BRIBES EN LIGNE
histoire de signes . tout est prêt en moi pour je t’enfourche ma a ma mère, femme parmi on dit qu’agathe il y a dans ce pays des voies siglent a fort e nagent e approche d’une     l’é       sur pure forme, belle muette, 1) notre-dame au mur violet       la antoine simon 26 quatrième essai rares quand les eaux et les terres quatrième essai de dernier vers aoi le 2 juillet à bernadette le ciel est clair au travers pour pierre theunissen la a dix sept ans, je ne savais c’est vrai       dans le ciel de ce pays est tout quelques textes une errance de karles se dort cum hume agnus dei qui tollis peccata douze (se fait terre se antoine simon 27 il ne reste plus que le non, björg,       é       la  née à       sous mise en ligne j’ai donné, au mois nous serons toujours ces       la les avenues de ce pays merci au printemps des pour daniel farioli poussant ecrire les couleurs du monde moisissures mousses lichens tout le problème mise en ligne d’un tant pis pour eux.       descen madame est une       m̵ il s’appelait quel étonnant à propos des grands chercher une sorte de       fleure       la madame aux rumeurs la cité de la musique trois (mon souffle au matin et  riche de mes je sais, un monde se dans le pays dont je vous       ...mai villa arson, nice, du 17 trois tentatives desesperees       que (de)lecta lucta   a la libération, les       "       la deuxième apparition de ici. les oiseaux y ont fait   pour adèle et sous la pression des même si les dernières ils sortent  tu vois im font chier li quens oger cuardise et que vous dire des c’est extrêmement violette cachéeton  tous ces chardonnerets pour maguy giraud et et encore  dits rm : d’accord sur   j’ai souvent quant carles oït la       aujour ce pays que je dis est       dans dans les carnets douce est la terre aux yeux   la production       et tu dans les horizons de boue, de traquer       pourqu jouer sur tous les tableaux je ne sais pas si beaucoup de merveilles le galop du poème me   nous sommes frères et le coquillage contre dernier vers que mort il semble possible mille fardeaux, mille ço dist li reis : madame déchirée de tantes herbes el pre morz est rollant, deus en ad pour michèle gazier 1) le bulletin de "bribes Être tout entier la flamme       sur    de femme liseuse un verre de vin pour tacher vos estes proz e vostre avant dernier vers aoi (ma gorge est une juste un m1       le lent déferlement derniers vers sun destre       quand prenez vos casseroles et       vu vous deux, c’est joie et dernier vers aoi antoine simon 23 je m’étonne toujours de la on croit souvent que le but quelque temps plus tard, de       le si j’avais de son sept (forces cachées qui pour robert ses mains aussi étaient a supposer quece monde tienne    seule au encore la couleur, mais cette dernier vers aoi   lorsque martine orsoni dernier vers s’il     les provisions       &agrav issent de mer, venent as c’est pour moi le premier elle ose à peine       reine dernier vers aoi mesdames, messieurs, veuillez toujours les lettres : cinquième essai tout 1. il se trouve que je suis ] heureux l’homme       sur le ma voix n’est plus que elle réalise des « amis rollant, de leonardo rosa       en le 23 février 1988, il i mes doigts se sont ouverts antoine simon 25  le "musée si, il y a longtemps, les écoute, josué, les amants se     cet arbre que pour anne slacik ecrire est je ne saurais dire avec assez  il y a le autre citation la fonction,  référencem dans un coin de nice, dernier vers aoi       neige les installations souvent, f les marques de la mort sur pour max charvolen 1) pierre ciel je déambule et suis       alla mult est vassal carles de pas de pluie pour venir une autre approche de     nous ce jour-là il lui       ruelle « voici sculpter l’air : portrait. 1255 : rien n’est plus ardu À max charvolen et martin il n’était qu’un  dernier salut au mouans sartoux. traverse de "pour tes       &n antoine simon 33  la lancinante bribes en ligne a       dans  zones gardées de     longtemps sur     ton nous dirons donc je ne peins pas avec quoi, 1- c’est dans ce jour là, je pouvais il en est des noms comme du dernier vers aoi 1) la plupart de ces       l̵       nuage       baie macles et roulis photo 1       devant un titre : il infuse sa se placer sous le signe de clers fut li jurz e li       fourr&       dans et si tu dois apprendre à   pour olivier dernier vers aoi       &agrav f le feu s’est art jonction semble enfin sequence 6   le dans l’effilé de quand nous rejoignons, en l’appel tonitruant du l’heure de la ( ce texte a assise par accroc au bord de 7) porte-fenêtre je serai toujours attentif à   jn 2,1-12 : pour alain borer le 26       un lu le choeur des femmes de (dans mon ventre pousse une a la femme au si elle est belle ? je et tout avait rita est trois fois humble. li emperere s’est voudrais je vous  “comment il tente de déchiffrer, un besoin de couper comme de     [1]        " et il fallait aller debout branches lianes ronces  l’exposition  il n’y a pas de plus ...et poème pour deux mille ans nous pour jean-marie simon et sa iv.- du livre d’artiste la lecture de sainte l’impression la plus eurydice toujours nue à d’un côté granz est li calz, si se deuxième suite dans ce pays ma mère  “ce travail qui onzième antoine simon 6       nuage dessiner les choses banales reflets et echosla salle pour le prochain basilic, (la       deux je meurs de soif toutefois je m’estimais que d’heures depuis le 20 juillet, bribes l’instant criblé quand sur vos visages les       en ce qui aide à pénétrer le petit matin frais. je te  hors du corps pas s’ouvre la       au la deuxième édition du voici des œuvres qui, le       &agrav ici, les choses les plus antoine simon 5 le nécessaire non pur ceste espee ai dulor e au lecteur voici le premier carles respunt : je désire un   3   

les  pour jean le 1.- les rêves de ce texte m’a été f les feux m’ont martin miguel art et ne faut-il pas vivre comme       je livre grand format en trois je n’ai pas dit que le le texte qui suit est, bien je suis occupé ces dans ce périlleux     au couchant est-ce parce que, petit, on dans les hautes herbes c’est une sorte de on peut croire que martine station 3 encore il parle       le si tu es étudiant en accorde ton désir à ta       &eacut autre essai d’un dernier vers aoi la liberté s’imprime à le 19 novembre 2013, à la les doigts d’ombre de neige       je la mastication des poussées par les vagues franchement, pensait le chef, il ne sait rien qui ne va dans ma gorge après la lecture de nous avancions en bas de "si elle est et voici maintenant quelques « pouvez-vous la poésie, à la l’erbe del camp, ki un temps hors du descendre à pigalle, se et combien la bouche pleine de bulles       soleil là, c’est le sable et ce paysage que tu contemplais quai des chargeurs de le lent tricotage du paysage antoine simon 19 raphaël coupé le sonà imagine que, dans la antoine simon 11       ( dernier vers aoi me    courant je n’hésiterai  marcel migozzi vient de les grands dorothée vint au monde     depuis dentelle : il avait (elle entretenait       ma 1254 : naissance de tandis que dans la grande rossignolet tu la pour ma  la toile couvre les ils avaient si longtemps, si tes chaussures au bas de régine robin, où l’on revient mais jamais on ne les enseignants : paysage de ta tombe  et       le       jonath deux ce travail vous est …presque vingt ans plus passet li jurz, la noit est générations mieux valait découper station 5 : comment on trouvera la video la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > portraits

portraits

Dernière publication : 30 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CLIX , CLII , CXLIV .
Les 3 articles les plus lus : LXXXVII , XCI , LXVI .

  • Chronographie

    Diaphane est le mot (ou n’est-ce pas translucide ?) Flotter entre deux rides du temps- ne dit-on pas qu’entre la glace et l’eau se forme une mince couche d’air. C’est ainsi que vivent les Apaches, (...)

  • LIX

    et combien d’hommes ? AOI oui oui il est mort oui c’est terrible si jeune et si plein de promesses pensez donc ingénieur à son âge et avec une carrière déjà derrière lui combien combien pas même la (...)

  • LXVI

    Troisième essai d’autoportrait dit au cas clinique Ils ne savent pas qui je suis... Non, non ! Ils ne le savent pas. Ne le savent... ou, s’ils le savent, ils le cachent bien. Ils le cachent. (...)

  • LXXXI

    ET Riche de mes seuls masques… Toujours prêt à en ôter un pour montrer le « vrai », Flectamus genua ORA A TE Credo in humidum deum patrem uentripotentem (...)

  • LXXXVII

    Douce est la terre aux yeux des naufragés Ed io vado all’osteria pe trovar padron miglior per trovar padron miglior ed io vad’all’osteria etc. Sua passion predominaante è la giovin (...)

  • XCI

    "Si elle est belle ? Moi, je trouve, et chaude à la main" A B C Arrête, disait Dieu, ne parle pas, réponds ! Ne te mets pas dans des états pareils. La sérénité, Josué, la sérénité, sois (...)

  • XCII

    Si elle est belle ? Je te crois qu’elle est belle ! et sensible... ouais, ouais... et merveilleusement douce, et quand elle s’étire, ah ! quand elle s’étire…Un ravissement, une surprenante aventure, (...)

  • XCIII

    Ce jour là, je pouvais en compter quelques centaines ou quelques dizaines, et toutes différentes ; je les disposais dans de vastes vitrines aux éclairages feutrés ; la lumière trop vive les jaunit (...)
    Clefs : citations , récits , art , portraits

  • XCVIII

    Tu vois im font chier les mecs. Qu’est-c’i veulent quoi à la fin ? baiser d’accord, mais faut les materner tu comprends, i chercha maman. Bobo qu’i diz’ j’ai mal là, et pi encor là et encor là, t’en (...)

  • CIV

    Et ma foi, puisqu’Alfred il y a, il faut dire que maître Björg avait bien senti son ambivalence, mais peut-être était-il trop raisonnable et trop confiant pour l’admettre clairement. (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette