BRIBES EN LIGNE
je crie la rue mue douleur tu le sais bien. luc ne percey priest lakesur les karles se dort cum hume deuxième essai rêve, cauchemar, les avenues de ce pays régine robin, nous lirons deux extraits de la deuxième édition du toute une faune timide veille     après antoine simon 9 halt sunt li pui e mult halt suite de la force du corps,       o intendo... intendo ! la vie humble chez les dernier vers aoi derniers vers sun destre merci à la toile de   3   

les       neige   adagio   je  “ne pas  “s’ouvre dernier vers aoi cher bernard a la libération, les       voyage eurydice toujours nue à       sabots nous serons toujours ces        “... parler une si, il y a longtemps, les i mes doigts se sont ouverts       st   anatomie du m et  la toile couvre les au lecteur voici le premier pas de pluie pour venir  je signerai mon dernier vers aoi je rêve aux gorges  les trois ensembles      & on cheval       le       dans sauvage et fuyant comme c’est ici, me clquez sur macles et roulis photo 1 bal kanique c’est inoubliables, les peinture de rimes. le texte  “comment la liberté de l’être aux george(s) (s est la en 1958 ben ouvre à un besoin de couper comme de couleur qui ne masque pas dernier vers aoi     l’é torna a sorrento ulisse torna 0 false 21 18 il ne s’agit pas de dans l’innocence des voile de nuità la « h&eacu       jardin les dessins de martine orsoni nice, le 8 octobre écrirecomme on se mon cher pétrarque, pour raphaël le proche et le lointain       dans       une non... non... je vous assure, i en voyant la masse aux dans un coin de nice,       deux tout en travaillant sur les     extraire je sais, un monde se pour martine, coline et laure lancinant ô lancinant et il fallait aller debout "nice, nouvel éloge de la genre des motsmauvais genre       crabe- "mais qui lit encore le encore la couleur, mais cette       une l’instant criblé       dans tout mon petit univers en juste un mot pour annoncer il ne sait rien qui ne va   maille 1 :que l’art n’existe antoine simon 18  on peut passer une vie sept (forces cachées qui       à       la douce est la terre aux yeux dimanche 18 avril 2010 nous au rayon des surgelés  ce mois ci : sub       il et il parlait ainsi dans la derniers       &n dernier vers aoi       la vous deux, c’est joie et premier essai c’est “le pinceau glisse sur dernier vers aoi marché ou souk ou       banlie dernier vers aoi les étourneaux !       et tu la fonction, huit c’est encore à avant propos la peinture est six de l’espace urbain, un temps hors du chaises, tables, verres, attelage ii est une œuvre bientôt, aucune amarre le nécessaire non soudain un blanc fauche le ( ce texte a       les       au les petites fleurs des   antoine simon 7 exacerbé d’air À l’occasion de le galop du poème me  les œuvres de   né le 7 avez-vous vu       la pie diaphane est le il aurait voulu être abstraction voir figuration al matin, quant primes pert madame a des odeurs sauvages quand c’est le vent qui dans le pain brisé son dernier vers aoi un verre de vin pour tacher       p&eacu       voyage le tissu d’acier elle disposait d’une dernier vers aoi       juin souvent je ne sais rien de nous avancions en bas de       fleur le 26 août 1887, depuis lorsque martine orsoni clers fut li jurz e li morz est rollant, deus en ad moi cocon moi momie fuseau il en est des noms comme du on dit qu’agathe et ces       force tendresses ô mes envols       le polenta à la mémoire de a propos d’une granz est li calz, si se equitable un besoin sonnerait       la je reviens sur des       va cinq madame aux yeux       quinze "ah ! mon doux pays, m1       ce qui importe pour fin première pour maguy giraud et f les rêves de   ciel !!!! la terre a souvent tremblé 1 la confusion des mult ben i fierent franceis e nous savons tous, ici, que   un vendredi tant pis pour eux. macles et roulis photo 3 tu le saiset je le vois faisant dialoguer la vie est ce bruissement       dans ici, les choses les plus dans l’effilé de j’ai changé le folie de josuétout est zacinto dove giacque il mio       pav&ea       la les doigts d’ombre de neige les textes mis en ligne je ne saurais dire avec assez pour qui veut se faire une trois (mon souffle au matin le 19 novembre 2013, à la       sur le scribe ne retient       su li emperere par sa grant Éléments - tout le problème ...et poème pour 1257 cleimet sa culpe, si       il le 26 août 1887, depuis    regardant     double     " de proche en proche tous 5) triptyque marocain (josué avait   voici donc la  “ce travail qui du fond des cours et des       sous où l’on revient antoine simon 30  hors du corps pas   (à si grant dol ai que ne sainte marie, frères et j’ai longtemps  ce qui importe pour       sur le   saint paul trois       m&eacu c’est la distance entre vertige. une distance   au milieu de dans le train premier dans la caverne primordiale la chaude caresse de beaucoup de merveilles siglent a fort e nagent e le géographe sait tout antoine simon 5 rêves de josué, i.- avaler l’art par bien sûrla dernier vers aoi vous n’avez elle réalise des l’évidence le vieux qui ma voix n’est plus que     rien af : j’entends dans ma gorge   six formes de la reprise du site avec la       et       vu de toutes les depuis ce jour, le site       d&eacu antoine simon 13 et…  dits de titrer "claude viallat, arbre épanoui au ciel madame porte à  le livre, avec antoine simon 24 jamais si entêtanteeurydice ce 28 février 2002. sur l’erbe verte si est un tunnel sans fin et, à autre essai d’un écoute, josué, dernier vers aoi de pa(i)smeisuns en est venuz nécrologie pour nicolas lavarenne ma une il faut dire les       coude générations       montag rare moment de bonheur, portrait. 1255 : toi, mésange à autre citation"voui les grands       dans les oiseaux s’ouvrent envoi du bulletin de bribes pour jacky coville guetteurs       au antoine simon 28 même si f le feu s’est iloec endreit remeint li os la bouche pleine de bulles très malheureux... pour alain borer le 26 0 false 21 18   je ne comprends plus les premières on préparait (vois-tu, sancho, je suis neuf j’implore en vain   d’un coté, (elle entretenait pour martine dernier vers aoi (la numérotation des agnus dei qui tollis peccata préparation des le lent déferlement josué avait un rythme les dernières  avec « a la vous avez       gardien de phare à vie, au sa langue se cabre devant le  il y a le dernier vers aoi  l’écriture petit matin frais. je te je déambule et suis ce qui fait tableau : ce il souffle sur les collines de prime abord, il   se f qu’il vienne, le feu exode, 16, 1-5 toute rm : nous sommes en temps de pierres dans la je n’hésiterai antoine simon 23 dans le respect du cahier des carles li reis en ad prise sa le pendu ki mult est las, il se dort  l’exposition        au maintenant il connaît le       pour       dans rossignolet tu la       alla toute trace fait sens. que li emperere s’est ce texte m’a été tendresse du mondesi peu de       aujour       la travail de tissage, dans  martin miguel vient le bulletin de "bribes deux mille ans nous       maquis dernier vers doel i avrat,       l̵       " de sorte que bientôt les plus vieilles le passé n’est       devant la langue est intarissable mise en ligne rita est trois fois humble. antoine simon 22 pierre ciel la parol

Accueil > Mots-clés > Date de publication > 1994-1998

1994-1998

Dernière publication : 5 janvier 2009.
Les 3 derniers articles : Seuils , Oeuvres , Mythes .
Les 3 articles les plus lus : Mythes , La sérénité de l’équilibriste , La paix du soldat .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette