BRIBES EN LIGNE
merci à marc alpozzo charogne sur le seuilce qui mille fardeaux, mille     le cygne sur mon cher pétrarque, derniers vers sun destre il avait accepté vertige. une distance       " ainsi alfred… marcel alocco a ma voix n’est plus que il y a tant de saints sur dernier vers aoi a supposer quece monde tienne "nice, nouvel éloge de la les petites fleurs des clquez sur les cuivres de la symphonie antoine simon 13 pour jean-louis cantin 1.-       enfant c’est le grand station 7 : as-tu vu judas se   le texte suivant a "si elle est     de rigoles en nous avons affaire à de pure forme, belle muette,  il y a le madame dans l’ombre des madame aux rumeurs vous n’avez rossignolet tu la tu le saiset je le vois temps où les coeurs       sur le       sur montagnesde       pour cyclades, iii° intendo... intendo !  au mois de mars, 1166 de prime abord, il       un dernier vers doel i avrat,  monde rassemblé avant dernier vers aoi le lent tricotage du paysage en cet anniversaire, ce qui on trouvera la video  dernier salut au deuxième apparition cliquetis obscène des       m&eacu l’heure de la et c’était dans       jonath le 26 août 1887, depuis       l̵ il ne reste plus que le mesdames, messieurs, veuillez       juin pour egidio fiorin des mots pour mireille et philippe       dans ce paysage que tu contemplais rimbaud a donc a la fin il ne resta que mes pensées restent ce pays que je dis est     l’é mise en ligne halt sunt li pui e mult halt toutes sortes de papiers, sur fin première samuelchapitre 16, versets 1 le coquillage contre après la lecture de à franchement, pensait le chef, travail de tissage, dans "moi, esclave" a j’ai changé le       j̵ errer est notre lot, madame, antoine simon 32       apr&eg pour martine "je me tais. pour taire.       st         l’oeuvre vit son “dans le dessin quant carles oït la le 28 novembre, mise en ligne mise en ligne d’un lentement, josué on préparait  improbable visage pendu dernier vers aoi   pour alain borer le 26 f qu’il vienne, le feu générations écoute, josué,       " polenta nouvelles mises en on peut croire que martine présentation du   adagio   je   pour théa et ses antoine simon 28 passet li jurz, si turnet a le franchissement des aucun hasard si se le grand combat : nous serons toujours ces       cerisi f les marques de la mort sur siglent a fort e nagent e troisième essai et ki mult est las, il se dort antoine simon 12  l’écriture l’impression la plus  on peut passer une vie et si tu dois apprendre à       sur pour mon épouse nicole   six formes de la 1) notre-dame au mur violet petites proses sur terre     tout autour approche d’une ouverture d’une sables mes parolesvous iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi rien n’est plus ardu le tissu d’acier vous êtes       &n ajout de fichiers sons dans dans ma gorge raphaËl station 3 encore il parle en ceste tere ad estet ja raphaël des quatre archanges que si j’avais de son la deuxième édition du « voici       sur le sors de mon territoire. fais et  riche de mes écrirecomme on se l’une des dernières juste un pluies et bruines, le lent déferlement au lecteur voici le premier "pour tes pierre ciel 1254 : naissance de       apr&eg le vieux qui de l’autre    nous       dans antoine simon 11       sabots pour pierre theunissen la agnus dei qui tollis peccata "et bien, voilà..." dit cher bernard si elle est belle ? je merle noir  pour antoine simon 24 il n’était qu’un 10 vers la laisse ccxxxii       ce  tous ces chardonnerets       soleil     les fleurs du tendresses ô mes envols       o si j’étais un       voyage le 26 août 1887, depuis jusqu’à il y a marie-hélène le scribe ne retient la communication est janvier 2002 .traverse       fourmi       dans station 4 : judas  noble folie de josué, pour jacky coville guetteurs la littérature de a grant dulur tendrai puis et nous n’avons rien saluer d’abord les plus « 8° de passet li jurz, la noit est       les l’art c’est la À max charvolen et allons fouiller ce triangle m1             é       l̵ il arriva que la légende fleurie est raphaël c’est ici, me pour anne slacik ecrire est poussées par les vagues f le feu est venu,ardeur des il existe au moins deux à la bonne       sur les grands spectacle de josué dit ce et je vois dans vos i.- avaler l’art par vous avez se placer sous le signe de       "     chant de       "     sur la deuxième apparition de       les ] heureux l’homme de toutes les en introduction à dernier vers aoi antoine simon 19 et combien la réserve des bribes guetter cette chose pour martine, coline et laure sixième pour maguy giraud et       nuage   est-ce que non... non... je vous assure, l’illusion d’une mult est vassal carles de       la dans l’effilé de pour juste un mot pour annoncer leonardo rosa troisième essai À perte de vue, la houle des       sur   pour adèle et la lecture de sainte in the country moi cocon moi momie fuseau       &agrav karles se dort cum hume j’arrivais dans les le geste de l’ancienne,       l̵ « h&eacu tout à fleur d’eaula danse suite de aux barrières des octrois À la loupe, il observa ce qui fascine chez       la  martin miguel vient une il faut dire les carissimo ulisse,torna a pas de pluie pour venir je dors d’un sommeil de quand nous rejoignons, en  de la trajectoire de ce la bouche pure souffrance   voici donc la quatre si la mer s’est       &       pass&e le soleil n’est pas le samedi 26 mars, à 15 une fois entré dans la 1257 cleimet sa culpe, si les amants se   dits de si tu es étudiant en je suis bien dans accoucher baragouiner la bouche pleine de bulles       "   anatomie du m et       allong tout en vérifiant       " et la peur, présente effleurer le ciel du bout des je rêve aux gorges dernier vers aoi         &n       le et si au premier jour il le glacis de la mort temps de pierres dans la       au       la       quand deuxième essai ecrire sur il existe deux saints portant les doigts d’ombre de neige pour martin je suis   un vendredi le 19 novembre 2013, à la préparation des   né le 7 exode, 16, 1-5 toute 0 false 21 18  le "musée c’est seulement au j’ai parlé je t’enlace gargouille dernier vers aoi       au madame, c’est notre de profondes glaouis       nuage pour le prochain basilic, (la   si vous souhaitez  pour jean le un jour nous avons elle réalise des dans le pain brisé son       le antoine simon 18       &n ouverture de l’espace une autre approche de « e ! malvais ce qui aide à pénétrer le la terre a souvent tremblé       pass&e chercher une sorte de outre la poursuite de la mise       sur un jour, vous m’avez bernadette griot vient de       la     au couchant l’art n’existe quand les eaux et les terres  un livre écrit granz est li calz, si se       marche il est le jongleur de lui       la dernier vers aoi macao grise antoine simon 17 deux ajouts ces derniers dernier vers aoi d’ eurydice ou bien de nos voix pourquoi yves klein a-t-il un titre : il infuse sa etudiant à       il       crabe- rêves de josué, clere est la noit e la j’oublie souvent et j’ai travaillé avez-vous vu bien sûrla carissimo ulisse,torna a (dans mon ventre pousse une moisissures mousses lichens frères et       la    regardant le galop du poème me langues de plomba la dans l’innocence des un homme dans la rue se prend la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > lieux

lieux

Dernière publication : 19 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CXLVIII , CXL , CCLXIV .
Les 3 articles les plus lus : CXCIV , CXX , CLXV .

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Bribe XXXI

    Il souffle sur les collines de Toscane, quand viennent les soirs d’août, un vent léger qui vivifie ; dans les rues de Paris les boutiques s’enflamment et le long de quais on sait la Seine sans la (...)
    Clefs : lieux , voyages

  • XLIII

    Le tissu d’acier tournoyait autour de la ville ; ses mailles étaient assez rigides pour supporter la rotation et assez lâches pour laisser apparaître l’autre côté à travers le brouillard de la vitesse. (...)
    Clefs : récits , lieux

  • XLIV

    Quel étonnant bâtisseur il avait été ! Après avoir monté, avec une célérité rare, les murs de sa maison, il s’était aperçu que, faute d’avoir prévu des portes, il ne pouvait plus sortir. Il pleuvait à (...)

  • XLV

    Toutefois je m’estimais parfaitement en droit de présenter des excuses au baron, et surtout à la baronne laquelle comme je ne vous l’ai peut-être pas encore dit, avait la plus belle paire de (...)
    Clefs : citations , Josué , langue , lieux

  • LIII

    Paroles de Chaman Tu m’assourdis, mon peuple ! Tes longues souffrances ont beau m’être connues et douloureuses, j’ai beau pleurer, caché dans le silence, les mêmes larmes que tes larmes, et sentir (...)
    Clefs : peuples , monde , lieux , lutte

  • LVI

    La fraîcheur et la saleté se disputent les rues de la vieille ville. Des relents rauques (vomissures, dents gâtées) vous saisissent en des souffles à la douceur quasi maternelle : si le goût vous (...)
    Clefs : monde , lieux , lutte

  • LVII

    Arbre épanoui au ciel marin ouvert fleur droite au flanc des eaux poing tendu vers la mer et le ciel et la terre comme un arbre une fleur une main respirant de la respiration des vagues (...)

  • LVIII

    Napolì Napolì oui, comme ils disent et vous croyez que l’accent oui oui c’est très beau Napolì quelle ville quelle animation et toute cette vie ah vous devez voir çavous devez c’estsûr comment donc (...)

  • Chronographie

    Diaphane est le mot (ou n’est-ce pas translucide ?) Flotter entre deux rides du temps- ne dit-on pas qu’entre la glace et l’eau se forme une mince couche d’air. C’est ainsi que vivent les Apaches, (...)

  • CXIV

    Des conserves ! Toujours des conserves ! hurlait-il il hurlait : Des conserves ! Toujours des conserves ! La conserve, si quelque aimable lecteur, auditeur, spectateur ou (Oh ! combien (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette