BRIBES EN LIGNE
des quatre archanges que c’est un peu comme si, les dieux s’effacent     rien j’ai relu daniel biga, pour jean-marie simon et sa     &nbs raphaËl f les marques de la mort sur hans freibach : pour anne slacik ecrire est pour frédéric les doigts d’ombre de neige lorsqu’on connaît une       je voudrais je vous ecrire sur       au et nous n’avons rien       grant est la plaigne e large "ah ! mon doux pays, elle disposait d’une       quinze deuxième quai des chargeurs de 1-nous sommes dehors.     longtemps sur au matin du       devant       un       le ma voix n’est plus que il pleut. j’ai vu la       apr&eg   ciel !!!! c’est la peur qui fait ainsi va le travail de qui carmelo arden quin est une troisième essai tandis que dans la grande     les fleurs du madame, on ne la voit jamais le lourd travail des meules paysage de ta tombe  et       fourr&   voici donc la antoine simon 24 que reste-t-il de la coupé le sonà comme un préliminaire la c’est seulement au  le grand brassage des toute une faune timide veille a ma mère, femme parmi heureuse ruine, pensait   nous sommes       nuage "le renard connaît d’abord l’échange des essai de nécrologie, pour max charvolen 1) franchement, pensait le chef, quand les eaux et les terres   au milieu de   tout est toujours en       " au lecteur voici le premier   le texte suivant a 1257 cleimet sa culpe, si c’est pour moi le premier je désire un je reviens sur des quelques textes vous dites : "un ...et poème pour en 1958 ben ouvre à jamais si entêtanteeurydice chercher une sorte de  jésus   si vous souhaitez       &eacut et si au premier jour il station 3 encore il parle i.- avaler l’art par dans les horizons de boue, de quelque chose lu le choeur des femmes de (vois-tu, sancho, je suis chaque automne les     surgi f le feu m’a approche d’une et voici maintenant quelques effleurer le ciel du bout des descendre à pigalle, se « e ! malvais       journ& c’est vrai 0 false 21 18 la bouche pleine de bulles jamais je n’aurais       tourne quand les mots       p&eacu " je suis un écorché vif. mult ben i fierent franceis e josué avait un rythme  un livre écrit       &agrav on cheval  dernières mises     au couchant       les de pa(i)smeisuns en est venuz     pourquoi c’est la distance entre la liberté s’imprime à mouans sartoux. traverse de       le exacerbé d’air       avant ce monde est semé bel équilibre et sa les routes de ce pays sont  “ce travail qui pour mon épouse nicole je découvre avant toi un verre de vin pour tacher quand il voit s’ouvrir,       st antoine simon 28 1 la confusion des le tissu d’acier un tunnel sans fin et, à pour michèle gazier 1) À perte de vue, la houle des       l̵ ….omme virginia par la les parents, l’ultime le temps passe dans la quand c’est le vent qui "ces deux là se mi viene in mentemi       su    il nous avons affaire à de et que dire de la grâce je suis bien dans dernier vers aoi j’ai parlé bientôt, aucune amarre f le feu est venu,ardeur des   né le 7 rita est trois fois humble. macles et roulis photo 6 les durand : une       l̵ la mort, l’ultime port, j’ai donc « 8° de ce jour-là il lui régine robin, suite du blasphème de elle réalise des    de femme liseuse       banlie       la preambule – ut pictura les petites fleurs des    seule au       à       et tu comme c’est pour jean-louis cantin 1.- o tendresses ô mes des voix percent, racontent très saintes litanies   pour le prochain si j’avais de son dieu faisait silence, mais imagine que, dans la         &n mise en ligne d’un le 26 août 1887, depuis       le sables mes parolesvous et…  dits de ce qui aide à pénétrer le encore la couleur, mais cette intendo... intendo ! du bibelot au babilencore une       bien       l̵ toi, mésange à (la numérotation des et ces reprise du site avec la dernier vers aoi À max charvolen et       glouss     depuis maintenant il connaît le et que vous dire des voici des œuvres qui, le dernier vers aoi pour andrée c’est ici, me       " macao grise "et bien, voilà..." dit l’éclair me dure, je suis occupé ces       voyage f tous les feux se sont madame déchirée       la béatrice machet vient de un nouvel espace est ouvert au rayon des surgelés a toi le don des cris qui deuxième essai si elle est belle ? je   anatomie du m et       " prenez vos casseroles et dernier vers aoi   encore une dans un coin de nice,       la       l̵ Éléments - ne faut-il pas vivre comme couleur qui ne masque pas mille fardeaux, mille       dans  de la trajectoire de ce il n’est pire enfer que tendresse du mondesi peu de nouvelles mises en     du faucon       va antoine simon 27       ma bien sûr, il y eut ce pour nicolas lavarenne ma toujours les lettres : j’arrivais dans les pierre ciel le glacis de la mort  les œuvres de antoine simon 23 vos estes proz e vostre       parfoi autre petite voix       dans       bruyan       aujour reflets et echosla salle je n’hésiterai       six 0 false 21 18 certains soirs, quand je station 4 : judas  granz est li calz, si se il tente de déchiffrer, une errance de non, björg, comment entrer dans une       entre inoubliables, les li emperere par sa grant f le feu s’est a propos d’une dernier vers aoi dessiner les choses banales       le onze sous les cercles paien sunt morz, alquant       le       pour rien n’est plus ardu bernadette griot vient de       baie station 1 : judas bribes en ligne a je n’ai pas dit que le diaphane est le       coude il ne sait rien qui ne va antoine simon 12       s̵ dernier vers aoi   que signifie       le       jonath certains prétendent sept (forces cachées qui       " les plus vieilles poussées par les vagues       au       la pour le prochain basilic, (la pour m.b. quand je me heurte j’ai changé le le scribe ne retient et il fallait aller debout "l’art est-il  c’était f j’ai voulu me pencher dans les carnets ici, les choses les plus sur la toile de renoir, les   iv    vers       dans  avec « a la     ton   jn 2,1-12 : …presque vingt ans plus pluies et bruines, chaque jour est un appel, une pour jacky coville guetteurs deux ce travail vous est merle noir  pour l’impossible pour julius baltazar 1 le    en     dans la ruela morz est rollant, deus en ad     quand langues de plomba la de l’autre       au recleimet deu mult dans ma gorge percey priest lakesur les       d&eacu station 5 : comment la mastication des cliquetis obscène des travail de tissage, dans       la sixième ils s’étaient de sorte que bientôt etait-ce le souvenir  les trois ensembles cyclades, iii° les avenues de ce pays dans le pain brisé son   pour adèle et dans la caverne primordiale accorde ton désir à ta pour angelo clers est li jurz et li       &n ( ce texte a a dix sept ans, je ne savais le lent tricotage du paysage  ce mois ci : sub       dans fontelucco, 6 juillet 2000       sur le rêves de josué, quelques autres ce n’est pas aux choses       au       dans folie de josuétout est (josué avait lentement max charvolen, martin miguel pour andré villers 1) le temps passe si vite, antoine simon 15  zones gardées de    courant i en voyant la masse aux       il la chaude caresse de rêve, cauchemar, arbre épanoui au ciel ils avaient si longtemps, si frères et vue à la villa tamaris pour michèle aueret vous êtes toutefois je m’estimais ecrire les couleurs du monde dorothée vint au monde temps où les coeurs il ne s’agit pas de ce va et vient entre premier vers aoi dernier la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Soulages

Soulages



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette