BRIBES EN LIGNE
a l’aube des apaches,       d&eacu depuis ce jour, le site le glacis de la mort       dans ne faut-il pas vivre comme clere est la noit e la vedo la luna vedo le quatrième essai rares       le langues de plomba la a la fin il ne resta que   j’ai souvent "nice, nouvel éloge de la tout le problème (ma gorge est une le bulletin de "bribes que d’heures décembre 2001. il souffle sur les collines antoine simon 15 a toi le don des cris qui       reine la fraîcheur et la je ne sais pas si si j’étais un       fourmi     un mois sans carcassonne, le 06 et voici maintenant quelques (dans mon ventre pousse une et ces de toutes les   iv    vers       sur dernier vers aoi bernard dejonghe... depuis cyclades, iii° toutefois je m’estimais deux ajouts ces derniers   voici donc la       droite   encore une temps de pierres f les marques de la mort sur merci à marc alpozzo g. duchêne, écriture le inoubliables, les Éléments -       neige       la on trouvera la video les grands r.m.a toi le don des cris qui au matin du outre la poursuite de la mise heureuse ruine, pensait le geste de l’ancienne, les enseignants :       la rita est trois fois humble. aux barrières des octrois se placer sous le signe de "l’art est-il des voiles de longs cheveux chaque jour est un appel, une       allong       cette antoine simon 21       sur livre grand format en trois       le antoine simon 13 la littérature de le tissu d’acier sequence 6   le le passé n’est af : j’entends   un vendredi dernier vers aoi sur l’erbe verte si est apaches : madame, vous débusquez pour nicolas lavarenne ma antoine simon 2 la poésie, à la grant est la plaigne e large bruno mendonça cher bernard à un temps hors du de la l’impression la plus  les éditions de pour michèle gazier 1 tous ces charlatans qui et c’était dans     le cygne sur       au bal kanique c’est       banlie mult est vassal carles de mes pensées restent non... non... je vous assure, les étourneaux ! (À l’église ecrire sur dernier vers aoi       bien pour michèle aueret le numéro exceptionnel de       la pie fontelucco, 6 juillet 2000 clers est li jurz et li ce poème est tiré du dernier vers s’il 1. il se trouve que je suis able comme capable de donner       va c’est pour moi le premier la bouche pure souffrance aucun hasard si se l’évidence       entre exode, 16, 1-5 toute   nous sommes pas facile d’ajuster le li emperere par sa grant       l̵ " je suis un écorché vif.    nous       sur je désire un  tu vois im font chier       " écrirecomme on se la mort d’un oiseau.       " de sorte que bientôt et ma foi, dans le monde de cette hans freibach : la rencontre d’une       aujour un jour, vous m’avez pour ma antoine simon 11   pour théa et ses de l’autre je suis bien dans le travail de bernard pour martine le lent tricotage du paysage ce texte m’a été       la ce jour là, je pouvais le proche et le lointain  mise en ligne du texte       en un       qui etudiant à d’un bout à immense est le théâtre et         &n madame des forêts de antoine simon 28 lancinant ô lancinant       le béatrice machet vient de je sais, un monde se genre des motsmauvais genre temps de bitume en fusion sur 1- c’est dans j’ai en réserve     &nbs         or edmond, sa grande la question du récit carissimo ulisse,torna a quai des chargeurs de en introduction à       allong       pav&ea  le grand brassage des       la nice, le 8 octobre voici des œuvres qui, le antoine simon 18 madame aux rumeurs       pass&e antoine simon 26       les suite du blasphème de       à la mémoire de       sur madame dans l’ombre des a claude b.   comme ouverture d’une ecrire les couleurs du monde vue à la villa tamaris pour frédéric le 28 novembre, mise en ligne la chaude caresse de etait-ce le souvenir d’un côté tout en vérifiant       reine et encore  dits des conserves ! la route de la soie, à pied,       et   le 10 décembre il faut aller voir   né le 7 ce texte se présente rimbaud a donc       un       é dans le patriote du 16 mars leonardo rosa il tente de déchiffrer, douce est la terre aux yeux une il faut dire les       longte vertige. une distance dernier vers aoi il pleut. j’ai vu la paysage de ta tombe  et       pass&e pierre ciel coupé en deux quand dernier vers aoi pour peinture de rimes. le texte       au rare moment de bonheur,     longtemps sur le lourd travail des meules essai de nécrologie, le corps encaisse comme il l’art n’existe  tu ne renonceras pas. vous avez     vers le soir macles et roulis photo 7 j’écoute vos la tentation du survol, à monde imaginal, pour anne slacik ecrire est cinq madame aux yeux       je pluies et bruines,       sabots  au travers de toi je frères et       soleil autres litanies du saint nom la fraîcheur et la je me souviens de       l̵ vous êtes pure forme, belle muette, spectacle de josué dit traquer       la quand nous rejoignons, en jamais si entêtanteeurydice macles et roulis photo 6 dernier vers aoi cliquetis obscène des sous la pression des a la femme au       au  marcel migozzi vient de       le       baie m1             midi l’existence n’est       sur pour angelo assise par accroc au bord de la deuxième édition du noble folie de josué,       la je n’hésiterai carles li reis en ad prise sa       ce       dans "je me tais. pour taire.       pass&e     "       gentil       mouett il ne s’agit pas de dernier vers aoi       jardin temps de cendre de deuil de lorsqu’on connaît une une autre approche de 0 false 21 18       six tes chaussures au bas de moisissures mousses lichens       la dans les carnets       alla la vie est ce bruissement on peut croire que martine       je villa arson, nice, du 17 religion de josué il    regardant j’ai donné, au mois on croit souvent que le but abu zayd me déplait. pas       j̵ sur la toile de renoir, les j’ai donc à propos des grands lorsque martine orsoni  référencem jamais je n’aurais pour andrée       fleur  pour le dernier jour faisant dialoguer introibo ad altare   se     les fleurs du à la bonne  dans toutes les rues dans l’innocence des bernadette griot vient de  tous ces chardonnerets       &n des quatre archanges que fin première raphaël un homme dans la rue se prend dernier vers aoi       ( ici. les oiseaux y ont fait       sous très malheureux... granz fut li colps, li dux en pour gilbert       l̵ face aux bronzes de miodrag il était question non d’ eurydice ou bien de c’est une sorte de rien n’est plus ardu dernier vers aoi madame est une la liberté s’imprime à comme une suite de f le feu s’est guetter cette chose je suis occupé ces   la baie des anges attendre. mot terrible. toutes ces pages de nos le 15 mai, à dernier vers aoi     depuis aux george(s) (s est la nous serons toujours ces ...et poème pour  le livre, avec suite de prenez vos casseroles et  “comment les plus vieilles ajout de fichiers sons dans en ceste tere ad estet ja bribes en ligne a       nuage et  riche de mes       deux macles et roulis photo j’ai changé le pas une année sans évoquer ma voix n’est plus que iloec endreit remeint li os       grappe mon cher pétrarque,       apr&eg a grant dulur tendrai puis alocco en patchworck © dans le train premier la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > mort

mort

Dernière publication : 20 août 2014.
Les 3 derniers articles : CLXII , CLVIII , CLI .
Les 3 articles les plus lus : CCLIII , LXXVIII , Bribe CCXLVI .

  • X

    deuxième citation Rodolphe ne manquait pas de charme, il avait le cheveu raide et cet oeil clair qui sied tant aux jeunes gens de sa condition AOI Qui est Rodolphe ? Première tentative de (...)

  • XII

    Deuxième apparition de la figure du grand père dite "le grand jeu" Faîtes vos jeux, rien ne va plus... Ses premières absences m’avaient irrité : qu’il pût perdre un neuf d’atout, qu’il (...)

  • XIII

    Rêves de Josué, éléments d’une autobiographie Et qu’étaient d’autre en fait toutes ses mises en scène, toutes ses mises en place qu’une unique, lente, longue préparation à la mort ? Il s’y prenait (...)

  • XVI

    Folie de Josué Tout est dit, tout nous est dit, bas les masques ! Les rêves de gloire s’épuisent, essoufflés, devant des vides ahurissants. Les pages blanches demeurent sur des tas de feuillets (...)
    Clefs : mort , Josué

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXVII

    essai de nécrologie, suite et fin La grossesse de la mère et les rapports particuliers qu’elle avait alors entretenu avec les choses et les gens, singulièrement le père, lui semblait exiger la plus (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXX

    Autre citation (septième) "Et du haut de la colline on pouvait embrasser tout l’immense étendue" et quatrième apparition de la figure du grand père Le vieux avait pourtant un jour (...)
    Clefs : citations , mort , grand-père

  • XXXVII

    "Pour tes débordements mon peuple ; pour tes trop brusques violences, pour ta grande vigueur quand la fureur te prend…" (Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento la canzone della Sirena (...)

  • XXXVIII

    A l’aube des Apaches, suite Tambours battus jusqu’à l’aube entendus rythmés au fond des gorges séculaires rythmant nos nuits dosant nos pas jetant nos ombres doubles sous nos pieds tambours d’oubli (...)
    Clefs : Homère , mort , peuples , langue , Apaches , lutte

  • XLII

    Suite de l’avancée de la contamination Il mène de pair une carrière de romancier (Josué de Nantes, lettres à Josué, Lord Josué, Josué, Josué, Le livre d’or de Josué) et d’auteur dramatique (la couronne (...)

  • LVII

    Arbre épanoui au ciel marin ouvert fleur droite au flanc des eaux poing tendu vers la mer et le ciel et la terre comme un arbre une fleur une main respirant de la respiration des vagues (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette