BRIBES EN LIGNE
leonardo rosa   3   

les   ces sec erv vre ile autre citation"voui antoine simon 11 passet li jurz, la noit est la route de la soie, à pied, et il fallait aller debout  hier, 17 noble folie de josué, dernier vers doel i avrat, 1254 : naissance de dernier vers aoi elle réalise des l’ami michel toute trace fait sens. que violette cachéeton il ne reste plus que le ma voix n’est plus que d’un bout à       l̵ a ma mère, femme parmi  jésus beaucoup de merveilles premier vers aoi dernier    en       dans       je me et ma foi,     oued coulant       magnol a supposer quece monde tienne  si, du nouveau À la loupe, il observa le ciel de ce pays est tout mise en ligne d’un i en voyant la masse aux ce qui importe pour f tous les feux se sont il n’était qu’un si grant dol ai que ne     &nbs je t’enlace gargouille l’éclair me dure, clers est li jurz et li     double il pleut. j’ai vu la prenez vos casseroles et seul dans la rue je ris la  au travers de toi je       s̵ et encore  dits       sur le j’ai ajouté pour mon épouse nicole dentelle : il avait madame dans l’ombre des l’évidence     rien pour jean marie ce n’est pas aux choses       fourr&     vers le soir fin première sauvage et fuyant comme cliquetis obscène des ce jour là, je pouvais (josué avait lentement a la libération, les       la station 5 : comment on cheval une fois entré dans la la légende fleurie est assise par accroc au bord de       st de pareïs li seit la martin miguel art et 7) porte-fenêtre madame, c’est notre la liberté de l’être la cité de la musique       cerisi carmelo arden quin est une très malheureux... le franchissement des       ma pur ceste espee ai dulor e démodocos... Ça a bien un pour anne slacik ecrire est la mort, l’ultime port,       arauca   jn 2,1-12 : la liberté s’imprime à l’illusion d’une 10 vers la laisse ccxxxii 1. il se trouve que je suis iloec endreit remeint li os       dans       sur le       reine je ne sais pas si       &agrav     les fleurs du l’existence n’est printemps breton, printemps avant dernier vers aoi elle disposait d’une pour max charvolen 1) villa arson, nice, du 17 pour robert il est le jongleur de lui       je pour maguy giraud et  il est des objets sur vi.- les amicales aventures antoine simon 17 dire que le livre est une pas de pluie pour venir f j’ai voulu me pencher  les œuvres de buttati ! guarda&nbs constellations et À max charvolen et martin af : j’entends madame est une       l̵ certains soirs, quand je j’oublie souvent et dans le monde de cette deux ajouts ces derniers deux mille ans nous antoine simon 13 à g. duchêne, écriture le depuis ce jour, le site dont les secrets… à quoi       au zacinto dove giacque il mio poussées par les vagues       qui je me souviens de titrer "claude viallat, dernier vers aoi    7 artistes et 1 ne pas négocier ne  ce mois ci : sub  ce qui importe pour       au exacerbé d’air première       bruyan attelage ii est une œuvre chaque jour est un appel, une f les feux m’ont       b&acir karles se dort cum hume le proche et le lointain travail de tissage, dans     pourquoi quand les mots non... non... je vous assure, clere est la noit e la des conserves ! antoine simon 19 ce monde est semé a claude b.   comme et la peur, présente les oiseaux s’ouvrent douze (se fait terre se edmond, sa grande raphaËl       le la vie est ce bruissement heureuse ruine, pensait le texte qui suit est, bien  “ce travail qui mouans sartoux. traverse de     longtemps sur j’ai donné, au mois antoine simon 12   marcel       pour   je n’ai jamais j’aime chez pierre       sabots dernier vers aoi rossignolet tu la     le  je signerai mon même si je crie la rue mue douleur madame est toute de la il ne s’agit pas de dans les rêves de la apaches : 1) la plupart de ces nous serons toujours ces est-ce parce que, petit, on   le 10 décembre de tantes herbes el pre rm : d’accord sur giovanni rubino dit des quatre archanges que inoubliables, les dieu faisait silence, mais il n’y a pas de plus       et tu       une 1 au retour au moment merle noir  pour j’entends sonner les l’une des dernières       pav&ea un trait gris sur la les étourneaux ! la brume. nuages j’ai changé le li emperere s’est pour andré       la si elle est belle ? je pierre ciel  pour le dernier jour carcassonne, le 06 à la mémoire de       fourmi  tous ces chardonnerets voudrais je vous légendes de michel pour michèle gazier 1) et il parlait ainsi dans la       allong des voiles de longs cheveux macao grise dernier vers aoi il faut laisser venir madame antoine simon 9  pour jean le face aux bronzes de miodrag in the country j’ai en réserve ço dist li reis : descendre à pigalle, se coupé en deux quand     dans la ruela ce qu’un paysage peut  il y a le (la numérotation des       nuage merci au printemps des les avenues de ce pays il était question non  tu ne renonceras pas. la poésie, à la       parfoi li quens oger cuardise troisième essai et toi, mésange à       d&eacu le numéro exceptionnel de à bernadette le lent tricotage du paysage ce qui fascine chez     sur la l’impossible paroles de chamantu       entre deuxième essai le       la le plus insupportable chez s’égarer on À l’occasion de ils sortent       au   pour adèle et lancinant ô lancinant pour jacqueline moretti, bernadette griot vient de       "       je       le « 8° de jamais si entêtanteeurydice ce 28 février 2002. antoine simon 22 mesdames, messieurs, veuillez dans les carnets nouvelles mises en napolì napolì à sylvie le 19 novembre 2013, à la et nous n’avons rien   pour le prochain j’ai travaillé dans les écroulements antoine simon 2 moisissures mousses lichens     " les grands ce poème est tiré du  “comment pas même un besoin de couper comme de       aujour c’est la peur qui fait  la lancinante comme ce mur blanc le geste de l’ancienne, cet univers sans       ce cher bernard       baie on croit souvent que le but les lettres ou les chiffres dernier vers aoi       sur clquez sur       "  de la trajectoire de ce     nous   nous sommes dernier vers aoi  marcel migozzi vient de sous l’occupation       &agrav     de rigoles en madame des forêts de mais non, mais non, tu       &n dorothée vint au monde       mouett et tout avait       apr&eg       force au lecteur voici le premier tout est possible pour qui on a cru à viallat © le château de pour ma pour daniel farioli poussant douce est la terre aux yeux que reste-t-il de la normalement, la rubrique dans les carnets si tu es étudiant en 1 la confusion des     à dernier vers aoi le 28 novembre, mise en ligne le scribe ne retient petites proses sur terre s’ouvre la l’homme est nous avons affaire à de huit c’est encore à un jour nous avons dernier vers que mort       sur marie-hélène la pureté de la survie. nul vous dites : "un je n’hésiterai       ce À max charvolen et granz fut li colps, li dux en régine robin,       &agrav de sorte que bientôt   ciel !!!! dernier vers aoi au matin du  un livre écrit les doigts d’ombre de neige ce       nuage tout le problème       quinze ainsi alfred… halt sunt li pui e mult halt je découvre avant toi onzième ce jour-là il lui 0 false 21 18 sept (forces cachées qui un tunnel sans fin et, à et si au premier jour il       six il semble possible       voyage       grimpa qu’est-ce qui est en et  riche de mes la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > mythologie

mythologie

Dernière publication : 4 janvier 2009.
Les 3 derniers articles : Le récit en question , CIII , LXXXVI .
Les 3 articles les plus lus : CIII , LII , LXXXVI .

  • XV

    Spectacle de Josué dit "le festin chez Nausicaa" Josué avait pensé à faire d’abord donner les danseurs. Il savait que le mouvement de la danse, bien qu’une fois pour toutes réglé, présente (...)

  • LII

    Carissimo Ulisse, Torna a Sorrento, Ulisse, torna a Sorrento ; mon très cher Ulysse, reviens à Sorrente… J’ai couru après ton image tout autour de la Méditerranée, et mes rêves m’ont emporté bien (...)

  • LXXXV

    Epuisement de la salle, silence. Par vagues. Dieu seul pouvait penser le contraire qui, s’il n’avait pas seulement su le plaisir de parler, s’il l’avait connu par la mesure des poumons, par les (...)

  • LXXXVI

    (Elle entretenait soigneusement une légendaire collection de bourses) Prenez le cas d’Athéna par exemple ; enfin, vous savez bien que ce n’est pas au hasard : on a largement parlé de son affection (...)

  • CIII

    C’est vrai qu’Alfred a beaucoup voyagé, dit-il au capitaine. Il a étudié à Athènes, Berlin, Genève, Paris, il est Grec ; jugez en : ne lui trouvez-vous pas quelque ressemblance avec ces fines silhouettes (...)

  • Le récit en question

    La question du récit demeure, quarante ans après le début des bribes, une de celles qui me travaille -et me fait travailler- le plus. J’ai souvent dit combien je suis réfractaire au récit. Pourtant (...)
    Clefs : récits , mythologie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette