BRIBES EN LIGNE
toulon, samedi 9 clere est la noit e la le galop du poème me beaucoup de merveilles antoine simon 2 0 false 21 18 l’une des dernières nu(e), comme son nom il était question non  mise en ligne du texte je serai toujours attentif à max charvolen, martin miguel       pass&e nous lirons deux extraits de et que dire de la grâce a la libération, les granz est li calz, si se halt sunt li pui e mult halt la bouche pleine de bulles l’appel tonitruant du antoine simon 33   que signifie sur la toile de renoir, les antoine simon 28       sous je n’ai pas dit que le tu le sais bien. luc ne pour la route de la soie, à pied, rien n’est         &n passet li jurz, la noit est dans les carnets approche d’une li emperere s’est dernier vers aoi j’aime chez pierre quant carles oït la  de même que les pour martine       je samuelchapitre 16, versets 1 me références : xavier le numéro exceptionnel de pour qui veut se faire une le coeur du polenta un soir à paris au s’égarer on vous dites : "un régine robin, fragilité humaine. d’ eurydice ou bien de       &agrav autres litanies du saint nom deuxième suite vi.- les amicales aventures la brume. nuages la vie est ce bruissement cher bernard nouvelles mises en merci au printemps des quatre si la mer s’est douce est la terre aux yeux       fourr& antoine simon 12 À max charvolen et il avait accepté       troisième essai et la question du récit       j̵ voici des œuvres qui, le madame est une torche. elle     à dernier vers aoi pour frédéric etait-ce le souvenir le 26 août 1887, depuis jamais je n’aurais   un dans les écroulements 1) la plupart de ces passent .x. portes,  un livre écrit dont les secrets… à quoi le samedi 26 mars, à 15 j’ai longtemps je dors d’un sommeil de     m2 &nbs li quens oger cuardise ma chair n’est antoine simon 16 il n’est pire enfer que       dans bien sûr, il y eut macao grise la bouche pure souffrance au programme des actions       "  je signerai mon comme c’est c’est la distance entre pierre ciel dernier vers aoi les lettres ou les chiffres       reine histoire de signes . noble folie de josué, l’existence n’est la pureté de la survie. nul       longte (en regardant un dessin de       mouett dans la caverne primordiale       les pour le prochain basilic, (la un temps hors du l’impossible (de)lecta lucta   le plus insupportable chez ouverture d’une se placer sous le signe de       le pour philippe deuxième essai bruno mendonça l’impression la plus i mes doigts se sont ouverts pour maguy giraud et a la fin il ne resta que soudain un blanc fauche le toutes sortes de papiers, sur mise en ligne d’un chairs à vif paumes juste un les durand : une     longtemps sur       sabots   tout est toujours en iloec endreit remeint li os agnus dei qui tollis peccata nos voix       dans     " exacerbé d’air du fond des cours et des accorde ton désir à ta introibo ad altare il y a tant de saints sur dernier vers aoi sur l’erbe verte si est huit c’est encore à       parfoi diaphane est le mot (ou       il       &n apaches : les cuivres de la symphonie l’homme est pour michèle gazier 1)    nous ma voix n’est plus que jouer sur tous les tableaux  la lancinante  au travers de toi je le "patriote", deuxième apparition de       le grande lune pourpre dont les mult est vassal carles de dernier vers aoi des voix percent, racontent fontelucco, 6 juillet 2000 nice, le 8 octobre démodocos... Ça a bien un li emperere par sa grant       au dernier vers aoi on a cru à mon cher pétrarque, madame est toute il tente de déchiffrer, avant propos la peinture est       voyage accoucher baragouiner morz est rollant, deus en ad premier vers aoi dernier je crie la rue mue douleur les dieux s’effacent rien n’est plus ardu  le "musée se reprendre. creuser son deuxième approche de  martin miguel vient les amants se       dans r.m.a toi le don des cris qui le géographe sait tout station 4 : judas  c’est ici, me  dernières mises quand c’est le vent qui merci à marc alpozzo       "       le dans un coin de nice, dans l’effilé de       soleil macles et roulis photo 4 cinquième citationne pour julius baltazar 1 le pour alain borer le 26 au lecteur voici le premier dernier vers aoi       le dorothée vint au monde    regardant "et bien, voilà..." dit       la la terre nous     du faucon et tout avait ensevelie de silence, d’abord l’échange des en introduction à pour nicolas lavarenne ma c’est une sorte de j’oublie souvent et       dans rêves de josué,     depuis avec marc, nous avons       fleure la danse de au rayon des surgelés je désire un  jésus au matin du pas une année sans évoquer       cette du bibelot au babilencore une       au       m&eacu si j’étais un on préparait coupé en deux quand dernier vers aoi dans ce périlleux chaque automne les le 15 mai, à à propos des grands de prime abord, il       il ce jour-là il lui rita est trois fois humble. un trait gris sur la antoine simon 14       apparu c’est seulement au martin miguel art et       dans         bien l’attente, le fruit       aux       deux la réserve des bribes 1. il se trouve que je suis le ciel de ce pays est tout paysage de ta tombe  et       " il pleut. j’ai vu la temps de cendre de deuil de sept (forces cachées qui a christiane deux mille ans nous   anatomie du m et f le feu s’est quel ennui, mortel pour       dans       marche   l’oeuvre vit son quatrième essai rares ecrire sur dernier vers aoi       je me comme ce mur blanc folie de josuétout est normalement, la rubrique franchement, pensait le chef,       &eacut prenez vos casseroles et       banlie le proche et le lointain cinq madame aux yeux tandis que dans la grande       la de tantes herbes el pre dans les horizons de boue, de titrer "claude viallat, cyclades, iii° sa langue se cabre devant le j’écoute vos       gentil pour andré vous deux, c’est joie et les routes de ce pays sont paroles de chamantu marie-hélène  les œuvres de pour michèle gazier 1       rampan   dits de dernier vers aoi lorsque martine orsoni bribes en ligne a les avenues de ce pays       ...mai je suis       entre je meurs de soif quatrième essai de       sur station 5 : comment   le 10 décembre   pour olivier       &n  “la signification mieux valait découper tout à fleur d’eaula danse pluies et bruines, able comme capable de donner pas sur coussin d’air mais     &nbs attendre. mot terrible.       montag       arauca de mes deux mains       "       "     quand dernier vers aoi  référencem alocco en patchworck © difficile alliage de       tourne   pour le prochain  dans le livre, le 1-nous sommes dehors.  il y a le il n’y a pas de plus madame des forêts de normal 0 21 false fal elle réalise des pour robert   j’ai souvent dernier vers aoi la langue est intarissable le lent tricotage du paysage errer est notre lot, madame, carles li reis en ad prise sa pour martin et il parlait ainsi dans la il ne reste plus que le       neige dans ce pays ma mère mesdames, messieurs, veuillez pour egidio fiorin des mots dernier vers aoi dernier vers aoi descendre à pigalle, se j’ai relu daniel biga, dernier vers aoi   l’instant criblé   nous sommes nous avons affaire à de    de femme liseuse quand les eaux et les terres       &agrav autre essai d’un       et tu     oued coulant nous viendrons nous masser       allong       l̵ la terre a souvent tremblé la mort d’un oiseau. j’ai parlé un tunnel sans fin et, à       glouss       l̵ je découvre avant toi présentation du il semble possible il existe deux saints portant antoine simon 30 la parol

Accueil > Mots-clés > Publications > article dans revue d’art

article dans revue d’art

Dernière publication : 12 novembre 2010.
Les 3 derniers articles : Finale , Paradoxa , Dialogues .
Les 3 articles les plus lus : Jean-François Dubreuil , Finale , IV. Du livre d’artiste à l’oeuvre croisée .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette