BRIBES EN LIGNE
la chaude caresse de dernier vers aoi ce qui importe pour       la       un et que dire de la grâce sculpter l’air : bernadette griot vient de     vers le soir les installations souvent, antoine simon 20    au balcon ne pas négocier ne vous êtes       &agrav  la toile couvre les       la pas une année sans évoquer cher bernard il existe deux saints portant on peut croire que martine pour pierre theunissen la “dans le dessin envoi du bulletin de bribes  avec « a la c’était une macles et roulis photo 1 j’ai donné, au mois       je me raphaËl pour alain borer le 26 la vie est ce bruissement   ces sec erv vre ile       pass&e tu le saiset je le vois dernier vers aoi madame déchirée c’est ici, me huit c’est encore à comme c’est nice, le 18 novembre 2004 portrait. 1255 : ce qu’un paysage peut titrer "claude viallat, max charvolen, martin miguel À l’occasion de       reine voici des œuvres qui, le ecrire les couleurs du monde on dit qu’agathe j’ai en réserve   ciel !!!! à propos “la rien n’est "mais qui lit encore le de mes deux mains ce monde est semé troisième essai un homme dans la rue se prend       journ&   que signifie       juin tout en travaillant sur les       aux toujours les lettres : onzième mesdames, messieurs, veuillez pour jacqueline moretti, ecrire sur juste un non... non... je vous assure, printemps breton, printemps   un recleimet deu mult pierre ciel cliquetis obscène des je dors d’un sommeil de mes pensées restent ….omme virginia par la de soie les draps, de soie sur l’erbe verte si est       allong tendresse du mondesi peu de le 26 août 1887, depuis ce qui fascine chez    tu sais avant propos la peinture est madame aux rumeurs le tissu d’acier vi.- les amicales aventures vos estes proz e vostre temps où les coeurs cette machine entre mes j’ai donc j’oublie souvent et antoine simon 19 madame chrysalide fileuse les dieux s’effacent au commencement était j’entends sonner les un jour, vous m’avez dernier vers aoi in the country i.- avaler l’art par il aurait voulu être je n’ai pas dit que le       le quelque temps plus tard, de dernier vers aoi pour andrée nous avancions en bas de     double je serai toujours attentif à les grands sors de mon territoire. fais       j̵ errer est notre lot, madame, equitable un besoin sonnerait    si tout au long difficile alliage de antoine simon 17       l̵ abu zayd me déplait. pas sixième où l’on revient souvent je ne sais rien de sept (forces cachées qui   anatomie du m et f les marques de la mort sur sables mes parolesvous cinq madame aux yeux       sur pour michèle         or       madame est une torche. elle se reprendre. creuser son bribes en ligne a       sur dans les hautes herbes       dans elle réalise des non, björg, antoine simon 31 dorothée vint au monde allons fouiller ce triangle 1 au retour au moment dernier vers aoi pour ma au labyrinthe des pleursils "ces deux là se karles se dort cum hume pour m.b. quand je me heurte  il y a le dans le train premier station 4 : judas  dernier vers aoi tandis que dans la grande ils s’étaient ici. les oiseaux y ont fait     ton il ne sait rien qui ne va  les œuvres de décembre 2001. ses mains aussi étaient macles et roulis photo 4 je m’étonne toujours de la dernier vers aoi   1) la plupart de ces       é cet article est paru siglent a fort e nagent e       maquis       alla (ma gorge est une la réserve des bribes pour maxime godard 1 haute de prime abord, il encore une citation“tu l’ami michel       pour andré villers 1) le corps encaisse comme il je suis   encore une coupé le sonà l’attente, le fruit  l’exposition        m̵       ce pour andré    de femme liseuse 13) polynésie quel étonnant       deux rimbaud a donc  ce mois ci : sub pas de pluie pour venir l’instant criblé       avant       enfant napolì napolì       la paroles de chamantu tout le problème   au milieu de il existe au moins deux antoine simon 7 après la lecture de sequence 6   le       et le lent déferlement premier essai c’est temps où le sang se dieu faisait silence, mais pour jacky coville guetteurs j’ai changé le  on peut passer une vie (de)lecta lucta    le livre, avec f le feu s’est le lent tricotage du paysage ma voix n’est plus que gardien de phare à vie, au quand nous rejoignons, en janvier 2002 .traverse  référencem c’est la chair pourtant lorsque martine orsoni pour réponse de michel jouer sur tous les tableaux le 26 août 1887, depuis       l̵ et tout avait s’égarer on edmond, sa grande aucun hasard si se une fois entré dans la       pass&e dix l’espace ouvert au je désire un l’heure de la À la loupe, il observa  tu vois im font chier il ne s’agit pas de i en voyant la masse aux       que tu le sais bien. luc ne trois (mon souffle au matin j’ai parlé     extraire un temps hors du       "  au mois de mars, 1166       les       la josué avait un rythme deux ce travail vous est       dans dans un coin de nice, la pureté de la survie. nul l’art c’est la lancinant ô lancinant me       vu       neige la tentation du survol, à journée de pour andré la rencontre d’une et voici maintenant quelques       en démodocos... Ça a bien un  tous ces chardonnerets vous avez si j’étais un       " dernier vers aoi heureuse ruine, pensait constellations et       je       pourqu j’écoute vos nos voix       dans autre essai d’un  “ce travail qui temps de bitume en fusion sur       sabots dans ma gorge bien sûrla       un a l’aube des apaches, a ma mère, femme parmi dernier vers aoi le franchissement des       bien tant pis pour eux. le texte qui suit est, bien nous serons toujours ces pour nicolas lavarenne ma       le       tourne ce la liberté s’imprime à 1-nous sommes dehors. très malheureux... dont les secrets… à quoi je sais, un monde se    il pour yves et pierre poher et able comme capable de donner coupé en deux quand       &ccedi     cet arbre que 5) triptyque marocain des voix percent, racontent  pour le dernier jour       voyage       dans       dans si elle est belle ? je pour gilbert dernier vers aoi pour martin   j’ai souvent attelage ii est une œuvre f dans le sourd chatoiement       quinze aux barrières des octrois arbre épanoui au ciel " je suis un écorché vif.       pour de toutes les     un mois sans antoine simon 18 qu’est-ce qui est en quai des chargeurs de pour jean marie une il faut dire les   le texte suivant a dernier vers aoi chaque jour est un appel, une     [1]        gentil j’ai travaillé pour philippe   voici donc la       fourmi issent de mer, venent as clers fut li jurz e li       sur   ces notes 1) notre-dame au mur violet « pouvez-vous station 3 encore il parle     pourquoi travail de tissage, dans autre citation"voui     l’é       cette l’homme est       le les premières marché ou souk ou antoine simon 13 dernier vers aoi   a grant dulur tendrai puis le bulletin de "bribes       la pie pour daniel farioli poussant j’ai relu daniel biga,       dans     m2 &nbs       chaque la force du corps, nouvelles mises en       le il souffle sur les collines vous avez toutes ces pages de nos dans les horizons de boue, de   1) cette tromper le néant la brume. nuages reprise du site avec la       sur dernier vers que mort religion de josué il deuxième j’ai ajouté pluies et bruines, deux mille ans nous la parol

Accueil > Mots-clés > Genres littéraires > critique d’art / critique littéraire

critique d’art / critique littéraire

Dernière publication : 24 mars.
Les 3 derniers articles : MICHEL BUTOR : UN ÉCRIVAIN POPULAIRE ? , Sur un voleur de feu , PASO .
Les 3 articles les plus lus : Comment découvrir l’Amérique , Des goûts et d’égouts , Terrible terroir .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette