BRIBES EN LIGNE
mm si c’est ça creuser, toi, mésange à régine robin,       m̵       ( siglent a fort e nagent e rafale huit c’est encore à c’était une dernier vers aoi     m2 &nbs pour lee       sabots hans freibach : merci à la toile de     vers le soir (la numérotation des juste un à propos des grands pour martin dernier vers aoi antoine simon 23 à sylvie art jonction semble enfin       pav&ea nice, le 30 juin 2000 dans le pain brisé son au programme des actions deuxième rupture : le   un antoine simon 6  née à bribes en ligne a ecrire les couleurs du monde       &       ma viallat © le château de elle ose à peine mes pensées restent ...et poème pour ce poème est tiré du les grands     oued coulant       un elle réalise des quand nous rejoignons, en dernier vers aoi  tu vois im font chier  le livre, avec karles se dort cum hume le temps passe dans la   pour théa et ses dès l’origine de son     un mois sans       et       et tu accorde ton désir à ta pour pierre theunissen la nous serons toujours ces pas sur coussin d’air mais bribes dans le nid de biboon. plus qu’une saison. pour ma     " quant carles oït la première rupture : le (josué avait est-ce parce que, petit, on ] heureux l’homme li quens oger cuardise       parfoi vous dites : "un thème principal : rafale n° 4 on le "mais qui lit encore le madame aux rumeurs charogne sur le seuilce qui voici des œuvres qui, le       &n dernier vers doel i avrat, ce qui fascine chez     au couchant 1.- les rêves de le vieux qui  pour de réponse de michel les éditions de la passe du pour m.b. quand je me heurte journée de il souffle sur les collines sept (forces cachées qui tout à fleur d’eaula danse ce jour-là il lui il aura fallu longtemps -       grimpa station 7 : as-tu vu judas se du bibelot au babilencore une  ce mois ci : sub bernadette griot vient de dernier vers aoi pour mireille et philippe sixième “dans le dessin j’ai travaillé jusqu’à il y a ( ce texte a   dits de s’ouvre la trois tentatives desesperees j’ai donné, au mois       &agrav dernier vers aoi       dans Ç’avait été la sors de mon territoire. fais passet li jurz, la noit est       alla la question du récit leonardo rosa       un la tentation du survol, à       é 1 la confusion des je désire un macles et roulis photo 3 ma chair n’est il pleut. j’ai vu la religion de josué il         or pour mes enfants laure et rm : d’accord sur polenta reprise du site avec la       dans       je « 8° de un temps hors du  hors du corps pas antoine simon 13   pour le prochain les parents, l’ultime       apparu À la loupe, il observa à cri et à le coquillage contre       m&eacu       tourne la gaucherie à vivre, le nécessaire non le lent déferlement       six les cuivres de la symphonie pour raphaël pour michèle aueret ouverture d’une       ce pour helmut dernier vers aoi pour philippe marché ou souk ou le recueil de textes       nuage j’ai perdu mon       sur au matin du raphaËl     les fleurs du       j̵   nous sommes quelque temps plus tard, de petit matin frais. je te       au autre citation outre la poursuite de la mise 5) triptyque marocain       " tous ces charlatans qui       arauca Éléments - comme une suite de       " un homme dans la rue se prend       bien pas même  “... parler une       object       bruyan j’écoute vos rêves de josué, a toi le don des cris qui rm, le 2/02/2018 j’ai fait   pour olivier (dans mon ventre pousse une nous avons affaire à de je découvre avant toi le passé n’est (ô fleur de courge...       bonhe voudrais je vous le lourd travail des meules la force du corps, pour max charvolen 1) mieux valait découper essai de nécrologie, lentement, josué heureuse ruine, pensait a propos d’une       vaches       le livre grand format en trois le géographe sait tout     [1]  halt sunt li pui e mult halt bien sûr, il y eut les dernières  c’était la cité de la musique       la vi.- les amicales aventures       l̵ l’heure de la     longtemps sur       pourqu       sur troisième essai et quand les mots "nice, nouvel éloge de la       dans pour alain borer le 26 dans la caverne primordiale       &agrav    en "le renard connaît difficile alliage de       au je m’étonne toujours de la  on peut passer une vie la vie humble chez les la fraîcheur et la frères et r.m.a toi le don des cris qui nous lirons deux extraits de genre des motsmauvais genre bernard dejonghe... depuis pour andrée dans les hautes herbes       l̵ approche d’une l’art n’existe “le pinceau glisse sur     l’é rita est trois fois humble.   adagio   je       jonath les dessins de martine orsoni       soleil       dans granz est li calz, si se lancinant ô lancinant       &ccedi  “comment antoine simon 29 mon travail est une       le pour michèle gazier 1       dans aux barrières des octrois dernier vers aoi       vu f les feux m’ont voici l’une de nos plus cette machine entre mes la main saisit nice, le 8 octobre j’ai en réserve je sais, un monde se « amis rollant, de le 23 février 1988, il     pourquoi antoine simon 12       l̵ une image surgit et derrière bien sûrla       pass&e je suis occupé ces je serai toujours attentif à   ciel !!!! poussées par les vagues madame des forêts de quand c’est le vent qui ce jour là, je pouvais       fleur cet univers sans       coude  dans le livre, le je t’ai admiré, antoine simon 17 petites proses sur terre la pureté de la survie. nul a dix sept ans, je ne savais ce qui fait tableau : ce dernier vers aoi tout est possible pour qui titrer "claude viallat, sa langue se cabre devant le    si tout au long       sur able comme capable de donner quel ennui, mortel pour pas de pluie pour venir mais jamais on ne antoine simon 25     depuis       marche lu le choeur des femmes de ne pas négocier ne   saint paul trois       sous à marcel alocco a dans le train premier toute trace fait sens. que   1) cette   j’ai souvent     du faucon légendes de michel travail de tissage, dans     le et il fallait aller debout toulon, samedi 9 un besoin de couper comme de sauvage et fuyant comme temps où les coeurs je reviens sur des ajout de fichiers sons dans       qui  tous ces chardonnerets et c’était dans dans l’innocence des de sorte que bientôt deuxième essai  dans toutes les rues  je signerai mon       la chants à tu mon recueil madame est la reine des certains soirs, quand je       le macles et roulis photo 7 les oiseaux s’ouvrent villa arson, nice, du 17 quatrième essai rares de soie les draps, de soie dix l’espace ouvert au fontelucco, 6 juillet 2000       avant la bouche pure souffrance on trouvera la captation       neige on croit souvent que le but ce monde est semé      & quelque chose     faisant la se placer sous le signe de j’arrivais dans les ici. les oiseaux y ont fait le ciel de ce pays est tout le 2 juillet pour qui veut se faire une 1 au retour au moment       la 7) porte-fenêtre je meurs de soif le pendu madame, c’est notre l’ami michel pas une année sans évoquer carissimo ulisse,torna a       droite pour michèle rien n’est plus ardu abstraction voir figuration pour mon épouse nicole   tout est toujours en    il tu le sais bien. luc ne des conserves ! fin première patrick joquel vient de toute une faune timide veille la parol

Accueil > Mots-clés > Publications > textes collectifs

textes collectifs

Dernière publication : 12 février 2009.
Les 3 derniers articles : L’éternité par petits bouts , Paroles de corps , L’archipel ébloui - 3 .
Les 3 articles les plus lus : L’archipel ébloui - 2 , L’éternité par petits bouts , Paroles de corps .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette