BRIBES EN LIGNE
 l’exposition        le mais jamais on ne antoine simon 24 vertige. une distance deuxième suite     double je sais, un monde se en cet anniversaire, ce qui macles et roulis photo 7 très malheureux... de soie les draps, de soie     son il y a tant de saints sur toute une faune timide veille ce dire que le livre est une de l’autre       dans     cet arbre que au programme des actions dernier vers aoi les avenues de ce pays premier vers aoi dernier a propos d’une branches lianes ronces le glacis de la mort   le texte suivant a la liberté s’imprime à pluies et bruines, ] heureux l’homme dont les secrets… à quoi livre grand format en trois le 15 mai, à l’illusion d’une ce texte m’a été madame a des odeurs sauvages très saintes litanies f le feu est venu,ardeur des tu le sais bien. luc ne   encore une       pourqu       allong sauvage et fuyant comme dernier vers aoi   six formes de la   anatomie du m et  au mois de mars, 1166 pour qui veut se faire une non, björg, c’est le grand l’appel tonitruant du       nuage    de femme liseuse à ce qu’un paysage peut réponse de michel vous dites : "un       au  dans le livre, le  hors du corps pas coupé en deux quand diaphane est le dernier vers aoi il existe deux saints portant À peine jetés dans le       sur macles et roulis photo 4         &n deuxième essai le ne faut-il pas vivre comme tous ces charlatans qui       m̵ la fraîcheur et la tandis que dans la grande prenez vos casseroles et pour frédéric pour max charvolen 1) en introduction à       l̵ marché ou souk ou etait-ce le souvenir mais non, mais non, tu 1 au retour au moment       les la langue est intarissable on dit qu’agathe antoine simon 27 les premières cinquième essai tout dernier vers aoi       je       dans granz fut li colps, li dux en je crie la rue mue douleur la réserve des bribes c’est parfois un pays des voix percent, racontent carmelo arden quin est une       avant nécrologie régine robin,       & il y a dans ce pays des voies tromper le néant préparation des pour robert quatrième essai de a ma mère, femme parmi   la baie des anges entr’els nen at ne pui lancinant ô lancinant       p&eacu jamais si entêtanteeurydice antoine simon 22 la route de la soie, à pied, nu(e), comme son nom “le pinceau glisse sur et si tu dois apprendre à clers fut li jurz e li       deux ce qui fait tableau : ce grande lune pourpre dont les   un même si       &agrav la rencontre d’une dernier vers aoi le corps encaisse comme il       au antoine simon 23       voyage avez-vous vu les plus terribles vous n’avez       apparu ce jour là, je pouvais le ciel de ce pays est tout 0 false 21 18 légendes de michel  au travers de toi je       la du fond des cours et des quand il voit s’ouvrir, tendresses ô mes envols       jonath les grands     à pour raphaël  c’était couleur qui ne masque pas madame des forêts de j’ai perdu mon       o       &agrav morz est rollant, deus en ad       entre ce poème est tiré du attendre. mot terrible. un temps hors du       au iv.- du livre d’artiste temps de bitume en fusion sur pour andré villers 1)       s̵ juste un démodocos... Ça a bien un     chant de et…  dits de chaises, tables, verres, essai de nécrologie,       ...mai       pass&e la mort, l’ultime port,       et    tu sais comme une suite de ( ce texte a et que dire de la grâce samuelchapitre 16, versets 1 i.- avaler l’art par un homme dans la rue se prend je ne sais pas si les lettres ou les chiffres dentelle : il avait il ne sait rien qui ne va       une  on peut passer une vie d’un côté       parfoi inoubliables, les pas une année sans évoquer les dessins de martine orsoni  l’écriture  née à mise en ligne je ne peins pas avec quoi, il en est des noms comme du ainsi va le travail de qui il avait accepté       sur sur la toile de renoir, les clquez sur (ma gorge est une bal kanique c’est madame chrysalide fileuse antoine simon 25 les cuivres de la symphonie zacinto dove giacque il mio  tu ne renonceras pas.       les       quinze       retour hans freibach : pur ceste espee ai dulor e rare moment de bonheur, dans l’effilé de l’évidence jusqu’à il y a Être tout entier la flamme       reine si tu es étudiant en       l̵ « voici al matin, quant primes pert cette machine entre mes j’oublie souvent et       maquis le vieux qui   (dans le       st guetter cette chose j’ai donc   3   

les pour pierre theunissen la tout mon petit univers en le 28 novembre, mise en ligne après la lecture de dernier vers aoi des quatre archanges que raphaël dernier vers aoi je découvre avant toi se placer sous le signe de avant propos la peinture est dernier vers aoi villa arson, nice, du 17       le religion de josué il rien n’est       juin sa langue se cabre devant le  ce qui importe pour « h&eacu à sylvie la mastication des c’est extrêmement  avec « a la deuxième apparition de j’ai changé le madame déchirée le passé n’est pas facile d’ajuster le premier essai c’est tendresse du mondesi peu de       reine comme ce mur blanc et nous n’avons rien  dernières mises pure forme, belle muette, a propos de quatre oeuvres de je t’ai admiré, béatrice machet vient de temps où les coeurs antoine simon 16 je ne saurais dire avec assez tout est prêt en moi pour dix l’espace ouvert au dernier vers aoi montagnesde cher bernard d’un bout à       ma       le les doigts d’ombre de neige       descen       le "nice, nouvel éloge de la   nous sommes   que signifie     vers le soir gardien de phare à vie, au sept (forces cachées qui       enfant f toutes mes elle disposait d’une bruno mendonça f qu’il vienne, le feu je n’ai pas dit que le       sur ses mains aussi étaient nous savons tous, ici, que quatrième essai rares pas de pluie pour venir    seule au siglent a fort e nagent e imagine que, dans la d’ eurydice ou bien de la force du corps, art jonction semble enfin  “ce travail qui la littérature de charogne sur le seuilce qui 1- c’est dans bernard dejonghe... depuis ce monde est semé       ce a grant dulur tendrai puis l’homme est       voyage à cri et à vous deux, c’est joie et rimbaud a donc pour daniel farioli poussant bien sûrla dernier vers aoi antoine simon 7  marcel migozzi vient de je meurs de soif  “ne pas       ce pour julius baltazar 1 le thème principal : et que vous dire des c’était une         or dernier vers aoi   marcel       fourmi pour maguy giraud et     &nbs       rampan       mouett descendre à pigalle, se cliquetis obscène des  jésus suite du blasphème de les oiseaux s’ouvrent l’art c’est la cet article est paru on croit souvent que le but   se la bouche pure souffrance       le comme c’est       le il n’est pire enfer que toutes sortes de papiers, sur face aux bronzes de miodrag se reprendre. creuser son dans les rêves de la d’abord l’échange des ce paysage que tu contemplais quand les mots un trait gris sur la au matin du le temps passe si vite,       vu       l̵ li quens oger cuardise certains prétendent la lecture de sainte       pass&e   né le 7 antoine simon 12 napolì napolì   au milieu de marie-hélène la fonction, onzième vi.- les amicales aventures un besoin de couper comme de    en carcassonne, le 06 il s’appelait  de la trajectoire de ce     sur la pente carles respunt : nice, le 8 octobre       en c’est une sorte de       m&eacu antoine simon 21       sur ici, les choses les plus a la libération, les la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > portraits

portraits

Dernière publication : 30 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CLIX , CLII , CXLIV .
Les 3 articles les plus lus : CIV , CVII , CCXV .

  • Chronographie

    Diaphane est le mot (ou n’est-ce pas translucide ?) Flotter entre deux rides du temps- ne dit-on pas qu’entre la glace et l’eau se forme une mince couche d’air. C’est ainsi que vivent les Apaches, (...)

  • LIX

    et combien d’hommes ? AOI oui oui il est mort oui c’est terrible si jeune et si plein de promesses pensez donc ingénieur à son âge et avec une carrière déjà derrière lui combien combien pas même la (...)

  • LXVI

    Troisième essai d’autoportrait dit au cas clinique Ils ne savent pas qui je suis... Non, non ! Ils ne le savent pas. Ne le savent... ou, s’ils le savent, ils le cachent bien. Ils le cachent. (...)

  • LXXXI

    ET Riche de mes seuls masques… Toujours prêt à en ôter un pour montrer le « vrai », Flectamus genua ORA A TE Credo in humidum deum patrem uentripotentem (...)

  • LXXXVII

    Douce est la terre aux yeux des naufragés Ed io vado all’osteria pe trovar padron miglior per trovar padron miglior ed io vad’all’osteria etc. Sua passion predominaante è la giovin (...)

  • XCI

    "Si elle est belle ? Moi, je trouve, et chaude à la main" A B C Arrête, disait Dieu, ne parle pas, réponds ! Ne te mets pas dans des états pareils. La sérénité, Josué, la sérénité, sois (...)

  • XCII

    Si elle est belle ? Je te crois qu’elle est belle ! et sensible... ouais, ouais... et merveilleusement douce, et quand elle s’étire, ah ! quand elle s’étire…Un ravissement, une surprenante aventure, (...)

  • XCIII

    Ce jour là, je pouvais en compter quelques centaines ou quelques dizaines, et toutes différentes ; je les disposais dans de vastes vitrines aux éclairages feutrés ; la lumière trop vive les jaunit (...)
    Clefs : citations , récits , art , portraits

  • XCVIII

    Tu vois im font chier les mecs. Qu’est-c’i veulent quoi à la fin ? baiser d’accord, mais faut les materner tu comprends, i chercha maman. Bobo qu’i diz’ j’ai mal là, et pi encor là et encor là, t’en (...)

  • CIV

    Et ma foi, puisqu’Alfred il y a, il faut dire que maître Björg avait bien senti son ambivalence, mais peut-être était-il trop raisonnable et trop confiant pour l’admettre clairement. (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette