BRIBES EN LIGNE
ecrire les couleurs du monde fontelucco, 6 juillet 2000       le ...et la mémoire rêve       dans je m’étonne toujours de la   entrons       le       avant décembre 2001. dernier vers aoi       voyage ici. les oiseaux y ont fait c’est une sorte de archipel shopping, la   un       bonhe       soleil régine robin, à sylvie       cerisi le "patriote", toutes ces pages de nos il s’appelait       dans la vie est ce bruissement lorsqu’on connaît une   pour théa et ses       pour le ciel est clair au travers lentement, josué cet article est paru dans le  ce qui importe pour À max charvolen et martin les petites fleurs des       la antoine simon 5 travail de tissage, dans les textes mis en ligne il était question non       tourne passent .x. portes, pour ma comme un préliminaire la         or   1) cette       maquis ses mains aussi étaient clers est li jurz et li folie de josuétout est nécrologie on trouvera la captation l’impossible       la les parents, l’ultime c’est parfois un pays pour marcel       &agrav       au     chant de de profondes glaouis effleurer le ciel du bout des mm si c’est ça creuser, dernier vers aoi pour maxime godard 1 haute bien sûrla l’éclair me dure,       journ& il faut aller voir quatre si la mer s’est nous avons affaire à de       en       &n comme une suite de       apr&eg equitable un besoin sonnerait cyclades, iii° nous lirons deux extraits de on peut croire que martine     quand ki mult est las, il se dort pure forme, belle muette, mougins. décembre je n’ai pas dit que le qu’est-ce qui est en tout en travaillant sur les ouverture de l’espace raphaël       dans jamais si entêtanteeurydice la rencontre d’une tout en vérifiant nu(e), comme son nom démodocos... Ça a bien un les routes de ce pays sont c’est la chair pourtant moi cocon moi momie fuseau « pouvez-vous dernier vers aoi   avec marc, nous avons couleur qui ne masque pas la question du récit       au marché ou souk ou où l’on revient autres litanies du saint nom le recueil de textes       pass&e rita est trois fois humble. "l’art est-il rafale n° 12 où       p&eacu légendes de michel chaque automne les imagine que, dans la bribes dans le nid de pas même dernier vers aoi nos voix chercher une sorte de une image surgit et derrière c’est extrêmement     double       assis ici, les choses les plus laure et pétrarque comme a ma mère, femme parmi       quinze ço dist li reis : c’est vrai pour gilbert       reine       dans ( ce texte a f les feux m’ont je meurs de soif pour andré       chaque si j’étais un       allong bernard dejonghe... depuis  improbable visage pendu deux nouveauté, madame a des odeurs sauvages et…  dits de noble folie de josué, ajout de fichiers sons dans depuis ce jour, le site de soie les draps, de soie       les       sur dernier vers aoi (en regardant un dessin de antoine simon 18       dans madame est toute « amis rollant, de gardien de phare à vie, au préparation des pas de pluie pour venir branches lianes ronces le glacis de la mort       va   ces notes le proche et le lointain       le macao grise   tout est toujours en rm : d’accord sur rafale dont les secrets… à quoi l’art n’existe deuxième essai le pour helmut af : j’entends le coquillage contre je reviens sur des station 3 encore il parle       descen    nous normalement, la rubrique       fourmi un titre : il infuse sa prenez vos casseroles et quatrième essai rares à bernadette       grappe       à c’était une coupé le sonà il y a tant de saints sur     &nbs pour philippe douze (se fait terre se cliquetis obscène des arbre épanoui au ciel et il fallait aller debout       six    si tout au long       sur       sabots et c’était dans très saintes litanies antoine simon 25 granz est li calz, si se tout à fleur d’eaula danse       dans le 15 mai, à je suis bien dans « voici       droite antoine simon 14  ce mois ci : sub à       b&acir c’est pour moi le premier 1) notre-dame au mur violet le nécessaire non dans l’innocence des bribes en ligne a il semble possible   d’un coté, tu le saiset je le vois non... non... je vous assure, de tantes herbes el pre les étourneaux !       &n accorde ton désir à ta carcassonne, le 06       l̵ les lettres ou les chiffres       arauca       les       le le travail de bernard 1. il se trouve que je suis il ne reste plus que le pas sur coussin d’air mais tous feux éteints. des a la fin il ne resta que saluer d’abord les plus ce paysage que tu contemplais dentelle : il avait temps où les coeurs f toutes mes la liberté s’imprime à       &agrav le coeur du traquer les durand : une antoine simon 15 les grands dernier vers aoi références : xavier autre citation"voui       juin premier vers aoi dernier martin miguel art et j’écoute vos f les marques de la mort sur samuelchapitre 16, versets 1  zones gardées de le temps passe dans la     au couchant dans ce pays ma mère grant est la plaigne e large   est-ce que franchement, pensait le chef,  “... parler une       au     pourquoi même si  au mois de mars, 1166 dans les horizons de boue, de nice, le 8 octobre pur ceste espee ai dulor e entr’els nen at ne pui  tu ne renonceras pas. abu zayd me déplait. pas karles se dort cum hume c’est un peu comme si, quelque chose quai des chargeurs de f j’ai voulu me pencher voici l’une de nos plus     rien bernadette griot vient de mille fardeaux, mille quatrième essai de   ciel !!!! pour anne slacik ecrire est les cuivres de la symphonie quand sur vos visages les la prédication faite     sur la  de même que les je ne peins pas avec quoi, des voix percent, racontent       pourqu   3   

les que d’heures tout est possible pour qui tu le sais bien. luc ne dans le respect du cahier des toulon, samedi 9  “la signification   saint paul trois       au iv.- du livre d’artiste c’est la peur qui fait in the country       le quatrième essai de les plus vieilles tes chaussures au bas de dernier vers aoi il avait accepté ce n’est pas aux choses d’ eurydice ou bien de faisant dialoguer antoine simon 2 sequence 6   le une fois entré dans la vous êtes le 26 août 1887, depuis et il parlait ainsi dans la    en antoine simon 30 pour michèle gazier 1) Ç’avait été la   j’ai souvent   je n’ai jamais dans le pays dont je vous  un livre écrit macles et roulis photo clers fut li jurz e li mon travail est une       le lorsque martine orsoni de toutes les dans les rêves de la  tous ces chardonnerets deuxième suite dernier vers aoi en ceste tere ad estet ja  dans le livre, le violette cachéeton pluies et bruines, abstraction voir figuration rafale n° 4 on le zacinto dove giacque il mio À peine jetés dans le  pour de sixième "mais qui lit encore le  l’écriture accoucher baragouiner le numéro exceptionnel de le samedi 26 mars, à 15 tant pis pour eux. (josué avait lentement       rampan  tu vois im font chier attelage ii est une œuvre pour andré villers 1)       sur la cité de la musique chaises, tables, verres, rafale et je vois dans vos printemps breton, printemps le scribe ne retient deux ce travail vous est souvent je ne sais rien de       la diaphane est le mot (ou   nous sommes       sur la liberté de l’être   marcel quel étonnant       embarq juste un avez-vous vu       la c’est seulement au antoine simon 24       apparu la langue est intarissable d’abord l’échange des reflets et echosla salle et que vous dire des 13) polynésie pour mon épouse nicole la parol

Accueil > Mots-clés > Publications > article dans revue

article dans revue



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette