BRIBES EN LIGNE
percey priest lakesur les tromper le néant       quand sur la toile de renoir, les chaises, tables, verres, premier vers aoi dernier à dernier vers aoi dans les horizons de boue, de des quatre archanges que l’erbe del camp, ki dans l’effilé de tous ces charlatans qui quand les eaux et les terres dernier vers que mort dans le train premier passet li jurz, si turnet a   (à   se     depuis  si, du nouveau       m&eacu       longte  les éditions de       ma       chaque le proche et le lointain c’est pour moi le premier  tous ces chardonnerets À l’occasion de paien sunt morz, alquant macles et roulis photo « e ! malvais       assis       é   l’oeuvre vit son depuis le 20 juillet, bribes cyclades, iii° antoine simon 3  l’écriture les durand : une il était question non viallat © le château de jusqu’à il y a ainsi alfred…       rampan et ma foi,       à  les trois ensembles   coupé en deux quand       le arbre épanoui au ciel antoine simon 5 pas une année sans évoquer mult est vassal carles de  “ne pas morz est rollant, deus en ad       la li quens oger cuardise mi viene in mentemi rêves de josué,       neige       dans ce va et vient entre f les marques de la mort sur       dans le geste de l’ancienne,       il de pareïs li seit la       m̵ dernier vers aoi       avant preambule – ut pictura et que dire de la grâce       en       &       &agrav les parents, l’ultime     ton attention beau vertige. une distance   pour théa et ses       la à la bonne  au travers de toi je  hors du corps pas si tu es étudiant en des voix percent, racontent libre de lever la tête madame aux rumeurs quatrième essai de       longte et que vous dire des il n’est pire enfer que pour m.b. quand je me heurte d’ eurydice ou bien de       " a claude b.   comme       midi générations même si le lourd travail des meules je meurs de soif       un comme ce mur blanc "nice, nouvel éloge de la dimanche 18 avril 2010 nous dans l’innocence des f les rêves de voici des œuvres qui, le  il est des objets sur  tu vois im font chier dernier vers aoi pour martin glaciation entre i.- avaler l’art par       vu       la en 1958 ben ouvre à pour daniel farioli poussant       c’est extrêmement       " si j’avais de son je déambule et suis dernier vers aoi     les fleurs du très malheureux...       pass&e   si vous souhaitez on croit souvent que le but raphaël dieu faisait silence, mais cet univers sans décembre 2001. bien sûr, il y eut       mouett mouans sartoux. traverse de  “la signification ne pas négocier ne  l’exposition  ce jour là, je pouvais madame est une torche. elle       ce     du faucon   1) cette       ce trois (mon souffle au matin v.- les amicales aventures du lorsque martine orsoni et il fallait aller debout le galop du poème me quelque temps plus tard, de  martin miguel vient pour qui veut se faire une dorothée vint au monde ( ce texte a antoine simon 2 ma mémoire ne peut me nous avancions en bas de       en un marcel alocco a le 2 juillet la liberté de l’être vedo la luna vedo le antoine simon 13 antoine simon 28 1 la confusion des poème pour je suis occupé ces un temps hors du moi cocon moi momie fuseau     pourquoi de toutes les     sur la pente       dans    de femme liseuse torna a sorrento ulisse torna mise en ligne d’un faisant dialoguer       le légendes de michel la vie est ce bruissement leonardo rosa dans les carnets etudiant à la danse de c’est seulement au ses mains aussi étaient dernier vers aoi (ô fleur de courge... pas même je t’ai admiré, a propos d’une temps où le sang se j’entends sonner les       bonhe je reviens sur des    seule au nous savons tous, ici, que       ( 1) la plupart de ces cet article est paru « amis rollant, de références : xavier antoine simon 16 autres litanies du saint nom       jonath la deuxième édition du r.m.a toi le don des cris qui       parfoi derniers accoucher baragouiner l’impression la plus je dors d’un sommeil de madame est une       le attelage ii est une œuvre    nous la mort d’un oiseau. karles se dort cum hume carles respunt : mesdames, messieurs, veuillez les cuivres de la symphonie   maille 1 :que   la production j’écoute vos 1257 cleimet sa culpe, si le bulletin de "bribes tout en vérifiant " je suis un écorché vif.       reine très saintes litanies l’impossible alocco en patchworck © f qu’il vienne, le feu franchement, pensait le chef,       le le 15 mai, à       nuage j’oublie souvent et le recueil de textes     chant de aux barrières des octrois cet article est paru dans le       en dernier vers aoi sauvage et fuyant comme     vers le soir pour ma etait-ce le souvenir dessiner les choses banales dans les rêves de la il s’appelait deuxième approche de dernier vers aoi   dernier vers aoi ce monde est semé dernier vers aoi         les à sylvie carissimo ulisse,torna a la liberté s’imprime à vue à la villa tamaris (josué avait deux ajouts ces derniers  hier, 17       magnol encore une citation“tu (en regardant un dessin de quatre si la mer s’est art jonction semble enfin  zones gardées de nécrologie af : j’entends antoine simon 14 tes chaussures au bas de       crabe- l’illusion d’une       dans diaphane est le       &agrav  dernier salut au la mort, l’ultime port, antoine simon 21       sur       au beaucoup de merveilles mise en ligne là, c’est le sable et raphaël un nouvel espace est ouvert les dernières toutes sortes de papiers, sur pour mon épouse nicole huit c’est encore à "je me tais. pour taire.         or vous avez rien n’est       &agrav je suis mon cher pétrarque, c’est parfois un pays i mes doigts se sont ouverts onze sous les cercles "si elle est bribes en ligne a quelques autres démodocos... Ça a bien un sept (forces cachées qui ce paysage que tu contemplais       force est-ce parce que, petit, on sequence 6   le le texte qui suit est, bien a toi le don des cris qui       voyage 10 vers la laisse ccxxxii soudain un blanc fauche le       sur juste un l’une des dernières     le  un livre écrit heureuse ruine, pensait clere est la noit e la       nuage mieux valait découper       jardin carissimo ulisse,torna a antoine simon 23 toutefois je m’estimais     l’é ici. les oiseaux y ont fait n’ayant pas epuisement de la salle, dans les carnets je rêve aux gorges     faisant la pour yves et pierre poher et       dans la prédication faite o tendresses ô mes       " pur ceste espee ai dulor e envoi du bulletin de bribes iv.- du livre d’artiste a dix sept ans, je ne savais inoubliables, les (elle entretenait ce n’est pas aux choses présentation du il en est des meurtrières. à bernadette       s̵       une préparation des et voici maintenant quelques       le il pleut. j’ai vu la       l̵ de mes deux mains il en est des noms comme du paroles de chamantu c’est un peu comme si, antoine simon 11 merci à la toile de       sur il faut aller voir fragilité humaine.       au quand les mots       le ainsi fut pétrarque dans sculpter l’air : dernier vers aoi je découvre avant toi petit matin frais. je te sous la pression des  “s’ouvre et  riche de mes frères et introibo ad altare       baie   d’un coté, deux mille ans nous dernier vers aoi       ton c’est la distance entre la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > lutte

lutte

Dernière publication : 22 février 2009.
Les 3 derniers articles : CCLX , CCLIX , CCLVIII .
Les 3 articles les plus lus : CXCII , CLXXXV , CLXXXVI .

  • XXXVIII

    A l’aube des Apaches, suite Tambours battus jusqu’à l’aube entendus rythmés au fond des gorges séculaires rythmant nos nuits dosant nos pas jetant nos ombres doubles sous nos pieds tambours d’oubli (...)
    Clefs : Homère , mort , peuples , langue , Apaches , lutte

  • LIII

    Paroles de Chaman Tu m’assourdis, mon peuple ! Tes longues souffrances ont beau m’être connues et douloureuses, j’ai beau pleurer, caché dans le silence, les mêmes larmes que tes larmes, et sentir (...)
    Clefs : peuples , monde , lieux , lutte

  • LV

    Ils s’étaient rangés le long des crêtes, tenant leurs lances ou s’appuyant sur elles, confondus avec les massifs, les rochers, les boursouflures végétales, comme revenus à un rêve prénatal, sans autre (...)
    Clefs : citations , peuples , monde , lutte

  • LVI

    La fraîcheur et la saleté se disputent les rues de la vieille ville. Des relents rauques (vomissures, dents gâtées) vous saisissent en des souffles à la douceur quasi maternelle : si le goût vous (...)
    Clefs : monde , lieux , lutte

  • LXI

    Apaches : l’impossible disparition L’attaque avait été à la mesure de la brutalité de l’attente... Non pas étonnante et rude, mais perfide, lente ou réitérée, de part et d’autre organisée, mise en (...)
    Clefs : mort , peuples , Apaches , lutte

  • CXXXVI

    Prenez vos casseroles et vos marmites, femmes, prenez vos lessiveuses, vos moulins, vos couteaux, vos fourchettes, prenez vos seaux, prenez vos couteaux, les grands couteaux à découper les viandes (...)
    Clefs : peuples , lutte , art

  • CLXXII

    Pur ceste espee ai dulor e pesance : Mielz voeill murir qu’entre paiens remaigne. Deus ! Perre, n’en laise(i)t hunir France !
    Clefs : Dieu , monde , lutte

  • CLXXX

    dernier vers AOI
    Clefs : éléments , mort , Dieu , lutte

  • CLXXXV

    Karles se dort cum hume traveillet. Seint Gabriel li ad Deus enveiet : L’empereür li cumandet a guarder. Li angles est tute noit a sun chef. Par avisiun li ad anunciet D’une bataille ki (...)
    Clefs : récits , Josué , lutte , art

  • CLXXXVI

    Clefs : éléments , Josué , lieux , lutte


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette