BRIBES EN LIGNE
  le texte suivant a     vers le soir agnus dei qui tollis peccata ( ce texte a printemps breton, printemps le proche et le lointain   pour olivier macles et roulis photo 6 Éléments - dans le monde de cette antoine simon 14 à la bonne fontelucco, 6 juillet 2000 sixième       bien       " la langue est intarissable (josué avait le 2 juillet la réserve des bribes i en voyant la masse aux les textes mis en ligne « pouvez-vous carmelo arden quin est une arbre épanoui au ciel abu zayd me déplait. pas jamais je n’aurais derniers livre grand format en trois pas de pluie pour venir sur la toile de renoir, les       le le plus insupportable chez merci à la toile de « amis rollant, de a ma mère, femme parmi sixième granz fut li colps, li dux en mult est vassal carles de madame déchirée de pa(i)smeisuns en est venuz     " rien n’est plus ardu       grappe ço dist li reis : la vie est ce bruissement in the country    seule au  zones gardées de chaque automne les seul dans la rue je ris la il en est des meurtrières.       nuage dans les horizons de boue, de pas facile d’ajuster le pur ceste espee ai dulor e       embarq       avant     les provisions guetter cette chose vous dites : "un béatrice machet vient de six de l’espace urbain, et si au premier jour il l’éclair me dure, petit matin frais. je te mieux valait découper la mastication des tout est possible pour qui sables mes parolesvous de la tu le sais bien. luc ne comme un préliminaire la antoine simon 28 À la loupe, il observa  epître aux je serai toujours attentif à f dans le sourd chatoiement et si tu dois apprendre à accoucher baragouiner       &agrav    regardant marie-hélène trois (mon souffle au matin dernier vers aoi   travail de tissage, dans marcel alocco a m1       dernier vers aoi toute une faune timide veille il semble possible cinquième citationne traquer de sorte que bientôt autre petite voix le travail de bernard toujours les lettres : antoine simon 6 ils sortent   maille 1 :que dernier vers aoi       dans écrirecomme on se       coude l’évidence quando me ne so itu pe       le vi.- les amicales aventures l’heure de la dernier vers aoi deuxième apparition cinq madame aux yeux je découvre avant toi       entre le nécessaire non quant carles oït la    courant grant est la plaigne e large  ce qui importe pour       allong       sur quatrième essai de    en       sur buttati ! guarda&nbs les avenues de ce pays la cité de la musique deuxième approche de immense est le théâtre et  on peut passer une vie et nous n’avons rien       apr&eg cliquetis obscène des       droite       ce temps de pierres pour m.b. quand je me heurte       dans antoine simon 12 pour jean-marie simon et sa un verre de vin pour tacher       m&eacu       ( antoine simon 10 si j’avais de son       sur troisième essai a claude b.   comme  dernier salut au les cuivres de la symphonie "mais qui lit encore le outre la poursuite de la mise il existe deux saints portant       gentil samuelchapitre 16, versets 1 journée de       dans ce qui fascine chez trois tentatives desesperees ils avaient si longtemps, si dernier vers aoi       au À max charvolen et martin le galop du poème me       dans même si     &nbs la vie humble chez les          de femme liseuse       ce il arriva que patrick joquel vient de il est le jongleur de lui     faisant la       il effleurer le ciel du bout des c’est la distance entre bribes en ligne a la galerie chave qui dans la caverne primordiale i.- avaler l’art par mougins. décembre 0 false 21 18 dans les rêves de la vertige. une distance introibo ad altare comme ce mur blanc paroles de chamantu  les trois ensembles       quand       quinze     dans la ruela n’ayant pas toutes sortes de papiers, sur   la production     après la lecture de sainte le 15 mai, à  la lancinante       le c’est seulement au « e ! malvais entr’els nen at ne pui   un vendredi antoine simon 11       pav&ea     quand a propos d’une tout mon petit univers en mais jamais on ne poussées par les vagues elle réalise des juste un rien n’est le recueil de textes pour mireille et philippe       à le texte qui suit est, bien un jour, vous m’avez       les lentement, josué villa arson, nice, du 17 cinquième essai tout j’ai parlé  il est des objets sur avant dernier vers aoi g. duchêne, écriture le ensevelie de silence, j’ai ajouté li quens oger cuardise noble folie de josué, il existe au moins deux deuxième essai le  monde rassemblé le lent déferlement       pourqu des conserves !    il il était question non pierre ciel approche d’une quand les eaux et les terres   que signifie intendo... intendo ! dessiner les choses banales  dans le livre, le rimbaud a donc fin première du bibelot au babilencore une un soir à paris au       un je désire un premier vers aoi dernier pour martine       entre cher bernard il tente de déchiffrer, pour jacqueline moretti, tendresses ô mes envols   encore une bruno mendonça il en est des noms comme du à cri et à douze (se fait terre se dernier vers aoi ma voix n’est plus que nos voix       marche       voyage  “ce travail qui « 8° de       le ne pas négocier ne a christiane le 28 novembre, mise en ligne quand c’est le vent qui le pendu       allong je sais, un monde se 0 false 21 18     l’é leonardo rosa dans ce périlleux légendes de michel comment entrer dans une clquez sur un temps hors du ce texte se présente attendre. mot terrible. toulon, samedi 9 ce qui fait tableau : ce nous avancions en bas de onzième les grands il n’est pire enfer que se reprendre. creuser son genre des motsmauvais genre       reine  tu ne renonceras pas. le "patriote", "l’art est-il jamais si entêtanteeurydice je t’enlace gargouille rêve, cauchemar, “le pinceau glisse sur "la musique, c’est le dernier vers aoi j’entends sonner les pour raphaël …presque vingt ans plus     pluie du antoine simon 13 la liberté s’imprime à neuf j’implore en vain la bouche pleine de bulles (dans mon ventre pousse une   anatomie du m et       &ccedi       un la littérature de pour alain borer le 26 deuxième apparition de karles se dort cum hume pour michèle       qui    si tout au long les parents, l’ultime ce jour là, je pouvais       tourne dire que le livre est une je meurs de soif les dessins de martine orsoni franchement, pensait le chef, “dans le dessin       sous morz est rollant, deus en ad madame des forêts de       voyage le coquillage contre       le on peut croire que martine quand nous rejoignons, en       en un "le renard connaît me les dieux s’effacent antoine simon 7 mon cher pétrarque, exacerbé d’air chaises, tables, verres, 1254 : naissance de     à je suis bien dans chercher une sorte de imagine que, dans la nice, le 8 octobre on croit souvent que le but       l̵ l’art c’est la   en grec, morías laure et pétrarque comme temps de pierres dans la c’est une sorte de je suis celle qui trompe recleimet deu mult elle ose à peine la fraîcheur et la etait-ce le souvenir       é le vieux qui   si vous souhaitez jusqu’à il y a       banlie   entrons marché ou souk ou quatrième essai de       cerisi  le "musée  référencem     nous       &     double toutefois je m’estimais c’est vrai gardien de phare à vie, au       au première       la spectacle de josué dit     oued coulant tout à fleur d’eaula danse       magnol deux ce travail vous est   dits de dans ma gorge tromper le néant la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > grand-père

grand-père

Dernière publication : 20 août 2014.
Les 3 derniers articles : CLXII , CXLIV , CVI .
Les 3 articles les plus lus : Bribe XXX , XII , LI .

  • X

    deuxième citation Rodolphe ne manquait pas de charme, il avait le cheveu raide et cet oeil clair qui sied tant aux jeunes gens de sa condition AOI Qui est Rodolphe ? Première tentative de (...)

  • XII

    Deuxième apparition de la figure du grand père dite "le grand jeu" Faîtes vos jeux, rien ne va plus... Ses premières absences m’avaient irrité : qu’il pût perdre un neuf d’atout, qu’il (...)

  • XVII

    Et il parlait ainsi dans la grande salle Troisième apparition de la figure du grand père, autres éléments d’autobiographie Je suis incapable de commencer à parler (pensait Josué) sans que s’impose (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXX

    Autre citation (septième) "Et du haut de la colline on pouvait embrasser tout l’immense étendue" et quatrième apparition de la figure du grand père Le vieux avait pourtant un jour (...)
    Clefs : citations , mort , grand-père

  • XLII

    Suite de l’avancée de la contamination Il mène de pair une carrière de romancier (Josué de Nantes, lettres à Josué, Lord Josué, Josué, Josué, Le livre d’or de Josué) et d’auteur dramatique (la couronne (...)

  • LI

    Une autre approche de l’autobiographie Carissimi tutti In risposta alla vostra gradita dell’undici corrente nella quale vedo con piacere che la vostra salute è buona, così è di noi. Io a scuola (...)

  • Chronographie

    Diaphane est le mot (ou n’est-ce pas translucide ?) Flotter entre deux rides du temps- ne dit-on pas qu’entre la glace et l’eau se forme une mince couche d’air. C’est ainsi que vivent les Apaches, (...)

  • LXXXI

    ET Riche de mes seuls masques… Toujours prêt à en ôter un pour montrer le « vrai », Flectamus genua ORA A TE Credo in humidum deum patrem uentripotentem (...)

  • LXC

    Tout le problème consisterait à gonfler à tel point la poitrine que les petits cubes dans lesquels nous vivons éclatent Le conteur et son modèle Non son, non sono io quel che paio in viso Quel (...)

  • CVI

    QUANDO Me ne so itu pe l’Abbissina, Mannaggia ! Che cavoli ! la nave faceva cosí, cosí, e quanti ce n’erano che se vomivano pure le budella ! E pò, c’era chi n’se capiva ! I Napoletani, e va bè, più o (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette