BRIBES EN LIGNE
j’ai longtemps f le feu est venu,ardeur des spectacle de josué dit       le comme c’est       dans quant carles oït la a l’aube des apaches, recleimet deu mult la lecture de sainte vedo la luna vedo le       je vous n’avez 5) triptyque marocain rm : nous sommes en   on n’est à cri et à deuxième apparition de a claude b.   comme vi.- les amicales aventures       jardin l’instant criblé l’évidence       montag       object "et bien, voilà..." dit       fleure    nous je sais, un monde se et il parlait ainsi dans la r.m.a toi le don des cris qui art jonction semble enfin     pluie du       cette c’est parfois un pays    de femme liseuse pas facile d’ajuster le       &n a la libération, les j’aime chez pierre     de rigoles en       jonath   pour olivier  née à madame, c’est notre macles et roulis photo a ma mère, femme parmi max charvolen, martin miguel  il est des objets sur pour andré les plus vieilles  jésus dans les écroulements pour daniel farioli poussant quand il voit s’ouvrir,    il À la loupe, il observa     du faucon  monde rassemblé clere est la noit e la jamais si entêtanteeurydice       vu la brume. nuages  dernières mises station 4 : judas  je serai toujours attentif à c’est seulement au comment entrer dans une antoine simon 27       " le lent déferlement pure forme, belle muette,       sur nous avons affaire à de les durand : une comme ce mur blanc       la       marche mon cher pétrarque, au matin du i.- avaler l’art par     les fleurs du aux george(s) (s est la 1) notre-dame au mur violet mise en ligne le passé n’est l’heure de la f qu’il vienne, le feu clquez sur je déambule et suis je n’ai pas dit que le je rêve aux gorges il n’est pire enfer que couleur qui ne masque pas granz fut li colps, li dux en le bulletin de "bribes dans l’effilé de       dans       un villa arson, nice, du 17       et ne faut-il pas vivre comme percey priest lakesur les ce jour-là il lui exode, 16, 1-5 toute       &agrav       aujour il faut laisser venir madame poussées par les vagues à grande lune pourpre dont les in the country       soleil pour alain borer le 26       maquis nice, le 18 novembre 2004 madame porte à le travail de bernard ensevelie de silence, quatrième essai rares a la fin il ne resta que sixième   se il y a tant de saints sur  avec « a la dernier vers aoi torna a sorrento ulisse torna la réserve des bribes et si au premier jour il le geste de l’ancienne, i mes doigts se sont ouverts       " mult ben i fierent franceis e   si vous souhaitez le lourd travail des meules la question du récit ce va et vient entre encore une citation“tu la mort d’un oiseau. et je vois dans vos la cité de la musique le 15 mai, à       à       o f le feu m’a et  riche de mes       la       qui   adagio   je       au quatrième essai de       baie       entre       sur le lorsque martine orsoni   marcel       au livre grand format en trois       &eacut 1254 : naissance de de soie les draps, de soie       fourr&       le granz est li calz, si se un trait gris sur la       l̵ les premières et encore  dits raphaël antoine simon 31 les installations souvent, antoine simon 13       en     surgi iv.- du livre d’artiste       sur fragilité humaine. carmelo arden quin est une toujours les lettres : temps de pierres dans la     le 1- c’est dans le franchissement des       é quand c’est le vent qui ce pays que je dis est derniers dans le monde de cette préparation des dire que le livre est une mouans sartoux. traverse de     une abeille de       &agrav deuxième essai ce       la       sous dernier vers aoi du bibelot au babilencore une  pour jean le la vie humble chez les histoire de signes .  “... parler une je t’enlace gargouille pour jean gautheronle cosmos des quatre archanges que cette machine entre mes       je effleurer le ciel du bout des deux nouveauté, pour yves et pierre poher et l’illusion d’une   au milieu de bernadette griot vient de pour martine pour jacky coville guetteurs autre essai d’un       sur etudiant à des voiles de longs cheveux le 19 novembre 2013, à la la liberté s’imprime à clers fut li jurz e li les cuivres de la symphonie là, c’est le sable et de pa(i)smeisuns en est venuz pour marcel   un vendredi     chant de rossignolet tu la c’est vrai approche d’une       avant en 1958 ben ouvre à mise en ligne d’un je t’ai admiré,       devant       au antoine simon 18 ainsi alfred… mult est vassal carles de   en grec, morías cyclades, iii° la littérature de pour lee si elle est belle ? je l’impression la plus       un madame est une torche. elle       pav&ea on cheval  zones gardées de       le voudrais je vous pour qui veut se faire une antoine simon 24 (vois-tu, sancho, je suis   six formes de la       je me présentation du les enseignants :  “la signification   3   

les a supposer quece monde tienne dernier vers aoi avant propos la peinture est       tourne il existe au moins deux les doigts d’ombre de neige siglent a fort e nagent e et ma foi, a propos de quatre oeuvres de       juin       &agrav en cet anniversaire, ce qui il ne reste plus que le macles et roulis photo 3   un deux ce travail vous est  hier, 17 quand vous serez tout la langue est intarissable tendresses ô mes envols toutes sortes de papiers, sur       deux ce monde est semé dans le patriote du 16 mars       nuage s’égarer on carles respunt :       sur merci à la toile de quand sur vos visages les pierre ciel     dans la ruela sur la toile de renoir, les  on peut passer une vie À max charvolen et carcassonne, le 06 un titre : il infuse sa journée de un nouvel espace est ouvert (de)lecta lucta   "nice, nouvel éloge de la       sur l’ami michel je suis       &n     quand la gaucherie à vivre, clers est li jurz et li non... non... je vous assure, un soir à paris au À peine jetés dans le     &nbs toute trace fait sens. que       la il en est des meurtrières. un temps hors du et si tu dois apprendre à     sur la       ( j’ai donné, au mois se reprendre. creuser son travail de tissage, dans une fois entré dans la des conserves ! une il faut dire les le coeur du Être tout entier la flamme bientôt, aucune amarre références : xavier chaises, tables, verres, légendes de michel j’entends sonner les la légende fleurie est troisième essai     depuis       bonhe pour michèle aueret   (à dernier vers s’il c’est une sorte de je t’enfourche ma passet li jurz, la noit est f dans le sourd chatoiement dernier vers aoi troisième essai et il avait accepté   la production  marcel migozzi vient de les lettres ou les chiffres (josué avait lentement       su autres litanies du saint nom    seule au j’écoute vos faisant dialoguer antoine simon 15 af : j’entends       quinze       l̵ lorsqu’on connaît une si j’avais de son agnus dei qui tollis peccata à bernadette       s̵ on peut croire que martine et nous n’avons rien pour michèle       neige paysage de ta tombe  et j’ai parlé       les pour gilbert 0 false 21 18 halt sunt li pui e mult halt juste un mot pour annoncer cher bernard trois (mon souffle au matin raphaël beaucoup de merveilles c’est le grand "le renard connaît vertige. une distance f tous les feux se sont jouer sur tous les tableaux dans ma gorge onzième       la ce n’est pas aux choses (ô fleur de courge... la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Villeglé

Villeglé

Dernière publication : 25 mars 2010.
Les 3 derniers articles : Jacques Villeglé et Pierre Henry dans la rue .
Les 3 articles les plus lus : Jacques Villeglé et Pierre Henry dans la rue .

  • MARCEL ALOCCO

    Jacques Villeglé et Pierre Henry dans la rue

    Date de rédaction : 1999
    La cité de la musique présente une exposition d’affiches lacérées de Jacques Villeglé accompagnées d’un parcours sonore conçu par Pierre Henry, pionnier de la musique concrète, père dit-on de la Techno, (...)
    Clefs : Villeglé , Henry


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette