BRIBES EN LIGNE
elle ose à peine     à carissimo ulisse,torna a dentelle : il avait grande lune pourpre dont les  si, du nouveau il n’y a pas de plus vi.- les amicales aventures il existe deux saints portant       ruelle       rampan le coquillage contre       sabots deuxième apparition depuis le 20 juillet, bribes (en regardant un dessin de les plus terribles  au travers de toi je station 1 : judas frères et certains prétendent gardien de phare à vie, au   en grec, morías le 15 mai, à   (dans le il souffle sur les collines il faut laisser venir madame le ciel de ce pays est tout à la mémoire de nous lirons deux extraits de       le     sur la       sur       mouett 0 false 21 18 tout le problème tout en travaillant sur les       sur le un titre : il infuse sa le passé n’est       ( attelage ii est une œuvre nous avancions en bas de       sous exacerbé d’air il semble possible d’un côté tous feux éteints. des       descen janvier 2002 .traverse c’est une sorte de       tourne nécrologie et voici maintenant quelques antoine simon 33 quand sur vos visages les si tu es étudiant en       su d’ eurydice ou bien de bernadette griot vient de le numéro exceptionnel de maintenant il connaît le f tous les feux se sont pour robert pour folie de josuétout est vue à la villa tamaris mise en ligne d’un deux mille ans nous des voiles de longs cheveux spectacle de josué dit madame des forêts de vous avez dans la caverne primordiale l’une des dernières douze (se fait terre se nice, le 30 juin 2000 non... non... je vous assure, f les marques de la mort sur je t’enfourche ma chaises, tables, verres,       m̵ autre citation"voui       embarq carmelo arden quin est une pourquoi yves klein a-t-il de profondes glaouis titrer "claude viallat, mesdames, messieurs, veuillez 0 false 21 18 viallat © le château de madame est une à propos des grands       une       le       parfoi j’ai parlé macles et roulis photo le temps passe dans la j’ai en réserve le géographe sait tout mult ben i fierent franceis e et il parlait ainsi dans la  monde rassemblé dernier vers aoi       reine et nous n’avons rien temps de pierres dans la des voix percent, racontent       fleure je déambule et suis       "   la baie des anges « h&eacu ma chair n’est       " l’art c’est la rm : nous sommes en de pareïs li seit la   ciel !!!! pour frédéric clquez sur huit c’est encore à petit matin frais. je te  au mois de mars, 1166       bonhe sauvage et fuyant comme etudiant à au labyrinthe des pleursils       en un macles et roulis photo 7 merci à marc alpozzo nous savons tous, ici, que écrirecomme on se preambule – ut pictura macles et roulis photo 1 je suis occupé ces dernier vers aoi   tout est possible pour qui introibo ad altare dans ce pays ma mère       la du fond des cours et des au seuil de l’atelier       que   au milieu de pour ma ce qui fascine chez pour alain borer le 26 les doigts d’ombre de neige de l’autre pour michèle gazier 1    il thème principal : attendre. mot terrible. la vie est dans la vie. se archipel shopping, la légendes de michel   adagio   je     tout autour cinquième essai tout       &agrav le pendu tant pis pour eux. vos estes proz e vostre       vu       le je suis les parents, l’ultime  je signerai mon recleimet deu mult ma voix n’est plus que     les provisions       sur au programme des actions       la dernier vers aoi         le 1254 : naissance de "et bien, voilà..." dit hans freibach : pour andré et ces madame est la reine des     " un verre de vin pour tacher     au couchant mais non, mais non, tu  on peut passer une vie très saintes litanies que d’heures   nous sommes c’est extrêmement     nous antoine simon 20       sur       l̵ dernier vers aoi sur la toile de renoir, les       pour pour qui veut se faire une constellations et dernier vers aoi bal kanique c’est   un vendredi in the country  avec « a la f toutes mes r.m.a toi le don des cris qui       grimpa langues de plomba la la danse de       &  “comment et  riche de mes nous avons affaire à de macles et roulis photo 3       p&eacu mise en ligne       m&eacu ici, les choses les plus       ce       aux journée de a propos de quatre oeuvres de       les     un mois sans mais jamais on ne je ne saurais dire avec assez     l’é       &agrav s’ouvre la à bernadette dorothée vint au monde c’est la peur qui fait dans le train premier       dans       ma  ce qui importe pour de pa(i)smeisuns en est venuz fontelucco, 6 juillet 2000 avant propos la peinture est  un livre écrit       reine ( ce texte a dernier vers aoi la galerie chave qui buttati ! guarda&nbs non, björg, rien n’est de la       en     &nbs quel étonnant difficile alliage de mieux valait découper c’est vrai pour jean marie   on n’est quatre si la mer s’est toutefois je m’estimais je reviens sur des le 23 février 1988, il de proche en proche tous     pourquoi       sur imagine que, dans la       assis quai des chargeurs de pierre ciel       le texte qui suit est, bien dix l’espace ouvert au       " 0 false 21 18 (vois-tu, sancho, je suis vous êtes       ...mai cyclades, iii° le soleil n’est pas sixième aux george(s) (s est la le 28 novembre, mise en ligne epuisement de la salle, (la numérotation des la force du corps,       au branches lianes ronces     le cygne sur       la     sur la pente Éléments - que reste-t-il de la nous dirons donc a grant dulur tendrai puis       ( dernier vers aoi f le feu s’est chairs à vif paumes toutes ces pages de nos       la la terre a souvent tremblé       le       dans de soie les draps, de soie dans le respect du cahier des li emperere s’est dans l’innocence des       o genre des motsmauvais genre sables mes parolesvous prenez vos casseroles et je rêve aux gorges       un madame a des odeurs sauvages       bonheu    seule au granz est li calz, si se pour philippe la pureté de la survie. nul   je ne comprends plus pas de pluie pour venir       allong le temps passe si vite, il s’appelait       et tu l’art n’existe   est-ce que madame, c’est notre passet li jurz, si turnet a la mort d’un oiseau. quelques autres 5) triptyque marocain  epître aux       gentil et si au premier jour il       jardin dernier vers aoi dernier vers aoi antoine simon 16       je       fourr& sequence 6   le       le       le mon cher pétrarque, f le feu s’est dernier vers s’il la chaude caresse de pas même douce est la terre aux yeux       et et…  dits de dernier vers aoi un nouvel espace est ouvert       entre après la lecture de polenta béatrice machet vient de       dans il arriva que       marche si j’avais de son       les c’est ici, me   le 10 décembre diaphane est le etait-ce le souvenir bribes en ligne a   pour le prochain la musique est le parfum de si, il y a longtemps, les ...et poème pour qu’est-ce qui est en  “... parler une je dors d’un sommeil de  jésus et la peur, présente siglent a fort e nagent e deuxième essai le l’illusion d’une …presque vingt ans plus le lent tricotage du paysage bientôt, aucune amarre 1 la confusion des allons fouiller ce triangle bribes en ligne a abu zayd me déplait. pas cinquième citationne la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > Dom Juan

Dom Juan

Dernière publication : 18 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CXLVII , CXXIX , CXXVIII .
Les 3 articles les plus lus : CXLVII , CXXIX , LXXXVII .

  • LXXXVII

    Douce est la terre aux yeux des naufragés Ed io vado all’osteria pe trovar padron miglior per trovar padron miglior ed io vad’all’osteria etc. Sua passion predominaante è la giovin (...)

  • LXXXIX

    Adagio Je suis mort il est vrai mais pas depuis longtemps Bruits... La salle ose remuer... Tout pourtant avait une autre qualité : chacun - en même temps- se tendait pour l’écoute, tentait de (...)

  • CVI

    QUANDO Me ne so itu pe l’Abbissina, Mannaggia ! Che cavoli ! la nave faceva cosí, cosí, e quanti ce n’erano che se vomivano pure le budella ! E pò, c’era chi n’se capiva ! I Napoletani, e va bè, più o (...)

  • CXXVII

    Je ne pense qu’à ça oui oui je ne pense qu’à ça c’est quand même la vie quoi la vie le ka kamasoutra je ne pense qu’à et y passer la vie pour étudier l’ultime position celle où oui mourir n’est rien mourir (...)
    Clefs : nécrologies , "Je" , Dom Juan

  • CXXVIII

    Encore une nécrologie Car je suis né à Charleville Et je suis chef d’escadrille Lieutenant de la grande guerre dans l’équipe des Cigognes O Guynemer ô Guynemer Et vive l’aéropostale ! Mais (...)

  • CXXIX

    Pluies et bruines, comment ces cellules, ces mollécules peuvent-elles ainsi faire... corps comment ? et suis assez prêt à me lancer à travers les corps tendus s’offrant ? Il était né le 1er avril (...)

  • CXLVII

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    "Tu sais ce que c’est ce soir ?" - "Un type... " - "Tu as vu la crit ?" Elle entre sourire aux yeux flexion des bras sans cesse vêtue de blanc se mordillant le petit doigt ses cheveux auréole ou (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette