BRIBES EN LIGNE
le proche et le lointain madame dans l’ombre des dans le pain brisé son depuis ce jour, le site cliquetis obscène des      & reprise du site avec la j’ai relu daniel biga, générations le galop du poème me pierre ciel tant pis pour eux. seul dans la rue je ris la je me souviens de raphaël (josué avait lentement une fois entré dans la iv.- du livre d’artiste       banlie au lecteur voici le premier tout à fleur d’eaula danse  epître aux dernier vers aoi polenta  référencem ce poème est tiré du pour andrée  c’était 1 la confusion des       dans raphaËl au matin du       assis couleur qui ne masque pas la vie est dans la vie. se c’est la chair pourtant ce qui fait tableau : ce       marche et si tu dois apprendre à v.- les amicales aventures du quai des chargeurs de fin première a grant dulur tendrai puis       nuage dernier vers aoi dernier vers aoi j’ai travaillé laure et pétrarque comme il n’était qu’un macles et roulis photo 3 un temps hors du bruno mendonça prenez vos casseroles et quant carles oït la halt sunt li pui e mult halt quand vous serez tout       montag     [1]  lorsqu’on connaît une       b&acir démodocos... Ça a bien un epuisement de la salle, pour le prochain basilic, (la nous lirons deux extraits de les durand : une     un mois sans     son ne pas négocier ne       le la gaucherie à vivre,   j’ai souvent je suis sixième madame est une torche. elle et c’était dans   iv    vers suite de  les éditions de vous deux, c’est joie et on trouvera la video       les antoine simon 9 f tous les feux se sont       d&eacu béatrice machet vient de certains soirs, quand je nous savons tous, ici, que    7 artistes et 1       pour 1254 : naissance de       la       je vous êtes       qui l’heure de la deuxième suite  les œuvres de si elle est belle ? je dieu faisait silence, mais À max charvolen et j’entends sonner les s’égarer on hans freibach :       dans    au balcon le 28 novembre, mise en ligne maintenant il connaît le pour yves et pierre poher et un soir à paris au       en     pluie du la pureté de la survie. nul r.m.a toi le don des cris qui    il nice, le 8 octobre       neige derniers un verre de vin pour tacher c’est parfois un pays avez-vous vu dans un coin de nice, descendre à pigalle, se lu le choeur des femmes de  improbable visage pendu       deux eurydice toujours nue à deuxième l’évidence dernier vers aoi       longte peinture de rimes. le texte       fourr& quand nous rejoignons, en   que signifie pas sur coussin d’air mais station 4 : judas  max charvolen, martin miguel       longte et ma foi,   la production   pour le prochain souvent je ne sais rien de je ne peins pas avec quoi, 1 au retour au moment   anatomie du m et c’est ici, me le ciel de ce pays est tout  zones gardées de dernier vers aoi attelage ii est une œuvre la communication est 1) la plupart de ces dernier vers que mort       bien le 26 août 1887, depuis troisième essai et des quatre archanges que  pour le dernier jour la légende fleurie est le franchissement des pour frédéric       dans karles se dort cum hume vous n’avez dernier vers aoi deuxième essai l’impression la plus pour max charvolen 1) pour jean-louis cantin 1.- vi.- les amicales aventures  dernier salut au     tout autour       descen préparation des il ne s’agit pas de a ma mère, femme parmi (la numérotation des       &agrav guetter cette chose leonardo rosa  la lancinante dernier vers aoi     pourquoi       & ce texte se présente       pass&e giovanni rubino dit antoine simon 26 1) notre-dame au mur violet     sur la pente pour andré villers 1) madame porte à immense est le théâtre et pour jean gautheronle cosmos entr’els nen at ne pui quelque temps plus tard, de     rien art jonction semble enfin       soleil mon travail est une autre essai d’un ce jour là, je pouvais agnus dei qui tollis peccata écrirecomme on se       &agrav le temps passe si vite,       cerisi et la peur, présente     depuis nu(e), comme son nom pour martine jamais si entêtanteeurydice       comment entrer dans une bal kanique c’est       il premier vers aoi dernier       je       j̵ antoine simon 19       " envoi du bulletin de bribes  au mois de mars, 1166 madame des forêts de   adagio   je j’ai ajouté       allong 1-nous sommes dehors.   ciel !!!! dans le pays dont je vous normal 0 21 false fal ils sortent À peine jetés dans le raphaël l’erbe del camp, ki pas de pluie pour venir       la mais jamais on ne  le grand brassage des quand sur vos visages les     au couchant dix l’espace ouvert au       le             object       la   ces notes iloec endreit remeint li os frères et il n’est pire enfer que marcel alocco a   se encore une citation“tu d’un côté  la toile couvre les       au et tout avait station 3 encore il parle encore la couleur, mais cette a toi le don des cris qui    tu sais m1       neuf j’implore en vain ainsi va le travail de qui f j’ai voulu me pencher nous viendrons nous masser un homme dans la rue se prend quando me ne so itu pe au labyrinthe des pleursils       " il aurait voulu être portrait. 1255 : intendo... intendo !       " approche d’une la rencontre d’une       la c’est la peur qui fait difficile alliage de les doigts d’ombre de neige ici, les choses les plus la fonction, et…  dits de       sur le chaque jour est un appel, une les étourneaux ! la mort, l’ultime port, c’est une sorte de légendes de michel quatrième essai de l’impossible dernier vers aoi au seuil de l’atelier   encore une madame, on ne la voit jamais  au travers de toi je très saintes litanies (ma gorge est une     extraire  marcel migozzi vient de antoine simon 15 antoine simon 27 histoire de signes . livre grand format en trois bel équilibre et sa     de rigoles en la fraîcheur et la on cheval viallat © le château de       jonath   je n’ai jamais li emperere par sa grant des voiles de longs cheveux   pour olivier n’ayant pas il semble possible dans les carnets passent .x. portes,       &n       pav&ea       su ( ce texte a très malheureux... mais non, mais non, tu       é  “s’ouvre pour maxime godard 1 haute la danse de il faut laisser venir madame 1. il se trouve que je suis le passé n’est a christiane attendre. mot terrible. quel ennui, mortel pour macles et roulis photo 6       " merci à la toile de     chambre pour daniel farioli poussant tout mon petit univers en Être tout entier la flamme mille fardeaux, mille sequence 6   le dans le monde de cette sept (forces cachées qui le 23 février 1988, il que reste-t-il de la pour nicolas lavarenne ma si, il y a longtemps, les cyclades, iii°       sur a dix sept ans, je ne savais depuis le 20 juillet, bribes dernier vers aoi heureuse ruine, pensait effleurer le ciel du bout des bien sûr, il y eut torna a sorrento ulisse torna       dans temps de bitume en fusion sur mougins. décembre       avant de la       coude       &agrav lorsque martine orsoni journée de       vu       &n       pourqu « e ! malvais j’ai en réserve clers est li jurz et li le scribe ne retient     nous pure forme, belle muette,       et tu cinquième essai tout  dernières mises ajout de fichiers sons dans       la il existe deux saints portant pour martin       journ& zacinto dove giacque il mio onzième   voici donc la quelque chose onze sous les cercles pourquoi yves klein a-t-il avec marc, nous avons       ( voici des œuvres qui, le la parol

Accueil > Mots-clés > Genres littéraires > roman

roman

Dernière publication : 28 mars 2010.
Les 3 derniers articles : Lire... , Les Bienveillantes , Le choeur des femmes .
Les 3 articles les plus lus : Exergue , Le choeur des femmes , Lire... .

  • MICHEL BUTOR

    Quatrième de couverture

    Le 26 août 1887, depuis le Caire où il était allé se rafraîchir des chaleurs d’Aden, Arthur Rimbaud écrit à son ancien directeur Alfred Bardey une longue lettre dans laquelle il lui raconte ses (...)
    Clefs : Butor , roman , photographie

  • ANNE GÉRARD

    Exergue

    Figli di puttana

    A ma mère, femme parmi les femmes, qui s’est battue jour après jour, sans même s’en rendre compte, pour avoir le droit d’exister autrement que sous le jugement des (...)
    Clefs : roman , Gérard

  • ANNE GÉRARD

    5 octobre

    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
    Clefs : roman , Gérard

  • ANNE GÉRARD

    10 octobre, 5 heures du matin

    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
    Clefs : roman , Gérard

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Le choeur des femmes

    Lu le Choeur des femmes de Martin Winckler. Et je le rumine depuis que je l’ai lu. Il me revient ainsi régulièrement en mémoire, et au moment d’ouvrir cette nouvelle rubrique sur Bribes en ligne, (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Les Bienveillantes

    hommage à Jonathan Littel

    J’ai longtemps hésité avant d’ouvrir Les Bienveillantes de Jonathan Littel. Gros sujet, gros livre, gros battage médiatique, gros prix... Ça ne m’engageait guère. Vieux réflexe : je me méfie de ce dont (...)
    Clefs : roman , Littel

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Lire...

    Jusqu’à il y a dix huit mois, j’étais chargé de diverses missions culturelles dans l’éducation nationale. En quittant ce travail, je pensais pouvoir disposer de plus de temps pour avancer mes chantiers (...)
    Clefs : roman , Polet , Lecture


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette