BRIBES EN LIGNE
      coude lorsque martine orsoni macles et roulis photo 7 dans le pays dont je vous deux nouveauté,       &ccedi beaucoup de merveilles dans le monde de cette       & bal kanique c’est alocco en patchworck ©       soleil un temps hors du le glacis de la mort cet univers sans       nuage sculpter l’air :       ton trois (mon souffle au matin voudrais je vous antoine simon 17 dernier vers aoi la galerie chave qui       rampan temps où le sang se « 8° de la fraîcheur et la le ciel de ce pays est tout frères et temps de cendre de deuil de     sur la pente c’est une sorte de    regardant il arriva que lorsqu’on connaît une grant est la plaigne e large sous l’occupation             le pas même vi.- les amicales aventures mult ben i fierent franceis e traquer descendre à pigalle, se j’ai longtemps       qui prenez vos casseroles et mesdames, messieurs, veuillez agnus dei qui tollis peccata présentation du le geste de l’ancienne, de profondes glaouis       ruelle  hors du corps pas dorothée vint au monde se placer sous le signe de l’évidence diaphane est le mot (ou la mort d’un oiseau.     &nbs on trouvera la video torna a sorrento ulisse torna   en grec, morías mes pensées restent li emperere s’est tous feux éteints. des première quel étonnant autres litanies du saint nom autre essai d’un d’un côté 0 false 21 18       je me       apparu la mastication des     faisant la aux barrières des octrois josué avait un rythme "pour tes       fourr& pour michèle gazier 1) r.m.a toi le don des cris qui décembre 2001. on peut croire que martine       bien je ne sais pas si le galop du poème me i.- avaler l’art par       chaque pourquoi yves klein a-t-il après la lecture de macles et roulis photo 1 madame est une dernier vers aoi régine robin, "le renard connaît   nous sommes la brume. nuages       l̵ genre des motsmauvais genre    au balcon       le 7) porte-fenêtre temps de pierres paien sunt morz, alquant       fourr& aux george(s) (s est la       é tout à fleur d’eaula danse antoine simon 30 le franchissement des raphaël folie de josuétout est  de la trajectoire de ce la liberté de l’être dernier vers aoi et encore  dits       gentil charogne sur le seuilce qui pas une année sans évoquer « voici ce ce paysage que tu contemplais  martin miguel vient dans les hautes herbes       s̵ écoute, josué, là, c’est le sable et  “s’ouvre dans un coin de nice, ma chair n’est  c’était tout en travaillant sur les a ma mère, femme parmi accoucher baragouiner 1 la confusion des il n’était qu’un je découvre avant toi quatrième essai de essai de nécrologie, chaque automne les       droite antoine simon 18  epître aux       entre envoi du bulletin de bribes poème pour leonardo rosa nos voix imagine que, dans la       soleil       embarq     son preambule – ut pictura      & trois tentatives desesperees   si vous souhaitez il avait accepté li emperere par sa grant pour m.b. quand je me heurte       fleure madame est la reine des la prédication faite "nice, nouvel éloge de la antoine simon 14       les 1 au retour au moment quant carles oït la la musique est le parfum de la bouche pure souffrance les durand : une franchement, pensait le chef, morz est rollant, deus en ad dans ce pays ma mère sept (forces cachées qui   (dans le toutes ces pages de nos dans ma gorge mise en ligne  le livre, avec antoine simon 3  zones gardées de       six c’est le grand  référencem  les éditions de l’art n’existe des voix percent, racontent c’est seulement au madame porte à paroles de chamantu dans le patriote du 16 mars nous savons tous, ici, que       sur “le pinceau glisse sur il en est des noms comme du mon travail est une " je suis un écorché vif. a l’aube des apaches, références : xavier onze sous les cercles vous deux, c’est joie et     rien granz fut li colps, li dux en       &agrav       j̵ le temps passe si vite, préparation des  marcel migozzi vient de antoine simon 15 antoine simon 26 je rêve aux gorges   l’oeuvre vit son pour andrée inoubliables, les pour jean-marie simon et sa       jardin  avec « a la la vie humble chez les f dans le sourd chatoiement a la fin il ne resta que pour jean marie en cet anniversaire, ce qui cet article est paru dans le je n’hésiterai dans le pain brisé son       entre       deux c’est la distance entre       journ& couleur qui ne masque pas       &n soudain un blanc fauche le pour alain borer le 26     quand encore une citation“tu "la musique, c’est le il tente de déchiffrer, vertige. une distance l’erbe del camp, ki sors de mon territoire. fais       un une errance de nouvelles mises en des quatre archanges que pour gilbert comme un préliminaire la       le epuisement de la salle, mille fardeaux, mille       force très malheureux...     après approche d’une       mouett je serai toujours attentif à glaciation entre bientôt, aucune amarre cinquième citationne       pass&e       la onzième temps de bitume en fusion sur       assis constellations et très saintes litanies clere est la noit e la ….omme virginia par la pour mon épouse nicole  “ce travail qui pour le prochain basilic, (la de mes deux mains       va peinture de rimes. le texte s’égarer on af : j’entends  ce qui importe pour tu le saiset je le vois les avenues de ce pays       pass&e antoine simon 6 je ne saurais dire avec assez       dans les petites fleurs des a propos d’une 1.- les rêves de    nous dernier vers doel i avrat,       reine rien n’est plus ardu "si elle est       longte   dits de je suis bien dans un soir à paris au dentelle : il avait le 28 novembre, mise en ligne j’aime chez pierre  on peut passer une vie     pluie du c’est vrai un nouvel espace est ouvert   un  monde rassemblé     du faucon le numéro exceptionnel de       "     dans la ruela  dans toutes les rues "moi, esclave" a j’ai relu daniel biga,       quand marché ou souk ou  pour le dernier jour on dit qu’agathe mon cher pétrarque, nous lirons deux extraits de pur ceste espee ai dulor e       sur la terre nous madame déchirée  de même que les g. duchêne, écriture le 0 false 21 18       aujour premier essai c’est je reviens sur des dernier vers aoi antoine simon 24 comme c’est saluer d’abord les plus dans l’effilé de quand c’est le vent qui rêves de josué, quai des chargeurs de   iv    vers dans le respect du cahier des       glouss elle réalise des toutefois je m’estimais au rayon des surgelés       au mieux valait découper       l̵ « e ! malvais nous dirons donc     &nbs       au il ne sait rien qui ne va noble folie de josué, encore la couleur, mais cette edmond, sa grande « amis rollant, de dernier vers aoi seins isabelle boizard 2005 (la numérotation des la rencontre d’une ecrire les couleurs du monde si elle est belle ? je "ah ! mon doux pays, et combien d’un bout à mi viene in mentemi       sur arbre épanoui au ciel et  riche de mes       l̵ chercher une sorte de jouer sur tous les tableaux       &agrav toujours les lettres : pour andré villers 1) pour philippe       il     " "tu sais ce que c’est ne pas négocier ne fin première       bruyan 1) notre-dame au mur violet une il faut dire les tout en vérifiant c’est ici, me vous n’avez à vedo la luna vedo le abu zayd me déplait. pas hans freibach : dessiner les choses banales zacinto dove giacque il mio de sorte que bientôt       les (ma gorge est une ajout de fichiers sons dans ainsi alfred… la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > préfaces

préfaces

Dernière publication : 30 septembre 2008.
Les 3 derniers articles : Préface .
Les 3 articles les plus lus : Préface .

  • Préface

    Au lecteur Voici le premier des quatre recueils de bribes composés entre 1972 et 1982, années pendant lesquelles j’ai réuni ces 132 approches tâtonnantes du monde ; ou, en tout cas, de ce par quoi (...)
    Clefs : préfaces


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette