BRIBES EN LIGNE
si, il y a longtemps, les   un fragilité humaine. carmelo arden quin est une       é le grand combat : archipel shopping, la des conserves ! toute une faune timide veille buttati ! guarda&nbs reprise du site avec la le galop du poème me dans le respect du cahier des cliquetis obscène des "moi, esclave" a pour qui veut se faire une  il est des objets sur       grappe  les trois ensembles       ce       en un josué avait un rythme   nous sommes il est le jongleur de lui       &agrav       les station 3 encore il parle à bernadette     du faucon     à quel ennui, mortel pour       sur etudiant à       neige pour mes enfants laure et essai de nécrologie, max charvolen, martin miguel dessiner les choses banales je rêve aux gorges sors de mon territoire. fais voudrais je vous       la napolì napolì l’attente, le fruit la fraîcheur et la antoine simon 32 martin miguel art et reflets et echosla salle suite du blasphème de nous viendrons nous masser coupé en deux quand       glouss carcassonne, le 06 il tente de déchiffrer, madame est une       que ils sortent dernier vers aoi la gaucherie à vivre, les installations souvent, quand nous rejoignons, en la galerie chave qui si elle est belle ? je rimbaud a donc ce       la pie       vu       la pour jacky coville guetteurs pour pierre theunissen la je désire un suite de la bouche pure souffrance         &n mon travail est une dernier vers aoi je suis celle qui trompe       &agrav 1- c’est dans       neige la terre nous a grant dulur tendrai puis       midi juste un thème principal : jamais si entêtanteeurydice je t’enfourche ma la liberté s’imprime à     une abeille de  dernières mises la rencontre d’une (en regardant un dessin de     de rigoles en 5) triptyque marocain dernier vers aoi dans l’innocence des le plus insupportable chez le 2 juillet     vers le soir les plus vieilles il ne sait rien qui ne va       pav&ea (la numérotation des la musique est le parfum de une il faut dire les macles et roulis photo 6 dans les hautes herbes je suis bien dans à propos “la 10 vers la laisse ccxxxii       dans mult ben i fierent franceis e il avait accepté mise en ligne n’ayant pas de prime abord, il neuf j’implore en vain faisant dialoguer       j̵       le écrirecomme on se pour mon épouse nicole dentelle : il avait onze sous les cercles d’un côté du bibelot au babilencore une quand sur vos visages les exode, 16, 1-5 toute       jardin dernier vers aoi "pour tes dans la caverne primordiale carles respunt : dernier vers que mort       maquis nous serons toujours ces autre citation dernier vers aoi j’ai parlé  on peut passer une vie       la l’homme est la vie humble chez les la tentation du survol, à À l’occasion de  pour jean le vi.- les amicales aventures l’art c’est la       l̵ "ces deux là se recleimet deu mult sous l’occupation il arriva que immense est le théâtre et quand les mots       enfant dont les secrets… à quoi       au       la sixième temps de cendre de deuil de f les rêves de trois tentatives desesperees       entre ( ce texte a tout à fleur d’eaula danse « e ! malvais       " est-ce parce que, petit, on …presque vingt ans plus ce qui aide à pénétrer le pour martine il y a des objets qui ont la       cette « 8° de     chant de c’est la chair pourtant       la       (     son    7 artistes et 1 je ne sais pas si il pleut. j’ai vu la dernier vers aoi (josué avait   pour adèle et jamais je n’aurais la force du corps, li emperere s’est     dans la ruela où l’on revient si j’avais de son antoine simon 25 dans un coin de nice, li emperere par sa grant pour robert       l̵ des quatre archanges que l’éclair me dure, sous la pression des je sais, un monde se deuxième approche de nous avancions en bas de arbre épanoui au ciel dernier vers aoi "et bien, voilà..." dit j’aime chez pierre       d&eacu       sur       allong j’ai perdu mon f j’ai voulu me pencher marcel alocco a dire que le livre est une et encore  dits 1.- les rêves de equitable un besoin sonnerait au commencement était   saint paul trois       m̵ dans le monde de cette       vu dernier vers aoi  “ce travail qui (À l’église    au balcon livre grand format en trois pour gilbert toutefois je m’estimais antoine simon 13 antoine simon 20 macles et roulis photo descendre à pigalle, se ses mains aussi étaient       la       fourr& après la lecture de       ton de tantes herbes el pre pour raphaël       le la danse de dans les rêves de la   pour olivier tu le saiset je le vois rien n’est plus ardu marie-hélène  pour de troisième essai et ce va et vient entre dernier vers aoi   ce monde est semé petit matin frais. je te journée de nous dirons donc       la       l̵ le texte qui suit est, bien les étourneaux ! cinquième essai tout madame, on ne la voit jamais "le renard connaît la littérature de et si tu dois apprendre à  au travers de toi je (ô fleur de courge... pour martin poème pour       je me viallat © le château de passent .x. portes, cet article est paru dans le     au couchant       un vous avez la vie est dans la vie. se quatrième essai de ma voix n’est plus que chercher une sorte de  c’était je ne peins pas avec quoi, toulon, samedi 9 mouans sartoux. traverse de     l’é   jn 2,1-12 :       sur des voiles de longs cheveux pour m.b. quand je me heurte il souffle sur les collines ici. les oiseaux y ont fait vous deux, c’est joie et je suis occupé ces   le 10 décembre r.m.a toi le don des cris qui tous feux éteints. des derniers       &n v.- les amicales aventures du       voyage vous n’avez       ce       dans dans le patriote du 16 mars je meurs de soif normal 0 21 false fal madame déchirée "mais qui lit encore le je dors d’un sommeil de de proche en proche tous       pav&ea d’ eurydice ou bien de pour lee vous êtes       en je me souviens de non... non... je vous assure, deux mille ans nous laure et pétrarque comme il y a dans ce pays des voies  les œuvres de au labyrinthe des pleursils autre essai d’un       chaque pour maguy giraud et       bien ce texte se présente  les premières (josué avait lentement antoine simon 12 j’ai en réserve f qu’il vienne, le feu antoine simon 24   un vendredi derniers vers sun destre jusqu’à il y a madame est une torche. elle je t’enlace gargouille   est-ce que le pendu    en l’ami michel quando me ne so itu pe j’ai donc       je       b&acir la fraîcheur et la les textes mis en ligne a propos de quatre oeuvres de mieux valait découper vue à la villa tamaris tout en travaillant sur les en ceste tere ad estet ja aucun hasard si se   (à se reprendre. creuser son villa arson, nice, du 17 intendo... intendo ! ce texte m’a été rêves de josué, ainsi alfred…  ce mois ci : sub     oued coulant nu(e), comme son nom   au milieu de nécrologie     [1]  au matin du c’est parfois un pays et nous n’avons rien ils avaient si longtemps, si avant propos la peinture est   la baie des anges macles et roulis photo 1 tous ces charlatans qui   voici donc la paysage de ta tombe  et rita est trois fois humble. la pureté de la survie. nul on préparait antoine simon 11 station 4 : judas  si grant dol ai que ne a toi le don des cris qui f les feux m’ont station 1 : judas j’ai travaillé autres litanies du saint nom j’ai ajouté nous avons affaire à de on a cru à polenta et il fallait aller debout     le cygne sur de l’autre la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > monde

monde

Dernière publication : 28 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CLVII , CXC , CLXXII .
Les 3 articles les plus lus : CLVII , LV , LXIII .

  • V

    Ici. Les oiseaux y ont fait leur nid. Les hommes, lassés du ciel, n’y posent qu’à peine leurs regards Fixés à l’horizon comme : les (...)
    Clefs : peuples , monde , langue

  • IX

    Et la peur, présente elle aussi... J’ai connu les affres du bégaiement, du radotage Tu nommeras choses et bêtes, tu seras le maître de l’univers. Tu mêles souvenirs et visages en pensant fuir d’un (...)
    Clefs : monde , langue

  • LIII

    Paroles de Chaman Tu m’assourdis, mon peuple ! Tes longues souffrances ont beau m’être connues et douloureuses, j’ai beau pleurer, caché dans le silence, les mêmes larmes que tes larmes, et sentir (...)
    Clefs : peuples , monde , lieux , lutte

  • LV

    Ils s’étaient rangés le long des crêtes, tenant leurs lances ou s’appuyant sur elles, confondus avec les massifs, les rochers, les boursouflures végétales, comme revenus à un rêve prénatal, sans autre (...)
    Clefs : citations , peuples , monde , lutte

  • LVI

    La fraîcheur et la saleté se disputent les rues de la vieille ville. Des relents rauques (vomissures, dents gâtées) vous saisissent en des souffles à la douceur quasi maternelle : si le goût vous (...)
    Clefs : monde , lieux , lutte

  • LIX

    et combien d’hommes ? AOI oui oui il est mort oui c’est terrible si jeune et si plein de promesses pensez donc ingénieur à son âge et avec une carrière déjà derrière lui combien combien pas même la (...)

  • LX

    La terre nous pardonnera-t-elle d’être ce que nous sommes ? La mer nous supportera-t-elle encore longtemps ? Oh ! que mourir serait doux si c’était vraiment manière de vivre ! Pourtant les choses sont (...)
    Clefs : monde , "Je"

  • LXII

    L’impossible disparition, suite c’était cela rendre l’âme... au cours de leur lente et inéluctable mort, les Apaches avaient rendu leur âme aux arbres et aux rochers, aux monts et aux fleuves ; ils la (...)
    Clefs : mort , peuples , monde , Apaches

  • LXIII

    Deuxième essai d’autoportrait dit à l’incertitude Je ne sais pas, non, je ne sais pas... Est-ce par ignorance ou incertitude, ou inquiétude ? Non... Je ne sais pas... En tout cas, l’impression que (...)
    Clefs : monde , "Je" , langue , autobiographie , art

  • LXXXVI

    (Elle entretenait soigneusement une légendaire collection de bourses) Prenez le cas d’Athéna par exemple ; enfin, vous savez bien que ce n’est pas au hasard : on a largement parlé de son affection (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette