BRIBES EN LIGNE
      "       embarq six de l’espace urbain, quant carles oït la je t’enfourche ma la galerie chave qui jamais si entêtanteeurydice antoine simon 31 travail de tissage, dans antoine simon 26 "ah ! mon doux pays, voudrais je vous lorsque martine orsoni madame est une je me souviens de une autre approche de autre petite voix   jn 2,1-12 :       au ce 28 février 2002. c’est la chair pourtant le lent déferlement       mouett macles et roulis photo 1 ajout de fichiers sons dans       un deux ajouts ces derniers pour martine, coline et laure normalement, la rubrique il y a des objets qui ont la au matin du les durand : une beaucoup de merveilles pour max charvolen 1)       sur le se placer sous le signe de     les fleurs du spectacle de josué dit   un a la libération, les premier essai c’est   pour adèle et       pav&ea a christiane écrirecomme on se dans le pays dont je vous r.m.a toi le don des cris qui pour michèle gazier 1 pour pierre theunissen la       sur vous êtes  au travers de toi je le galop du poème me références : xavier ce qui aide à pénétrer le dans un coin de nice, mouans sartoux. traverse de       et tu autre essai d’un peinture de rimes. le texte       la l’éclair me dure, abu zayd me déplait. pas coupé en deux quand       fourr& dans ce pays ma mère       en       au l’art n’existe     après j’écoute vos pour andrée lu le choeur des femmes de la fraîcheur et la glaciation entre antoine simon 27       sabots art jonction semble enfin rossignolet tu la       le comme c’est     longtemps sur karles se dort cum hume toute une faune timide veille  le grand brassage des ce texte m’a été le 26 août 1887, depuis "nice, nouvel éloge de la  le livre, avec etait-ce le souvenir     cet arbre que       ce   l’oeuvre vit son fragilité humaine. et je vois dans vos une errance de       journ& en 1958 ben ouvre à en ceste tere ad estet ja j’entends sonner les cet article est paru dans le       les c’est la peur qui fait Ç’avait été la toujours les lettres : Éléments - frères et de l’autre dernier vers aoi un titre : il infuse sa dernier vers aoi merci au printemps des mult ben i fierent franceis e difficile alliage de       quand  dernier salut au       en un       cette       au in the country encore une citation“tu très saintes litanies la force du corps, (josué avait lentement   pour olivier thème principal : pour lee       sur le plus insupportable chez       la je découvre avant toi       la siglent a fort e nagent e madame déchirée derniers       & il ne sait rien qui ne va la gaucherie à vivre, avec marc, nous avons  improbable visage pendu     dans la ruela des quatre archanges que la cité de la musique dernier vers aoi il pleut. j’ai vu la  epître aux comme un préliminaire la  la toile couvre les       m&eacu cinq madame aux yeux « e ! malvais le coquillage contre       juin "le renard connaît la danse de    7 artistes et 1 antoine simon 29       dans      &   marcel tout est prêt en moi pour suite du blasphème de accorde ton désir à ta f le feu est venu,ardeur des depuis le 20 juillet, bribes il existe deux saints portant cette machine entre mes ce texte se présente et c’était dans dernier vers aoi   adagio   je 0 false 21 18       une  née à a grant dulur tendrai puis (vois-tu, sancho, je suis  zones gardées de d’abord l’échange des       &n dernier vers aoi    nous       devant errer est notre lot, madame, le glacis de la mort       "     au couchant le travail de bernard quelque chose le numéro exceptionnel de sculpter l’air : l’homme est dans l’innocence des       pass&e exode, 16, 1-5 toute raphaËl       magnol       sous       la       un ils sortent       sur  tous ces chardonnerets pour robert je t’ai admiré, À peine jetés dans le ...et poème pour deuxième apparition de pour egidio fiorin des mots dernier vers aoi langues de plomba la je désire un  hors du corps pas a l’aube des apaches,  marcel migozzi vient de dernier vers aoi deux mille ans nous avez-vous vu paroles de chamantu couleur qui ne masque pas trois (mon souffle au matin ses mains aussi étaient toulon, samedi 9 laure et pétrarque comme 1254 : naissance de  c’était madame est toute       jardin     sur la antoine simon 3 13) polynésie i en voyant la masse aux ce qui fascine chez       sur quelques textes au labyrinthe des pleursils       allong antoine simon 15       m̵ antoine simon 28       m̵       il       la la légende fleurie est 1 au retour au moment f le feu s’est       je  tu vois im font chier   né le 7 tu le sais bien. luc ne j’oublie souvent et antoine simon 12 pour raphaël pour qui veut se faire une troisième essai     de rigoles en     nous       coude chairs à vif paumes         je n’ai jamais       apparu grande lune pourpre dont les pour le prochain basilic, (la       la mieux valait découper       la       fleur pure forme, belle muette, onzième quai des chargeurs de dans le patriote du 16 mars il faut aller voir moisissures mousses lichens g. duchêne, écriture le mise en ligne d’un traquer cyclades, iii° autre citation"voui       quinze     rien le temps passe dans la la vie est dans la vie. se l’heure de la et ma foi, madame aux rumeurs cliquetis obscène des et tout avait j’ai en réserve ce va et vient entre f les marques de la mort sur madame, vous débusquez première troisième essai et ils s’étaient pas même je ne peins pas avec quoi,     sur la pente nu(e), comme son nom  au mois de mars, 1166 iloec endreit remeint li os     du faucon de la       la station 4 : judas  bernadette griot vient de l’existence n’est     chambre les cuivres de la symphonie à sylvie       voyage       dans grant est la plaigne e large la musique est le parfum de dernier vers aoi si, il y a longtemps, les il faut laisser venir madame immense est le théâtre et à       &n À max charvolen et poème pour viallat © le château de charogne sur le seuilce qui rm : nous sommes en   que signifie l’attente, le fruit       le       la       sur le       entre le geste de l’ancienne, quand les eaux et les terres toutefois je m’estimais je serai toujours attentif à bruno mendonça vertige. une distance       dans bal kanique c’est tout mon petit univers en       et samuelchapitre 16, versets 1       " la réserve des bribes l’appel tonitruant du un temps hors du le bulletin de "bribes le proche et le lointain   anatomie du m et franchement, pensait le chef, de profondes glaouis j’ai donc tous feux éteints. des le ciel de ce pays est tout   la baie des anges mise en ligne le ciel est clair au travers où l’on revient quand il voit s’ouvrir, nice, le 30 juin 2000 station 5 : comment je crie la rue mue douleur que reste-t-il de la     extraire le soleil n’est pas   encore une       voyage   ces notes pas sur coussin d’air mais je dors d’un sommeil de antoine simon 6     faisant la dont les secrets… à quoi sous l’occupation       alla du bibelot au babilencore une dernier vers aoi li quens oger cuardise       aux en introduction à  un livre écrit violette cachéeton diaphane est le dernier vers aoi les petites fleurs des deuxième suite pas une année sans évoquer 0 false 21 18 martin miguel art et ainsi alfred…       " la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Bonhomme

Bonhomme

Dernière publication : 12 septembre 2008.
Les 3 derniers articles : Paysage de ta tombe .
Les 3 articles les plus lus : Paysage de ta tombe .

  • BEATRICE BONHOMME

    Paysage de ta tombe

    J’ai entendu Béatrice Bonhomme dire ces deux textes lors d’une lecture, à Nice, durant l’été 2008.
    Clefs : Bonhomme , poésie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette