BRIBES EN LIGNE
et que dire de la grâce j’écoute vos a propos d’une ainsi fut pétrarque dans     &nbs pour mon épouse nicole et si au premier jour il    courant pour raphaël c’est le grand le franchissement des outre la poursuite de la mise   en grec, morías grant est la plaigne e large       une ecrire les couleurs du monde       sur à la mémoire de       vu sixième j’aime chez pierre douze (se fait terre se bien sûr, il y eut effleurer le ciel du bout des marie-hélène dernier vers doel i avrat, moisissures mousses lichens         or (de)lecta lucta         ce ainsi alfred… attendre. mot terrible. station 7 : as-tu vu judas se antoine simon 13       &eacut au rayon des surgelés pour le prochain basilic, (la antoine simon 5 la vie humble chez les       je me   six formes de la journée de       je et nous n’avons rien le galop du poème me ses mains aussi étaient les avenues de ce pays  “s’ouvre       reine sauvage et fuyant comme pierre ciel sous l’occupation pour martine rimbaud a donc antoine simon 21       apr&eg rêve, cauchemar,   (à       la m1       0 false 21 18 pour pierre theunissen la thème principal : la liberté s’imprime à tromper le néant preambule – ut pictura pas facile d’ajuster le dernier vers aoi nous lirons deux extraits de l’impression la plus pour lee agnus dei qui tollis peccata chaises, tables, verres, 13) polynésie       arauca f les marques de la mort sur il y a tant de saints sur   la production       en       montag chairs à vif paumes al matin, quant primes pert coupé en deux quand bal kanique c’est j’entends sonner les les dessins de martine orsoni il existe au moins deux avec marc, nous avons       é pas une année sans évoquer c’était une il faut laisser venir madame le glacis de la mort       su madame, c’est notre       apr&eg     du faucon  tu ne renonceras pas. torna a sorrento ulisse torna rien n’est des voix percent, racontent poussées par les vagues       la pie il tente de déchiffrer, quel étonnant ici. les oiseaux y ont fait “le pinceau glisse sur traquer dernier vers aoi ce qui fascine chez tout mon petit univers en la fraîcheur et la ainsi va le travail de qui les doigts d’ombre de neige j’ai ajouté     nous les installations souvent,  la toile couvre les suite de les plus terribles normal 0 21 false fal antoine simon 6 le coquillage contre iloec endreit remeint li os a supposer quece monde tienne on peut croire que martine la littérature de       &ccedi comme une suite de    tu sais       entre elle ose à peine l’illusion d’une clquez sur       pav&ea       sur une autre approche de dernier vers aoi se reprendre. creuser son       o les premières fragilité humaine. le grand combat :       ma     à dernier vers aoi le "patriote",  “comment station 5 : comment     vers le soir af : j’entends macao grise accorde ton désir à ta tes chaussures au bas de le lent tricotage du paysage archipel shopping, la voici des œuvres qui, le mais non, mais non, tu       en nous dirons donc       quinze dans le train premier l’homme est   au milieu de       l̵ juste un des conserves ! normalement, la rubrique       l̵       d&eacu  la lancinante macles et roulis photo 6 derniers   pour théa et ses je ne peins pas avec quoi,       au     de rigoles en     chant de       ce carissimo ulisse,torna a deuxième essai le le bulletin de "bribes ma voix n’est plus que edmond, sa grande pour maguy giraud et madame, on ne la voit jamais  l’écriture rossignolet tu la le nécessaire non le 26 août 1887, depuis tu le sais bien. luc ne écrirecomme on se f les rêves de art jonction semble enfin       jamais je n’aurais  si, du nouveau la cité de la musique madame des forêts de on croit souvent que le but quelque temps plus tard, de je t’ai admiré,   est-ce que ( ce texte a antoine simon 24 langues de plomba la "ces deux là se       au le texte qui suit est, bien et encore  dits   tout est toujours en 1) la plupart de ces  jésus je ne saurais dire avec assez glaciation entre autre petite voix merci au printemps des temps de cendre de deuil de toujours les lettres : quatre si la mer s’est la réserve des bribes dans la caverne primordiale       magnol antoine simon 31 7) porte-fenêtre la poésie, à la troisième essai dernier vers aoi on a cru à  l’exposition        object pour mes enfants laure et "si elle est troisième essai et d’un bout à       la dentelle : il avait nos voix       je me    si tout au long       fourr& maintenant il connaît le    de femme liseuse antoine simon 17 giovanni rubino dit     pluie du assise par accroc au bord de soudain un blanc fauche le inoubliables, les       alla pure forme, belle muette, a l’aube des apaches, et il parlait ainsi dans la ma mémoire ne peut me  ce qui importe pour se placer sous le signe de voudrais je vous antoine simon 23 madame, vous débusquez f tous les feux se sont antoine simon 2 nu(e), comme son nom suite du blasphème de     l’é 0 false 21 18     son dans les horizons de boue, de comme c’est À l’occasion de antoine simon 22 (la numérotation des       vu 1 au retour au moment à cri et à et ma foi, trois tentatives desesperees       crabe-       l̵ antoine simon 26   on n’est temps de bitume en fusion sur il souffle sur les collines je dors d’un sommeil de vous avez l’existence n’est À max charvolen et martin ne faut-il pas vivre comme       &agrav autre citation"voui buttati ! guarda&nbs je rêve aux gorges l’éclair me dure, sa langue se cabre devant le le plus insupportable chez pour andré   je n’ai jamais les plus vieilles tandis que dans la grande pour philippe dernier vers aoi quand c’est le vent qui dernier vers aoi diaphane est le mot (ou l’heure de la nous viendrons nous masser       pass&e c’est ici, me       embarq merci à la toile de quando me ne so itu pe certains soirs, quand je à sylvie c’est la distance entre pour (elle entretenait Ç’avait été la dernier vers aoi   du fond des cours et des       maquis       dans       la quand vous serez tout   ces notes cinquième citationne cher bernard     [1]  dans l’innocence des c’est extrêmement souvent je ne sais rien de le pendu dernier vers aoi faisant dialoguer ce monde est semé    il  tous ces chardonnerets       nuage une fois entré dans la       ton pour martin le passé n’est et je vois dans vos  les premières pour julius baltazar 1 le un tunnel sans fin et, à chaque automne les toulon, samedi 9 la route de la soie, à pied,       soleil leonardo rosa       au toutes sortes de papiers, sur madame a des odeurs sauvages le coeur du  “ne pas béatrice machet vient de quand les eaux et les terres ço dist li reis : quatrième essai de       le antoine simon 33 mille fardeaux, mille     tout autour       sous dernier vers aoi "je me tais. pour taire. ma voix n’est plus que je n’ai pas dit que le    nous     les fleurs du la mastication des madame est toute pour frédéric la brume. nuages bientôt, aucune amarre il n’était qu’un de profondes glaouis non, björg, antoine simon 15     le dans le respect du cahier des on cheval sequence 6   le la fraîcheur et la antoine simon 3 dernier vers aoi c’est parfois un pays j’oublie souvent et le ciel de ce pays est tout le 26 août 1887, depuis dans le monde de cette   3   

les madame déchirée la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > enfances

enfances

Dernière publication : 20 août 2014.
Les 3 derniers articles : CLXII , CLII , CXXIV .
Les 3 articles les plus lus : L , XLIX , LI .

  • XLVIII

    tandis que dans la grande salle il parlait ainsi Reprise des tentatives d’autobiographie dite “la théorie de l’intrusion” J’ai toujours senti que -plus ou moins- je me trouvais souvent dans (...)

  • XLIX

    Très malheureux... Peut-il être très malheureux ? Ou même triste ? En tout cas, il n’est pas méchant… 7 - 14 - 21 - 28 Torre torino torone torotto mia moglie è cascata da letto Vous connaissez la (...)

  • L

    vedo la luna vedo le stelle vedo Caino che fa le fritelle Je vois la lune Et les étoiles Je vois Caïn qui cuisine à la poêle Dix huitième citation Akoulina lâcha son fuseau et partit sans (...)

  • LI

    Une autre approche de l’autobiographie Carissimi tutti In risposta alla vostra gradita dell’undici corrente nella quale vedo con piacere che la vostra salute è buona, così è di noi. Io a scuola (...)

  • CXIV

    Et voici maintenant quelques indications sur les dernières cotations Une autre folie, dite Enfance de Roland La colère, la rage pour être plus précis, m’était d’une étrange et amère douceur ... Il (...)

  • CXXIV

    Marché ou souk ou galerie ouverte aux odeurs marines, frémissant de murmures, de cris, aux débordements contrôlés, comme pulsant, et mêlant tapis et nattes, chèvres et chameaux, légers étalages d’un (...)

  • CLII

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    Zacinto dove giacque il mio corpo fanciulletto. Deux promontoires escarpés s’inclinent vers le havre et l’abritent de la grande houle que soulève la violence des vents ; posés sans présence légers ou (...)

  • CLXII

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    "Je me tais. Pour taire. Tout ce que je fais taire en moi. Tout ce que je tais de moi. Je suis tu". Je n’ai pas vu mourir mon arrière grand-mère. Elle avait été mon Jacques de Varazze, bien qu’elle (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette