BRIBES EN LIGNE
  on n’est       au montagnesde les premières quel étonnant       ...mai un nouvel espace est ouvert c’est parfois un pays pour marcel couleur qui ne masque pas antoine simon 21       le accorde ton désir à ta patrick joquel vient de vous avez (elle entretenait d’abord l’échange des toujours les lettres : chercher une sorte de fontelucco, 6 juillet 2000 le scribe ne retient ici. les oiseaux y ont fait la vie humble chez les très malheureux... pour jacky coville guetteurs décembre 2001. l’instant criblé (dans mon ventre pousse une ce monde est semé mult est vassal carles de à propos “la cet article est paru comment entrer dans une       un       " f le feu s’est passent .x. portes, le 15 mai, à       sur diaphane est le il ne sait rien qui ne va       fleure la musique est le parfum de ce n’est pas aux choses lentement, josué en 1958 ben ouvre à a la fin il ne resta que dernier vers aoi   se     nous l’impression la plus pour anne slacik ecrire est       neige       p&eacu attendre. mot terrible. on dit qu’agathe       cerisi le 2 juillet journée de les durand : une quelque chose pour lee   3   

les coupé en deux quand m1       et voici maintenant quelques je meurs de soif   (à …presque vingt ans plus dans le pain brisé son quelque temps plus tard, de sixième       je       sur autres litanies du saint nom merci à marc alpozzo a la femme au         &n dernier vers aoi un verre de vin pour tacher je crie la rue mue douleur       en ouverture de l’espace je t’enlace gargouille saluer d’abord les plus dernier vers aoi       ce et il parlait ainsi dans la dernier vers aoi madame des forêts de deuxième suite agnus dei qui tollis peccata f les marques de la mort sur   je ne comprends plus   j’ai souvent je n’hésiterai dernier vers aoi huit c’est encore à tu le saiset je le vois     un mois sans de proche en proche tous temps de cendre de deuil de le 26 août 1887, depuis j’aime chez pierre l’évidence vous deux, c’est joie et encore une citation“tu j’ai relu daniel biga, dernier vers doel i avrat, dernier vers aoi       chaque       apr&eg tout en travaillant sur les i.- avaler l’art par       le pour mireille et philippe aucun hasard si se je m’étonne toujours de la     à traquer faisant dialoguer la fraîcheur et la 1) la plupart de ces À l’occasion de cinq madame aux yeux avez-vous vu    seule au passet li jurz, la noit est       alla pour michèle aueret livre grand format en trois     ton       ce       pass&e       au derniers vers sun destre percey priest lakesur les pas sur coussin d’air mais suite de la langue est intarissable       sur attention beau dernier vers aoi le lent déferlement jamais je n’aurais au seuil de l’atelier elle réalise des       nuage un jour nous avons il ne reste plus que le mon travail est une   tout est toujours en gardien de phare à vie, au je déambule et suis       voyage ma mémoire ne peut me ma chair n’est ce jour-là il lui deuxième essai le       la       "si elle est         or juste un mot pour annoncer     sur la pente "mais qui lit encore le antoine simon 29 ils avaient si longtemps, si issent de mer, venent as       et tu "ah ! mon doux pays, vue à la villa tamaris       jonath la mastication des quant carles oït la  improbable visage pendu dernier vers aoi dernier vers aoi antoine simon 20   ces notes 1254 : naissance de  “... parler une       mise en ligne d’un vos estes proz e vostre   le texte suivant a comme c’est       apparu vous avez non, björg, jusqu’à il y a ce qu’un paysage peut dimanche 18 avril 2010 nous dans ce périlleux  epître aux j’ai donné, au mois nouvelles mises en       le il y a des objets qui ont la marcel alocco a de la antoine simon 26 madame chrysalide fileuse     depuis nous avons affaire à de vertige. une distance et c’était dans raphaël  hors du corps pas le recueil de textes antoine simon 32       su madame, vous débusquez madame, c’est notre quatrième essai rares le géographe sait tout  le grand brassage des quand c’est le vent qui       quinze antoine simon 9 et si au premier jour il    au balcon régine robin, ainsi fut pétrarque dans rare moment de bonheur,   de profondes glaouis     pourquoi effleurer le ciel du bout des fragilité humaine. antoine simon 6       gentil antoine simon 19 il faut aller voir dernier vers aoi de pareïs li seit la leonardo rosa sous l’occupation       &agrav ce pays que je dis est  tous ces chardonnerets "ces deux là se  “la signification       le préparation des il existe au moins deux     de rigoles en  dernières mises       montag       la  de la trajectoire de ce la cité de la musique la lecture de sainte       l̵ janvier 2002 .traverse pour m.b. quand je me heurte soudain un blanc fauche le    regardant s’ouvre la il était question non mi viene in mentemi en introduction à antoine simon 33       juin  c’était pour egidio fiorin des mots le passé n’est 1 la confusion des À perte de vue, la houle des bernard dejonghe... depuis 1257 cleimet sa culpe, si il aurait voulu être petit matin frais. je te mille fardeaux, mille    nous et la peur, présente premier vers aoi dernier dernier vers s’il la littérature de mais non, mais non, tu je me souviens de toutefois je m’estimais trois (mon souffle au matin sur l’erbe verte si est l’appel tonitruant du       l̵ antoine simon 7 macles et roulis photo 6 un trait gris sur la "le renard connaît   dits de la route de la soie, à pied,   né le 7 quand les mots pour andré onzième deuxième apparition       pass&e  ce qui importe pour non... non... je vous assure, ce qui fait tableau : ce       la preambule – ut pictura     sur la       la le franchissement des À max charvolen et   un je suis celle qui trompe f tous les feux se sont troisième essai ce va et vient entre si grant dol ai que ne nécrologie       le       ( a supposer quece monde tienne dernier vers aoi       " la fonction, nu(e), comme son nom et que vous dire des de l’autre   iv    vers     oued coulant pour jean marie mais jamais on ne certains prétendent le glacis de la mort macao grise monde imaginal,       ruelle béatrice machet vient de j’ai perdu mon comme ce mur blanc       reine le proche et le lointain   voici donc la    de femme liseuse rêve, cauchemar, légendes de michel       dans     chambre  l’écriture pour michèle       tourne 0 false 21 18 de tantes herbes el pre  marcel migozzi vient de j’ai ajouté je ne sais pas si le tissu d’acier pour nicolas lavarenne ma       dans cyclades, iii° quelques autres       assis errer est notre lot, madame,   nous sommes nous lirons deux extraits de arbre épanoui au ciel       pav&ea       il       deux       deux un tunnel sans fin et, à tendresses ô mes envols  il y a le macles et roulis photo 1    si tout au long diaphane est le mot (ou la deuxième édition du lorsqu’on connaît une ce qui fascine chez     cet arbre que il y a dans ce pays des voies antoine simon 10       le il s’appelait c’est seulement au viallat © le château de       jardin       ma Éléments -       qui madame aux rumeurs le soleil n’est pas marché ou souk ou max charvolen, martin miguel (vois-tu, sancho, je suis quatrième essai de du bibelot au babilencore une tromper le néant  “ne pas c’était une sculpter l’air : la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Bertrand

Bertrand



info portfolio

Reflet sur une oeuvre de JC Bertrand
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette