BRIBES EN LIGNE
chairs à vif paumes  la lancinante ço dist li reis : références : xavier deuxième essai le ciel est clair au travers       au       au  tous ces chardonnerets la fonction, (josué avait lentement rm : nous sommes en   au milieu de une il faut dire les elle ose à peine je dors d’un sommeil de la fraîcheur et la dernier vers aoi  de la trajectoire de ce c’est le grand peinture de rimes. le texte je t’enfourche ma fontelucco, 6 juillet 2000 travail de tissage, dans samuelchapitre 16, versets 1 à sylvie deuxième un tunnel sans fin et, à on cheval quelque temps plus tard, de …presque vingt ans plus on a cru à lorsque martine orsoni régine robin, je suis bien dans nu(e), comme son nom ce qui importe pour décembre 2001. carcassonne, le 06 napolì napolì       la ainsi va le travail de qui       un guetter cette chose autre petite voix siglent a fort e nagent e       ce     extraire       la f les rêves de la langue est intarissable       la buttati ! guarda&nbs quand il voit s’ouvrir, À la loupe, il observa (ma gorge est une preambule – ut pictura j’ai travaillé       arauca       st même si dans les écroulements       dans je ne peins pas avec quoi,       les viallat © le château de j’ai en réserve pour michèle gazier 1 carles respunt : de toutes les (josué avait encore une citation“tu marie-hélène i.- avaler l’art par v.- les amicales aventures du ecrire sur la gaucherie à vivre, imagine que, dans la       "       en attendre. mot terrible. voici des œuvres qui, le ajout de fichiers sons dans       pav&ea       neige il avait accepté en cet anniversaire, ce qui antoine simon 28       cerisi je découvre avant toi et la peur, présente 0 false 21 18 madame porte à je ne saurais dire avec assez tout en vérifiant       ruelle       montag la vie est ce bruissement ( ce texte a de pa(i)smeisuns en est venuz cinquième citationne d’un côté granz est li calz, si se douce est la terre aux yeux madame est toute je t’ai admiré, et il fallait aller debout       la si j’étais un  martin miguel vient ma chair n’est l’instant criblé autre citation c’est un peu comme si, clers est li jurz et li (de)lecta lucta   a la fin il ne resta que       ton troisième essai     hélas, et que vous dire des faisant dialoguer aux barrières des octrois  référencem       pass&e d’abord l’échange des dernier vers que mort dernier vers aoi vos estes proz e vostre       journ& af : j’entends beaucoup de merveilles comme c’est   jn 2,1-12 :     double 10 vers la laisse ccxxxii nous lirons deux extraits de madame est une torche. elle temps de pierres dans la   d’un coté,       &n il en est des meurtrières. la rencontre d’une le temps passe dans la saluer d’abord les plus       " "mais qui lit encore le deux nouveauté, j’ai parlé     le     [1]  la deuxième édition du "le renard connaît dans ma gorge pour le prochain basilic, (la il tente de déchiffrer, halt sunt li pui e mult halt a supposer quece monde tienne un soir à paris au     vers le soir difficile alliage de autre citation"voui passet li jurz, si turnet a pour martine, coline et laure       l̵ antoine simon 18       sur le pas même       &ccedi       object normalement, la rubrique  “ne pas o tendresses ô mes exacerbé d’air où l’on revient ce pays que je dis est merle noir  pour vous avez il existe au moins deux l’illusion d’une un verre de vin pour tacher ce paysage que tu contemplais       dans le lent déferlement j’ai longtemps les cuivres de la symphonie à la bonne la communication est madame des forêts de a dix sept ans, je ne savais       dans       marche le corps encaisse comme il f les marques de la mort sur derniers et tout avait station 4 : judas    le 10 décembre ils s’étaient     une abeille de     un mois sans voile de nuità la ma mémoire ne peut me rare moment de bonheur,     m2 &nbs   (dans le le pendu quand les eaux et les terres       fourr& pour lee j’ai perdu mon quatrième essai de reprise du site avec la toi, mésange à c’est vrai quand les mots dernier vers aoi       pourqu « h&eacu   encore une moisissures mousses lichens dans le monde de cette dans les rêves de la antoine simon 11 la bouche pleine de bulles   que signifie rien n’est sous la pression des raphaËl je suis occupé ces pour jean marie       bonheu accorde ton désir à ta       gentil toutes sortes de papiers, sur       s̵ ce jour-là il lui       maquis antoine simon 22 certains prétendent le 26 août 1887, depuis mais non, mais non, tu       nuage   l’oeuvre vit son       vaches dans l’effilé de       au comme un préliminaire la deux ajouts ces derniers       dans la vie est dans la vie. se c’est une sorte de maintenant il connaît le sur la toile de renoir, les le 28 novembre, mise en ligne al matin, quant primes pert       jardin démodocos... Ça a bien un mon travail est une antoine simon 5 clers fut li jurz e li     cet arbre que deuxième essai le une autre approche de       baie     surgi cyclades, iii° des conserves ! petites proses sur terre   3   

les dieu faisait silence, mais une errance de toulon, samedi 9       sur les premières   ciel !!!!  le "musée « amis rollant, de antoine simon 20       bruyan ce jour là, je pouvais envoi du bulletin de bribes       reine antoine simon 6 jamais si entêtanteeurydice ce qui fascine chez "si elle est un homme dans la rue se prend antoine simon 33 nous serons toujours ces six de l’espace urbain, le soleil n’est pas dernier vers aoi  le grand brassage des il y a des objets qui ont la bernadette griot vient de elle disposait d’une approche d’une dernier vers aoi raphaël  dernier salut au des quatre archanges que vi.- les amicales aventures et c’était dans les plus terribles nice, le 30 juin 2000       dans À max charvolen et martin premier vers aoi dernier pour maguy giraud et    seule au       force       embarq  dans toutes les rues pour martin ouverture d’une (vois-tu, sancho, je suis       je il faut aller voir   1) cette (la numérotation des       sur et…  dits de dernier vers aoi       &agrav rêves de josué,       le (ô fleur de courge... la poésie, à la le passé n’est dans la caverne primordiale macao grise temps où les coeurs l’éclair me dure,     rien   né le 7 pas une année sans évoquer morz est rollant, deus en ad chercher une sorte de dans l’innocence des pour abu zayd me déplait. pas la danse de       bien       &eacut seins isabelle boizard 2005  zones gardées de de tantes herbes el pre intendo... intendo ! au labyrinthe des pleursils       au un temps hors du       voyage       fleure     son ce gardien de phare à vie, au reflets et echosla salle allons fouiller ce triangle un jour, vous m’avez l’impossible       le marché ou souk ou descendre à pigalle, se       le diaphane est le mot (ou le 2 juillet macles et roulis photo 1 quelques textes ce qui fait tableau : ce "pour tes face aux bronzes de miodrag      & vous deux, c’est joie et antoine simon 23     à vous êtes et ces il aurait voulu être 1257 cleimet sa culpe, si un besoin de couper comme de nécrologie l’existence n’est je suis celle qui trompe       soleil pour philippe de l’autre pas sur coussin d’air mais dans ce pays ma mère tous feux éteints. des et combien bernard dejonghe... depuis la parol

Accueil > Mots-clés > Genres littéraires > roman

roman

Dernière publication : 28 mars 2010.
Les 3 derniers articles : Lire... , Les Bienveillantes , Le choeur des femmes .
Les 3 articles les plus lus : Le choeur des femmes , Exergue , 10 octobre, 5 heures du matin .

  • MICHEL BUTOR

    Quatrième de couverture

    Le 26 août 1887, depuis le Caire où il était allé se rafraîchir des chaleurs d’Aden, Arthur Rimbaud écrit à son ancien directeur Alfred Bardey une longue lettre dans laquelle il lui raconte ses (...)
    Clefs : Butor , roman , photographie

  • ANNE GÉRARD

    Exergue

    Figli di puttana

    A ma mère, femme parmi les femmes, qui s’est battue jour après jour, sans même s’en rendre compte, pour avoir le droit d’exister autrement que sous le jugement des (...)
    Clefs : roman , Gérard

  • ANNE GÉRARD

    5 octobre

    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
    Clefs : roman , Gérard

  • ANNE GÉRARD

    10 octobre, 5 heures du matin

    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
    Clefs : roman , Gérard

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Le choeur des femmes

    Lu le Choeur des femmes de Martin Winckler. Et je le rumine depuis que je l’ai lu. Il me revient ainsi régulièrement en mémoire, et au moment d’ouvrir cette nouvelle rubrique sur Bribes en ligne, (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Les Bienveillantes

    hommage à Jonathan Littel

    J’ai longtemps hésité avant d’ouvrir Les Bienveillantes de Jonathan Littel. Gros sujet, gros livre, gros battage médiatique, gros prix... Ça ne m’engageait guère. Vieux réflexe : je me méfie de ce dont (...)
    Clefs : roman , Littel

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Lire...

    Jusqu’à il y a dix huit mois, j’étais chargé de diverses missions culturelles dans l’éducation nationale. En quittant ce travail, je pensais pouvoir disposer de plus de temps pour avancer mes chantiers (...)
    Clefs : roman , Polet , Lecture


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette