BRIBES EN LIGNE
et encore  dits toute trace fait sens. que       dans elle ose à peine un trait gris sur la       quinze dernier vers aoi bien sûrla la légende fleurie est rita est trois fois humble. "le renard connaît tous feux éteints. des       " je suis celle qui trompe     chant de     nous       ...mai dont les secrets… à quoi pure forme, belle muette,  dans le livre, le « amis rollant, de constellations et mesdames, messieurs, veuillez clere est la noit e la guetter cette chose sous l’occupation la vie est ce bruissement pour anne slacik ecrire est les oiseaux s’ouvrent tendresse du mondesi peu de diaphane est le le travail de bernard vous dites : "un madame, c’est notre c’est seulement au       fourmi à la bonne a la fin il ne resta que madame, vous débusquez coupé le sonà a toi le don des cris qui la gaucherie à vivre, dessiner les choses banales essai de nécrologie,       dans dernier vers aoi le "patriote", mi viene in mentemi antoine simon 17 ma chair n’est comme ce mur blanc fin première très malheureux... en 1958 ben ouvre à les doigts d’ombre de neige prenez vos casseroles et et il fallait aller debout    tu sais le 15 mai, à ] heureux l’homme et que dire de la grâce et c’était dans deux mille ans nous sequence 6   le antoine simon 20 ne pas négocier ne    au balcon ce va et vient entre le pendu vi.- les amicales aventures je n’ai pas dit que le violette cachéeton nous lirons deux extraits de les installations souvent, d’ eurydice ou bien de karles se dort cum hume premier essai c’est moisissures mousses lichens dernier vers que mort sous la pression des « voici janvier 2002 .traverse     &nbs deuxième essai je suis bien dans les premières les parents, l’ultime       je me carmelo arden quin est une  hier, 17  née à viallat © le château de       sur générations temps de bitume en fusion sur dans les carnets       mouett       l̵ siglent a fort e nagent e       sur  “s’ouvre les étourneaux ! a grant dulur tendrai puis antoine simon 3 antoine simon 26 dernier vers aoi la mort, l’ultime port,  il est des objets sur     hélas,  ce qui importe pour un verre de vin pour tacher       dans       grappe marcel alocco a  le grand brassage des       en avant dernier vers aoi       au percey priest lakesur les       la       quand dans l’innocence des un tunnel sans fin et, à       sur quand les eaux et les terres dernier vers aoi difficile alliage de dans le train premier     " si, il y a longtemps, les "je me tais. pour taire.       nuage  avec « a la       au attendre. mot terrible. cet article est paru dans le a la libération, les       embarq madame chrysalide fileuse   iv    vers si tu es étudiant en nous viendrons nous masser la route de la soie, à pied, nouvelles mises en saluer d’abord les plus       &agrav   pour théa et ses on peut croire que martine leonardo rosa tout en vérifiant quand vous serez tout je déambule et suis marché ou souk ou       baie       vu le coquillage contre je ne sais pas si le 28 novembre, mise en ligne il est le jongleur de lui sculpter l’air : et ma foi, à cri et à le coeur du les petites fleurs des  dernier salut au rien n’est  de la trajectoire de ce Être tout entier la flamme dernier vers aoi religion de josué il pour jacqueline moretti, toulon, samedi 9       ma pour yves et pierre poher et f j’ai voulu me pencher       pass&e quand c’est le vent qui mise en ligne  l’exposition        dans le plus insupportable chez    il     depuis a claude b.   comme       en un       le       au le scribe ne retient et je vois dans vos là, c’est le sable et et si au premier jour il elle disposait d’une  au mois de mars, 1166 c’est le grand est-ce parce que, petit, on       magnol la tentation du survol, à ...et poème pour "l’art est-il       p&eacu je n’hésiterai dernier vers aoi dernier vers aoi le tissu d’acier autres litanies du saint nom ecrire sur ses mains aussi étaient « pouvez-vous ainsi fut pétrarque dans dans l’innocence des       la certains soirs, quand je même si       midi de l’autre       allong antoine simon 22       dans suite du blasphème de  je signerai mon dans ce pays ma mère tes chaussures au bas de   ces sec erv vre ile madame des forêts de si grant dol ai que ne s’égarer on vous avez après la lecture de pour m.b. quand je me heurte a propos d’une tant pis pour eux.   (dans le       au tout en travaillant sur les   si vous souhaitez histoire de signes .  on peut passer une vie pour philippe   que signifie bruno mendonça pour michèle aueret il en est des meurtrières. ce texte m’a été cet univers sans  jésus ma voix n’est plus que la poésie, à la       la carles li reis en ad prise sa un jour nous avons journée de " je suis un écorché vif. clers est li jurz et li jouer sur tous les tableaux descendre à pigalle, se j’ai perdu mon on dit qu’agathe     &nbs il existe au moins deux paysage de ta tombe  et c’est vrai glaciation entre       allong je ne saurais dire avec assez ce jour là, je pouvais   ciel !!!!       m̵ langues de plomba la a ma mère, femme parmi n’ayant pas au commencement était fragilité humaine. temps de pierres dans la       l̵ m1        pour jean le on a cru à ouverture de l’espace       neige au matin du nous avons affaire à de les cuivres de la symphonie       bonhe pluies et bruines, reflets et echosla salle au seuil de l’atelier un nouvel espace est ouvert références : xavier je désire un pour mes enfants laure et etudiant à       neige station 7 : as-tu vu judas se antoine simon 18 couleur qui ne masque pas pour gilbert     les provisions dans les hautes herbes j’oublie souvent et macles et roulis photo 4     surgi autre petite voix       sur i en voyant la masse aux dans la caverne primordiale pour frédéric une il faut dire les j’ai parlé   en grec, morías des voix percent, racontent l’art c’est la paroles de chamantu les avenues de ce pays     sur la buttati ! guarda&nbs equitable un besoin sonnerait et  riche de mes       arauca le corps encaisse comme il quand nous rejoignons, en dernier vers aoi deuxième apparition de mougins. décembre   pour olivier   le 10 décembre pour martine ils avaient si longtemps, si une fois entré dans la       deux bernard dejonghe... depuis       je me pour andré villers 1) l’appel tonitruant du art jonction semble enfin ils sortent s’ouvre la madame déchirée merle noir  pour   jn 2,1-12 : voici des œuvres qui, le la terre nous       retour autre citation"voui 13) polynésie je m’étonne toujours de la ici. les oiseaux y ont fait f le feu est venu,ardeur des légendes de michel certains prétendent  référencem       le     vers le soir la fraîcheur et la envoi du bulletin de bribes pour andrée je meurs de soif la terre a souvent tremblé les lettres ou les chiffres j’ai en réserve martin miguel art et       d&eacu       une douce est la terre aux yeux neuf j’implore en vain  mise en ligne du texte     pluie du       dans de la réponse de michel À l’occasion de comme une suite de quand il voit s’ouvrir, nice, le 8 octobre "si elle est f le feu m’a vous n’avez antoine simon 7 ma mémoire ne peut me (de)lecta lucta         au    seule au       le me tu le sais bien. luc ne li emperere par sa grant       sur le mult est vassal carles de la cité de la musique imagine que, dans la bien sûr, il y eut   je ne comprends plus la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > "Je"

"Je"

Dernière publication : 20 août 2014.
Les 3 derniers articles : CLXII , CLVI , CLIV .
Les 3 articles les plus lus : LXXXVII , XCI , LXVI .

  • XII

    Deuxième apparition de la figure du grand père dite "le grand jeu" Faîtes vos jeux, rien ne va plus... Ses premières absences m’avaient irrité : qu’il pût perdre un neuf d’atout, qu’il (...)

  • XXI

    deuxième approche de la religion de Josué, un autre rêve d’autobiographie J’organise autour d’une réplique d’une seule réplique une histoire infinie AOI Je remontais le boulevard Saint (...)
    Clefs : Dieu , récits , "Je" , foule

  • XXXVII

    "Pour tes débordements mon peuple ; pour tes trop brusques violences, pour ta grande vigueur quand la fureur te prend…" (Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento la canzone della Sirena (...)

  • XLVIII

    tandis que dans la grande salle il parlait ainsi Reprise des tentatives d’autobiographie dite “la théorie de l’intrusion” J’ai toujours senti que -plus ou moins- je me trouvais souvent dans (...)

  • XLIX

    Très malheureux... Peut-il être très malheureux ? Ou même triste ? En tout cas, il n’est pas méchant… 7 - 14 - 21 - 28 Torre torino torone torotto mia moglie è cascata da letto Vous connaissez la (...)

  • LII

    Carissimo Ulisse, Torna a Sorrento, Ulisse, torna a Sorrento ; mon très cher Ulysse, reviens à Sorrente… J’ai couru après ton image tout autour de la Méditerranée, et mes rêves m’ont emporté bien (...)

  • Chronographie

    Diaphane est le mot (ou n’est-ce pas translucide ?) Flotter entre deux rides du temps- ne dit-on pas qu’entre la glace et l’eau se forme une mince couche d’air. C’est ainsi que vivent les Apaches, (...)

  • LX

    La terre nous pardonnera-t-elle d’être ce que nous sommes ? La mer nous supportera-t-elle encore longtemps ? Oh ! que mourir serait doux si c’était vraiment manière de vivre ! Pourtant les choses sont (...)
    Clefs : monde , "Je"

  • LXIII

    Deuxième essai d’autoportrait dit à l’incertitude Je ne sais pas, non, je ne sais pas... Est-ce par ignorance ou incertitude, ou inquiétude ? Non... Je ne sais pas... En tout cas, l’impression que (...)
    Clefs : monde , "Je" , langue , autobiographie , art

  • LXVI

    Troisième essai d’autoportrait dit au cas clinique Ils ne savent pas qui je suis... Non, non ! Ils ne le savent pas. Ne le savent... ou, s’ils le savent, ils le cachent bien. Ils le cachent. (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette