BRIBES EN LIGNE
1.- les rêves de antoine simon 25       &n dernier vers que mort toutes sortes de papiers, sur j’oublie souvent et au commencement était       dans dernier vers aoi       le onze sous les cercles nous lirons deux extraits de a grant dulur tendrai puis temps où le sang se merci à la toile de passent .x. portes, dans le train premier antoine simon 27 que reste-t-il de la si, il y a longtemps, les macles et roulis photo 1       un le lent déferlement écrirecomme on se le geste de l’ancienne, ce texte m’a été       baie soudain un blanc fauche le on a cru à la bouche pleine de bulles il faut laisser venir madame       "       l̵ v.- les amicales aventures du       sur dans ce périlleux les premières en cet anniversaire, ce qui si elle est belle ? je    7 artistes et 1       force et que vous dire des     ton introibo ad altare trois tentatives desesperees   (à sa langue se cabre devant le paysage de ta tombe  et l’appel tonitruant du tout en travaillant sur les lorsqu’on connaît une       dans je suis bien dans  “... parler une un homme dans la rue se prend       au       su j’ai relu daniel biga, toi, mésange à fontelucco, 6 juillet 2000 des voiles de longs cheveux cliquetis obscène des dorothée vint au monde montagnesde dans un coin de nice,  le "musée       la madame chrysalide fileuse beaucoup de merveilles c’est le grand       assis le lent tricotage du paysage napolì napolì antoine simon 21 macles et roulis photo 6 ne pas négocier ne quel étonnant  au travers de toi je       dans g. duchêne, écriture le il existe deux saints portant juste un mot pour annoncer torna a sorrento ulisse torna       nuage     "       sur le paien sunt morz, alquant tout à fleur d’eaula danse la vie humble chez les les durand : une derniers vers sun destre un trait gris sur la quatrième essai de pour robert si grant dol ai que ne guetter cette chose clere est la noit e la avez-vous vu le samedi 26 mars, à 15 en ceste tere ad estet ja dans le patriote du 16 mars les routes de ce pays sont pour frédéric       cerisi un temps hors du ensevelie de silence, 13) polynésie franchement, pensait le chef, nous serons toujours ces régine robin, deux ce travail vous est je m’étonne toujours de la violette cachéeton ils s’étaient grant est la plaigne e large bel équilibre et sa       sur   la production nous avons affaire à de   que signifie     nous où l’on revient à propos des grands f le feu s’est       sur pas sur coussin d’air mais passet li jurz, la noit est       au et te voici humanité rita est trois fois humble. nu(e), comme son nom ma voix n’est plus que vous deux, c’est joie et antoine simon 10       vu folie de josuétout est     les fleurs du je crie la rue mue douleur la question du récit à la bonne fin première hans freibach : dernier vers aoi f les feux m’ont envoi du bulletin de bribes glaciation entre les amants se       fourr&  tu ne renonceras pas. marcel alocco a dieu faisait silence, mais       retour   saint paul trois ainsi alfred… pluies et bruines,       sur le  tu vois im font chier quand c’est le vent qui les parents, l’ultime merci à marc alpozzo genre des motsmauvais genre   ces notes la cité de la musique station 1 : judas       au f toutes mes clers fut li jurz e li pur ceste espee ai dulor e À max charvolen et comme c’est  référencem lu le choeur des femmes de petites proses sur terre dernier vers aoi         neige les enseignants :       le trois (mon souffle au matin de mes deux mains rare moment de bonheur, dans les carnets       il des conserves !  la lancinante tout est prêt en moi pour et si au premier jour il       l̵ constellations et chaque jour est un appel, une très malheureux... c’est une sorte de accoucher baragouiner     &nbs à la mémoire de madame est toute agnus dei qui tollis peccata pour jean marie présentation du l’attente, le fruit dentelle : il avait souvent je ne sais rien de mon cher pétrarque, cet article est paru pas de pluie pour venir dans la caverne primordiale       é encore une citation“tu f j’ai voulu me pencher derniers diaphane est le mot (ou rimbaud a donc  marcel migozzi vient de la poésie, à la ouverture d’une béatrice machet vient de je reviens sur des       ma le temps passe si vite,       dans antoine simon 15 nos voix comment entrer dans une dernier vers aoi aux george(s) (s est la mesdames, messieurs, veuillez pour jacky coville guetteurs a claude b.   comme antoine simon 31 epuisement de la salle, madame est une les grands       maquis la deuxième édition du     longtemps sur c’est parfois un pays       le  hors du corps pas allons fouiller ce triangle dernier vers aoi       la pie       voyage paroles de chamantu douze (se fait terre se       arauca macles et roulis photo moisissures mousses lichens madame aux rumeurs pour maxime godard 1 haute tu le saiset je le vois le glacis de la mort mouans sartoux. traverse de       va af : j’entends carmelo arden quin est une il ne reste plus que le le lourd travail des meules pour egidio fiorin des mots       vu les plus terribles de toutes les   1) cette non, björg, à       la certains soirs, quand je  née à       soleil toulon, samedi 9 attendre. mot terrible. iloec endreit remeint li os un titre : il infuse sa  il est des objets sur nice, le 18 novembre 2004 essai de nécrologie,       le       d&eacu s’ouvre la dernier vers doel i avrat,     pluie du références : xavier on dit qu’agathe au labyrinthe des pleursils deuxième approche de (À l’église  les œuvres de l’art c’est la effleurer le ciel du bout des  “ce travail qui   dits de ...et poème pour       jonath     le pour julius baltazar 1 le dernier vers aoi légendes de michel ainsi fut pétrarque dans     pour le prochain passet li jurz, si turnet a au programme des actions       fleure approche d’une       pour premier vers aoi dernier "et bien, voilà..." dit       je la légende fleurie est       je  les trois ensembles vous avez   tout est toujours en pour mon épouse nicole       l̵ chercher une sorte de un jour, vous m’avez       avant la musique est le parfum de me a dix sept ans, je ne savais       descen lorsque martine orsoni dernier vers aoi on cheval 10 vers la laisse ccxxxii f dans le sourd chatoiement la communication est descendre à pigalle, se       la       la se placer sous le signe de       coude pour michèle gazier 1 "mais qui lit encore le dans le monde de cette tromper le néant       à là, c’est le sable et avec marc, nous avons la chaude caresse de   d’un coté, pour andrée     chambre premier essai c’est    si tout au long       et tu antoine simon 29 dont les secrets… à quoi     surgi     oued coulant cinquième essai tout dans le respect du cahier des antoine simon 26 qu’est-ce qui est en  il y a le je t’enfourche ma ils sortent carles li reis en ad prise sa quand vous serez tout « e ! malvais ce pays que je dis est dernier vers aoi       &ccedi raphaël je t’enlace gargouille vous avez À l’occasion de heureuse ruine, pensait sors de mon territoire. fais  au mois de mars, 1166 pour martin la liberté de l’être quand il voit s’ouvrir, est-ce parce que, petit, on du bibelot au babilencore une voudrais je vous dix l’espace ouvert au       devant station 4 : judas  jamais si entêtanteeurydice       sur nice, le 8 octobre « pouvez-vous i mes doigts se sont ouverts il est le jongleur de lui       quinze j’ai ajouté  un livre écrit       une antoine simon 9 etait-ce le souvenir deux mille ans nous la fonction,       la       la la parol

Accueil > Mots-clés > Genres littéraires > critique d’art / critique littéraire

critique d’art / critique littéraire

Dernière publication : 24 mars.
Les 3 derniers articles : MICHEL BUTOR : UN ÉCRIVAIN POPULAIRE ? , Sur un voleur de feu , PASO .
Les 3 articles les plus lus : Jean-François Dubreuil , Des goûts et d’égouts , Terrible terroir .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette