BRIBES EN LIGNE
d’ eurydice ou bien de pour michèle en introduction à able comme capable de donner pour marcel l’heure de la deux mille ans nous le geste de l’ancienne, dans l’innocence des 13) polynésie   au milieu de       dans je meurs de soif attendre. mot terrible.  tous ces chardonnerets       sur       aujour       dans       ce « h&eacu temps de pierres dans la il ne s’agit pas de  zones gardées de mougins. décembre et encore  dits prenez vos casseroles et       le       au À l’occasion de       chaque tout mon petit univers en villa arson, nice, du 17 abstraction voir figuration face aux bronzes de miodrag  c’était sables mes parolesvous derniers vers sun destre   marcel   un       cette   le 10 décembre régine robin, je t’ai admiré,   iv    vers     surgi temps de pierres toute une faune timide veille a toi le don des cris qui tout est possible pour qui "la musique, c’est le ses mains aussi étaient ce paysage que tu contemplais c’est le grand "tu sais ce que c’est présentation du f les feux m’ont À peine jetés dans le le scribe ne retient       la ma voix n’est plus que     pourquoi pour martine       les je rêve aux gorges  un livre écrit de profondes glaouis le bulletin de "bribes   je n’ai jamais       le il ne sait rien qui ne va       mouett dernier vers aoi encore la couleur, mais cette 0 false 21 18 hans freibach :       &eacut     du faucon je suis celle qui trompe poussées par les vagues la bouche pure souffrance (dans mon ventre pousse une moi cocon moi momie fuseau suite de temps où les coeurs       sur à       allong exacerbé d’air       entre  si, du nouveau vi.- les amicales aventures avez-vous vu       journ& d’un bout à je suis bien dans introibo ad altare « voici la musique est le parfum de       neige un temps hors du quand les eaux et les terres       dans attelage ii est une œuvre paroles de chamantu pour anne slacik ecrire est pure forme, belle muette, dernier vers aoi       voyage       maquis je désire un chaque jour est un appel, une f les rêves de       au       allong pour lee diaphane est le       le j’ai ajouté a la fin il ne resta que outre la poursuite de la mise poème pour dans les carnets cet article est paru paysage de ta tombe  et       va l’erbe del camp, ki   je ne comprends plus préparation des de prime abord, il le temps passe dans la « e ! malvais pour martin 1 la confusion des et si tu dois apprendre à À perte de vue, la houle des li quens oger cuardise quand sur vos visages les ce 28 février 2002.       fleur c’est un peu comme si,       dans je dors d’un sommeil de 1) la plupart de ces est-ce parce que, petit, on macao grise beaucoup de merveilles l’art c’est la cher bernard vous êtes     m2 &nbs c’est la peur qui fait quel ennui, mortel pour       &n         voici donc la       vu quelques autres sixième comme ce mur blanc il faut aller voir il existe deux saints portant pour qui veut se faire une deuxième essai quand vous serez tout       descen sept (forces cachées qui rêves de josué, des voiles de longs cheveux pour andré karles se dort cum hume     vers le soir passent .x. portes,   encore une   ciel !!!! « 8° de le lent tricotage du paysage tout à fleur d’eaula danse de soie les draps, de soie voici des œuvres qui, le il aurait voulu être les installations souvent,   saint paul trois ce texte m’a été les dernières       la       &agrav la question du récit c’est une sorte de    en  il est des objets sur mult est vassal carles de deuxième apparition mult ben i fierent franceis e     quand les parents, l’ultime apaches : pour andrée il s’appelait       sur    si tout au long on préparait dernier vers aoi quand les mots tendresses ô mes envols la terre a souvent tremblé max charvolen, martin miguel       apr&eg quatre si la mer s’est       au  le grand brassage des vos estes proz e vostre pour egidio fiorin des mots le 28 novembre, mise en ligne       six bientôt, aucune amarre antoine simon 6       un madame est toute thème principal : au seuil de l’atelier f le feu s’est antoine simon 9 antoine simon 31 dernier vers s’il branches lianes ronces seul dans la rue je ris la       sabots a supposer quece monde tienne       " madame aux rumeurs pour michèle aueret lentement, josué       sur le   un vendredi    courant  improbable visage pendu la gaucherie à vivre, la route de la soie, à pied,     chambre comme c’est       la  “... parler une       la il n’y a pas de plus  tu ne renonceras pas. r.m.a toi le don des cris qui nous savons tous, ici, que Ç’avait été la       je       " des quatre archanges que 0 false 21 18 tendresse du mondesi peu de antoine simon 27 chairs à vif paumes   (à voile de nuità la au commencement était   six formes de la j’ai longtemps si elle est belle ? je carmelo arden quin est une et voici maintenant quelques       quinze un besoin de couper comme de       l̵ la langue est intarissable       ( vous n’avez       le station 7 : as-tu vu judas se pour helmut dans les carnets       " i mes doigts se sont ouverts c’est ici, me Éléments -     nous       la la tentation du survol, à pour michèle gazier 1  les premières de proche en proche tous     [1]  quai des chargeurs de traquer       un       dans       l̵ 1- c’est dans mille fardeaux, mille       longte la pureté de la survie. nul merci à marc alpozzo dorothée vint au monde       force       je me merci à la toile de pour alain borer le 26 dimanche 18 avril 2010 nous « pouvez-vous dernier vers aoi bernard dejonghe... depuis antoine simon 12 je serai toujours attentif à dernier vers aoi À max charvolen et martin dernier vers aoi de toutes les       arauca réponse de michel       grimpa     dans la ruela       il  “comment       o       & au rayon des surgelés o tendresses ô mes madame est une  “ce travail qui al matin, quant primes pert langues de plomba la je n’ai pas dit que le sauvage et fuyant comme pour jacqueline moretti, li emperere s’est "ces deux là se dans les horizons de boue, de le soleil n’est pas 1 au retour au moment edmond, sa grande  pour jean le les dieux s’effacent bel équilibre et sa  martin miguel vient       un pierre ciel raphaël histoire de signes . rossignolet tu la pas facile d’ajuster le       au etudiant à le pendu le nécessaire non j’ai travaillé tous ces charlatans qui     cet arbre que       le       j̵ le travail de bernard cinquième citationne rien n’est plus ardu  il y a le un verre de vin pour tacher tu le sais bien. luc ne et il fallait aller debout antoine simon 15  l’exposition  titrer "claude viallat, quel étonnant il y a des objets qui ont la gardien de phare à vie, au dans le respect du cahier des leonardo rosa un titre : il infuse sa antoine simon 5 0 false 21 18 pour ma art jonction semble enfin tout est prêt en moi pour  le "musée autre essai d’un   que signifie chaises, tables, verres, dernier vers aoi nos voix de l’autre très malheureux... dernier vers aoi clers est li jurz et li pour mireille et philippe antoine simon 29  de même que les a la libération, les ...et poème pour cinq madame aux yeux jusqu’à il y a       dans la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > Ulysse

Ulysse

Dernière publication : 29 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CLVIII , CLVI , CXLIX .
Les 3 articles les plus lus : CLXXXVII , XXXVI , XIX .

  • XV

    Spectacle de Josué dit "le festin chez Nausicaa" Josué avait pensé à faire d’abord donner les danseurs. Il savait que le mouvement de la danse, bien qu’une fois pour toutes réglé, présente (...)

  • XIX

    Deuxième apparition d’Ulysse, le rêve de Pénélope QUANDO mi dipartì da Circe che sostrasse me più d’un anno Lì ULY : Aller d’ici à là et revenir n’est rien ce qui compte (...)
    Clefs : Ulysse , Dante

  • XXXVI

    Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento ....................................................... ( ) Aube des (...)

  • XXXVII

    "Pour tes débordements mon peuple ; pour tes trop brusques violences, pour ta grande vigueur quand la fureur te prend…" (Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento la canzone della Sirena (...)

  • LII

    Carissimo Ulisse, Torna a Sorrento, Ulisse, torna a Sorrento ; mon très cher Ulysse, reviens à Sorrente… J’ai couru après ton image tout autour de la Méditerranée, et mes rêves m’ont emporté bien (...)

  • Chronographie

    Diaphane est le mot (ou n’est-ce pas translucide ?) Flotter entre deux rides du temps- ne dit-on pas qu’entre la glace et l’eau se forme une mince couche d’air. C’est ainsi que vivent les Apaches, (...)

  • LXIV

    Ce jour-là il lui advint un grand bonheur. AOI Si je vous dis que ma vie a commencé le 3 mars 1900 à Auxerre et que je suis entré en 1928 à l’Agence Havas comme rédacteur chargé de suivre les (...)

  • LXXVIII

    Autre petite voix d’Ulysse Allez donc savoir ce que me trouvait Calypso. Oui, après tout, les voyageurs étaient rares dans le coin, à l’époque, et, nymphe ou pas, une femme est une femme. Ce qui est (...)
    Clefs : citations , mort , Dieu , peuples , Ulysse

  • LXXIX

    Suite du Blasphème de Josué Je parlent ! Et parlant, loin d’embrouiller, je dis le seul ordre dicible : il t’est facile enfin de prétendre que j’embrouille, tu ne dis pas l’ordre, mais l’être-là. Mes (...)
    Clefs : mort , Dieu , peuples , Josué , "Je" , Ulysse

  • LXXX

    Elle disposait d’une fort étendue collection de bourses Complainte d’Ulysse dite du prisonnier des eaux Double colonne de marbre Toi l’esseulée ton souvenir longuement bu dans mes voyages a le (...)
    Clefs : citations , récits , langue , Ulysse


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette