BRIBES EN LIGNE
dentelle : il avait je rêve aux gorges sixième       ce dernier vers aoi   madame est la reine des bel équilibre et sa   est-ce que iloec endreit remeint li os   le texte suivant a il arriva que       montag il y a dans ce pays des voies le texte qui suit est, bien li quens oger cuardise au seuil de l’atelier tout est possible pour qui  le livre, avec le lent déferlement certains prétendent       deux tromper le néant       pav&ea       je me       st  pour le dernier jour je ne saurais dire avec assez   l’oeuvre vit son bruno mendonça viallat © le château de neuf j’implore en vain  “la signification thème principal : bien sûrla       &agrav premier essai c’est   en grec, morías dans l’innocence des       crabe- l’heure de la n’ayant pas la mort d’un oiseau. nu(e), comme son nom mesdames, messieurs, veuillez « amis rollant, de au lecteur voici le premier une il faut dire les un jour, vous m’avez   maille 1 :que   saint paul trois tant pis pour eux. deux ajouts ces derniers passet li jurz, si turnet a a dix sept ans, je ne savais comment entrer dans une (josué avait lentement rm : d’accord sur recleimet deu mult journée de la galerie chave qui 0 false 21 18       le  l’exposition  de mes deux mains etait-ce le souvenir       l̵ f les feux m’ont derniers vers sun destre et ces voudrais je vous écoute, josué, ….omme virginia par la quand c’est le vent qui légendes de michel tout en travaillant sur les pour andré villers 1) six de l’espace urbain, je t’enfourche ma   1) cette (dans mon ventre pousse une un temps hors du de profondes glaouis m1       quatre si la mer s’est dernier vers aoi et voici maintenant quelques un soir à paris au (À l’église "ces deux là se attelage ii est une œuvre poème pour       un antoine simon 7 5) triptyque marocain       je  référencem très malheureux... ce monde est semé       sur temps où le sang se a la libération, les si j’avais de son la fraîcheur et la       pass&e certains soirs, quand je assise par accroc au bord de la terre a souvent tremblé nécrologie face aux bronzes de miodrag outre la poursuite de la mise       fourr&       banlie le corps encaisse comme il « pouvez-vous rêve, cauchemar, l’impossible tendresses ô mes envols     chant de       &ccedi mise en ligne rita est trois fois humble. “dans le dessin à la bonne marie-hélène   un vendredi antoine simon 18 les dieux s’effacent il en est des noms comme du       ton  l’écriture ecrire les couleurs du monde       tourne carissimo ulisse,torna a  tu ne renonceras pas. douce est la terre aux yeux ce qui fascine chez       quinze on trouvera la video     au couchant "tu sais ce que c’est la gaucherie à vivre, nous serons toujours ces 1. il se trouve que je suis petites proses sur terre pour max charvolen 1) pour andré j’oublie souvent et des voix percent, racontent le scribe ne retient je serai toujours attentif à autre citation"voui bribes en ligne a       m̵ carles respunt : moisissures mousses lichens       la a la fin il ne resta que effleurer le ciel du bout des juste un le grand combat : alocco en patchworck © le plus insupportable chez rossignolet tu la   je n’ai jamais les textes mis en ligne station 4 : judas  clers fut li jurz e li  ce qui importe pour je suis       le il souffle sur les collines       au dernier vers que mort deuxième approche de   pour le prochain rare moment de bonheur, toute une faune timide veille clquez sur les avenues de ce pays régine robin, temps de bitume en fusion sur comme un préliminaire la       grimpa    si tout au long       fleure et ma foi,   je ne comprends plus dernier vers aoi madame, c’est notre démodocos... Ça a bien un pour alain borer le 26 la fonction, essai de nécrologie,       force je suis celle qui trompe       dans     faisant la que reste-t-il de la  ce mois ci : sub       reine       l̵ la littérature de printemps breton, printemps carmelo arden quin est une la communication est       pourqu les plus vieilles       il après la lecture de comme c’est       ma dernier vers aoi en introduction à dans ce pays ma mère able comme capable de donner       un deuxième apparition de       sur Être tout entier la flamme    il 7) porte-fenêtre dans les carnets c’est la distance entre intendo... intendo ! nous avancions en bas de la liberté s’imprime à torna a sorrento ulisse torna il y a tant de saints sur 0 false 21 18 macles et roulis photo 7 madame a des odeurs sauvages       et tu      & pas sur coussin d’air mais nous lirons deux extraits de comme ce mur blanc       entre       d&eacu le 26 août 1887, depuis ce qui aide à pénétrer le au labyrinthe des pleursils  dernier salut au marcel alocco a clere est la noit e la nice, le 18 novembre 2004 le 19 novembre 2013, à la       bruyan imagine que, dans la dans les rêves de la       que encore une citation“tu traquer antoine simon 24       le zacinto dove giacque il mio       dans       sur       et     &nbs cet article est paru dans le un tunnel sans fin et, à "pour tes       ruelle  epître aux pour frédéric les dessins de martine orsoni a christiane de toutes les     de rigoles en       la diaphane est le mot (ou mais jamais on ne a la femme au le lourd travail des meules (elle entretenait   un il existe au moins deux       " c’est la peur qui fait       assis ] heureux l’homme deux nouveauté, le temps passe si vite, josué avait un rythme     cet arbre que       la d’un bout à    au balcon titrer "claude viallat, mult ben i fierent franceis e mi viene in mentemi       pass&e jamais si entêtanteeurydice à propos des grands il aurait voulu être l’existence n’est  la lancinante antoine simon 28     son la réserve des bribes deuxième la chaude caresse de pour maxime godard 1 haute sors de mon territoire. fais l’instant criblé seins isabelle boizard 2005 en cet anniversaire, ce qui     " seul dans la rue je ris la des voiles de longs cheveux j’ai en réserve dans les hautes herbes la poésie, à la "je me tais. pour taire. toujours les lettres :     à moi cocon moi momie fuseau af : j’entends ce 28 février 2002. ma chair n’est  “ne pas deuxième suite   ces sec erv vre ile si grant dol ai que ne suite de au programme des actions histoire de signes .   adagio   je d’abord l’échange des ...et poème pour et…  dits de qu’est-ce qui est en  “ce travail qui l’homme est tous ces charlatans qui sous la pression des   que signifie     un mois sans quelque temps plus tard, de le galop du poème me sauvage et fuyant comme   marcel       m&eacu marché ou souk ou 1- c’est dans chaque automne les       et combien       neige  les premières  “s’ouvre dernier vers aoi       sur antoine simon 17 j’aime chez pierre le numéro exceptionnel de       six al matin, quant primes pert la lecture de sainte mise en ligne d’un       le bientôt, aucune amarre pierre ciel    de femme liseuse f j’ai voulu me pencher troisième essai je t’enlace gargouille les dernières fin première tu le saiset je le vois pour jean-louis cantin 1.-       glouss travail de tissage, dans     hélas, rien n’est attendre. mot terrible. agnus dei qui tollis peccata dix l’espace ouvert au       j̵ « 8° de heureuse ruine, pensait pour daniel farioli poussant       ouverture d’une la musique est le parfum de       pass&e   six formes de la       je  si, du nouveau deux mille ans nous ce texte se présente dans ma gorge la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > lutte

lutte

Dernière publication : 22 février 2009.
Les 3 derniers articles : CCLX , CCLIX , CCLVIII .
Les 3 articles les plus lus : XXXVIII , CC , CLXXXV .

  • XXXVIII

    A l’aube des Apaches, suite Tambours battus jusqu’à l’aube entendus rythmés au fond des gorges séculaires rythmant nos nuits dosant nos pas jetant nos ombres doubles sous nos pieds tambours d’oubli (...)
    Clefs : Homère , mort , peuples , langue , Apaches , lutte

  • LIII

    Paroles de Chaman Tu m’assourdis, mon peuple ! Tes longues souffrances ont beau m’être connues et douloureuses, j’ai beau pleurer, caché dans le silence, les mêmes larmes que tes larmes, et sentir (...)
    Clefs : peuples , monde , lieux , lutte

  • LV

    Ils s’étaient rangés le long des crêtes, tenant leurs lances ou s’appuyant sur elles, confondus avec les massifs, les rochers, les boursouflures végétales, comme revenus à un rêve prénatal, sans autre (...)
    Clefs : citations , peuples , monde , lutte

  • LVI

    La fraîcheur et la saleté se disputent les rues de la vieille ville. Des relents rauques (vomissures, dents gâtées) vous saisissent en des souffles à la douceur quasi maternelle : si le goût vous (...)
    Clefs : monde , lieux , lutte

  • LXI

    Apaches : l’impossible disparition L’attaque avait été à la mesure de la brutalité de l’attente... Non pas étonnante et rude, mais perfide, lente ou réitérée, de part et d’autre organisée, mise en (...)
    Clefs : mort , peuples , Apaches , lutte

  • CXXXVI

    Prenez vos casseroles et vos marmites, femmes, prenez vos lessiveuses, vos moulins, vos couteaux, vos fourchettes, prenez vos seaux, prenez vos couteaux, les grands couteaux à découper les viandes (...)
    Clefs : peuples , lutte , art

  • CLXXII

    Pur ceste espee ai dulor e pesance : Mielz voeill murir qu’entre paiens remaigne. Deus ! Perre, n’en laise(i)t hunir France !
    Clefs : Dieu , monde , lutte

  • CLXXX

    dernier vers AOI
    Clefs : éléments , mort , Dieu , lutte

  • CLXXXV

    Karles se dort cum hume traveillet. Seint Gabriel li ad Deus enveiet : L’empereür li cumandet a guarder. Li angles est tute noit a sun chef. Par avisiun li ad anunciet D’une bataille ki (...)
    Clefs : récits , Josué , lutte , art

  • CLXXXVI

    Clefs : éléments , Josué , lieux , lutte


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette