BRIBES EN LIGNE
il n’y a pas de plus ainsi alfred…       droite dernier vers aoi effleurer le ciel du bout des on dit qu’agathe       dans quand les mots "la musique, c’est le       midi dessiner les choses banales l’art c’est la depuis ce jour, le site c’est un peu comme si,       au dernier vers aoi mise en ligne d’un       sur références : xavier       b&acir bal kanique c’est       fourmi fragilité humaine.       le a supposer quece monde tienne et ces carcassonne, le 06 soudain un blanc fauche le le geste de l’ancienne, la poésie, à la "l’art est-il agnus dei qui tollis peccata dans le train premier les amants se il en est des noms comme du temps où les coeurs normal 0 21 false fal suite du blasphème de dernier vers s’il   pour le prochain       ruelle noble folie de josué, folie de josuétout est la question du récit  “la signification  au mois de mars, 1166 de pareïs li seit la depuis le 20 juillet, bribes  tous ces chardonnerets toujours les lettres :       m̵ genre des motsmauvais genre a propos d’une paysage de ta tombe  et       ton   si vous souhaitez pour pierre theunissen la je rêve aux gorges   un vendredi     double la fonction, a l’aube des apaches,       embarq     rien c’est pour moi le premier  “comment le samedi 26 mars, à 15 les plus vieilles six de l’espace urbain, macles et roulis photo 1 est-ce parce que, petit, on    courant dernier vers aoi  avec « a la       " assise par accroc au bord de antoine simon 28 pour julius baltazar 1 le À max charvolen et martin "je me tais. pour taire. dans ce périlleux jouer sur tous les tableaux sors de mon territoire. fais peinture de rimes. le texte s’ouvre la introibo ad altare     "       aux ce poème est tiré du (ô fleur de courge... la gaucherie à vivre,       dans       l̵ mon cher pétrarque, (elle entretenait nos voix  il est des objets sur des voiles de longs cheveux   maille 1 :que quelque chose paien sunt morz, alquant bernard dejonghe... depuis       &agrav mi viene in mentemi nous viendrons nous masser je t’enlace gargouille lancinant ô lancinant en introduction à le numéro exceptionnel de karles se dort cum hume thème principal : 0 false 21 18 dernier vers aoi       dans       l̵ a la femme au ki mult est las, il se dort  martin miguel vient       la (À l’église dieu faisait silence, mais "mais qui lit encore le       rampan       ...mai heureuse ruine, pensait attelage ii est une œuvre    nous 1- c’est dans l’évidence la terre nous (josué avait lentement       descen mille fardeaux, mille g. duchêne, écriture le l’erbe del camp, ki et la peur, présente ma mémoire ne peut me   ciel !!!! l’art n’existe je m’étonne toujours de la pour philippe attendre. mot terrible. les étourneaux ! sept (forces cachées qui       é       ma dans l’innocence des faisant dialoguer le 26 août 1887, depuis écrirecomme on se tandis que dans la grande dernier vers aoi    si tout au long     après le corps encaisse comme il madame est une sixième   encore une sixième lu le choeur des femmes de rêve, cauchemar, je t’ai admiré, les cuivres de la symphonie antoine simon 30 la littérature de la force du corps,  pour de pour michèle gazier 1) toutes sortes de papiers, sur polenta quel ennui, mortel pour les avenues de ce pays  dernier salut au la fraîcheur et la       un   la production se reprendre. creuser son     longtemps sur mais non, mais non, tu c’est extrêmement pour andré villers 1) ici, les choses les plus antoine simon 10 de toutes les       entre       le saluer d’abord les plus nous avancions en bas de dernier vers aoi le coeur du nice, le 30 juin 2000 on peut croire que martine vous avez   voici donc la sauvage et fuyant comme       nuage le scribe ne retient « voici granz est li calz, si se       la approche d’une printemps breton, printemps etait-ce le souvenir moi cocon moi momie fuseau  monde rassemblé       à       dans pour andré   se pour gilbert ecrire sur dans le pain brisé son tout en vérifiant le nécessaire non       sur       &n ses mains aussi étaient cet article est paru et voici maintenant quelques ajout de fichiers sons dans nous lirons deux extraits de c’est parfois un pays sa langue se cabre devant le les routes de ce pays sont marcel alocco a sables mes parolesvous antoine simon 14 à la mémoire de       en temps où le sang se    en r.m.a toi le don des cris qui       pav&ea l’ami michel dans l’innocence des macao grise les petites fleurs des   ces sec erv vre ile macles et roulis photo 6 merci à marc alpozzo   pour olivier et encore  dits m1       c’est vrai l’attente, le fruit villa arson, nice, du 17 1-nous sommes dehors. l’appel tonitruant du li emperere s’est   un pour maxime godard 1 haute au lecteur voici le premier iv.- du livre d’artiste  marcel migozzi vient de souvent je ne sais rien de vue à la villa tamaris pur ceste espee ai dulor e       d&eacu vous êtes     &nbs voudrais je vous (de)lecta lucta   a dix sept ans, je ne savais apaches : temps de pierres dans la antoine simon 11       un       dans la mort, l’ultime port, pas sur coussin d’air mais dernier vers aoi errer est notre lot, madame, clers fut li jurz e li     chant de "tu sais ce que c’est l’heure de la         or       vaches       &agrav       le f tous les feux se sont       p&eacu madame aux rumeurs pour robert  pour le dernier jour ils sortent       la       bien j’ai longtemps dernier vers aoi 1254 : naissance de dans le patriote du 16 mars nous avons affaire à de le 23 février 1988, il dernier vers aoi antoine simon 24 langues de plomba la f qu’il vienne, le feu onze sous les cercles antoine simon 6 samuelchapitre 16, versets 1 toulon, samedi 9 deux ce travail vous est pour yves et pierre poher et pour helmut le lent déferlement deuxième essai ainsi va le travail de qui du fond des cours et des in the country certains soirs, quand je je ne saurais dire avec assez  ce qui importe pour       " ce pays que je dis est dans un coin de nice, une autre approche de il ne reste plus que le « 8° de lentement, josué  l’écriture     ton la pureté de la survie. nul tu le saiset je le vois       il chercher une sorte de libre de lever la tête rita est trois fois humble. vi.- les amicales aventures même si       assis       sur antoine simon 9 me “le pinceau glisse sur je serai toujours attentif à       gentil encore une citation“tu on préparait       ( pure forme, belle muette,       journ&       cerisi raphaËl     à ….omme virginia par la que reste-t-il de la je me souviens de       &eacut je meurs de soif poussées par les vagues       au madame des forêts de encore la couleur, mais cette le "patriote", lorsqu’on connaît une le ciel est clair au travers il n’est pire enfer que il faut laisser venir madame la prédication faite dans les carnets       coude montagnesde mon travail est une "moi, esclave" a   iv    vers       je       object  référencem    7 artistes et 1 face aux bronzes de miodrag       le toutes ces pages de nos coupé le sonà comme un préliminaire la art jonction semble enfin je découvre avant toi   la baie des anges je désire un petites proses sur terre sous l’occupation "nice, nouvel éloge de la  on peut passer une vie 1) notre-dame au mur violet       je me abstraction voir figuration les lettres ou les chiffres   est-ce que     hélas, pour daniel farioli poussant et…  dits de la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > biographies

biographies

Dernière publication : 19 août 2014.
Les 3 derniers articles : CLXI , CXLVIII , CXXXVII .
Les 3 articles les plus lus : Bribe XXVI , XIII , CXXXVII .

  • XIII

    Rêves de Josué, éléments d’une autobiographie Et qu’étaient d’autre en fait toutes ses mises en scène, toutes ses mises en place qu’une unique, lente, longue préparation à la mort ? Il s’y prenait (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXIII

    quatrième essai de nécrologie, suite Dans quel milieu était-il né ou fallait-il le faire naître ? AOI N’y avait-il point déjà là matière à présentation, à digressions ? Ne fallait-il pas découvrir (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXVI

    où l’on revient à la suite d’un essai de nécrologie Il lui semblait possible d’élargir encore la vision ou le récit en présentant par le menu la vie, le caractère, les habitudes des amis. Chacun (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXVII

    essai de nécrologie, suite et fin La grossesse de la mère et les rapports particuliers qu’elle avait alors entretenu avec les choses et les gens, singulièrement le père, lui semblait exiger la plus (...)

  • L

    vedo la luna vedo le stelle vedo Caino che fa le fritelle Je vois la lune Et les étoiles Je vois Caïn qui cuisine à la poêle Dix huitième citation Akoulina lâcha son fuseau et partit sans (...)

  • LXXVII

    TROIS TENTATIVES DESESPEREES DE RECONSTITUTION D’UNE NECROLOGIE DECOUVERTE DANS UNE CORBEILLE A PAPIER 1.- L’état du papier au moment de la découverte M. Jacques Isa 19 septembre 1919 à (...)

  • CXXXVII

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    La terre a souvent tremblé à Delphes. Le temple d’Apollon, plusieurs fois rebâti, a été consolidé d’un soubassement de milliers de pierres de taille. Sur chaque pierre est gravée une inscription : plus (...)
    Clefs : biographies , foule , peuples

  • CXLVIII

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    "Ah ! Mon doux pays, tu perds tes forces vives !" Il dit, et à ces mots, tout droit sur son cheval, perd connaissance. Vous aurez remarqué que l’auteur de la légende fait s’évanouir son héros sur son (...)

  • CLXI

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    Si j’avais de son corps, à quelques lueurs près, une connaissance d’aveugle, elle était complète, intime, profonde, indéfiniment répétée avec cette lenteur qui laisse au désir le temps de s’épanouir (...)
    Clefs : art , biographies


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette