BRIBES EN LIGNE
    faisant la vertige. une distance       ruelle  un livre écrit dernier vers aoi le pendu trois tentatives desesperees d’un côté encore la couleur, mais cette dernier vers aoi   sainte marie,   maille 1 :que       les descendre à pigalle, se sors de mon territoire. fais "si elle est       neige carcassonne, le 06 ce pays que je dis est mieux valait découper entr’els nen at ne pui si j’avais de son le lent tricotage du paysage dans le pain brisé son       fourr& pour jean-louis cantin 1.-       la antoine simon 29 halt sunt li pui e mult halt     le  “la signification a claude b.   comme il n’était qu’un pour m.b. quand je me heurte les plus terribles       su la liberté de l’être gardien de phare à vie, au       reine c’est parfois un pays fontelucco, 6 juillet 2000       pourqu merci à marc alpozzo (la numérotation des l’homme est tes chaussures au bas de tout est possible pour qui antoine simon 31 antoine simon 23 toute une faune timide veille je t’enfourche ma  monde rassemblé       soleil aux george(s) (s est la l’instant criblé madame porte à pour lee pour maguy giraud et       dans je ne peins pas avec quoi, pour pierre theunissen la deuxième apparition 0 false 21 18 "moi, esclave" a il y a tant de saints sur macles et roulis photo  si, du nouveau ma voix n’est plus que introibo ad altare raphaël ce texte m’a été temps de bitume en fusion sur       la (ô fleur de courge... le 26 août 1887, depuis bien sûrla le coquillage contre zacinto dove giacque il mio   d’un coté, la prédication faite deuxième approche de pour philippe il y a dans ce pays des voies exode, 16, 1-5 toute dont les secrets… à quoi   je ne comprends plus madame est la reine des la question du récit       gentil attelage ii est une œuvre polenta nu(e), comme son nom violette cachéeton       &   le 10 décembre de pa(i)smeisuns en est venuz légendes de michel       le carissimo ulisse,torna a je déambule et suis v.- les amicales aventures du À la loupe, il observa je dors d’un sommeil de  l’écriture ço dist li reis : si j’étais un pour le prochain basilic, (la       crabe- chaque jour est un appel, une buttati ! guarda&nbs  dernières mises lentement, josué       sur nous avancions en bas de       parfoi       " ce qui aide à pénétrer le et que dire de la grâce       au j’oublie souvent et le franchissement des antoine simon 30 iv.- du livre d’artiste f les feux m’ont 1257 cleimet sa culpe, si       deux vi.- les amicales aventures à sylvie toutes ces pages de nos la galerie chave qui ensevelie de silence, il ne s’agit pas de madame, c’est notre  le livre, avec       aux quand nous rejoignons, en macles et roulis photo 7 dorothée vint au monde errer est notre lot, madame, antoine simon 12 dernier vers aoi       f le feu m’a tout le problème  hors du corps pas       les on a cru à antoine simon 26 dernier vers aoi pour andré décembre 2001. quel ennui, mortel pour essai de nécrologie, dernier vers aoi les routes de ce pays sont on peut croire que martine       dans antoine simon 25 1-nous sommes dehors.       le les textes mis en ligne f qu’il vienne, le feu les avenues de ce pays bribes en ligne a tout en travaillant sur les       nuage station 1 : judas       aujour depuis le 20 juillet, bribes la réserve des bribes tendresses ô mes envols réponse de michel la communication est pure forme, belle muette, références : xavier deux mille ans nous dernier vers s’il (ma gorge est une peinture de rimes. le texte madame est une normalement, la rubrique       force grande lune pourpre dont les       allong li emperere s’est marché ou souk ou sixième tendresse du mondesi peu de là, c’est le sable et certains prétendent  zones gardées de des conserves ! lorsque martine orsoni       montag au programme des actions dernier vers aoi a ma mère, femme parmi dernier vers aoi  les éditions de  je signerai mon antoine simon 27       va       sur il existe deux saints portant la bouche pleine de bulles dernier vers aoi tu le sais bien. luc ne   si vous souhaitez janvier 2002 .traverse   troisième essai et sous l’occupation       l̵ in the country madame dans l’ombre des des voiles de longs cheveux accorde ton désir à ta (dans mon ventre pousse une temps où le sang se       dans       journ& karles se dort cum hume f les rêves de       je me jouer sur tous les tableaux       face aux bronzes de miodrag 1. il se trouve que je suis       dans pour max charvolen 1) je reviens sur des f j’ai voulu me pencher en 1958 ben ouvre à art jonction semble enfin monde imaginal, dire que le livre est une il n’y a pas de plus nécrologie ouverture de l’espace pour anne slacik ecrire est pour jean gautheronle cosmos moisissures mousses lichens       le À perte de vue, la houle des f le feu est venu,ardeur des       six  pour de je suis occupé ces allons fouiller ce triangle pour helmut   en grec, morías vous êtes       bien "le renard connaît c’est pour moi le premier passet li jurz, la noit est       sur je n’ai pas dit que le  née à  au mois de mars, 1166 je désire un que reste-t-il de la       enfant les petites fleurs des c’est la distance entre attention beau dernier vers aoi j’arrivais dans les     un mois sans       fourmi       ce voici des œuvres qui, le fin première quant carles oït la       et un temps hors du       au       retour l’ami michel    tu sais       st ce monde est semé aux barrières des octrois       dans le glacis de la mort l’illusion d’une …presque vingt ans plus       &agrav  dans toutes les rues       en       entre j’ai donc écrirecomme on se     [1]  cet article est paru dans le portrait. 1255 : beaucoup de merveilles rm : nous sommes en comme ce mur blanc       avant       le       sur carles li reis en ad prise sa patrick joquel vient de madame des forêts de       à (josué avait lentement le tissu d’acier ce n’est pas aux choses chercher une sorte de difficile alliage de un homme dans la rue se prend ce qui importe pour       cerisi station 7 : as-tu vu judas se       le poème pour (josué avait pas une année sans évoquer pour alain borer le 26 et la peur, présente       " la rencontre d’une s’égarer on dans les hautes herbes le recueil de textes r.m.a toi le don des cris qui     son qu’est-ce qui est en edmond, sa grande cinquième citationne nous serons toujours ces sables mes parolesvous  tu ne renonceras pas. sequence 6   le       l̵       soleil le temps passe dans la 1254 : naissance de antoine simon 7 pour yves et pierre poher et a l’aube des apaches, après la lecture de mais jamais on ne et ces libre de lever la tête  tous ces chardonnerets f le feu s’est fragilité humaine. si grant dol ai que ne   (à       ...mai dans le respect du cahier des ce poème est tiré du pas sur coussin d’air mais       p&eacu       il elle ose à peine macles et roulis photo 6   (dans le       voyage   l’oeuvre vit son  c’était   au milieu de       pav&ea c’est un peu comme si, il faut aller voir la vie humble chez les le 19 novembre 2013, à la journée de       une madame chrysalide fileuse dans le monde de cette pour egidio fiorin des mots intendo... intendo ! le ciel est clair au travers tout à fleur d’eaula danse "tu sais ce que c’est tout est prêt en moi pour pour martine seul dans la rue je ris la mise en ligne la route de la soie, à pied,    regardant le temps passe si vite,       dans il est le jongleur de lui alocco en patchworck ©       ma       la quelques autres ainsi fut pétrarque dans granz fut li colps, li dux en je sais, un monde se clers est li jurz et li dernier vers aoi si, il y a longtemps, les la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > conversations

conversations

Dernière publication : 29 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CLVIII , CLXXXVII , CXXXV .
Les 3 articles les plus lus : CIX , CLVIII , LXXXII .

  • LXVIII

    Écoute, Josué, lui disait encore Dieu, il y a en toi quelque chose qui m’agace. Par certains côtés, tu me rappelles Job. à vrai dire, ce n’est pas “ tu me rappelles ” que Dieu disait à Josué, mais (...)

  • LXIX

    C’était ainsi parfois, et sous le feu roulant des questions de Dieu, Josué demeurait muet. Dieu seul était capable de repasser ainsi en des discours sans fin des questions sans réponse. Ou en tout (...)

  • LXXXI

    ET Riche de mes seuls masques… Toujours prêt à en ôter un pour montrer le « vrai », Flectamus genua ORA A TE Credo in humidum deum patrem uentripotentem (...)

  • LXXXII

    Pas même l’amplification du rythme cardiaque… Au niveau infrasonore, à peine une vibration que l’épiderme seul perçoit, et peut-être aussi les cellules, les structures les plus secrètes des nerfs, et le (...)

  • LXXXIV

    né le 7 janvier 1904 à Ajaccio 1- 9-10 Corse [Prøto wAχD ] était 2- 8-7 ancien élève de l’école (...)

  • C

    Non... Non... je vous assure, vous vous trompez...Vous faites fausse route... Comment dire...Leur chant n’est pas beau, il est...d’une évidence insidieuse. Inutile de me demander de retrouver sa (...)

  • CIX

    Au matin du quarantième jour, Björg, de quart, ne pensait à rien d’autre qu’à sa route, empli seulement du bruit sourd des machines et du froissement de l’eau sur la coque. Un mégot humide et jaune (...)

  • CXXXV

    Démodocos... Ça a bien un sens, ce nom, Démo-docos. Peuple d’un côté, poutre de l’autre. Ou "qui ressemble au peuple"... On dit qu’Homère était aveugle. Et on suppose que Démodocos l’était. Je ne saurais (...)

  • CLXXXVII

    « E ! malvais deus, por quei nus fais tel hunte ? Cest nostre rei por quei lessas cunfundre ? Ki mult te sert, malvais luer l’en dunes ! » Puis si li tolent se sceptre e sa curune. Par les mains (...)

  • CLVIII

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    Ç’avait été la sérénité, cette pâleur du visage, cette rigidité des membres pourtant. Ils donnent aux vents parfums et paroles. Ma terre, impropre aux courses, accueillante aux chèvres et aux boeufs, (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette