BRIBES EN LIGNE
des voiles de longs cheveux s’égarer on à bernadette     depuis         &n       allong l’une des dernières l’illusion d’une souvent je ne sais rien de les routes de ce pays sont marché ou souk ou       ( (ô fleur de courge... pour michèle 0 false 21 18 dernier vers aoi je n’hésiterai la brume. nuages       pass&e pour angelo pour andré j’ai donc encore la couleur, mais cette mille fardeaux, mille   pour le prochain « e ! malvais  pour jean le       je pour le prochain basilic, (la fin première sauvage et fuyant comme a propos d’une  marcel migozzi vient de     extraire À max charvolen et martin antoine simon 32 reflets et echosla salle pour max charvolen 1) un jour nous avons  je signerai mon dix l’espace ouvert au       " madame est une dans l’innocence des clquez sur maintenant il connaît le du fond des cours et des ma mémoire ne peut me vue à la villa tamaris antoine simon 11 passent .x. portes, grande lune pourpre dont les je dors d’un sommeil de la fraîcheur et la janvier 2002 .traverse       l̵ j’ai longtemps le temps passe si vite, clere est la noit e la dans les horizons de boue, de attention beau « 8° de ce texte se présente démodocos... Ça a bien un       glouss des quatre archanges que merci au printemps des avez-vous vu dernier vers aoi   on dit qu’agathe raphaËl     sur la ce texte m’a été le grand combat : le corps encaisse comme il derniers  dans le livre, le outre la poursuite de la mise  “... parler une dans l’effilé de       pav&ea    au balcon À la loupe, il observa       crabe- antoine simon 6       sur  “s’ouvre ce jour là, je pouvais 0 false 21 18 (À l’église sainte marie, d’ eurydice ou bien de aux george(s) (s est la un trait gris sur la 0 false 21 18 1257 cleimet sa culpe, si ce qui fascine chez peinture de rimes. le texte       montag ce paysage que tu contemplais    en l’éclair me dure, sixième je rêve aux gorges temps de bitume en fusion sur face aux bronzes de miodrag même si l’ami michel et il parlait ainsi dans la et si tu dois apprendre à la langue est intarissable  pour le dernier jour deuxième apparition de c’est parfois un pays archipel shopping, la dans les carnets tout en travaillant sur les madame, vous débusquez la galerie chave qui pour anne slacik ecrire est pour pierre theunissen la pour martine, coline et laure       un sa langue se cabre devant le et si au premier jour il à la mémoire de je t’enfourche ma grant est la plaigne e large glaciation entre je t’ai admiré,    si tout au long pour nicolas lavarenne ma moi cocon moi momie fuseau f les marques de la mort sur et ces pour mon épouse nicole  de la trajectoire de ce pour robert       pourqu   la production antoine simon 13  les trois ensembles     les fleurs du « amis rollant, de dernier vers aoi si, il y a longtemps, les equitable un besoin sonnerait nous avons affaire à de  “la signification à propos des grands dernier vers aoi la réserve des bribes       " deux ce travail vous est  le "musée   je ne comprends plus (dans mon ventre pousse une antoine simon 7 la rencontre d’une livre grand format en trois pour julius baltazar 1 le madame porte à       dans je n’ai pas dit que le cinquième essai tout le nécessaire non mise en ligne d’un f le feu s’est preambule – ut pictura siglent a fort e nagent e ma voix n’est plus que  le grand brassage des j’aime chez pierre   si vous souhaitez deuxième vedo la luna vedo le au commencement était     dans la ruela la danse de le lourd travail des meules tout est possible pour qui ouverture de l’espace station 5 : comment a la libération, les       d&eacu depuis ce jour, le site très saintes litanies     sur la pente aux barrières des octrois ils s’étaient des conserves !       cerisi art jonction semble enfin au seuil de l’atelier pour gilbert       dans les grands   un vendredi  “ne pas bruno mendonça bernard dejonghe... depuis six de l’espace urbain,       & on croit souvent que le but cet univers sans pour mireille et philippe si elle est belle ? je la poésie, à la j’ai travaillé dimanche 18 avril 2010 nous bientôt, aucune amarre il souffle sur les collines macles et roulis photo 3 le galop du poème me antoine simon 9 dans ce périlleux madame, on ne la voit jamais une errance de dernier vers aoi tant pis pour eux. antoine simon 2  de même que les légendes de michel cinquième citationne ço dist li reis : je ne saurais dire avec assez dans un coin de nice, pour lee       l̵ “dans le dessin     le cygne sur    tu sais c’est seulement au dernier vers aoi       voyage seins isabelle boizard 2005       le epuisement de la salle, le temps passe dans la a l’aube des apaches, madame chrysalide fileuse       la halt sunt li pui e mult halt quand nous rejoignons, en nécrologie attendre. mot terrible. genre des motsmauvais genre portrait. 1255 : elle disposait d’une avant dernier vers aoi       bonhe       le aucun hasard si se je ne sais pas si nos voix de mes deux mains       rampan de l’autre       la soudain un blanc fauche le       les pour ma là, c’est le sable et le 15 mai, à     faisant la dernier vers aoi deuxième suite nice, le 8 octobre ce monde est semé ce jour-là il lui dernier vers aoi c’est une sorte de hans freibach :       une paysage de ta tombe  et paien sunt morz, alquant   adagio   je et il fallait aller debout réponse de michel     [1]  seul dans la rue je ris la traquer les durand : une       &ccedi on préparait ...et poème pour macao grise vous deux, c’est joie et       l̵     &nbs le travail de bernard "le renard connaît       entre     oued coulant m1       toute trace fait sens. que a la femme au histoire de signes . suite du blasphème de i mes doigts se sont ouverts   ces notes   maille 1 :que       le       ce       sur vous avez le bulletin de "bribes granz fut li colps, li dux en les installations souvent, fontelucco, 6 juillet 2000 tromper le néant tous ces charlatans qui trois (mon souffle au matin (josué avait lentement apaches : quando me ne so itu pe nice, le 30 juin 2000       reine tout le problème paroles de chamantu     ton "la musique, c’est le la vie est ce bruissement À max charvolen et       le le 2 juillet     m2 &nbs ma voix n’est plus que il y a des objets qui ont la       les antoine simon 21 quelques autres quelque temps plus tard, de de sorte que bientôt le samedi 26 mars, à 15  le livre, avec a supposer quece monde tienne ensevelie de silence, 1. il se trouve que je suis       jonath marie-hélène i en voyant la masse aux cyclades, iii°       la       la pour jean-marie simon et sa douce est la terre aux yeux sables mes parolesvous ecrire les couleurs du monde dont les secrets… à quoi libre de lever la tête bien sûr, il y eut monde imaginal,   que signifie rare moment de bonheur, neuf j’implore en vain ( ce texte a pour andrée la bouche pure souffrance guetter cette chose       fourr& "ah ! mon doux pays, 0 false 21 18 station 3 encore il parle mais jamais on ne   3   

les pas sur coussin d’air mais     surgi "moi, esclave" a       ton j’arrivais dans les d’un côté et  riche de mes (ma gorge est une temps de cendre de deuil de    regardant ce 28 février 2002.   marcel   pour andré villers 1) f le feu s’est chaises, tables, verres,       le       l̵ la pureté de la survie. nul f le feu est venu,ardeur des rm : nous sommes en il y a tant de saints sur       sur       grimpa     les provisions ici, les choses les plus       et tu antoine simon 27 la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > peuples

peuples

Dernière publication : 23 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CLII , CXLIII , CXL .
Les 3 articles les plus lus : CXXIV , CXXXVII , CXL .

  • V

    Ici. Les oiseaux y ont fait leur nid. Les hommes, lassés du ciel, n’y posent qu’à peine leurs regards Fixés à l’horizon comme : les (...)
    Clefs : peuples , monde , langue

  • VI

    Franchement, pensait le chef, est-il possible d’avoir des yeux plats à ce point ? Creux, pour ainsi dire, avec des petits caches mobiles par dessus... Non... Vraiment, voilà qui dépasse (...)
    Clefs : citations , peuples , récits

  • XXXVI

    Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento ....................................................... ( ) Aube des (...)

  • XXXVIII

    A l’aube des Apaches, suite Tambours battus jusqu’à l’aube entendus rythmés au fond des gorges séculaires rythmant nos nuits dosant nos pas jetant nos ombres doubles sous nos pieds tambours d’oubli (...)
    Clefs : Homère , mort , peuples , langue , Apaches , lutte

  • XXXIX

    Ils avaient si longtemps, si longtemps vécu sans autre souci que de vivre, épousant les rives du torrent, mage capricieux, aimant et redoutant ses débords pour leur fertilité tapageuse, pour le prix (...)
    Clefs : peuples , Apaches

  • XLVII

    Dans les hautes herbes souples sous le vent, mon peuple s’alanguissait en des rêves sans fin. Etonné depuis toujours de son propre bonheur, il vivait sans crainte et sans haine. Amoureux des (...)
    Clefs : peuples , art

  • XLVIII

    tandis que dans la grande salle il parlait ainsi Reprise des tentatives d’autobiographie dite “la théorie de l’intrusion” J’ai toujours senti que -plus ou moins- je me trouvais souvent dans (...)

  • XLIX

    Très malheureux... Peut-il être très malheureux ? Ou même triste ? En tout cas, il n’est pas méchant… 7 - 14 - 21 - 28 Torre torino torone torotto mia moglie è cascata da letto Vous connaissez la (...)

  • LIII

    Paroles de Chaman Tu m’assourdis, mon peuple ! Tes longues souffrances ont beau m’être connues et douloureuses, j’ai beau pleurer, caché dans le silence, les mêmes larmes que tes larmes, et sentir (...)
    Clefs : peuples , monde , lieux , lutte

  • LV

    Ils s’étaient rangés le long des crêtes, tenant leurs lances ou s’appuyant sur elles, confondus avec les massifs, les rochers, les boursouflures végétales, comme revenus à un rêve prénatal, sans autre (...)
    Clefs : citations , peuples , monde , lutte


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette