BRIBES EN LIGNE
1 la confusion des tout est possible pour qui  au travers de toi je quelques autres       parfoi l’instant criblé     pourquoi comme un préliminaire la j’ai en réserve l’éclair me dure, encore une citation“tu l’impression la plus       dans merci à marc alpozzo       " f le feu m’a le recueil de textes ne faut-il pas vivre comme   que signifie prenez vos casseroles et alocco en patchworck ©  il y a le dans le pays dont je vous       bruyan       dans deuxième apparition entr’els nen at ne pui c’est ici, me l’art c’est la s’ouvre la première madame, vous débusquez c’est la peur qui fait       neige       ( mais jamais on ne lorsqu’on connaît une jamais si entêtanteeurydice       cette       sur le samuelchapitre 16, versets 1 je dors d’un sommeil de     pluie du f toutes mes     dans la ruela autre citation     cet arbre que f j’ai voulu me pencher ce qui fait tableau : ce       allong       nuage sainte marie, c’est un peu comme si, la galerie chave qui mes pensées restent  née à bel équilibre et sa antoine simon 32 torna a sorrento ulisse torna un trait gris sur la       entre       voyage     m2 &nbs art jonction semble enfin jouer sur tous les tableaux que reste-t-il de la rêves de josué,       sur vertige. une distance dans l’innocence des       &n macles et roulis photo 6 "nice, nouvel éloge de la       pour la terre nous       force dans le pain brisé son béatrice machet vient de  hors du corps pas ils s’étaient les dernières dont les secrets… à quoi abu zayd me déplait. pas mise en ligne moisissures mousses lichens       la dernier vers aoi le nécessaire non grande lune pourpre dont les pour lee c’est une sorte de pour mireille et philippe       au       aujour « h&eacu marie-hélène introibo ad altare face aux bronzes de miodrag i mes doigts se sont ouverts les textes mis en ligne       l̵       la pie dernier vers aoi autre citation"voui ce qui importe pour f tous les feux se sont (josué avait les installations souvent,       en lancinant ô lancinant il aurait voulu être a supposer quece monde tienne douze (se fait terre se       le  pour jean le       la issent de mer, venent as mais non, mais non, tu  zones gardées de il tente de déchiffrer,       sur   pour adèle et m1       ki mult est las, il se dort le 23 février 1988, il  on peut passer une vie et si au premier jour il je sais, un monde se tant pis pour eux. 0 false 21 18 elle disposait d’une “dans le dessin 1- c’est dans     double dernier vers doel i avrat,     à même si antoine simon 11 ensevelie de silence, ne pas négocier ne       deux je suis celle qui trompe       longte       le je n’ai pas dit que le juste un j’ai donc       pass&e la vie est ce bruissement beaucoup de merveilles dernier vers aoi toutefois je m’estimais frères et       dans une errance de macao grise d’un bout à le soleil n’est pas coupé en deux quand napolì napolì       le fin première il faut laisser venir madame   l’oeuvre vit son martin miguel art et equitable un besoin sonnerait       le (la numérotation des titrer "claude viallat, sculpter l’air : il semble possible la vie est dans la vie. se je rêve aux gorges       en dernier vers aoi   a ma mère, femme parmi       je siglent a fort e nagent e ] heureux l’homme les petites fleurs des il existe deux saints portant a la libération, les       &   pour olivier dans les horizons de boue, de buttati ! guarda&nbs sur la toile de renoir, les     de rigoles en toi, mésange à       arauca les dessins de martine orsoni la brume. nuages  pour de toutes sortes de papiers, sur aucun hasard si se comment entrer dans une  référencem antoine simon 24 tout en travaillant sur les un soir à paris au À la loupe, il observa       j̵ 1) notre-dame au mur violet je serai toujours attentif à le tissu d’acier nous avancions en bas de a claude b.   comme au lecteur voici le premier     du faucon       sur nous lirons deux extraits de dernier vers aoi temps de bitume en fusion sur  jésus dernier vers aoi       voyage une il faut dire les dernier vers aoi deuxième est-ce parce que, petit, on leonardo rosa       ruelle il n’y a pas de plus antoine simon 16 f le feu s’est de sorte que bientôt les plus vieilles pour m.b. quand je me heurte il en est des meurtrières. vous deux, c’est joie et suite du blasphème de à bernadette sur l’erbe verte si est       avant       le la deuxième édition du       et tu et tout avait il ne reste plus que le je t’ai admiré, l’erbe del camp, ki là, c’est le sable et pour qui veut se faire une à la bonne madame, on ne la voit jamais    en 10 vers la laisse ccxxxii c’est pour moi le premier la réserve des bribes dans le patriote du 16 mars       l̵  epître aux ce n’est pas aux choses antoine simon 33    au balcon que d’heures       &ccedi r.m.a toi le don des cris qui j’ai parlé poème pour l’existence n’est       rampan Éléments - ainsi va le travail de qui c’est la distance entre       journ&       les pour jacqueline moretti, antoine simon 21 antoine simon 3 et…  dits de ce qui fascine chez carles li reis en ad prise sa imagine que, dans la       la  les premières diaphane est le À peine jetés dans le présentation du dans ma gorge       chaque rien n’est heureuse ruine, pensait   3   

les troisième essai exode, 16, 1-5 toute ce jour là, je pouvais dernier vers aoi 1. il se trouve que je suis pour max charvolen 1) ce pays que je dis est dernier vers aoi descendre à pigalle, se g. duchêne, écriture le  avec « a la toujours les lettres :     quand       &agrav mille fardeaux, mille nous viendrons nous masser     [1]  antoine simon 15 cinquième essai tout       ( moi cocon moi momie fuseau bernard dejonghe... depuis spectacle de josué dit       le tout mon petit univers en antoine simon 29 essai de nécrologie, violette cachéeton a toi le don des cris qui pour anne slacik ecrire est l’ami michel     les fleurs du effleurer le ciel du bout des dernier vers aoi rêve, cauchemar, traquer c’est le grand nous serons toujours ces       jardin assise par accroc au bord de       mouett 0 false 21 18 la tentation du survol, à       au "moi, esclave" a se reprendre. creuser son pour alain borer le 26       aux douce est la terre aux yeux   (dans le (vois-tu, sancho, je suis f le feu est venu,ardeur des pour mon épouse nicole quelque chose j’arrivais dans les   le texte suivant a  dans toutes les rues (josué avait lentement rien n’est plus ardu la route de la soie, à pied, le travail de bernard halt sunt li pui e mult halt   est-ce que deuxième approche de antoine simon 20 n’ayant pas       l̵ on croit souvent que le but       pass&e c’est la chair pourtant       je il n’est pire enfer que on dit qu’agathe madame, c’est notre il y a tant de saints sur cinquième citationne c’est extrêmement genre des motsmauvais genre       " le coquillage contre       sous  “ce travail qui À max charvolen et martin « pouvez-vous vi.- les amicales aventures       l̵ je suis occupé ces ma voix n’est plus que i.- avaler l’art par en 1958 ben ouvre à au matin du antoine simon 13 il s’appelait l’évidence premier essai c’est pour frédéric       dans l’heure de la les enseignants :       un  tu ne renonceras pas.       &agrav  dernier salut au       je il existe au moins deux  hier, 17 sixième       fourr& la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Viallat

Viallat

Dernière publication : 20 février 2013.
Les 3 derniers articles : EXPOSITION CLAUDE VIALLAT , Viallat, Saytour, Dezeuze et la Peinture Analytique , Finale .
Les 3 articles les plus lus : Viallat, Saytour, Dezeuze et la Peinture Analytique , INTRUSIONS , L’évidence Viallat .

  • MARCEL ALOCCO

    L’évidence Viallat

    Date de rédaction : mai 1988
    Titrer "Claude Viallat, la période de Nice 1964-1967 " peut paraître anecdotique : le passage de l’un des artistes marquant de sa génération dans la culture locale serait justification et (...)

  • MARCEL ALOCCO

    Galerie Catherine Issert, Saint Paul

    Date de rédaction : 3 avril 1999
    Aucun hasard si se trouvent réunis Galerie Catherine Issert, à Saint-Paul, quatre artistes qui ont eu des liens avec notre région. Tous quatre figurent dans « L’introduction à L’école de Nice » (...)
    Clefs : Dolla , Pagès , Viallat , Dezeuze

  • RAPHAEL MONTICELLI

    AVANT-DIRE

    Une renversante humilité

    / article dans revue d’art
    “... parler une langue autre (...) immédiatement perceptible” C.V. Vous êtes entré dans cette salle où sont exposés les travaux de Claude Viallat. Vous vous dites “travaux” parce que vous savez le (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Préambule

    Une renversante humilité

    / article dans revue d’art
    “s’ouvre d’un bloc la porte qui paraissait fermée. L’idée s’infiltre et le sens sourd” C.V. Dans le courant des années 60, Viallat fut l’un des protagonistes et l’une des références des dernières (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    INTRUSIONS

    Une renversante humilité

    / article dans revue d’art
    “Ne pas privilégier un matériau précis, mais assujettir l’image au travail sur le matériau et, par une analyse du matériau employé et du travail sur ce matériau, ouvrir le résultat aux sens” C.V. Car (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Déambulations

    Une renversante humilité

    / article dans revue d’art
    “Comment n’être que cheminement incertain, indécis, ou comment affirmer cette fragilité ? Placer son travail en brûlot ? quel impossible rêve !” C,V, Les déplacements de Viallat dans l’atelier pendant (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Dialogues

    Une renversante humilité

    / article dans revue d’art
    “Ce travail qui marge un territoire, Chemin de vigilance que le regard construit.” C.V. Lorsqu’il investit les tissus, qu’il met en place sa problématique, produit une pièce particulière, expose, (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Paradoxa

    Une renversante humilité

    / article dans revue d’art
    “La signification n’est plus le déchiffrage d’une “production”, mais le déséquilibre d’un système” C.V. Dans une étude de 1977, parue en français dans le numéro de septembre 1989 de la revue Poétique sous (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Finale

    Une renversante humilité

    / article dans revue d’art
    “Le pinceau glisse sur la toile la couleur s’ancre dans le tissu et diffuse épaisseur et fluidité les formes se mettent en place et l’espace s’accommode regard tenu en respect par la réalité qui se (...)

  • MARCEL ALOCCO

    Viallat, Saytour, Dezeuze et la Peinture Analytique

    À propos de subjectiles... en toute subjectivité

    L’exposition : "Robinson ou la force des choses", Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice, 27 janvier - 28 mai 2012


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette