BRIBES EN LIGNE
seins isabelle boizard 2005 clers est li jurz et li lentement, josué a la femme au       d&eacu     sur la sur l’erbe verte si est un jour nous avons troisième essai et le temps passe si vite, carissimo ulisse,torna a la question du récit   même si dernier vers aoi « 8° de merci au printemps des       le       entre dernier vers doel i avrat, tu le sais bien. luc ne giovanni rubino dit À max charvolen et martin juste un       deux d’abord l’échange des       neige  “s’ouvre  la lancinante     cet arbre que dernier vers aoi pour martine, coline et laure non... non... je vous assure, m1       les étourneaux ! à propos “la et c’était dans dans le pain brisé son i mes doigts se sont ouverts     &nbs le 26 août 1887, depuis art jonction semble enfin nous viendrons nous masser ki mult est las, il se dort       dans carmelo arden quin est une equitable un besoin sonnerait le travail de bernard   marcel       bonheu du fond des cours et des pour anne slacik ecrire est la fonction, pour robert raphaël ouverture de l’espace       sous normalement, la rubrique   un vendredi quand les eaux et les terres cinquième citationne folie de josuétout est les plus terribles le corps encaisse comme il frères et difficile alliage de et si tu dois apprendre à ne pas négocier ne dernier vers aoi la fraîcheur et la la route de la soie, à pied, ce va et vient entre f les rêves de  le "musée (ô fleur de courge... je crie la rue mue douleur le lent déferlement charogne sur le seuilce qui la cité de la musique la vie est ce bruissement       la dans les carnets entr’els nen at ne pui       crabe-       b&acir non, björg, sous l’occupation Être tout entier la flamme errer est notre lot, madame,       le religion de josué il       grappe les grands sors de mon territoire. fais     "  c’était madame est une ce paysage que tu contemplais a propos de quatre oeuvres de vedo la luna vedo le la tentation du survol, à       p&eacu   la production       sur me apaches : temps de pierres dans la  marcel migozzi vient de accoucher baragouiner f toutes mes       pass&e premier vers aoi dernier je t’enlace gargouille c’est le grand ce clers fut li jurz e li pour gilbert deuxième apparition       arauca au labyrinthe des pleursils elle réalise des       sur  il y a le envoi du bulletin de bribes recleimet deu mult l’évidence       object autres litanies du saint nom       je       je me       " a christiane "ah ! mon doux pays, passent .x. portes,     m2 &nbs       fleure       &agrav marcel alocco a quelques autres cet article est paru carcassonne, le 06       " pour julius baltazar 1 le dans ce pays ma mère à sylvie quai des chargeurs de le pendu granz est li calz, si se   pour théa et ses       parfoi dernier vers aoi etait-ce le souvenir montagnesde il ne sait rien qui ne va au rayon des surgelés raphaËl le 26 août 1887, depuis granz fut li colps, li dux en       cette références : xavier       voyage       soleil    de femme liseuse spectacle de josué dit pierre ciel f les feux m’ont       reine il était question non cliquetis obscène des avec marc, nous avons l’éclair me dure, a propos d’une   que signifie il s’appelait tout en vérifiant tu le saiset je le vois  le livre, avec moisissures mousses lichens la liberté de l’être sixième en 1958 ben ouvre à    en mille fardeaux, mille toutefois je m’estimais    il station 1 : judas les petites fleurs des ici. les oiseaux y ont fait de proche en proche tous genre des motsmauvais genre j’ai relu daniel biga,       une g. duchêne, écriture le dernier vers s’il  pour le dernier jour ecrire les couleurs du monde si grant dol ai que ne a claude b.   comme macles et roulis photo c’est vrai antoine simon 6 iv.- du livre d’artiste libre de lever la tête     après À l’occasion de et si au premier jour il pour mon épouse nicole vous avez j’ai perdu mon mais jamais on ne langues de plomba la dernier vers aoi si elle est belle ? je pour jean-marie simon et sa rm : d’accord sur       un      & quatre si la mer s’est jusqu’à il y a  improbable visage pendu f le feu est venu,ardeur des petites proses sur terre nu(e), comme son nom  jésus c’est la distance entre pour mireille et philippe       la       à « h&eacu quel étonnant la réserve des bribes       qui dix l’espace ouvert au la bouche pure souffrance al matin, quant primes pert à la mémoire de je sais, un monde se (en regardant un dessin de encore une citation“tu    nous À perte de vue, la houle des il semble possible       dans les lettres ou les chiffres       &agrav       dans     rien pas facile d’ajuster le       pav&ea li emperere s’est j’aime chez pierre madame est la reine des je me souviens de un besoin de couper comme de journée de       va outre la poursuite de la mise       " À la loupe, il observa cher bernard "je me tais. pour taire. tout est possible pour qui comme une suite de f les marques de la mort sur     double       l̵   maille 1 :que       la pour andré villers 1)       quand pour mes enfants laure et la musique est le parfum de la vie humble chez les l’art n’existe       fourr&    courant depuis ce jour, le site     hélas,       &n nécrologie     surgi les premières       nuage quand sur vos visages les deuxième apparition de dernier vers aoi       apr&eg   le texte suivant a quand il voit s’ouvrir,     oued coulant et  riche de mes bribes en ligne a  référencem epuisement de la salle, seul dans la rue je ris la bribes en ligne a ensevelie de silence, il en est des noms comme du       sur dans les horizons de boue, de le texte qui suit est, bien       midi    seule au 10 vers la laisse ccxxxii sur la toile de renoir, les madame des forêts de af : j’entends intendo... intendo !  le grand brassage des le ciel est clair au travers antoine simon 14 "tu sais ce que c’est au matin du  ce mois ci : sub c’est extrêmement moi cocon moi momie fuseau       le   je ne comprends plus sept (forces cachées qui n’ayant pas depuis le 20 juillet, bribes       pass&e préparation des       retour la force du corps, pour andrée douce est la terre aux yeux il existe au moins deux sables mes parolesvous       et tu mesdames, messieurs, veuillez       sur iloec endreit remeint li os  mise en ligne du texte une autre approche de       neige les dernières les dessins de martine orsoni la rencontre d’une constellations et toi, mésange à       dans "moi, esclave" a       j̵ dernier vers aoi un nouvel espace est ouvert dernier vers aoi   dernier vers aoi décembre 2001. sculpter l’air :       force c’était une violette cachéeton edmond, sa grande a l’aube des apaches, temps où le sang se       vaches il n’est pire enfer que       object a ma mère, femme parmi       le au programme des actions cet univers sans     son       dans antoine simon 18 j’oublie souvent et  avec « a la suite du blasphème de       tourne et la peur, présente toutes sortes de papiers, sur       au pour andré derniers vers sun destre je suis bien dans v.- les amicales aventures du       les quand vous serez tout     du faucon madame dans l’ombre des le plus insupportable chez pas une année sans évoquer   se       &ccedi   six formes de la    au balcon chaque jour est un appel, une carissimo ulisse,torna a la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > foule

foule

Dernière publication : 18 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CXLVII , CXXXVII , Bribe CCXLV .
Les 3 articles les plus lus : CCVII , CXXXVII , CXCII .

  • VIII

    Lentement, Josué enclenche les mécanismes, il dispose les torches une à une. Ainsi la salle n’est éclairée que par de vagues clartés qui vacillent et tremblotent. Elles meurtrissent assez peu l’ombre (...)
    Clefs : Josué , spectacle , foule

  • XXI

    deuxième approche de la religion de Josué, un autre rêve d’autobiographie J’organise autour d’une réplique d’une seule réplique une histoire infinie AOI Je remontais le boulevard Saint (...)
    Clefs : Dieu , récits , "Je" , foule

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXXIII

    (ô fleur de courge... fleur de lilas !) Le rêve de Josué La salle frémissait encore de fumées, de cris, de rumeurs musicales, de vents évanouis, d’orgues puissantes ; les yeux brilleraient quelques (...)

  • LXXXII

    Pas même l’amplification du rythme cardiaque… Au niveau infrasonore, à peine une vibration que l’épiderme seul perçoit, et peut-être aussi les cellules, les structures les plus secrètes des nerfs, et le (...)

  • LXXXIII

    De sorte que bientôt l’insolite de la situation était apparu à plus d’un et que beaucoup essayaient de saisir ce que disaient ces voix que l’on croyait informes en raison de l’inattention... Par (...)
    Clefs : Josué , spectacle , foule

  • LXXXIX

    Adagio Je suis mort il est vrai mais pas depuis longtemps Bruits... La salle ose remuer... Tout pourtant avait une autre qualité : chacun - en même temps- se tendait pour l’écoute, tentait de (...)

  • CXXIV

    Marché ou souk ou galerie ouverte aux odeurs marines, frémissant de murmures, de cris, aux débordements contrôlés, comme pulsant, et mêlant tapis et nattes, chèvres et chameaux, légers étalages d’un (...)

  • CXCII

    Clers est li jurz et li soleilz luisant.
    Clefs : foule , lieux , lutte

  • CCVII

    Nécrologie suite Guardet a tere, veit gesir sun nev[u]ld : Cors ad gaillard, perdue ad sa culur, Turnez ses oilz, mult li sunt tenebros. dernier vers (...)

  • CCIX



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette