BRIBES EN LIGNE
carles li reis en ad prise sa laure et pétrarque comme suite de en 1958 ben ouvre à tendresses ô mes envols un temps hors du dernier vers aoi mougins. décembre rm : d’accord sur dernier vers aoi   pour olivier     au couchant d’abord l’échange des  dernières mises attendre. mot terrible. dire que le livre est une « amis rollant, de où l’on revient bien sûrla pour andrée dans ma gorge la fraîcheur et la on trouvera la video "ces deux là se  le grand brassage des saluer d’abord les plus giovanni rubino dit       tourne ce texte m’a été madame, c’est notre derniers     de rigoles en pierre ciel       longte       " et  riche de mes nos voix       glouss a l’aube des apaches, clers est li jurz et li   se un verre de vin pour tacher nous savons tous, ici, que nice, le 8 octobre       allong       object de soie les draps, de soie pour michèle aueret       dans merci à la toile de de l’autre folie de josuétout est allons fouiller ce triangle il aurait voulu être s’égarer on       sur       jonath béatrice machet vient de deux ce travail vous est polenta pour le prochain basilic, (la comme un préliminaire la       la autre citation dans le pays dont je vous lancinant ô lancinant pour egidio fiorin des mots Être tout entier la flamme la deuxième édition du aux barrières des octrois pas même toute une faune timide veille passet li jurz, si turnet a  dans toutes les rues     après "si elle est printemps breton, printemps       soleil madame chrysalide fileuse pour andré toutes ces pages de nos antoine simon 32 carissimo ulisse,torna a « pouvez-vous depuis le 20 juillet, bribes démodocos... Ça a bien un       dans   que signifie le 15 mai, à c’est le grand qu’est-ce qui est en dans les carnets pour antoine simon 3 si elle est belle ? je je n’ai pas dit que le Éléments - dernier vers aoi tous feux éteints. des       cerisi la vie humble chez les       entre pour qui veut se faire une des quatre archanges que reflets et echosla salle able comme capable de donner c’est ici, me     [1]  maintenant il connaît le Ç’avait été la       reine est-ce parce que, petit, on petites proses sur terre       voyage souvent je ne sais rien de les cuivres de la symphonie les grands trois tentatives desesperees ils sortent dans le monde de cette les enseignants : je reviens sur des (josué avait tout à fleur d’eaula danse se placer sous le signe de « e ! malvais de toutes les préparation des antoine simon 21 vedo la luna vedo le et je vois dans vos       au au matin du antoine simon 24 il arriva que il avait accepté premier essai c’est   on n’est     une abeille de soudain un blanc fauche le un jour, vous m’avez pour andré villers 1) antoine simon 18 (elle entretenait       o carcassonne, le 06 il était question non  de la trajectoire de ce du fond des cours et des le 19 novembre 2013, à la ses mains aussi étaient l’erbe del camp, ki       sur et que vous dire des l’illusion d’une le plus insupportable chez (de)lecta lucta         la pie ainsi fut pétrarque dans la terre a souvent tremblé toutes sortes de papiers, sur le recueil de textes un trait gris sur la dans un coin de nice,       fourr& dans le respect du cahier des pour philippe du bibelot au babilencore une le 28 novembre, mise en ligne   tout est toujours en lorsqu’on connaît une       mouett dans ce périlleux deuxième       & dans les horizons de boue, de la liberté s’imprime à       sur au rayon des surgelés neuf j’implore en vain se reprendre. creuser son       la paysage de ta tombe  et le géographe sait tout 1.- les rêves de monde imaginal,       p&eacu  on peut passer une vie à propos des grands etait-ce le souvenir       sur mais jamais on ne troisième essai et au labyrinthe des pleursils toutefois je m’estimais antoine simon 10       et tu c’est un peu comme si, pour mes enfants laure et fontelucco, 6 juillet 2000       et       dans       object jamais je n’aurais prenez vos casseroles et antoine simon 25    regardant pour maguy giraud et nouvelles mises en dentelle : il avait nu(e), comme son nom heureuse ruine, pensait j’ai travaillé       &agrav tout en travaillant sur les j’ai en réserve dans les carnets       pass&e présentation du l’appel tonitruant du     sur la preambule – ut pictura       neige si tu es étudiant en a christiane zacinto dove giacque il mio  pour jean le         &n je meurs de soif 1- c’est dans       bruyan       dans à bernadette le glacis de la mort bal kanique c’est    courant antoine simon 11 je rêve aux gorges les premières seul dans la rue je ris la de la  née à abstraction voir figuration vous êtes à encore la couleur, mais cette certains soirs, quand je ils avaient si longtemps, si le travail de bernard j’entends sonner les nous viendrons nous masser     un mois sans antoine simon 27 dont les secrets… à quoi pas une année sans évoquer j’ai ajouté       les clquez sur effleurer le ciel du bout des chaque jour est un appel, une à propos “la ce jour là, je pouvais antoine simon 31 au seuil de l’atelier     chambre il n’y a pas de plus À max charvolen et martin la mort d’un oiseau. au commencement était     les fleurs du       un gardien de phare à vie, au eurydice toujours nue à nous serons toujours ces station 7 : as-tu vu judas se comment entrer dans une       le madame, on ne la voit jamais coupé le sonà       sur le ce 28 février 2002. de sorte que bientôt       pav&ea quand c’est le vent qui pour jacqueline moretti, avec marc, nous avons c’est la peur qui fait       banlie       quinze       nuage quand sur vos visages les       les et si au premier jour il pourquoi yves klein a-t-il edmond, sa grande 10 vers la laisse ccxxxii la fonction,     cet arbre que dans l’innocence des       un "tu sais ce que c’est viallat © le château de  hier, 17 dernier vers aoi     du faucon cet univers sans là, c’est le sable et le proche et le lointain dernier vers aoi au programme des actions       le           rien le franchissement des quelque chose errer est notre lot, madame,       la la prédication faite et encore  dits       vu antoine simon 28 deux ajouts ces derniers   l’oeuvre vit son  les œuvres de raphaël dernier vers aoi quando me ne so itu pe que d’heures autre essai d’un       &n raphaël       descen ma voix n’est plus que avez-vous vu       enfant pour jean marie six de l’espace urbain,     le cygne sur       l̵    au balcon la langue est intarissable dernier vers aoi   un vendredi dernier vers aoi faisant dialoguer À l’occasion de quelques textes rimbaud a donc f les feux m’ont macles et roulis photo à la mémoire de j’ai longtemps  dans le livre, le frères et antoine simon 7 halt sunt li pui e mult halt  il y a le voudrais je vous a claude b.   comme "l’art est-il 7) porte-fenêtre À max charvolen et       " histoire de signes . le "patriote", le coquillage contre ouverture d’une tendresse du mondesi peu de f tous les feux se sont antoine simon 13 un soir à paris au       &n normalement, la rubrique   saint paul trois mise en ligne d’un merle noir  pour       le pour robert   d’un coté, vous deux, c’est joie et on peut croire que martine cher bernard l’existence n’est la musique est le parfum de pour martine, coline et laure toute trace fait sens. que il y a dans ce pays des voies outre la poursuite de la mise       aux l’attente, le fruit  pour le dernier jour  si, du nouveau à la bonne pas de pluie pour venir la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > nécrologies

nécrologies

Dernière publication : 21 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CL , CXXXVIII , CCLXIII .
Les 3 articles les plus lus : CXXXIV , LXIV , CL .

  • X

    deuxième citation Rodolphe ne manquait pas de charme, il avait le cheveu raide et cet oeil clair qui sied tant aux jeunes gens de sa condition AOI Qui est Rodolphe ? Première tentative de (...)

  • XX

    cinquième citation Ne parlons plus de feu le héros explication de texte Non, tout cela est inutile. Inutile ? Et si je vous disais que et troisième essai nécrologique Né le 20 juillet 1890 à (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXII

    quatrième essai de nécrologie Le Roman autobiographique lui avait paru tentant... Et puis... il avait imaginé la vie d’un homme quelconque, du commun, pris au hasard dans un fichier d’état civil, (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXIII

    quatrième essai de nécrologie, suite Dans quel milieu était-il né ou fallait-il le faire naître ? AOI N’y avait-il point déjà là matière à présentation, à digressions ? Ne fallait-il pas découvrir (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXIV

    Autre essai d’un rêve d’autobiographie Les vêtements étaient d’un enjeu plus évident. AOI Je savais que, selon qu’ils montreraient -ou non- telle ou telle origine plus ou moins appréciée, ils me (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXVI

    où l’on revient à la suite d’un essai de nécrologie Il lui semblait possible d’élargir encore la vision ou le récit en présentant par le menu la vie, le caractère, les habitudes des amis. Chacun (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXVII

    essai de nécrologie, suite et fin La grossesse de la mère et les rapports particuliers qu’elle avait alors entretenu avec les choses et les gens, singulièrement le père, lui semblait exiger la plus (...)

  • XXXVII

    "Pour tes débordements mon peuple ; pour tes trop brusques violences, pour ta grande vigueur quand la fureur te prend…" (Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento la canzone della Sirena (...)

  • XL

    Onzième citation "Détendez-vous, dit Frédéric, vous prendrez bien un verre de Porto..." huitième nécrologie dite de l’avancée de la contamination Né à Nantes en 1897, Frédéric, de son vrai (...)

  • XLIV

    Quel étonnant bâtisseur il avait été ! Après avoir monté, avec une célérité rare, les murs de sa maison, il s’était aperçu que, faute d’avoir prévu des portes, il ne pouvait plus sortir. Il pleuvait à (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette