BRIBES EN LIGNE
livre grand format en trois quelque chose granz est li calz, si se et…  dits de       au   adagio   je je reviens sur des       les       antoine simon 11 béatrice machet vient de dernier vers aoi vous êtes pour lee granz fut li colps, li dux en dernier vers aoi    les premières       pav&ea si j’étais un     à réponse de michel sauvage et fuyant comme au commencement était rien n’est plus ardu travail de tissage, dans dernier vers aoi la brume. nuages antoine simon 9       jonath s’ouvre la il s’appelait       qui le lent déferlement       sur le dernier vers aoi al matin, quant primes pert   "si elle est  dans le livre, le je me souviens de toutes ces pages de nos au rayon des surgelés a la femme au mais jamais on ne  si, du nouveau maintenant il connaît le   ces notes toute trace fait sens. que pour jacqueline moretti, madame des forêts de (ma gorge est une pour michèle suite du blasphème de o tendresses ô mes un temps hors du et si au premier jour il dernier vers aoi folie de josuétout est       la pie dans la caverne primordiale le 26 août 1887, depuis max charvolen, martin miguel ce qui fait tableau : ce encore la couleur, mais cette       dans pas de pluie pour venir ...et poème pour l’illusion d’une la langue est intarissable le passé n’est genre des motsmauvais genre dessiner les choses banales cinquième citationne 1 au retour au moment je ne saurais dire avec assez   le 10 décembre     sur la pente       les quand les mots       su   entrons le 26 août 1887, depuis à la mémoire de   saint paul trois approche d’une là, c’est le sable et ils s’étaient   est-ce que station 1 : judas la communication est quelques autres edmond, sa grande fin première pour max charvolen 1)       voyage    si tout au long antoine simon 31       enfant elle réalise des       s̵ j’ai perdu mon on préparait       sur le       mouett pour qui veut se faire une madame aux rumeurs       au face aux bronzes de miodrag violette cachéeton       coude antoine simon 12 clers est li jurz et li       & dernier vers aoi ço dist li reis : "moi, esclave" a juste un mot pour annoncer si, il y a longtemps, les et la peur, présente       le a la libération, les ma voix n’est plus que rare moment de bonheur, 1- c’est dans       le pour martine il avait accepté il pleut. j’ai vu la   je ne comprends plus       l̵ merci à la toile de intendo... intendo ! temps de cendre de deuil de antoine simon 29 l’art n’existe       allong 1) notre-dame au mur violet sixième       pav&ea     dans la ruela ce       ruelle       sur       sur marcel alocco a et tout avait antoine simon 10       ...mai dernier vers aoi la rencontre d’une pas sur coussin d’air mais       fourr& je suis dernier vers aoi     sur la  marcel migozzi vient de m1             la les premières « pouvez-vous attelage ii est une œuvre  jésus station 7 : as-tu vu judas se  référencem   un vendredi polenta  il y a le la gaucherie à vivre, se reprendre. creuser son       la     les provisions       é le ciel de ce pays est tout dernier vers aoi « amis rollant, de  hier, 17       pour       l̵ mon travail est une c’est le grand accoucher baragouiner première d’abord l’échange des quand sur vos visages les       un ici. les oiseaux y ont fait station 3 encore il parle bientôt, aucune amarre quant carles oït la       "       p&eacu 10 vers la laisse ccxxxii que reste-t-il de la f le feu s’est samuelchapitre 16, versets 1       sur …presque vingt ans plus madame déchirée       que la lecture de sainte comme ce mur blanc 0 false 21 18 avec marc, nous avons madame, vous débusquez dernier vers aoi (ô fleur de courge...       la quatrième essai rares c’est parfois un pays pour egidio fiorin des mots f les marques de la mort sur       baie       sur rm : d’accord sur deuxième essai inoubliables, les sequence 6   le     l’é quatrième essai de  l’exposition        retour même si ensevelie de silence, "tu sais ce que c’est lancinant ô lancinant       dans la terre nous madame a des odeurs sauvages “le pinceau glisse sur       &eacut "la musique, c’est le     cet arbre que introibo ad altare sept (forces cachées qui dernier vers aoi légendes de michel à bernadette ses mains aussi étaient encore une citation“tu références : xavier dans ce pays ma mère je n’hésiterai aux barrières des octrois leonardo rosa nous savons tous, ici, que giovanni rubino dit       " antoine simon 16 antoine simon 26 tendresse du mondesi peu de rien n’est station 4 : judas    voici donc la       avant dernier vers aoi       sur deuxième essai le   la baie des anges rimbaud a donc       pass&e une fois entré dans la un besoin de couper comme de au lecteur voici le premier le franchissement des le 23 février 1988, il villa arson, nice, du 17 le 28 novembre, mise en ligne 5) triptyque marocain chercher une sorte de pour martine, coline et laure le temps passe dans la je crie la rue mue douleur spectacle de josué dit tout en vérifiant   le texte suivant a des voiles de longs cheveux       et tu trois tentatives desesperees mougins. décembre pur ceste espee ai dulor e     pluie du dernier vers aoi le scribe ne retient l’existence n’est sa langue se cabre devant le       glouss  la toile couvre les torna a sorrento ulisse torna pour m.b. quand je me heurte       m̵ abu zayd me déplait. pas traquer     son buttati ! guarda&nbs hans freibach : antoine simon 3 un titre : il infuse sa exode, 16, 1-5 toute dernier vers aoi     &nbs     nous  “ne pas       je me le texte qui suit est, bien       &n  tous ces chardonnerets mais non, mais non, tu deuxième apparition pour andrée       dans "pour tes  les éditions de la danse de on trouvera la video   pour théa et ses imagine que, dans la vue à la villa tamaris j’ai parlé pour jean gautheronle cosmos toulon, samedi 9 la réserve des bribes   un       dans martin miguel art et pour jean marie josué avait un rythme pour andré les dieux s’effacent le temps passe si vite, quando me ne so itu pe (la numérotation des le 15 mai, à       (       sur  zones gardées de seul dans la rue je ris la la liberté de l’être ainsi alfred…       fourmi c’est vrai in the country écrirecomme on se l’éclair me dure,  dans toutes les rues i.- avaler l’art par madame, on ne la voit jamais quelque temps plus tard, de     pourquoi chaque automne les diaphane est le mot (ou chairs à vif paumes À max charvolen et c’était une  au travers de toi je je n’ai pas dit que le les plus terribles À perte de vue, la houle des pour raphaël       bien tout en travaillant sur les jamais si entêtanteeurydice deux nouveauté, dans ma gorge       gentil antoine simon 30 un trait gris sur la  “... parler une raphaël dernier vers aoi       au les doigts d’ombre de neige percey priest lakesur les   que signifie nous avons affaire à de portrait. 1255 : les durand : une la fonction, régine robin, mult ben i fierent franceis e pour anne slacik ecrire est du bibelot au babilencore une   anatomie du m et dentelle : il avait franchement, pensait le chef, 1) la plupart de ces les oiseaux s’ouvrent c’est la chair pourtant mi viene in mentemi la question du récit i en voyant la masse aux   né le 7 ma chair n’est la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > nécrologies

nécrologies

Dernière publication : 21 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CL , CXXXVIII , CCLXIII .
Les 3 articles les plus lus : LXXXIV , CL , Bribe CCXLVII .

  • X

    deuxième citation Rodolphe ne manquait pas de charme, il avait le cheveu raide et cet oeil clair qui sied tant aux jeunes gens de sa condition AOI Qui est Rodolphe ? Première tentative de (...)

  • XX

    cinquième citation Ne parlons plus de feu le héros explication de texte Non, tout cela est inutile. Inutile ? Et si je vous disais que et troisième essai nécrologique Né le 20 juillet 1890 à (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXII

    quatrième essai de nécrologie Le Roman autobiographique lui avait paru tentant... Et puis... il avait imaginé la vie d’un homme quelconque, du commun, pris au hasard dans un fichier d’état civil, (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXIII

    quatrième essai de nécrologie, suite Dans quel milieu était-il né ou fallait-il le faire naître ? AOI N’y avait-il point déjà là matière à présentation, à digressions ? Ne fallait-il pas découvrir (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXIV

    Autre essai d’un rêve d’autobiographie Les vêtements étaient d’un enjeu plus évident. AOI Je savais que, selon qu’ils montreraient -ou non- telle ou telle origine plus ou moins appréciée, ils me (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXVI

    où l’on revient à la suite d’un essai de nécrologie Il lui semblait possible d’élargir encore la vision ou le récit en présentant par le menu la vie, le caractère, les habitudes des amis. Chacun (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXVII

    essai de nécrologie, suite et fin La grossesse de la mère et les rapports particuliers qu’elle avait alors entretenu avec les choses et les gens, singulièrement le père, lui semblait exiger la plus (...)

  • XXXVII

    "Pour tes débordements mon peuple ; pour tes trop brusques violences, pour ta grande vigueur quand la fureur te prend…" (Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento la canzone della Sirena (...)

  • XL

    Onzième citation "Détendez-vous, dit Frédéric, vous prendrez bien un verre de Porto..." huitième nécrologie dite de l’avancée de la contamination Né à Nantes en 1897, Frédéric, de son vrai (...)

  • XLIV

    Quel étonnant bâtisseur il avait été ! Après avoir monté, avec une célérité rare, les murs de sa maison, il s’était aperçu que, faute d’avoir prévu des portes, il ne pouvait plus sortir. Il pleuvait à (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette