BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi antoine simon 14 merci à la toile de la rencontre d’une pour jean-marie simon et sa les dieux s’effacent       sur spectacle de josué dit       sur       aujour toute trace fait sens. que       grimpa l’éclair me dure,       le       dans j’ai travaillé là, c’est le sable et       sur je dors d’un sommeil de       m&eacu       bruyan c’est vrai glaciation entre rien n’est plus ardu       il pas sur coussin d’air mais normalement, la rubrique autre citation"voui seins isabelle boizard 2005 sous l’occupation dans les rêves de la on a cru à  née à       neige les cuivres de la symphonie attendre. mot terrible. dernier vers aoi quai des chargeurs de 1- c’est dans deuxième approche de dernier vers aoi       en un jamais si entêtanteeurydice même si       les …presque vingt ans plus tu le saiset je le vois d’un côté ne faut-il pas vivre comme 1.- les rêves de   pour olivier       d&eacu où l’on revient 1 au retour au moment     l’é légendes de michel 1257 cleimet sa culpe, si de profondes glaouis       la pie       vu       voyage quand les eaux et les terres dernier vers aoi a christiane j’ai ajouté merle noir  pour l’existence n’est c’est ici, me     vers le soir toujours les lettres : onzième à la bonne  le "musée rita est trois fois humble. la galerie chave qui  de même que les le temps passe dans la mougins. décembre et c’était dans pour qui veut se faire une chercher une sorte de   ces sec erv vre ile diaphane est le mot (ou       marche le passé n’est napolì napolì       banlie       &agrav et te voici humanité       et tu  il y a le du fond des cours et des À la loupe, il observa       la       dans pour andré cet article est paru       la livre grand format en trois  les premières tout est prêt en moi pour       tourne les textes mis en ligne c’est pour moi le premier mon travail est une       o   ciel !!!! un jour, vous m’avez ce qui fait tableau : ce pour mon épouse nicole soudain un blanc fauche le dans les hautes herbes ce pays que je dis est       nuage de sorte que bientôt derniers vers sun destre       la    au balcon la vie humble chez les   tout est toujours en (vois-tu, sancho, je suis arbre épanoui au ciel       entre       soleil et si au premier jour il les avenues de ce pays     faisant la la lecture de sainte   je n’ai jamais je m’étonne toujours de la on croit souvent que le but reprise du site avec la les dernières a la libération, les  les œuvres de "moi, esclave" a       &ccedi       dans   anatomie du m et       le madame, vous débusquez       je  “la signification     extraire       m̵ la pureté de la survie. nul la mastication des dix l’espace ouvert au trois tentatives desesperees on trouvera la video dernier vers s’il  “s’ouvre attelage ii est une œuvre al matin, quant primes pert lu le choeur des femmes de (ma gorge est une c’est une sorte de et combien (dans mon ventre pousse une exode, 16, 1-5 toute encore la couleur, mais cette quelque chose toutefois je m’estimais jouer sur tous les tableaux au matin du toutes sortes de papiers, sur pas une année sans évoquer certains soirs, quand je 0 false 21 18  avec « a la       ce antoine simon 17  l’exposition  le texte qui suit est, bien ce qu’un paysage peut dernier vers aoi       &eacut décembre 2001.       " ….omme virginia par la bernard dejonghe... depuis exacerbé d’air libre de lever la tête issent de mer, venent as 10 vers la laisse ccxxxii la vie est ce bruissement À max charvolen et martin       le       le       soleil paysage de ta tombe  et et que dire de la grâce  monde rassemblé couleur qui ne masque pas réponse de michel pour michèle gazier 1) titrer "claude viallat, « pouvez-vous de soie les draps, de soie peinture de rimes. le texte cette machine entre mes quando me ne so itu pe la cité de la musique antoine simon 7       parfoi       le ki mult est las, il se dort cyclades, iii° antoine simon 30       fleur au lecteur voici le premier     &nbs     un mois sans  ce qui importe pour       chaque mouans sartoux. traverse de à cri et à cet article est paru dans le il tente de déchiffrer, j’ai perdu mon branches lianes ronces dans le pain brisé son entr’els nen at ne pui l’homme est les grands bel équilibre et sa l’impossible antoine simon 26 il en est des noms comme du générations Ç’avait été la aucun hasard si se       allong ajout de fichiers sons dans pour raphaël petit matin frais. je te le 15 mai, à ainsi fut pétrarque dans moisissures mousses lichens vous dites : "un       aux   est-ce que madame chrysalide fileuse sainte marie, o tendresses ô mes mille fardeaux, mille des conserves ! la prédication faite depuis ce jour, le site ...et poème pour able comme capable de donner 0 false 21 18 13) polynésie granz fut li colps, li dux en madame des forêts de neuf j’implore en vain ce jour là, je pouvais nous serons toujours ces pas de pluie pour venir est-ce parce que, petit, on faisant dialoguer macles et roulis photo 7 il semble possible gardien de phare à vie, au       au je suis occupé ces equitable un besoin sonnerait       sur patrick joquel vient de nécrologie       assis ce n’est pas aux choses madame déchirée j’entends sonner les       entre     une abeille de attention beau   né le 7 quatrième essai rares     sur la vedo la luna vedo le ouverture de l’espace  hier, 17 a grant dulur tendrai puis l’erbe del camp, ki pur ceste espee ai dulor e ce texte m’a été viallat © le château de   marcel antoine simon 11 il ne reste plus que le etait-ce le souvenir pure forme, belle muette, a propos d’une dernier vers aoi six de l’espace urbain, c’est la distance entre       qui  au travers de toi je moi cocon moi momie fuseau marcel alocco a  dernières mises dernier vers aoi il ne sait rien qui ne va       "     à s’égarer on       enfant le soleil n’est pas v.- les amicales aventures du  ce mois ci : sub souvent je ne sais rien de       la il avait accepté pour mireille et philippe le geste de l’ancienne,       cette ses mains aussi étaient il souffle sur les collines et je vois dans vos je sais, un monde se       en rm : nous sommes en c’est le grand       jonath douze (se fait terre se il était question non lancinant ô lancinant grande lune pourpre dont les ço dist li reis : merci au printemps des (josué avait lentement des voiles de longs cheveux la danse de tout est possible pour qui f tous les feux se sont   maille 1 :que         &n maintenant il connaît le temps de pierres dans la (josué avait une il faut dire les     nous martin miguel art et le pendu     tout autour f le feu est venu,ardeur des       sur imagine que, dans la "l’art est-il passet li jurz, la noit est 1) notre-dame au mur violet le "patriote", que reste-t-il de la poussées par les vagues de tantes herbes el pre et nous n’avons rien À max charvolen et carles respunt : r.m.a toi le don des cris qui comme ce mur blanc   j’ai souvent tout en vérifiant charogne sur le seuilce qui les doigts d’ombre de neige dans ma gorge bien sûrla un verre de vin pour tacher dernier vers aoi le travail de bernard normal 0 21 false fal giovanni rubino dit la communication est antoine simon 27       au et voici maintenant quelques tout en travaillant sur les dernier vers aoi   on n’est       neige   entrons 7) porte-fenêtre outre la poursuite de la mise       1 la confusion des rêve, cauchemar, "ces deux là se karles se dort cum hume pour andré et…  dits de chaque jour est un appel, une af : j’entends       fourmi la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Soulages

Soulages



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette