BRIBES EN LIGNE
sous la pression des       " et te voici humanité       baie À peine jetés dans le  le livre, avec     le cygne sur     quand de mes deux mains dernier vers aoi       " josué avait un rythme et voici maintenant quelques en ceste tere ad estet ja pas même c’est la distance entre tu le sais bien. luc ne et  riche de mes et…  dits de cette machine entre mes certains prétendent pour michèle d’ eurydice ou bien de elle disposait d’une madame déchirée       o deux nouveauté, très malheureux...   tout est toujours en je me souviens de à cri et à   (dans le paysage de ta tombe  et de sorte que bientôt le corps encaisse comme il   pour adèle et rita est trois fois humble. ço dist li reis : c’est parfois un pays       su       six       vu 1-nous sommes dehors. j’ai parlé       " du bibelot au babilencore une      & "le renard connaît pour jean marie inoubliables, les       nuage onzième le nécessaire non sixième écoute, josué, pour frédéric chairs à vif paumes dans l’innocence des pour martine, coline et laure  née à À l’occasion de je suis       la   la baie des anges dieu faisait silence, mais pour mireille et philippe     sur la pour andré villers 1) le lent tricotage du paysage antoine simon 6 le vieux qui un trait gris sur la  il y a le       st dernier vers aoi deuxième suite a la femme au dans le patriote du 16 mars comme c’est antoine simon 17 et encore  dits       neige morz est rollant, deus en ad   un fin première ce 28 février 2002. ce texte m’a été       la       assis la fraîcheur et la     &nbs ici, les choses les plus je crie la rue mue douleur deuxième essai temps où le sang se spectacle de josué dit viallat © le château de recleimet deu mult autres litanies du saint nom madame, vous débusquez       sabots le lourd travail des meules marché ou souk ou     les fleurs du derniers guetter cette chose se placer sous le signe de passet li jurz, si turnet a f le feu s’est antoine simon 10 l’attente, le fruit je découvre avant toi   né le 7 très saintes litanies al matin, quant primes pert 1) la plupart de ces je désire un i en voyant la masse aux vous dites : "un on croit souvent que le but dans l’innocence des ce qui aide à pénétrer le le texte qui suit est, bien et que vous dire des bruno mendonça légendes de michel dans le pays dont je vous       bonhe c’est une sorte de elle ose à peine quand les eaux et les terres présentation du       la  ce mois ci : sub un nouvel espace est ouvert       deux tout en vérifiant le numéro exceptionnel de leonardo rosa la force du corps, le 23 février 1988, il edmond, sa grande mult ben i fierent franceis e     de rigoles en       tourne       fleure 5) triptyque marocain sainte marie, marcel alocco a       au un homme dans la rue se prend       juin       je me quant carles oït la des quatre archanges que madame aux rumeurs   (à tandis que dans la grande       longte une il faut dire les l’instant criblé karles se dort cum hume dernier vers aoi nous lirons deux extraits de les avenues de ce pays sa langue se cabre devant le pour m.b. quand je me heurte       maquis dernier vers aoi dernier vers aoi neuf j’implore en vain       dans pour yves et pierre poher et antoine simon 23     [1]        rampan   six formes de la       la     son  “la signification quel ennui, mortel pour       p&eacu g. duchêne, écriture le     cet arbre que encore une citation“tu jamais je n’aurais cinq madame aux yeux le temps passe dans la générations preambule – ut pictura       d&eacu       allong   en grec, morías       pav&ea si grant dol ai que ne ce poème est tiré du je meurs de soif démodocos... Ça a bien un       ruelle         or       vaches petites proses sur terre       ce "si elle est c’est vrai       arauca s’ouvre la entr’els nen at ne pui le 26 août 1887, depuis passent .x. portes, antoine simon 29 dans le pain brisé son il faut laisser venir madame la lecture de sainte l’une des dernières à       voyage un temps hors du mon travail est une là, c’est le sable et je ne saurais dire avec assez au seuil de l’atelier moisissures mousses lichens genre des motsmauvais genre   encore une livre grand format en trois onze sous les cercles le soleil n’est pas c’était une arbre épanoui au ciel tant pis pour eux. “dans le dessin  la lancinante au lecteur voici le premier       &agrav troisième essai et iv.- du livre d’artiste ainsi va le travail de qui mougins. décembre   un vendredi tout mon petit univers en je reviens sur des   si vous souhaitez 13) polynésie titrer "claude viallat, (la numérotation des paien sunt morz, alquant il s’appelait   iv    vers le "patriote", mult est vassal carles de la chaude caresse de li emperere s’est quand il voit s’ouvrir, on cheval nécrologie soudain un blanc fauche le     pluie du mouans sartoux. traverse de au matin du       &agrav dernier vers aoi ki mult est las, il se dort  pour le dernier jour       force folie de josuétout est quand sur vos visages les certains soirs, quand je la liberté s’imprime à       sur le la vie est dans la vie. se       et tu   anatomie du m et si j’étais un les lettres ou les chiffres  de même que les antoine simon 13 0 false 21 18       au       la merci à la toile de thème principal : je rêve aux gorges granz fut li colps, li dux en autre citation seul dans la rue je ris la rm : nous sommes en tendresse du mondesi peu de       " macao grise "pour tes       dans à sylvie pour jean-marie simon et sa ( ce texte a    courant dire que le livre est une pour marcel en cet anniversaire, ce qui rm : d’accord sur “le pinceau glisse sur on a cru à       sur       soleil dentelle : il avait v.- les amicales aventures du       en ici. les oiseaux y ont fait c’est la peur qui fait voile de nuità la       soleil ouverture de l’espace       &n un besoin de couper comme de   3   

les station 5 : comment « 8° de pour egidio fiorin des mots       ce       le de soie les draps, de soie       vu après la lecture de antoine simon 16 a supposer quece monde tienne toutes sortes de papiers, sur chercher une sorte de pour michèle aueret deuxième approche de montagnesde "ces deux là se nous avons affaire à de à bernadette chaque automne les     le antoine simon 14       le dans les rêves de la  c’était   voici donc la bribes en ligne a tous feux éteints. des       le       pass&e       et pourquoi yves klein a-t-il le temps passe si vite,       banlie ce       sur madame est toute  hors du corps pas pour mes enfants laure et je suis occupé ces (dans mon ventre pousse une voici des œuvres qui, le antoine simon 20 nice, le 18 novembre 2004 quelque chose madame est la reine des la cité de la musique       grappe j’ai en réserve  dans toutes les rues dernier vers aoi ne pas négocier ne les plus vieilles pour michèle gazier 1)       glouss vue à la villa tamaris dernier vers aoi reprise du site avec la       gentil de l’autre grande lune pourpre dont les (josué avait lentement sauvage et fuyant comme il faut aller voir carissimo ulisse,torna a le samedi 26 mars, à 15       nuage       &n       reine f qu’il vienne, le feu quatrième essai de nu(e), comme son nom il n’était qu’un   pour théa et ses la danse de dernier vers aoi le ciel de ce pays est tout la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > monde

monde

Dernière publication : 28 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CLVII , CXC , CLXXII .
Les 3 articles les plus lus : LVI , LV , V .

  • V

    Ici. Les oiseaux y ont fait leur nid. Les hommes, lassés du ciel, n’y posent qu’à peine leurs regards Fixés à l’horizon comme : les (...)
    Clefs : peuples , monde , langue

  • IX

    Et la peur, présente elle aussi... J’ai connu les affres du bégaiement, du radotage Tu nommeras choses et bêtes, tu seras le maître de l’univers. Tu mêles souvenirs et visages en pensant fuir d’un (...)
    Clefs : monde , langue

  • LIII

    Paroles de Chaman Tu m’assourdis, mon peuple ! Tes longues souffrances ont beau m’être connues et douloureuses, j’ai beau pleurer, caché dans le silence, les mêmes larmes que tes larmes, et sentir (...)
    Clefs : peuples , monde , lieux , lutte

  • LV

    Ils s’étaient rangés le long des crêtes, tenant leurs lances ou s’appuyant sur elles, confondus avec les massifs, les rochers, les boursouflures végétales, comme revenus à un rêve prénatal, sans autre (...)
    Clefs : citations , peuples , monde , lutte

  • LVI

    La fraîcheur et la saleté se disputent les rues de la vieille ville. Des relents rauques (vomissures, dents gâtées) vous saisissent en des souffles à la douceur quasi maternelle : si le goût vous (...)
    Clefs : monde , lieux , lutte

  • LIX

    et combien d’hommes ? AOI oui oui il est mort oui c’est terrible si jeune et si plein de promesses pensez donc ingénieur à son âge et avec une carrière déjà derrière lui combien combien pas même la (...)

  • LX

    La terre nous pardonnera-t-elle d’être ce que nous sommes ? La mer nous supportera-t-elle encore longtemps ? Oh ! que mourir serait doux si c’était vraiment manière de vivre ! Pourtant les choses sont (...)
    Clefs : monde , "Je"

  • LXII

    L’impossible disparition, suite c’était cela rendre l’âme... au cours de leur lente et inéluctable mort, les Apaches avaient rendu leur âme aux arbres et aux rochers, aux monts et aux fleuves ; ils la (...)
    Clefs : mort , peuples , monde , Apaches

  • LXIII

    Deuxième essai d’autoportrait dit à l’incertitude Je ne sais pas, non, je ne sais pas... Est-ce par ignorance ou incertitude, ou inquiétude ? Non... Je ne sais pas... En tout cas, l’impression que (...)
    Clefs : monde , "Je" , langue , autobiographie , art

  • LXXXVI

    (Elle entretenait soigneusement une légendaire collection de bourses) Prenez le cas d’Athéna par exemple ; enfin, vous savez bien que ce n’est pas au hasard : on a largement parlé de son affection (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette