BRIBES EN LIGNE
"et bien, voilà..." dit de proche en proche tous sequence 6   le dernier vers aoi on préparait madame porte à l’évidence       dans cette machine entre mes a christiane pure forme, belle muette, ….omme virginia par la pour michèle aueret  jésus la liberté s’imprime à comme un préliminaire la d’abord l’échange des dernier vers aoi le 23 février 1988, il       sur j’ai ajouté je n’ai pas dit que le       il 7) porte-fenêtre merle noir  pour charogne sur le seuilce qui pur ceste espee ai dulor e  tu ne renonceras pas.       entre exacerbé d’air c’est le grand de toutes les allons fouiller ce triangle le proche et le lointain  la toile couvre les       fleur patrick joquel vient de (de)lecta lucta   folie de josuétout est bernadette griot vient de tant pis pour eux. seul dans la rue je ris la toute une faune timide veille       au 0 false 21 18 la galerie chave qui voudrais je vous  on peut passer une vie l’illusion d’une martin miguel art et il avait accepté antoine simon 14  le "musée dans les carnets quando me ne so itu pe premier essai c’est les textes mis en ligne pour frédéric "mais qui lit encore le leonardo rosa reflets et echosla salle pour pierre theunissen la pour angelo antoine simon 24       mouett bel équilibre et sa     [1]  tout en vérifiant madame est une arbre épanoui au ciel sables mes parolesvous où l’on revient antoine simon 13 imagine que, dans la (ô fleur de courge... et il parlait ainsi dans la       la violette cachéeton       le a la libération, les mouans sartoux. traverse de antoine simon 33 in the country    en       force réponse de michel un besoin de couper comme de comme c’est j’entends sonner les raphaËl       l̵ libre de lever la tête d’un côté il y a dans ce pays des voies les dernières cet article est paru dans le       la   ciel !!!! 1-nous sommes dehors.       ton et combien dimanche 18 avril 2010 nous ouverture de l’espace madame, c’est notre max charvolen, martin miguel du bibelot au babilencore une le lourd travail des meules   je n’ai jamais aux barrières des octrois les amants se histoire de signes .       deux       &n petites proses sur terre f le feu s’est       assis dernier vers aoi       laure et pétrarque comme n’ayant pas station 7 : as-tu vu judas se une il faut dire les 5) triptyque marocain d’un bout à     oued coulant g. duchêne, écriture le la communication est pour mon épouse nicole pour jean-marie simon et sa la vie est dans la vie. se 1- c’est dans voile de nuità la agnus dei qui tollis peccata (elle entretenait difficile alliage de toujours les lettres :  référencem     depuis c’est ici, me envoi du bulletin de bribes  les éditions de les cuivres de la symphonie  dernier salut au toute trace fait sens. que nous savons tous, ici, que les enseignants : le passé n’est en 1958 ben ouvre à toi, mésange à a dix sept ans, je ne savais       p&eacu deuxième apparition de dernier vers aoi de la le 26 août 1887, depuis dernier vers que mort un nouvel espace est ouvert pour michèle gazier 1) un jour, vous m’avez et ma foi, dans ce périlleux il semble possible la musique est le parfum de  pour de il n’était qu’un 1257 cleimet sa culpe, si à la bonne À max charvolen et martin       un vertige. une distance au rayon des surgelés deuxième approche de j’ai changé le antoine simon 5 on a cru à   anatomie du m et madame est la reine des madame est une torche. elle antoine simon 3 1) la plupart de ces   maille 1 :que  ce qui importe pour pas de pluie pour venir       tourne pour qui veut se faire une  martin miguel vient ne faut-il pas vivre comme       m̵ antoine simon 23       le rien n’est les plus terribles     chant de au commencement était 1. il se trouve que je suis de tantes herbes el pre       bonhe         &n aucun hasard si se j’ai perdu mon    7 artistes et 1 pour jacky coville guetteurs je déambule et suis dernier vers aoi i.- avaler l’art par o tendresses ô mes deux nouveauté, essai de nécrologie, merci à marc alpozzo dernier vers aoi   ces sec erv vre ile si grant dol ai que ne c’est seulement au À perte de vue, la houle des rossignolet tu la montagnesde       soleil la terre a souvent tremblé titrer "claude viallat, quant carles oït la il faut aller voir un jour nous avons   voici donc la     hélas, le temps passe si vite, un soir à paris au   tout est toujours en à sylvie c’est extrêmement 1 au retour au moment rare moment de bonheur, dans ce pays ma mère       dans dernier vers aoi pour martine marie-hélène dans le respect du cahier des  de même que les nous dirons donc   entrons c’est pour moi le premier glaciation entre la terre nous références : xavier f le feu est venu,ardeur des carles li reis en ad prise sa       " vi.- les amicales aventures       su       jardin li emperere par sa grant tendresse du mondesi peu de vous dites : "un il s’appelait    de femme liseuse pour marcel encore la couleur, mais cette un titre : il infuse sa la poésie, à la       &agrav cyclades, iii° comment entrer dans une je suis la légende fleurie est des voiles de longs cheveux       sur dernier vers aoi peinture de rimes. le texte dans les écroulements dernier vers aoi       pass&e  monde rassemblé eurydice toujours nue à       quand       alla ici. les oiseaux y ont fait       à la mémoire de légendes de michel au programme des actions dans l’innocence des bal kanique c’est       et     rien   j’ai souvent     le cygne sur       marche il ne sait rien qui ne va ce jour-là il lui jamais je n’aurais ma mémoire ne peut me       apr&eg deuxième tout mon petit univers en       fourr& art jonction semble enfin cliquetis obscène des rm : nous sommes en “le pinceau glisse sur mille fardeaux, mille     cet arbre que bientôt, aucune amarre       il       pav&ea dans la caverne primordiale  “... parler une moisissures mousses lichens antoine simon 17 béatrice machet vient de la mort d’un oiseau. pour yves et pierre poher et       parfoi sa langue se cabre devant le huit c’est encore à       " dieu faisait silence, mais les lettres ou les chiffres    au balcon   la baie des anges f qu’il vienne, le feu v.- les amicales aventures du   on n’est       longte edmond, sa grande ce poème est tiré du un homme dans la rue se prend antoine simon 27 pas même "tu sais ce que c’est macles et roulis photo 3       glouss de l’autre       nuage station 3 encore il parle pour andrée bribes en ligne a paien sunt morz, alquant le 2 juillet macles et roulis photo 1 les étourneaux !  c’était moi cocon moi momie fuseau       retour j’arrivais dans les sur l’erbe verte si est cinquième essai tout giovanni rubino dit après la lecture de ecrire les couleurs du monde       juin "l’art est-il dernier vers aoi si, il y a longtemps, les genre des motsmauvais genre pour alain borer le 26 les routes de ce pays sont dans le pain brisé son       aux granz est li calz, si se même si À max charvolen et à dernier vers aoi "la musique, c’est le cinq madame aux yeux le corps encaisse comme il j’ai longtemps autre citation"voui       les derniers vers sun destre de sorte que bientôt     "       vu les oiseaux s’ouvrent il en est des meurtrières. et il fallait aller debout madame a des odeurs sauvages au labyrinthe des pleursils langues de plomba la       le printemps breton, printemps       le polenta dans un coin de nice,       le   que signifie la liberté de l’être   je ne comprends plus       la       é  un livre écrit (À l’église la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > foule

foule

Dernière publication : 18 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CXLVII , CXXXVII , Bribe CCXLV .
Les 3 articles les plus lus : CCVII , LXXXIII , Bribe XXXIII .

  • VIII

    Lentement, Josué enclenche les mécanismes, il dispose les torches une à une. Ainsi la salle n’est éclairée que par de vagues clartés qui vacillent et tremblotent. Elles meurtrissent assez peu l’ombre (...)
    Clefs : Josué , spectacle , foule

  • XXI

    deuxième approche de la religion de Josué, un autre rêve d’autobiographie J’organise autour d’une réplique d’une seule réplique une histoire infinie AOI Je remontais le boulevard Saint (...)
    Clefs : Dieu , récits , "Je" , foule

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXXIII

    (ô fleur de courge... fleur de lilas !) Le rêve de Josué La salle frémissait encore de fumées, de cris, de rumeurs musicales, de vents évanouis, d’orgues puissantes ; les yeux brilleraient quelques (...)

  • LXXXII

    Pas même l’amplification du rythme cardiaque… Au niveau infrasonore, à peine une vibration que l’épiderme seul perçoit, et peut-être aussi les cellules, les structures les plus secrètes des nerfs, et le (...)

  • LXXXIII

    De sorte que bientôt l’insolite de la situation était apparu à plus d’un et que beaucoup essayaient de saisir ce que disaient ces voix que l’on croyait informes en raison de l’inattention... Par (...)
    Clefs : Josué , spectacle , foule

  • LXXXIX

    Adagio Je suis mort il est vrai mais pas depuis longtemps Bruits... La salle ose remuer... Tout pourtant avait une autre qualité : chacun - en même temps- se tendait pour l’écoute, tentait de (...)

  • CXXIV

    Marché ou souk ou galerie ouverte aux odeurs marines, frémissant de murmures, de cris, aux débordements contrôlés, comme pulsant, et mêlant tapis et nattes, chèvres et chameaux, légers étalages d’un (...)

  • CXCII

    Clers est li jurz et li soleilz luisant.
    Clefs : foule , lieux , lutte

  • CCVII

    Nécrologie suite Guardet a tere, veit gesir sun nev[u]ld : Cors ad gaillard, perdue ad sa culur, Turnez ses oilz, mult li sunt tenebros. dernier vers (...)

  • CCIX



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette