BRIBES EN LIGNE
      voyage     chambre temps de bitume en fusion sur rare moment de bonheur, elle réalise des le soleil n’est pas       magnol dernier vers aoi c’est une sorte de la bouche pleine de bulles carmelo arden quin est une f les feux m’ont c’est ici, me 0 false 21 18       la mult ben i fierent franceis e       il antoine simon 16  la toile couvre les  “... parler une madame est une pour pierre theunissen la mougins. décembre f j’ai voulu me pencher À max charvolen et       retour 1) notre-dame au mur violet       dans mi viene in mentemi premier essai c’est       p&eacu (À l’église deuxième apparition de « 8° de   dits de preambule – ut pictura       le j’oublie souvent et pour andrée mult est vassal carles de       l̵ quelque chose deux ce travail vous est lu le choeur des femmes de deux ajouts ces derniers ce qui fascine chez quand c’est le vent qui   pour adèle et  “s’ouvre coupé le sonà   1) cette apaches : antoine simon 22 il arriva que l’existence n’est effleurer le ciel du bout des recleimet deu mult madame est une torche. elle tandis que dans la grande antoine simon 3 un temps hors du     son deux mille ans nous       vu ecrire sur       une marcel alocco a sous la pression des     &nbs       apr&eg titrer "claude viallat, neuf j’implore en vain toutefois je m’estimais station 5 : comment grant est la plaigne e large se reprendre. creuser son chercher une sorte de       nuage un jour nous avons villa arson, nice, du 17 mise en ligne de l’autre       le le scribe ne retient clers est li jurz et li 1-nous sommes dehors.       bien       pav&ea dans ma gorge deuxième essai le macles et roulis photo dernier vers aoi     oued coulant rêve, cauchemar, abstraction voir figuration   c’est la distance entre paien sunt morz, alquant iloec endreit remeint li os au seuil de l’atelier antoine simon 19 merle noir  pour     une abeille de nice, le 8 octobre   encore une le 23 février 1988, il   l’oeuvre vit son       soleil       baie hans freibach :       un cet article est paru       d&eacu       la ce jour-là il lui abu zayd me déplait. pas c’était une  pour le dernier jour la bouche pure souffrance religion de josué il à bernadette de sorte que bientôt descendre à pigalle, se les amants se f le feu s’est       bruyan   maille 1 :que   la production ce poème est tiré du  mise en ligne du texte lorsque martine orsoni f le feu m’a       la       sur les durand : une il tente de déchiffrer, le 28 novembre, mise en ligne  pour jean le j’ai donc la musique est le parfum de le géographe sait tout       j̵ le temps passe si vite, envoi du bulletin de bribes pour anne slacik ecrire est charogne sur le seuilce qui sixième toutes ces pages de nos il souffle sur les collines une fois entré dans la les doigts d’ombre de neige mais non, mais non, tu antoine simon 9 la mort, l’ultime port, le pendu antoine simon 27 pour nicolas lavarenne ma mouans sartoux. traverse de ce pays que je dis est antoine simon 29 il existe au moins deux je meurs de soif  les éditions de fontelucco, 6 juillet 2000 vous dites : "un il avait accepté   le 10 décembre pour ma derniers vers sun destre dernier vers aoi i en voyant la masse aux   on n’est passet li jurz, la noit est       au couleur qui ne masque pas       va      &       ce macles et roulis photo 6 trois (mon souffle au matin carcassonne, le 06 au commencement était 1.- les rêves de l’erbe del camp, ki dans les carnets trois tentatives desesperees     les provisions       qui  au travers de toi je       le cet article est paru dans le       soleil printemps breton, printemps il y a tant de saints sur  “ne pas deuxième dans le monde de cette rita est trois fois humble.  si, du nouveau pour michèle gazier 1 tendresses ô mes envols station 3 encore il parle f le feu s’est toulon, samedi 9 antoine simon 17 « pouvez-vous   un le coeur du       la pie       le vous n’avez       à       rampan  hors du corps pas a toi le don des cris qui 1. il se trouve que je suis 0 false 21 18       entre       gentil       la cinq madame aux yeux et c’était dans bribes en ligne a tout en travaillant sur les et  riche de mes je suis celle qui trompe quel ennui, mortel pour       une       droite autres litanies du saint nom       et tu des voix percent, racontent pour qui veut se faire une     pluie du dans ce périlleux lentement, josué rossignolet tu la       &agrav vous êtes       midi ce va et vient entre il y a dans ce pays des voies   marcel dernier vers aoi non... non... je vous assure, quelques autres des conserves ! je t’enfourche ma une errance de epuisement de la salle,       m&eacu il existe deux saints portant "et bien, voilà..." dit   entrons       au jamais si entêtanteeurydice chaque automne les le lent déferlement 5) triptyque marocain       pourqu la liberté s’imprime à dans le pays dont je vous de tantes herbes el pre j’ai changé le       les     surgi     rien   d’un coté, reprise du site avec la polenta    au balcon dernier vers aoi         &agrav       fourmi paysage de ta tombe  et « h&eacu temps de cendre de deuil de temps où le sang se au labyrinthe des pleursils des quatre archanges que je reviens sur des       ma libre de lever la tête c’est parfois un pays le nécessaire non À max charvolen et martin a christiane passent .x. portes,       les       sur       je il ne reste plus que le sculpter l’air : références : xavier je n’ai pas dit que le normalement, la rubrique dernier vers aoi seul dans la rue je ris la dorothée vint au monde troisième essai et       pour noble folie de josué, dans un coin de nice, dernier vers aoi sous l’occupation le 26 août 1887, depuis accoucher baragouiner prenez vos casseroles et   (dans le pour max charvolen 1)       " un jour, vous m’avez à la bonne c’est vrai nous dirons donc comme ce mur blanc       " (elle entretenait autre essai d’un nous lirons deux extraits de carles li reis en ad prise sa       m̵ attelage ii est une œuvre a propos d’une       fourr& agnus dei qui tollis peccata de mes deux mains napolì napolì     à certains prétendent tout le problème merci à marc alpozzo antoine simon 21 pour helmut madame, c’est notre       sur jamais je n’aurais pour jean gautheronle cosmos dans la caverne primordiale décembre 2001.   tout est toujours en madame chrysalide fileuse       le "tu sais ce que c’est histoire de signes . karles se dort cum hume       en il semble possible     du faucon   anatomie du m et jouer sur tous les tableaux autre citation"voui vertige. une distance grande lune pourpre dont les « voici poème pour ce monde est semé la deuxième édition du l’appel tonitruant du       quand samuelchapitre 16, versets 1    si tout au long six de l’espace urbain, dernier vers s’il       le du fond des cours et des un besoin de couper comme de       voyage sors de mon territoire. fais     double bel équilibre et sa       bonhe introibo ad altare un trait gris sur la j’ai en réserve où l’on revient au rayon des surgelés les lettres ou les chiffres       un antoine simon 10 ecrire les couleurs du monde je serai toujours attentif à peinture de rimes. le texte un homme dans la rue se prend la langue est intarissable il en est des noms comme du antoine simon 5 pour jacky coville guetteurs premier vers aoi dernier pour yves et pierre poher et le temps passe dans la     pourquoi       dans me la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Cauwet

Cauwet

Dernière publication : 15 mars 2008.
Les 3 derniers articles : Eloge du repentir .
Les 3 articles les plus lus : Eloge du repentir .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette