BRIBES EN LIGNE
  nous sommes certains soirs, quand je lancinant ô lancinant    il pour michèle gazier 1 hans freibach :       devant gardien de phare à vie, au un besoin de couper comme de la vie est dans la vie. se         or et tout avait diaphane est le mot (ou les installations souvent,       &n   au milieu de       sur le  le grand brassage des       glouss À perte de vue, la houle des temps de pierres d’un côté "mais qui lit encore le pas même pas une année sans évoquer la brume. nuages ma chair n’est et nous n’avons rien deuxième essai le ce qui importe pour dimanche 18 avril 2010 nous       bonheu edmond, sa grande etudiant à       il madame des forêts de  les éditions de       le       au dans le monde de cette quando me ne so itu pe       que toute une faune timide veille jusqu’à il y a    courant de sorte que bientôt faisant dialoguer la deuxième édition du maintenant il connaît le       dans tromper le néant et il parlait ainsi dans la ce paysage que tu contemplais polenta l’art c’est la trois (mon souffle au matin il est le jongleur de lui dernier vers aoi poussées par les vagues si j’avais de son jamais si entêtanteeurydice la fraîcheur et la cyclades, iii° dans ma gorge écrirecomme on se    de femme liseuse mesdames, messieurs, veuillez dans un coin de nice, ce qui fascine chez   encore une je suis   est-ce que       sur le       l̵ fragilité humaine. quand vous serez tout suite du blasphème de       dans antoine simon 30 macles et roulis photo 4  tu vois im font chier antoine simon 29 ce 28 février 2002. six de l’espace urbain, la communication est pour m.b. quand je me heurte à propos “la macles et roulis photo 6 pour andré rien n’est   (dans le       neige bientôt, aucune amarre j’aime chez pierre   1) cette …presque vingt ans plus dernier vers aoi lu le choeur des femmes de « pouvez-vous deux ce travail vous est À la loupe, il observa et te voici humanité ço dist li reis : la mort, l’ultime port, violette cachéeton pur ceste espee ai dulor e       je ce qui fait tableau : ce laure et pétrarque comme chairs à vif paumes au lecteur voici le premier la vie humble chez les ajout de fichiers sons dans religion de josué il       deux f les marques de la mort sur deux mille ans nous       &n vous deux, c’est joie et     son (de)lecta lucta     ces notes que reste-t-il de la 0 false 21 18       cerisi bribes en ligne a nice, le 30 juin 2000       bruyan       tourne     les fleurs du histoire de signes . samuelchapitre 16, versets 1 la liberté de l’être ouverture de l’espace dernier vers aoi pour anne slacik ecrire est mais non, mais non, tu         &n la littérature de générations f tous les feux se sont dernier vers aoi    au travers de toi je me  dans le livre, le "pour tes il faut aller voir approche d’une       une une il faut dire les le temps passe si vite, aucun hasard si se il y a tant de saints sur  avec « a la     au couchant       allong cet univers sans à sylvie d’un bout à antoine simon 25 le ciel de ce pays est tout marie-hélène   entrons       soleil ouverture d’une de soie les draps, de soie       journ& vedo la luna vedo le station 4 : judas    pour olivier sables mes parolesvous au seuil de l’atelier la gaucherie à vivre,  c’était autre petite voix     vers le soir   si vous souhaitez tu le sais bien. luc ne je suis bien dans al matin, quant primes pert de proche en proche tous antoine simon 32   né le 7       vu (josué avait lentement première toulon, samedi 9       object elle réalise des station 1 : judas   3   

les les dernières il n’était qu’un décembre 2001. j’ai en réserve pas sur coussin d’air mais       le pour ma est-ce parce que, petit, on     depuis la légende fleurie est       "       pour robert   on n’est napolì napolì les grands que d’heures il souffle sur les collines effleurer le ciel du bout des     rien je déambule et suis s’ouvre la carles respunt : ainsi alfred…     chant de ce qui aide à pénétrer le halt sunt li pui e mult halt       grappe a la femme au les étourneaux ! il pleut. j’ai vu la voudrais je vous       embarq     pluie du l’éclair me dure, dans ce périlleux merci au printemps des temps de cendre de deuil de de la (dans mon ventre pousse une       assis mouans sartoux. traverse de deux nouveauté, f qu’il vienne, le feu préparation des mon cher pétrarque, le lourd travail des meules     de rigoles en     cet arbre que       sur       au avant dernier vers aoi du bibelot au babilencore une       le       à pierre ciel quand c’est le vent qui dans les rêves de la en ceste tere ad estet ja 1- c’est dans dernier vers aoi l’instant criblé le coeur du trois tentatives desesperees petites proses sur terre dont les secrets… à quoi f le feu m’a attelage ii est une œuvre pour pierre theunissen la réponse de michel le "patriote", un soir à paris au temps de bitume en fusion sur  il est des objets sur la danse de antoine simon 28 les lettres ou les chiffres a supposer quece monde tienne pour antoine simon 22 nous avons affaire à de de pa(i)smeisuns en est venuz  dans toutes les rues       dans les avenues de ce pays c’est une sorte de pour martine, coline et laure où l’on revient       dans       en un avec marc, nous avons fontelucco, 6 juillet 2000 "tu sais ce que c’est 1.- les rêves de je suis occupé ces lorsqu’on connaît une l’évidence pour max charvolen 1)   jn 2,1-12 : frères et si, il y a longtemps, les (la numérotation des madame, vous débusquez martin miguel art et       en       su la tentation du survol, à toutes sortes de papiers, sur (ô fleur de courge...       deux 10 vers la laisse ccxxxii       enfant clquez sur pour martin "l’art est-il  dernières mises encore la couleur, mais cette station 5 : comment       d&eacu dernier vers aoi  un livre écrit dernier vers aoi le recueil de textes non... non... je vous assure,       retour rm : nous sommes en  mise en ligne du texte  hors du corps pas pour alain borer le 26       va dorothée vint au monde       nuage  pour jean le genre des motsmauvais genre       parfoi passent .x. portes, le ciel est clair au travers arbre épanoui au ciel le corps encaisse comme il       le nice, le 18 novembre 2004 1) notre-dame au mur violet merci à marc alpozzo nécrologie buttati ! guarda&nbs les dieux s’effacent       dans vous avez       les ce       ce pour egidio fiorin des mots l’existence n’est il aurait voulu être abu zayd me déplait. pas  ce qui importe pour pour daniel farioli poussant  pour le dernier jour       les “le pinceau glisse sur ici. les oiseaux y ont fait a la fin il ne resta que quand il voit s’ouvrir, À max charvolen et martin le grand combat :       au     du faucon       jonath se reprendre. creuser son  la toile couvre les       sur deuxième karles se dort cum hume moisissures mousses lichens pour jacqueline moretti,       " pas facile d’ajuster le il n’y a pas de plus j’oublie souvent et dernier vers aoi la pureté de la survie. nul glaciation entre a propos d’une       dans je ne sais pas si  “ne pas       reine f le feu est venu,ardeur des les amants se pour martine ce texte m’a été le 26 août 1887, depuis certains prétendent à la bonne sur l’erbe verte si est tout est prêt en moi pour granz fut li colps, li dux en       deux  née à       pourqu si elle est belle ? je  hier, 17 dans le pays dont je vous la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > Apaches

Apaches

Dernière publication : 6 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : LXII , LXI , Chronographie .
Les 3 articles les plus lus : LIV , LXII , LXI .

  • XXXVI

    Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento ....................................................... ( ) Aube des (...)

  • XXXVIII

    A l’aube des Apaches, suite Tambours battus jusqu’à l’aube entendus rythmés au fond des gorges séculaires rythmant nos nuits dosant nos pas jetant nos ombres doubles sous nos pieds tambours d’oubli (...)
    Clefs : Homère , mort , peuples , langue , Apaches , lutte

  • XXXIX

    Ils avaient si longtemps, si longtemps vécu sans autre souci que de vivre, épousant les rives du torrent, mage capricieux, aimant et redoutant ses débords pour leur fertilité tapageuse, pour le prix (...)
    Clefs : peuples , Apaches

  • LIV

    Et… dits de Josué le Sage J’aurais dû, depuis longtemps, distinguer l’ombre de la proie vaincre l’effroi qui vient des cimes Près de la mer la source ne peut produire qu’un ruisseau Si tu (...)
    Clefs : citations , Josué , Apaches

  • Chronographie

    Diaphane est le mot (ou n’est-ce pas translucide ?) Flotter entre deux rides du temps- ne dit-on pas qu’entre la glace et l’eau se forme une mince couche d’air. C’est ainsi que vivent les Apaches, (...)

  • LXI

    Apaches : l’impossible disparition L’attaque avait été à la mesure de la brutalité de l’attente... Non pas étonnante et rude, mais perfide, lente ou réitérée, de part et d’autre organisée, mise en (...)
    Clefs : mort , peuples , Apaches , lutte

  • LXII

    L’impossible disparition, suite c’était cela rendre l’âme... au cours de leur lente et inéluctable mort, les Apaches avaient rendu leur âme aux arbres et aux rochers, aux monts et aux fleuves ; ils la (...)
    Clefs : mort , peuples , monde , Apaches


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette