BRIBES EN LIGNE
vi.- les amicales aventures j’ai donc folie de josuétout est portrait. 1255 : la chaude caresse de 1) la plupart de ces antoine simon 26 comme une suite de même si douce est la terre aux yeux coupé en deux quand l’appel tonitruant du f les marques de la mort sur le bulletin de "bribes 1.- les rêves de i en voyant la masse aux (josué avait lentement je suis occupé ces       object    en  ce qui importe pour dernier vers doel i avrat, premier vers aoi dernier accoucher baragouiner attention beau i.- avaler l’art par c’était une les grands       deux epuisement de la salle, la question du récit sixième d’abord l’échange des il est le jongleur de lui pour andrée       nuage antoine simon 25 quand c’est le vent qui générations pour yves et pierre poher et dans le patriote du 16 mars a supposer quece monde tienne dernier vers aoi dans le monde de cette dieu faisait silence, mais « e ! malvais a grant dulur tendrai puis la galerie chave qui siglent a fort e nagent e le texte qui suit est, bien le 23 février 1988, il       deux envoi du bulletin de bribes       voyage des quatre archanges que granz fut li colps, li dux en al matin, quant primes pert       sur macles et roulis photo 7   nous sommes de sorte que bientôt tandis que dans la grande j’oublie souvent et     chant de il arriva que  un livre écrit merci à la toile de sous l’occupation le géographe sait tout  la lancinante dernier vers que mort le lourd travail des meules viallat © le château de monde imaginal, dernier vers aoi       pass&e les cuivres de la symphonie nice, le 30 juin 2000 des conserves ! mise en ligne       fourr& 13) polynésie       st autres litanies du saint nom       il "l’art est-il dessiner les choses banales dernier vers aoi dernier vers aoi quel ennui, mortel pour le soleil n’est pas       au ce et il parlait ainsi dans la « h&eacu je me souviens de c’est ici, me si j’avais de son heureuse ruine, pensait à la mémoire de il ne sait rien qui ne va toute une faune timide veille immense est le théâtre et avant dernier vers aoi       longte mais jamais on ne       à       la merci au printemps des       ton passet li jurz, la noit est bernard dejonghe... depuis       dans equitable un besoin sonnerait  la toile couvre les  martin miguel vient la fraîcheur et la de pareïs li seit la ce n’est pas aux choses a la femme au       dans     le cygne sur rêves de josué, je t’ai admiré, accorde ton désir à ta       au lecteur voici le premier s’ouvre la voudrais je vous le 28 novembre, mise en ligne tendresses ô mes envols deuxième giovanni rubino dit et te voici humanité    de femme liseuse violette cachéeton décembre 2001. tous ces charlatans qui clers est li jurz et li je n’hésiterai mille fardeaux, mille frères et le franchissement des l’instant criblé   iv    vers    regardant présentation du li emperere par sa grant l’impossible   on n’est dans ce pays ma mère       la       je abu zayd me déplait. pas livre grand format en trois  dans le livre, le       dans la communication est il aurait voulu être clquez sur       la  si, du nouveau sous la pression des   d’un coté, bribes en ligne a je rêve aux gorges iv.- du livre d’artiste polenta       le peinture de rimes. le texte genre des motsmauvais genre l’heure de la il faut laisser venir madame antoine simon 17 on a cru à sculpter l’air :       longte iloec endreit remeint li os (vois-tu, sancho, je suis     tout autour dans les carnets       &agrav pour nicolas lavarenne ma poussées par les vagues  au travers de toi je « amis rollant, de       b&acir       un quelque temps plus tard, de le corps encaisse comme il antoine simon 29  “la signification seul dans la rue je ris la   un j’ai en réserve carles li reis en ad prise sa j’arrivais dans les exode, 16, 1-5 toute noble folie de josué, dernier vers aoi au commencement était i mes doigts se sont ouverts le 19 novembre 2013, à la  de même que les a propos d’une madame chrysalide fileuse les textes mis en ligne pour archipel shopping, la carles respunt : macles et roulis photo     les provisions n’ayant pas   (à la vie est dans la vie. se faisant dialoguer     pourquoi "je me tais. pour taire. le "patriote", quatrième essai de il y a des objets qui ont la       pour egidio fiorin des mots j’ai longtemps bruno mendonça carmelo arden quin est une des voiles de longs cheveux antoine simon 23       tourne       m&eacu journée de mais non, mais non, tu moi cocon moi momie fuseau l’éclair me dure, tes chaussures au bas de au matin du mi viene in mentemi   au milieu de approche d’une à sylvie   ces sec erv vre ile ce monde est semé clere est la noit e la     à le temps passe dans la quelques autres le temps passe si vite, et il fallait aller debout madame, c’est notre deux nouveauté,       dans je m’étonne toujours de la “dans le dessin       &agrav j’ai donné, au mois dans ce périlleux à propos des grands li quens oger cuardise j’ai perdu mon il ne reste plus que le  epître aux art jonction semble enfin       ( les étourneaux !       arauca cette machine entre mes patrick joquel vient de dernier vers aoi diaphane est le c’est pour moi le premier     ton antoine simon 32   en grec, morías l’art c’est la raphaël errer est notre lot, madame, de la on cheval station 7 : as-tu vu judas se le recueil de textes       s̵ quant carles oït la       chaque       vu dernier vers aoi tu le saiset je le vois préparation des a la libération, les elle ose à peine ma voix n’est plus que dans les carnets tout est possible pour qui    courant madame des forêts de     "       aux       dans pour maguy giraud et cinq madame aux yeux dans le respect du cahier des toute trace fait sens. que r.m.a toi le don des cris qui et que vous dire des       vaches pour mon épouse nicole rare moment de bonheur, sept (forces cachées qui ...et poème pour un trait gris sur la madame est une torche. elle       le       je me de toutes les se placer sous le signe de la musique est le parfum de       ce arbre épanoui au ciel       jonath pur ceste espee ai dulor e deux mille ans nous ce qui fascine chez ecrire sur la liberté s’imprime à normal 0 21 false fal   un vendredi le travail de bernard     cet arbre que halt sunt li pui e mult halt       crabe- cet article est paru       l̵       un je ne saurais dire avec assez       dans paysage de ta tombe  et    si tout au long  “comment  improbable visage pendu dans l’innocence des nous dirons donc avez-vous vu certains prétendent pour martine, coline et laure "ces deux là se etudiant à tu le sais bien. luc ne ainsi fut pétrarque dans a ma mère, femme parmi petites proses sur terre comme ce mur blanc       quinze       au le nécessaire non je suis bien dans dernier vers aoi cinquième citationne 1 la confusion des à la bonne madame porte à       apr&eg encore la couleur, mais cette   pour théa et ses un soir à paris au pour max charvolen 1) j’écoute vos histoire de signes .     hélas, il semble possible le scribe ne retient soudain un blanc fauche le       grimpa deuxième approche de antoine simon 14 Éléments -  l’exposition        magnol vos estes proz e vostre je meurs de soif le proche et le lointain nous savons tous, ici, que  ce mois ci : sub qu’est-ce qui est en napolì napolì   marcel la terre nous les plus vieilles jamais si entêtanteeurydice la réserve des bribes c’est la peur qui fait pour martin antoine simon 21 dans l’innocence des la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > enfances

enfances

Dernière publication : 20 août 2014.
Les 3 derniers articles : CLXII , CLII , CXXIV .
Les 3 articles les plus lus : CLXII , LI , CXIV .

  • XLVIII

    tandis que dans la grande salle il parlait ainsi Reprise des tentatives d’autobiographie dite “la théorie de l’intrusion” J’ai toujours senti que -plus ou moins- je me trouvais souvent dans (...)

  • XLIX

    Très malheureux... Peut-il être très malheureux ? Ou même triste ? En tout cas, il n’est pas méchant… 7 - 14 - 21 - 28 Torre torino torone torotto mia moglie è cascata da letto Vous connaissez la (...)

  • L

    vedo la luna vedo le stelle vedo Caino che fa le fritelle Je vois la lune Et les étoiles Je vois Caïn qui cuisine à la poêle Dix huitième citation Akoulina lâcha son fuseau et partit sans (...)

  • LI

    Une autre approche de l’autobiographie Carissimi tutti In risposta alla vostra gradita dell’undici corrente nella quale vedo con piacere che la vostra salute è buona, così è di noi. Io a scuola (...)

  • CXIV

    Et voici maintenant quelques indications sur les dernières cotations Une autre folie, dite Enfance de Roland La colère, la rage pour être plus précis, m’était d’une étrange et amère douceur ... Il (...)

  • CXXIV

    Marché ou souk ou galerie ouverte aux odeurs marines, frémissant de murmures, de cris, aux débordements contrôlés, comme pulsant, et mêlant tapis et nattes, chèvres et chameaux, légers étalages d’un (...)

  • CLII

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    Zacinto dove giacque il mio corpo fanciulletto. Deux promontoires escarpés s’inclinent vers le havre et l’abritent de la grande houle que soulève la violence des vents ; posés sans présence légers ou (...)

  • CLXII

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    "Je me tais. Pour taire. Tout ce que je fais taire en moi. Tout ce que je tais de moi. Je suis tu". Je n’ai pas vu mourir mon arrière grand-mère. Elle avait été mon Jacques de Varazze, bien qu’elle (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette