaillant sur les leonardo rosa     vers le soir ki mult est las, il se dort macles et roulis photo 7 normalement, la rubrique le franchissement des patrick joquel vient de o tendresses ô mes 0 false 21 18 dont les secrets… à quoi bruno mendonça pour martin station 7 : as-tu vu judas se quai des chargeurs de thème principal : mi viene in mentemi depuis le 20 juillet, bribes pour martine, coline et laure il n’y a pas de plus  le livre, avec ce qui fascine chez       les       avant tandis que dans la grande       dans la fraîcheur et la  mise en ligne du texte pour ma pas facile d’ajuster le       sous       le       quinze raphaël ce qui importe pour et si tu dois apprendre à au commencement était diaphane est le antoine simon 17 dernier vers aoi « e ! malvais a dix sept ans, je ne savais       sur  l’exposition  0 false 21 18  tous ces chardonnerets dernier vers aoi ne pas négocier ne zacinto dove giacque il mio j’ai donc a la femme au pour le prochain basilic, (la dernier vers aoi  le "musée dernier vers aoi   on n’est et la peur, présente gardien de phare à vie, au c’est ici, me 5) triptyque marocain la littérature de le tissu d’acier antoine simon 25 j’ai donné, au mois certains soirs, quand je l’appel tonitruant du max charvolen, martin miguel écoute, josué, je rêve aux gorges quelques textes je me souviens de le coeur du dernier vers que mort la gaucherie à vivre, effleurer le ciel du bout des les doigts d’ombre de neige de la       vaches À l’occasion de       une la fraîcheur et la       " d’un côté tout est prêt en moi pour 1- c’est dans dans un coin de nice, il faut aller voir janvier 2002 .traverse i en voyant la masse aux j’arrivais dans les merci au printemps des     de rigoles en  je signerai mon de tantes herbes el pre diaphane est le mot (ou Ç’avait été la je sais, un monde se la terre nous     l’é       sur polenta chaque jour est un appel, une antoine simon 30 pour daniel farioli poussant       apr&eg  les éditions de genre des motsmauvais genre   pour le prochain     pluie du la cité de la musique       grappe 0 false 21 18 passet li jurz, la noit est r.m.a toi le don des cris qui les enseignants :       sur la tentation du survol, à dans ce pays ma mère aux barrières des octrois ce jour-là il lui a propos de quatre oeuvres de il n’est pire enfer que       il souvent je ne sais rien de       le attention beau au seuil de l’atelier je ne peins pas avec quoi, je déambule et suis j’ai changé le descendre à pigalle, se     m2 &nbs marie-hélène       la jouer sur tous les tableaux la galerie chave qui j’ai relu daniel biga,     pourquoi pour julius baltazar 1 le j’oublie souvent et pour mon épouse nicole martin miguel art et au lecteur voici le premier equitable un besoin sonnerait 13) polynésie       le  tu vois im font chier ce pays que je dis est       entre voudrais je vous il semble possible       sur dans les écroulements       soleil       " antoine simon 28 raphaël montagnesde du fond des cours et des pour mireille et philippe       banlie       d&eacu       la mouans sartoux. traverse de tout à fleur d’eaula danse et tout avait si j’étais un et te voici humanité       en en 1958 ben ouvre à ço dist li reis : antoine simon 29   (à       bruyan autre petite voix quatrième essai rares       le a christiane rêve, cauchemar, rimbaud a donc   iv    vers       &n un jour, vous m’avez allons fouiller ce triangle dans l’innocence des se placer sous le signe de il y a dans ce pays des voies       neige f dans le sourd chatoiement  “... parler une       midi spectacle de josué dit       à ils avaient si longtemps, si     quand   3   

les       devant pour martine livre grand format en trois clquez sur inoubliables, les       la vous êtes le 26 août 1887, depuis       chaque       bonhe vedo la luna vedo le quando me ne so itu pe en introduction à deuxième   pour adèle et j’ai en réserve soudain un blanc fauche le couleur qui ne masque pas la pureté de la survie. nul chaises, tables, verres, juste un madame porte à l’illusion d’une     son un jour nous avons ils sortent l’éclair me dure, ainsi va le travail de qui       ...mai on trouvera la video       la et il fallait aller debout   dits de   je n’ai jamais le "patriote", libre de lever la tête les amants se les parents, l’ultime    regardant une il faut dire les       tourne pour raphaël marché ou souk ou       au 1) la plupart de ces me le corps encaisse comme il un homme dans la rue se prend il y a tant de saints sur vos estes proz e vostre cette machine entre mes     [1]  cliquetis obscène des      & pour robert (vois-tu, sancho, je suis a toi le don des cris qui l’instant criblé mon cher pétrarque, l’évidence       assis "mais qui lit encore le « voici mes pensées restent antoine simon 26 titrer "claude viallat, dernier vers aoi le numéro exceptionnel de   anatomie du m et ici, les choses les plus difficile alliage de dans l’effilé de cyclades, iii° pour jacqueline moretti, tous ces charlatans qui le lourd travail des meules nice, le 8 octobre       l̵   1) cette     sur la pente       entre       gentil     surgi exacerbé d’air toujours les lettres : deux mille ans nous pas même à propos “la     &nbs nu(e), comme son nom « amis rollant, de abstraction voir figuration       glouss marcel alocco a buttati ! guarda&nbs    courant violette cachéeton le vieux qui         &n f tous les feux se sont l’attente, le fruit       coude l’une des dernières mesdames, messieurs, veuillez les installations souvent,       l̵ mille fardeaux, mille    au balcon les routes de ce pays sont c’était une temps de bitume en fusion sur   pour olivier    de femme liseuse archipel shopping, la avant dernier vers aoi       dans si tu es étudiant en paien sunt morz, alquant il n’était qu’un antoine simon 6 autre citation"voui le 26 août 1887, depuis  zones gardées de     du faucon branches lianes ronces       sabots mais jamais on ne   l’oeuvre vit son       deux la liberté s’imprime à       magnol que d’heures « h&eacu heureuse ruine, pensait les avenues de ce pays le temps passe si vite, cet article est paru pour michèle gazier 1) on préparait « pouvez-vous et ma foi, nous avons affaire à de  dans le livre, le le passé n’est       su       dans le pays dont je vous antoine simon 22 pour andrée       fourr&       dans   nous sommes       je me les grands       et tu     double à la bonne madame, c’est notre passet li jurz, si turnet a un soir à paris au franchement, pensait le chef, ma voix n’est plus que station 4 : judas  deuxième essai le quatrième essai de des conserves ! station 3 encore il parle       au       p&eacu il souffle sur les collines on peut croire que martine pour jacky coville guetteurs la mort, l’ultime port,       sur le saluer d’abord les plus c’est la chair pourtant nous dirons donc quant carles oït la mult est vassal carles de ce paysage que tu contemplais je dors d’un sommeil de je crie la rue mue douleur       bonheu antoine simon 16 décembre 2001.       é antoine simon 31 des voix percent, racontent       &  monde rassemblé i mes doigts se sont ouverts la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Ughes

Ughes

Dernière publication : 26 janvier.
Les 3 derniers articles : VERSO LA PACE DEI MERLI , Prédication du 28 janvier 2018 , Prédication du 22 novembre 2015 .
Les 3 articles les plus lus : Capharnaüm, 12 , Capharnaüm, 15 , Capharnaüm, 4 .

info portfolio

Yves Ughes © M. Monticelli Yves Ughes © M. Monticelli
  • Nous dirons donc Rencontres...

    A propos de 3 tirages de tête des éditions de l’Amourier

    Première publication : novembre 2008 / article dans revue
    A paraître dans le Basilic (bulletin de l’association des amis de l’Amourier" du mois de décembre 2008. Nous dirons donc "Rencontre" A propos de trois tirages de tête parus aux éditions (...)

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 1

    Au rayon des surgelés Judas le sicaire cherchait des convictions. Il s’était laissé glisser en fin de marche, avait laissé partir les apôtres loin devant dans le cours des siècles. Aucun d’eux n’avait (...)
    Clefs : Ughes

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 2

    Et ces vieilles bancroches triant les fruits légumes comme formulaires de salut faudrait-il encore faire semblant de les aimer alors que les soldats oppriment les villages et qu’il conviendrait (...)
    Clefs : Ughes

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 3

    Station 1 : Judas Je j’entrais dans le silence vaginal des hauteurs et ce que j’y faisais m’était étranger mes actes gâtés comme sauces accrochaient au fond me (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 4

    Ne pas négocier ne jamais tomber dans la faiblesse des palmiers ancillaires. Alors même que Judas avançait en bord de mer les employés municipaux s’affairaient à démonter les ombres. La ville devait (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 5

    et il fallait aller debout comme homme possible chercher comment arracher le pouvoir militaire de cette médaille de lauriers dressée démesurée dans la chair du (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 6

    sous la pression des aumônes demandées la véhémence des poids lourds fait bouger la plaque démise des lèvres et le (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 7

    nous avancions en bas de casse nous avancions dans les boyaux d’un monde suintant et transpirions ainsi beaucoup dans les mailles des tricots de corps se tordaient les damnés de l’instant tout (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 8

    Station 3 encore IL parle maintenant d’une hauteur blanche qui me paraît inaccessible sous la peau de mon visage mes taches rouges altèrent la pudeur des mots le sang toujours semble (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 9

    l’évidence s’inscrivait ainsi dans le rétroviseur mais comment dire cette réalité décomposée dans le temps dans ces parcelles de miroir variant aussi selon les pleins de (...)
    Clefs : Ughes , poésie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette