BRIBES EN LIGNE
fontelucco, 6 juillet 2000 errer est notre lot, madame, antoine simon 6 à propos “la les routes de ce pays sont dessiner les choses banales  dans le livre, le macles et roulis photo 1 dans le pays dont je vous       &eacut dernier vers aoi   il aurait voulu être normal 0 21 false fal (la numérotation des ce qui aide à pénétrer le   que signifie il arriva que pas une année sans évoquer douce est la terre aux yeux antoine simon 32 je crie la rue mue douleur dernier vers aoi la galerie chave qui hans freibach : je sais, un monde se       journ& dernier vers aoi passet li jurz, la noit est l’illusion d’une cyclades, iii° reflets et echosla salle mais jamais on ne       l̵ et je vois dans vos pour jacky coville guetteurs le scribe ne retient     hélas, g. duchêne, écriture le les grands quand il voit s’ouvrir, derniers vers sun destre le proche et le lointain       la la vie humble chez les sur la toile de renoir, les       &n sables mes parolesvous deux nouveauté, et si tu dois apprendre à     rien equitable un besoin sonnerait un titre : il infuse sa station 3 encore il parle les cuivres de la symphonie derniers       ruelle ici. les oiseaux y ont fait       " dix l’espace ouvert au frères et buttati ! guarda&nbs jouer sur tous les tableaux  mise en ligne du texte   entrons dans l’effilé de il souffle sur les collines dernier vers aoi i en voyant la masse aux af : j’entends le passé n’est un tunnel sans fin et, à et ces       je karles se dort cum hume présentation du       avant       pourqu 1) la plupart de ces légendes de michel       enfant antoine simon 2       soleil li emperere s’est rêves de josué,   pour théa et ses  “... parler une le plus insupportable chez dernier vers aoi lorsqu’on connaît une       au tout en vérifiant et  riche de mes       la a la libération, les quel ennui, mortel pour poussées par les vagues je rêve aux gorges quand les mots       object ne faut-il pas vivre comme chaises, tables, verres,  l’exposition  ce qui fait tableau : ce       devant suite de se placer sous le signe de mougins. décembre attention beau 1254 : naissance de       sur le       pass&e À max charvolen et martin carissimo ulisse,torna a v.- les amicales aventures du il s’appelait ...et poème pour ainsi fut pétrarque dans en 1958 ben ouvre à autre citation"voui pour jacqueline moretti,       aux       bonheu a propos de quatre oeuvres de et il fallait aller debout       dans  tous ces chardonnerets un jour, vous m’avez a supposer quece monde tienne et nous n’avons rien des voix percent, racontent la danse de pour michèle aueret pour helmut temps de pierres Éléments - archipel shopping, la       un langues de plomba la       m&eacu les installations souvent, sequence 6   le     " mon travail est une       ce     une abeille de       l̵       et f les rêves de nécrologie f le feu est venu,ardeur des    au balcon     nous   voici donc la apaches : c’était une attendre. mot terrible. sa langue se cabre devant le dans le train premier   adagio   je "la musique, c’est le nous lirons deux extraits de de sorte que bientôt f les feux m’ont si elle est belle ? je accoucher baragouiner       dans c’est la distance entre       fleur rm : d’accord sur   le 10 décembre “le pinceau glisse sur dans le monde de cette fin première       object       deux il existe au moins deux "pour tes d’un côté       dans       o dernier vers aoi vue à la villa tamaris martin miguel art et       nuage     chambre la réserve des bribes le temps passe dans la ma chair n’est deux ce travail vous est       rien n’est plus ardu a ma mère, femme parmi un homme dans la rue se prend dans le pain brisé son       &n       dans ensevelie de silence,  si, du nouveau       la pie   tout est toujours en depuis le 20 juillet, bribes  je signerai mon il y a tant de saints sur       bruyan       sur régine robin, antoine simon 21 antoine simon 16 le lourd travail des meules il en est des meurtrières.       au quando me ne so itu pe le texte qui suit est, bien ce qui fascine chez antoine simon 26 tu le saiset je le vois mille fardeaux, mille nous avons affaire à de f j’ai voulu me pencher en introduction à ses mains aussi étaient à sylvie       st tout à fleur d’eaula danse eurydice toujours nue à les enseignants :       au tu le sais bien. luc ne  la lancinante on préparait mise en ligne d’un       fourr&  epître aux antoine simon 22 nos voix cet article est paru         or une fois entré dans la       ma     oued coulant ecrire les couleurs du monde outre la poursuite de la mise la vie est dans la vie. se cet univers sans pour andré pure forme, belle muette, si tu es étudiant en je t’enfourche ma poème pour prenez vos casseroles et dans ce pays ma mère       " ajout de fichiers sons dans le 26 août 1887, depuis  “comment très malheureux... madame dans l’ombre des merci au printemps des       les  dernières mises toutefois je m’estimais samuelchapitre 16, versets 1 antoine simon 9 dans les rêves de la carcassonne, le 06 des quatre archanges que cette machine entre mes est-ce parce que, petit, on ma voix n’est plus que de pareïs li seit la ce jour-là il lui là, c’est le sable et       deuxième essai le dernier vers aoi le glacis de la mort       cerisi (dans mon ventre pousse une onze sous les cercles pour egidio fiorin des mots pour yves et pierre poher et premier vers aoi dernier à propos des grands le ciel est clair au travers deuxième approche de c’est la chair pourtant li emperere par sa grant je suis bien dans       que et il parlait ainsi dans la pour dernier vers aoi       six comme une suite de de proche en proche tous difficile alliage de aux barrières des octrois de soie les draps, de soie       voyage pour max charvolen 1)  de même que les ( ce texte a la question du récit       le macao grise il en est des noms comme du       sur le grand combat : je ne sais pas si marcel alocco a on cheval le recueil de textes huit c’est encore à torna a sorrento ulisse torna lu le choeur des femmes de que reste-t-il de la le 26 août 1887, depuis il y a des objets qui ont la   anatomie du m et       retour recleimet deu mult       voyage cinq madame aux yeux       vu     surgi préparation des gardien de phare à vie, au pour qui veut se faire une       alla beaucoup de merveilles toutes sortes de papiers, sur pour nicolas lavarenne ma la vie est ce bruissement tendresses ô mes envols       et tu les dessins de martine orsoni grant est la plaigne e large       je me pas de pluie pour venir me inoubliables, les     le cygne sur zacinto dove giacque il mio une autre approche de    seule au et si au premier jour il le bulletin de "bribes spectacle de josué dit ce 28 février 2002. dans le respect du cahier des mult est vassal carles de mieux valait découper "ces deux là se  au travers de toi je à la bonne je déambule et suis rita est trois fois humble. dernier vers aoi dans les hautes herbes f dans le sourd chatoiement       j̵ grande lune pourpre dont les       ton bribes en ligne a comment entrer dans une je suis celle qui trompe autres litanies du saint nom le 15 mai, à "si elle est six de l’espace urbain, depuis ce jour, le site etait-ce le souvenir rare moment de bonheur,   la baie des anges       maquis guetter cette chose pour alain borer le 26 pas même de tantes herbes el pre « h&eacu pour martine, coline et laure madame a des odeurs sauvages lancinant ô lancinant la terre a souvent tremblé une errance de l’évidence       les antoine simon 14 où l’on revient   se tous feux éteints. des sur l’erbe verte si est       l̵ la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Venet

Venet

Dernière publication : 30 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : La force du retrait .
Les 3 articles les plus lus : La force du retrait .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette