BRIBES EN LIGNE
attendre. mot terrible. la pureté de la survie. nul c’est une sorte de il avait accepté ajout de fichiers sons dans f qu’il vienne, le feu je me souviens de preambule – ut pictura mieux valait découper       ton je m’étonne toujours de la les plus vieilles antoine simon 29 nice, le 8 octobre sixième sous l’occupation livre grand format en trois iv.- du livre d’artiste encore la couleur, mais cette le lent déferlement       la un titre : il infuse sa couleur qui ne masque pas quand vous serez tout       pass&e       bonheu on préparait       " le pendu le 19 novembre 2013, à la       fleur essai de nécrologie, dernier vers aoi bel équilibre et sa cliquetis obscène des libre de lever la tête       st reprise du site avec la qu’est-ce qui est en       sur madame a des odeurs sauvages exacerbé d’air  jésus à propos des grands antoine simon 25 giovanni rubino dit jamais si entêtanteeurydice       " antoine simon 7 À perte de vue, la houle des jouer sur tous les tableaux de pareïs li seit la se reprendre. creuser son pour michèle aueret       baie   un vendredi     rien     extraire a claude b.   comme ils sortent ce qui fascine chez noble folie de josué, dans les hautes herbes     tout autour en 1958 ben ouvre à voudrais je vous       sous l’heure de la ce qui fait tableau : ce très saintes litanies ils s’étaient a grant dulur tendrai puis 1 la confusion des dernier vers aoi l’art n’existe soudain un blanc fauche le cinquième citationne un trait gris sur la les petites fleurs des antoine simon 30 granz est li calz, si se traquer coupé le sonà passet li jurz, si turnet a dernier vers aoi beaucoup de merveilles antoine simon 31 ce jour là, je pouvais       au halt sunt li pui e mult halt       que le coquillage contre la vie est ce bruissement " je suis un écorché vif. « amis rollant, de je déambule et suis le plus insupportable chez j’ai perdu mon ….omme virginia par la l’homme est  l’écriture une il faut dire les et ces l’impression la plus attelage ii est une œuvre       le       allong   dits de en ceste tere ad estet ja dernier vers aoi abu zayd me déplait. pas  si, du nouveau sequence 6   le       le dernier vers aoi la force du corps, rossignolet tu la       pourqu     sur la pente et te voici humanité quatrième essai rares dans ce pays ma mère       l̵ 0 false 21 18 raphaËl madame chrysalide fileuse j’ai parlé cet univers sans rm : nous sommes en il existe au moins deux rimbaud a donc 1) la plupart de ces ainsi alfred…    regardant rien n’est plus ardu  “ce travail qui deuxième essai le dans le monde de cette carmelo arden quin est une dernier vers que mort       le       bruyan   nous sommes maintenant il connaît le villa arson, nice, du 17       parfoi mais non, mais non, tu ainsi va le travail de qui de mes deux mains il existe deux saints portant nous dirons donc les grands polenta pour jean-marie simon et sa quatrième essai de dessiner les choses banales pour jean-louis cantin 1.- les installations souvent, mouans sartoux. traverse de max charvolen, martin miguel antoine simon 27 il arriva que j’ai longtemps des voix percent, racontent on cheval passet li jurz, la noit est frères et je t’enfourche ma dans l’innocence des glaciation entre a l’aube des apaches, il tente de déchiffrer, ils avaient si longtemps, si ce qui aide à pénétrer le       le dernier vers aoi poussées par les vagues dernier vers aoi       &agrav mise en ligne  “la signification constellations et macles et roulis photo 3 petit matin frais. je te on a cru à ainsi fut pétrarque dans pour frédéric    nous il y a des objets qui ont la  zones gardées de d’ eurydice ou bien de       dans       quand temps de bitume en fusion sur antoine simon 20       je tout à fleur d’eaula danse       pour     surgi quand nous rejoignons, en les premières un temps hors du j’ai en réserve antoine simon 5     double  un livre écrit souvent je ne sais rien de       neige       &agrav       avant  tous ces chardonnerets  de la trajectoire de ce il en est des meurtrières. elle réalise des madame porte à  l’exposition  rêves de josué, nous avancions en bas de pour martin edmond, sa grande ecrire les couleurs du monde       un la fraîcheur et la dernier vers aoi pour mon épouse nicole tandis que dans la grande si j’étais un     nous pas de pluie pour venir le 2 juillet la prédication faite   anatomie du m et f le feu m’a       sur 0 false 21 18       cerisi       soleil certains soirs, quand je (À l’église       mouett station 3 encore il parle rita est trois fois humble. je reviens sur des ma voix n’est plus que macles et roulis photo 1 1- c’est dans juste un mot pour annoncer percey priest lakesur les       m&eacu       les tout est prêt en moi pour pas facile d’ajuster le dernier vers aoi     l’oeuvre vit son   se écrirecomme on se antoine simon 17 dernier vers aoi ecrire sur chercher une sorte de i en voyant la masse aux vedo la luna vedo le     de rigoles en inoubliables, les reflets et echosla salle accoucher baragouiner à propos “la cinq madame aux yeux vue à la villa tamaris c’est seulement au ( ce texte a deuxième apparition de antoine simon 28 antoine simon 14 la brume. nuages diaphane est le ici, les choses les plus pour nicolas lavarenne ma il s’appelait onze sous les cercles le recueil de textes on dit qu’agathe       "       bonhe     au couchant nous avons affaire à de toulon, samedi 9 martin miguel art et genre des motsmauvais genre À l’occasion de pour philippe antoine simon 19 j’oublie souvent et autre citation"voui  dernières mises "l’art est-il       dans que d’heures       longte ce qu’un paysage peut 5) triptyque marocain       dans 1254 : naissance de la légende fleurie est 13) polynésie       alla       journ& ne pas négocier ne   pour adèle et difficile alliage de la chaude caresse de il est le jongleur de lui       la de tantes herbes el pre carissimo ulisse,torna a histoire de signes . dernier vers aoi si elle est belle ? je nice, le 30 juin 2000 passent .x. portes, « pouvez-vous il semble possible je suis occupé ces un homme dans la rue se prend  pour le dernier jour station 7 : as-tu vu judas se des voiles de longs cheveux je dors d’un sommeil de le 15 mai, à c’est vrai dans ce périlleux   j’ai souvent   je n’ai jamais art jonction semble enfin en introduction à titrer "claude viallat,       la les doigts d’ombre de neige       j̵       la le geste de l’ancienne, l’éclair me dure, dans les carnets me c’est le grand dernier vers aoi le ciel est clair au travers       "       jonath 0 false 21 18 l’ami michel les oiseaux s’ouvrent mesdames, messieurs, veuillez il ne s’agit pas de la deuxième édition du       midi la liberté de l’être bien sûrla démodocos... Ça a bien un antoine simon 12       six charogne sur le seuilce qui avez-vous vu onzième pour jacky coville guetteurs sept (forces cachées qui       je me pour m.b. quand je me heurte fragilité humaine. quand les mots pas sur coussin d’air mais écoute, josué, pour egidio fiorin des mots   entrons et c’était dans       apr&eg je rêve aux gorges dernier vers aoi  “ne pas a propos d’une les enseignants :    en station 5 : comment  le grand brassage des       reine clere est la noit e la le soleil n’est pas un besoin de couper comme de un jour nous avons temps de cendre de deuil de antoine simon 15 la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > Homère

Homère

Dernière publication : 27 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : CLXXXIX , CXXXV , CXX .
Les 3 articles les plus lus : XCIX , LXIX , LXVI .

  • XVII

    Et il parlait ainsi dans la grande salle Troisième apparition de la figure du grand père, autres éléments d’autobiographie Je suis incapable de commencer à parler (pensait Josué) sans que s’impose (...)

  • XXXVII

    "Pour tes débordements mon peuple ; pour tes trop brusques violences, pour ta grande vigueur quand la fureur te prend…" (Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento la canzone della Sirena (...)

  • XXXVIII

    A l’aube des Apaches, suite Tambours battus jusqu’à l’aube entendus rythmés au fond des gorges séculaires rythmant nos nuits dosant nos pas jetant nos ombres doubles sous nos pieds tambours d’oubli (...)
    Clefs : Homère , mort , peuples , langue , Apaches , lutte

  • XLIV

    Quel étonnant bâtisseur il avait été ! Après avoir monté, avec une célérité rare, les murs de sa maison, il s’était aperçu que, faute d’avoir prévu des portes, il ne pouvait plus sortir. Il pleuvait à (...)

  • XLVIII

    tandis que dans la grande salle il parlait ainsi Reprise des tentatives d’autobiographie dite “la théorie de l’intrusion” J’ai toujours senti que -plus ou moins- je me trouvais souvent dans (...)

  • LII

    Carissimo Ulisse, Torna a Sorrento, Ulisse, torna a Sorrento ; mon très cher Ulysse, reviens à Sorrente… J’ai couru après ton image tout autour de la Méditerranée, et mes rêves m’ont emporté bien (...)

  • LXVI

    Troisième essai d’autoportrait dit au cas clinique Ils ne savent pas qui je suis... Non, non ! Ils ne le savent pas. Ne le savent... ou, s’ils le savent, ils le cachent bien. Ils le cachent. (...)

  • LXVIII

    Écoute, Josué, lui disait encore Dieu, il y a en toi quelque chose qui m’agace. Par certains côtés, tu me rappelles Job. à vrai dire, ce n’est pas “ tu me rappelles ” que Dieu disait à Josué, mais (...)

  • LXIX

    C’était ainsi parfois, et sous le feu roulant des questions de Dieu, Josué demeurait muet. Dieu seul était capable de repasser ainsi en des discours sans fin des questions sans réponse. Ou en tout (...)

  • LXXXIV

    né le 7 janvier 1904 à Ajaccio 1- 9-10 Corse [Prøto wAχD ] était 2- 8-7 ancien élève de l’école (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette