BRIBES EN LIGNE
vue à la villa tamaris station 7 : as-tu vu judas se       embarq al matin, quant primes pert après la lecture de       sur la musique est le parfum de       grappe ecrire sur     après       six essai de nécrologie, polenta     au couchant ki mult est las, il se dort pour gilbert je serai toujours attentif à       les       vaches dix l’espace ouvert au  dernières mises       la il ne sait rien qui ne va bel équilibre et sa la liberté de l’être       le 1) la plupart de ces l’erbe del camp, ki  la toile couvre les       pav&ea pour daniel farioli poussant dans le respect du cahier des pour andré       jardin nous viendrons nous masser   voici donc la il n’est pire enfer que napolì napolì antoine simon 32       &ccedi       une       les autre citation certains prétendent introibo ad altare   (dans le     sur la pente (dans mon ventre pousse une madame est la reine des       que antoine simon 30       il       aux j’ai parlé       object un jour nous avons       la       l̵ ici, les choses les plus la réserve des bribes la bouche pleine de bulles 0 false 21 18 première       "  le livre, avec   se quand les mots pour andrée de l’autre f le feu m’a je me souviens de laure et pétrarque comme       va attention beau       sur   dernier vers aoi v.- les amicales aventures du libre de lever la tête « 8° de depuis ce jour, le site       m̵ ce monde est semé     de rigoles en     le cygne sur au labyrinthe des pleursils ….omme virginia par la juste un mot pour annoncer apaches : les installations souvent, la fraîcheur et la à cri et à poussées par les vagues premier essai c’est       sur quand il voit s’ouvrir, diaphane est le       en un le glacis de la mort ce 28 février 2002. 13) polynésie (vois-tu, sancho, je suis    de femme liseuse ce jour là, je pouvais dernier vers aoi       la beaucoup de merveilles     un mois sans tu le sais bien. luc ne       fourmi c’est la distance entre références : xavier toulon, samedi 9 avant propos la peinture est   1) cette mise en ligne À max charvolen et martin tout à fleur d’eaula danse comme ce mur blanc pour maguy giraud et folie de josuétout est au rayon des surgelés premier vers aoi dernier station 5 : comment       arauca faisant dialoguer attendre. mot terrible. les petites fleurs des aucun hasard si se au lecteur voici le premier rêves de josué, dernier vers aoi les doigts d’ombre de neige il faut laisser venir madame dernier vers aoi “dans le dessin spectacle de josué dit j’ai relu daniel biga,       sur quel étonnant torna a sorrento ulisse torna ecrire les couleurs du monde  “... parler une       deux       le envoi du bulletin de bribes autre petite voix me si j’avais de son pour julius baltazar 1 le       neige   un (elle entretenait       ce  les éditions de nouvelles mises en les routes de ce pays sont       dans le coquillage contre       au deuxième approche de dernier vers aoi préparation des villa arson, nice, du 17 non... non... je vous assure,     longtemps sur  le "musée       fourr& de sorte que bientôt présentation du       quinze       ( elle ose à peine trois (mon souffle au matin ( ce texte a on cheval antoine simon 10 c’est parfois un pays je t’enlace gargouille les parents, l’ultime "la musique, c’est le   on n’est le temps passe dans la vos estes proz e vostre je crie la rue mue douleur et il parlait ainsi dans la les dernières la danse de le 15 mai, à       dans ici. les oiseaux y ont fait dimanche 18 avril 2010 nous  ce qui importe pour  c’était autres litanies du saint nom       deux sur l’erbe verte si est antoine simon 9  il est des objets sur       midi       fleure traquer genre des motsmauvais genre dentelle : il avait troisième essai et on dit qu’agathe       gentil descendre à pigalle, se       " il pleut. j’ai vu la eurydice toujours nue à on préparait antoine simon 21 dans ma gorge   un vendredi autre essai d’un     du faucon       pass&e bal kanique c’est madame chrysalide fileuse       le fin première dernier vers aoi ce texte se présente quatrième essai rares clers est li jurz et li a supposer quece monde tienne la route de la soie, à pied, zacinto dove giacque il mio antoine simon 25 quatre si la mer s’est en introduction à     extraire  dernier salut au a la fin il ne resta que mi viene in mentemi       bonhe quatrième essai de exode, 16, 1-5 toute printemps breton, printemps là, c’est le sable et pour max charvolen 1) f j’ai voulu me pencher pierre ciel passet li jurz, si turnet a a la femme au Éléments - deuxième essai une errance de       la   (à i mes doigts se sont ouverts bientôt, aucune amarre  les trois ensembles       object f dans le sourd chatoiement un trait gris sur la j’écoute vos tous ces charlatans qui mieux valait découper toutes ces pages de nos diaphane est le mot (ou lu le choeur des femmes de vous avez       ruelle et si tu dois apprendre à deuxième suite pour jean-marie simon et sa dans ce pays ma mère ouverture de l’espace la brume. nuages       mouett       é  l’exposition  pas sur coussin d’air mais il existe deux saints portant jamais je n’aurais (À l’église ço dist li reis : etudiant à s’ouvre la  hors du corps pas madame est une en ceste tere ad estet ja "l’art est-il journée de g. duchêne, écriture le       pass&e leonardo rosa r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi       l̵ c’est une sorte de       la l’illusion d’une la prédication faite ce qui importe pour si elle est belle ? je f tous les feux se sont mon cher pétrarque,     pluie du       ma       glouss ce va et vient entre madame a des odeurs sauvages la galerie chave qui       sous les premières et ces toutefois je m’estimais rm : nous sommes en c’est extrêmement   pour théa et ses les enseignants : le scribe ne retient ma mémoire ne peut me   est-ce que antoine simon 16 le franchissement des nous savons tous, ici, que ce     les provisions       ...mai accorde ton désir à ta j’ai donné, au mois madame des forêts de f le feu s’est de soie les draps, de soie 1-nous sommes dehors. pluies et bruines, c’est ici, me pour andré villers 1)       à   si vous souhaitez quand c’est le vent qui dans l’effilé de “le pinceau glisse sur tant pis pour eux. très malheureux... merci à la toile de la tentation du survol, à  tous ces chardonnerets       sur     tout autour charogne sur le seuilce qui couleur qui ne masque pas tout est possible pour qui   la production mon travail est une la vie est ce bruissement   pour olivier le recueil de textes le numéro exceptionnel de ma voix n’est plus que dernier vers aoi béatrice machet vient de j’ai longtemps   adagio   je ce qui fait tableau : ce       sur le geste de l’ancienne, les étourneaux ! ouverture d’une pour michèle aueret "ah ! mon doux pays, 1257 cleimet sa culpe, si   né le 7       jonath       " noble folie de josué, qu’est-ce qui est en l’existence n’est madame porte à       dans pour angelo approche d’une le grand combat : nous dirons donc à la bonne le soleil n’est pas       soleil maintenant il connaît le vi.- les amicales aventures onze sous les cercles   tout est toujours en si, il y a longtemps, les paien sunt morz, alquant pour jacqueline moretti, très saintes litanies la gaucherie à vivre, vous êtes vous n’avez paroles de chamantu un tunnel sans fin et, à       le mouans sartoux. traverse de la parol

Accueil > Mots-clés > Date de publication > 1986-1993

1986-1993

Dernière publication : 8 mars 2009.
Les 3 derniers articles : Villanelle pour Albert Chubac , Les déferlantes , Final .
Les 3 articles les plus lus : VI , Ouverture , Es-tu peintre ? Es-tu écrivain ? .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette