BRIBES EN LIGNE
un verre de vin pour tacher dernier vers aoi       pour vedo la luna vedo le et te voici humanité chaises, tables, verres, un soir à paris au petit matin frais. je te à propos “la  née à dernier vers aoi pas une année sans évoquer envoi du bulletin de bribes antoine simon 15 "ces deux là se à raphaël le lent déferlement me percey priest lakesur les edmond, sa grande     rien des voix percent, racontent deux ce travail vous est des conserves ! comme c’est religion de josué il toute trace fait sens. que temps où le sang se c’est la chair pourtant       la       soleil paien sunt morz, alquant dernier vers aoi       au  de la trajectoire de ce vertige. une distance     chant de     son nos voix dans l’effilé de nu(e), comme son nom mais jamais on ne dernier vers aoi le galop du poème me     un mois sans (en regardant un dessin de etudiant à       la       à  “ne pas quand vous serez tout la vie est dans la vie. se pas de pluie pour venir et tout avait cliquetis obscène des      & 5) triptyque marocain du fond des cours et des    nous 0 false 21 18 lorsque martine orsoni j’ai donc       en un iv.- du livre d’artiste       qui pour gilbert j’aime chez pierre pour le prochain basilic, (la prenez vos casseroles et       object si j’étais un       au et combien je rêve aux gorges certains soirs, quand je       d&eacu       l̵ les petites fleurs des       j̵ travail de tissage, dans dernier vers aoi ce n’est pas aux choses à cri et à a claude b.   comme au seuil de l’atelier       entre l’impossible etait-ce le souvenir introibo ad altare paroles de chamantu (dans mon ventre pousse une dans le respect du cahier des il arriva que  la toile couvre les       l̵ en cet anniversaire, ce qui       dans       un pour martine À max charvolen et martin le franchissement des mougins. décembre il existe deux saints portant dans les écroulements pour michèle gazier 1 l’appel tonitruant du sa langue se cabre devant le voile de nuità la antoine simon 14 la terre nous 1257 cleimet sa culpe, si "l’art est-il dernier vers aoi       dans toute une faune timide veille       bruyan ne pas négocier ne il y a des objets qui ont la pas même c’est le grand dernier vers aoi     se gardien de phare à vie, au antoine simon 9       le l’impression la plus chaque automne les un titre : il infuse sa       les dans le pays dont je vous  il y a le le nécessaire non c’est ici, me les lettres ou les chiffres  “ce travail qui langues de plomba la mult est vassal carles de dans un coin de nice, l’illusion d’une pour yves et pierre poher et un besoin de couper comme de rien n’est plus ardu     m2 &nbs       sur la réserve des bribes dentelle : il avait antoine simon 26 dans le monde de cette       et à bernadette le bulletin de "bribes madame est toute ce pays que je dis est le scribe ne retient ce qui fait tableau : ce quai des chargeurs de une il faut dire les carmelo arden quin est une  mise en ligne du texte station 7 : as-tu vu judas se       six pour andré " je suis un écorché vif. nous viendrons nous masser 0 false 21 18     quand les parents, l’ultime très malheureux... al matin, quant primes pert fragilité humaine.       va accoucher baragouiner       je après la lecture de je suis monde imaginal,       st la liberté de l’être macles et roulis photo 7 vue à la villa tamaris les dieux s’effacent (ô fleur de courge... dernier vers aoi il faut laisser venir madame       " sur la toile de renoir, les dans les rêves de la  monde rassemblé       droite le plus insupportable chez arbre épanoui au ciel       bonheu dans l’innocence des les installations souvent, ce texte m’a été       sur rêves de josué, lentement, josué et que vous dire des iloec endreit remeint li os     ton fin première les dernières au labyrinthe des pleursils f tous les feux se sont le 23 février 1988, il     [1]  le grand combat : à la bonne tout est possible pour qui au matin du pour frédéric     chambre 1254 : naissance de pour jacqueline moretti, pour martin ma voix n’est plus que deuxième essai le dernier vers aoi       le raphaËl       chaque le pendu carissimo ulisse,torna a essai de nécrologie,       la li emperere s’est     de rigoles en antoine simon 27 le coeur du la route de la soie, à pied, béatrice machet vient de je crie la rue mue douleur là, c’est le sable et dans les carnets le lent tricotage du paysage  les œuvres de la légende fleurie est j’ai en réserve dernier vers aoi dans le train premier       m̵ archipel shopping, la il n’est pire enfer que       le  tous ces chardonnerets marcel alocco a ouverture de l’espace   pour adèle et dix l’espace ouvert au grande lune pourpre dont les « pouvez-vous sors de mon territoire. fais       reine       au de prime abord, il   ciel !!!!     dans la ruela       le "nice, nouvel éloge de la n’ayant pas tout à fleur d’eaula danse  ce mois ci : sub si elle est belle ? je       le présentation du pour nicolas lavarenne ma la pureté de la survie. nul pour jean-louis cantin 1.- réponse de michel   on n’est       aux suite de       &agrav       il la rencontre d’une pierre ciel il ne reste plus que le la lecture de sainte normalement, la rubrique dernier vers aoi       allong         or aucun hasard si se       dans       dans douze (se fait terre se       " dernier vers aoi martin miguel art et peinture de rimes. le texte je suis bien dans       ton aux george(s) (s est la rare moment de bonheur, pour lee madame dans l’ombre des ma chair n’est     pourquoi quand nous rejoignons, en       vu   ces notes       bien pour mon épouse nicole       embarq       cette       sabots madame aux rumeurs       je       montag je t’enlace gargouille       journ& la force du corps, f le feu m’a quel ennui, mortel pour mon travail est une       fourr&   j’ai souvent passet li jurz, la noit est quand les eaux et les terres encore la couleur, mais cette ce qui fascine chez le geste de l’ancienne,       glouss       juin issent de mer, venent as pour michèle a la fin il ne resta que l’heure de la macles et roulis photo 3 antoine simon 16 il souffle sur les collines comme une suite de l’instant criblé       dans quant carles oït la « voici halt sunt li pui e mult halt reflets et echosla salle       pav&ea on dit qu’agathe alocco en patchworck © de pa(i)smeisuns en est venuz     &nbs epuisement de la salle, je t’ai admiré, et si au premier jour il tous ces charlatans qui la terre a souvent tremblé apaches : douce est la terre aux yeux les premières  les trois ensembles frères et il existe au moins deux le 28 novembre, mise en ligne pure forme, belle muette, j’ai changé le       &n       je me jouer sur tous les tableaux moi cocon moi momie fuseau buttati ! guarda&nbs     à c’est extrêmement deux mille ans nous li emperere par sa grant       au les plus vieilles laure et pétrarque comme j’entends sonner les quand c’est le vent qui       " faisant dialoguer et  riche de mes       tourne       l̵ temps de cendre de deuil de pour maguy giraud et que reste-t-il de la un trait gris sur la         &n f les rêves de       avant    au balcon À perte de vue, la houle des granz est li calz, si se dernier vers aoi       voyage       ma a dix sept ans, je ne savais la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Angeletti

Angeletti

Dernière publication : 9 novembre 2009.
Les 3 derniers articles : Alfred Angeletti, peintre , Pour un anniversaire .
Les 3 articles les plus lus : Pour un anniversaire , Alfred Angeletti, peintre .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette