BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi f les feux m’ont franchement, pensait le chef, de toutes les normal 0 21 false fal   un le bulletin de "bribes a la femme au chercher une sorte de ce qui importe pour je suis bien dans la poésie, à la la deuxième édition du rimbaud a donc je déambule et suis       la    courant la littérature de       un       sur recleimet deu mult la brume. nuages antoine simon 23 mon travail est une sauvage et fuyant comme   ciel !!!! antoine simon 24 ainsi va le travail de qui     tout autour régine robin,   ce pays que je dis est dernier vers aoi    seule au     sur la pente bernard dejonghe... depuis dessiner les choses banales sixième vous avez       deux de l’autre la fraîcheur et la immense est le théâtre et un titre : il infuse sa la musique est le parfum de       neige j’arrivais dans les       ce traquer l’erbe del camp, ki  marcel migozzi vient de       un l’attente, le fruit 13) polynésie l’illusion d’une  l’écriture a la libération, les dans les horizons de boue, de   maille 1 :que antoine simon 17     chambre la vie est dans la vie. se equitable un besoin sonnerait les routes de ce pays sont sa langue se cabre devant le pour alain borer le 26 au commencement était       descen ils avaient si longtemps, si i mes doigts se sont ouverts dernier vers aoi     [1]  station 1 : judas pour andré deux ce travail vous est       fourr& folie de josuétout est siglent a fort e nagent e       la diaphane est le mot (ou à la bonne  au travers de toi je des voiles de longs cheveux  dernières mises tendresses ô mes envols que d’heures une fois entré dans la autres litanies du saint nom v.- les amicales aventures du le lourd travail des meules la bouche pure souffrance pour robert antoine simon 31 et tout avait   né le 7 macles et roulis photo r.m.a toi le don des cris qui       la des voix percent, racontent lu le choeur des femmes de de tantes herbes el pre dorothée vint au monde       en  au mois de mars, 1166 f qu’il vienne, le feu janvier 2002 .traverse générations       parfoi a ma mère, femme parmi  née à       voyage dernier vers aoi comme c’est dernier vers que mort hans freibach :       sur pour maxime godard 1 haute quatre si la mer s’est  le "musée tout en travaillant sur les le ciel est clair au travers alocco en patchworck ©       sur glaciation entre quatrième essai de présentation du       les la mastication des si, il y a longtemps, les il ne reste plus que le dernier vers aoi pourquoi yves klein a-t-il l’art n’existe       b&acir juste un je meurs de soif en ceste tere ad estet ja j’ai ajouté ce n’est pas aux choses c’est le grand le scribe ne retient  “ce travail qui ce poème est tiré du et…  dits de petites proses sur terre pur ceste espee ai dulor e là, c’est le sable et madame aux rumeurs deuxième essai le j’ai en réserve introibo ad altare a supposer quece monde tienne       embarq a grant dulur tendrai puis dernier vers aoi derniers vers sun destre de mes deux mains après la lecture de depuis ce jour, le site       aujour         or max charvolen, martin miguel dieu faisait silence, mais (ô fleur de courge... pour marcel       sur iv.- du livre d’artiste soudain un blanc fauche le   est-ce que       la antoine simon 28 deux nouveauté, madame chrysalide fileuse tous ces charlatans qui       en       jonath que reste-t-il de la       bonhe     pourquoi     longtemps sur napolì napolì la liberté s’imprime à dernier vers aoi    regardant autre citation"voui  tous ces chardonnerets montagnesde s’ouvre la a toi le don des cris qui dans les écroulements sors de mon territoire. fais       ( pour ma nous avons affaire à de tout à fleur d’eaula danse granz fut li colps, li dux en pour frédéric bien sûr, il y eut polenta   iv    vers  hors du corps pas  pour de l’appel tonitruant du maintenant il connaît le et encore  dits       j̵ la route de la soie, à pied, aux barrières des octrois je serai toujours attentif à       jardin quai des chargeurs de mouans sartoux. traverse de     les fleurs du pour helmut errer est notre lot, madame,       " il tente de déchiffrer,       d&eacu       " li emperere par sa grant aux george(s) (s est la       la pour angelo nous serons toujours ces ce va et vient entre et je vois dans vos       crabe- pour raphaël ce qu’un paysage peut antoine simon 30 avez-vous vu dernier vers aoi j’aime chez pierre deux ajouts ces derniers     quand toulon, samedi 9   ces notes et que vous dire des       au dernier vers aoi l’évidence je n’ai pas dit que le la réserve des bribes ensevelie de silence,  jésus       les       quinze  tu ne renonceras pas.       six À perte de vue, la houle des un homme dans la rue se prend cinquième essai tout       le  epître aux le soleil n’est pas  c’était j’ai travaillé   ces sec erv vre ile pour andré villers 1) pour michèle gazier 1) dans l’effilé de avec marc, nous avons quelque temps plus tard, de antoine simon 19 face aux bronzes de miodrag pour maguy giraud et la mort d’un oiseau.       force non... non... je vous assure, À max charvolen et martin   voici donc la journée de un temps hors du       dans sables mes parolesvous       je       cerisi f le feu s’est jamais je n’aurais toutefois je m’estimais  ce mois ci : sub dernier vers aoi la légende fleurie est c’est une sorte de       tourne fin première       rampan je désire un karles se dort cum hume  si, du nouveau macles et roulis photo 7 seul dans la rue je ris la 1- c’est dans  “s’ouvre les textes mis en ligne descendre à pigalle, se madame est une percey priest lakesur les   le texte suivant a légendes de michel pour max charvolen 1)       assis au lecteur voici le premier l’instant criblé moi cocon moi momie fuseau passent .x. portes, (de)lecta lucta       son       reine pour yves et pierre poher et fontelucco, 6 juillet 2000 nice, le 30 juin 2000 se placer sous le signe de dernier vers aoi on peut croire que martine les durand : une premier vers aoi dernier       magnol je ne peins pas avec quoi,       allong giovanni rubino dit pour mireille et philippe avant dernier vers aoi dans le pays dont je vous    7 artistes et 1 madame porte à     cet arbre que rossignolet tu la antoine simon 6 les dessins de martine orsoni À l’occasion de       ( madame des forêts de dans les rêves de la toutes ces pages de nos o tendresses ô mes       dans comme une suite de pour gilbert j’ai parlé   l’oeuvre vit son ] heureux l’homme marcel alocco a « 8° de mes pensées restent (ma gorge est une merle noir  pour je dors d’un sommeil de si elle est belle ? je antoine simon 7 je n’hésiterai antoine simon 15 antoine simon 2 1) notre-dame au mur violet carles respunt : le pendu comment entrer dans une un soir à paris au "et bien, voilà..." dit ce texte se présente ce texte m’a été dans l’innocence des     du faucon dont les secrets… à quoi au matin du attelage ii est une œuvre poussées par les vagues ouverture de l’espace à propos des grands derniers pluies et bruines,   je n’ai jamais voici des œuvres qui, le au rayon des surgelés monde imaginal, chairs à vif paumes le nécessaire non voile de nuità la sixième un nouvel espace est ouvert ecrire les couleurs du monde viallat © le château de petit matin frais. je te      & les dernières     surgi quant carles oït la   la baie des anges attention beau les avenues de ce pays la chaude caresse de est-ce parce que, petit, on    tu sais grant est la plaigne e large able comme capable de donner       au la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > mythologie

mythologie

Dernière publication : 4 janvier 2009.
Les 3 derniers articles : Le récit en question , CIII , LXXXVI .
Les 3 articles les plus lus : XV , LII , Le récit en question .

  • XV

    Spectacle de Josué dit "le festin chez Nausicaa" Josué avait pensé à faire d’abord donner les danseurs. Il savait que le mouvement de la danse, bien qu’une fois pour toutes réglé, présente (...)

  • LII

    Carissimo Ulisse, Torna a Sorrento, Ulisse, torna a Sorrento ; mon très cher Ulysse, reviens à Sorrente… J’ai couru après ton image tout autour de la Méditerranée, et mes rêves m’ont emporté bien (...)

  • LXXXV

    Epuisement de la salle, silence. Par vagues. Dieu seul pouvait penser le contraire qui, s’il n’avait pas seulement su le plaisir de parler, s’il l’avait connu par la mesure des poumons, par les (...)

  • LXXXVI

    (Elle entretenait soigneusement une légendaire collection de bourses) Prenez le cas d’Athéna par exemple ; enfin, vous savez bien que ce n’est pas au hasard : on a largement parlé de son affection (...)

  • CIII

    C’est vrai qu’Alfred a beaucoup voyagé, dit-il au capitaine. Il a étudié à Athènes, Berlin, Genève, Paris, il est Grec ; jugez en : ne lui trouvez-vous pas quelque ressemblance avec ces fines silhouettes (...)

  • Le récit en question

    La question du récit demeure, quarante ans après le début des bribes, une de celles qui me travaille -et me fait travailler- le plus. J’ai souvent dit combien je suis réfractaire au récit. Pourtant (...)
    Clefs : récits , mythologie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette