BRIBES EN LIGNE
edmond, sa grande eurydice toujours nue à l’évidence pour mireille et philippe       apparu le 26 août 1887, depuis attelage ii est une œuvre c’est vrai       dans antoine simon 6 morz est rollant, deus en ad de l’autre dans le patriote du 16 mars   on n’est       &       dans       sur pour jacky coville guetteurs   le 10 décembre à propos “la il n’était qu’un la légende fleurie est je rêve aux gorges       l̵     les provisions attention beau mais non, mais non, tu dans l’innocence des elle ose à peine la musique est le parfum de dans les hautes herbes f le feu s’est  “... parler une antoine simon 33 clquez sur grant est la plaigne e large       la       dans       nuage tromper le néant pour aucun hasard si se       dans agnus dei qui tollis peccata       le       sur tendresse du mondesi peu de la vie humble chez les  “s’ouvre  référencem il s’appelait franchement, pensait le chef, petites proses sur terre       dans    il passet li jurz, si turnet a nous lirons deux extraits de madame chrysalide fileuse viallat © le château de a la fin il ne resta que       il il est le jongleur de lui     oued coulant l’impossible pour andré villers 1) temps de pierres dans la dans ma gorge fin première  le grand brassage des générations       qui       midi À peine jetés dans le  hors du corps pas       en autres litanies du saint nom ….omme virginia par la de sorte que bientôt imagine que, dans la       &agrav rimbaud a donc les étourneaux ! chairs à vif paumes ma voix n’est plus que libre de lever la tête       les station 1 : judas toujours les lettres : sur la toile de renoir, les pour martine     nous poussées par les vagues temps de pierres 1-nous sommes dehors. au matin du       je me autre essai d’un       au ce   3   

les des voiles de longs cheveux se reprendre. creuser son pour michèle gazier 1) ensevelie de silence, ( ce texte a       l̵ bientôt, aucune amarre  tu vois im font chier laure et pétrarque comme un jour nous avons le lent déferlement       au  epître aux l’existence n’est clers est li jurz et li dans les carnets       grimpa       neige       "         or ce qui importe pour       le cet article est paru très malheureux...  au mois de mars, 1166 0 false 21 18 pour frédéric antoine simon 23 merle noir  pour       vaches antoine simon 18 un homme dans la rue se prend marcel alocco a rêves de josué, la fraîcheur et la six de l’espace urbain,     sur la pente antoine simon 31 le 2 juillet dernier vers aoi passent .x. portes, des quatre archanges que dans l’innocence des souvent je ne sais rien de ici, les choses les plus le 19 novembre 2013, à la bien sûrla  “ne pas carissimo ulisse,torna a       &n juste un mot pour annoncer (ô fleur de courge... antoine simon 30       voyage je t’enfourche ma pur ceste espee ai dulor e     pourquoi nous savons tous, ici, que li quens oger cuardise (vois-tu, sancho, je suis       &agrav a la libération, les af : j’entends  les œuvres de    courant il y a tant de saints sur le 28 novembre, mise en ligne quatre si la mer s’est la lecture de sainte   un vendredi vi.- les amicales aventures c’est la peur qui fait  “la signification  les éditions de       montag arbre épanoui au ciel  zones gardées de     sur la ...et poème pour       dans  dernières mises    seule au      & leonardo rosa avez-vous vu       tourne on dit qu’agathe a l’aube des apaches, à la mémoire de   dits de   d’un coté, pour qui veut se faire une       p&eacu descendre à pigalle, se       longte frères et       sur villa arson, nice, du 17 attendre. mot terrible.       chaque vos estes proz e vostre titrer "claude viallat, au lecteur voici le premier       sur comme ce mur blanc je suis bien dans f tous les feux se sont (ma gorge est une ajout de fichiers sons dans voudrais je vous antoine simon 10 en cet anniversaire, ce qui carles li reis en ad prise sa     tout autour       l̵ on a cru à f toutes mes à cri et à dernier vers aoi de tantes herbes el pre pas même dernier vers aoi c’était une       vu       l̵ josué avait un rythme reprise du site avec la a propos d’une À max charvolen et       fourr& soudain un blanc fauche le pour maxime godard 1 haute quelque chose certains soirs, quand je dernier vers aoi       le  de la trajectoire de ce       embarq       &ccedi portrait. 1255 : vedo la luna vedo le si elle est belle ? je       mise en ligne d’un       " je suis un écorché vif.   ces notes nous dirons donc j’ai changé le nice, le 18 novembre 2004 pour max charvolen 1) ce jour là, je pouvais ce qui fait tableau : ce   je n’ai jamais et te voici humanité décembre 2001. suite du blasphème de j’ai en réserve temps où le sang se je crie la rue mue douleur f les rêves de ne faut-il pas vivre comme pour mes enfants laure et écoute, josué,       au       assis je t’ai admiré,       pourqu       cette dans les carnets à bernadette il semble possible dernier vers aoi station 4 : judas        retour ainsi fut pétrarque dans   1) cette accorde ton désir à ta deuxième essai le antoine simon 14 dans les écroulements         &n pour jean-louis cantin 1.- dernier vers que mort       ton dernier vers s’il toi, mésange à       j̵       je me je suis celle qui trompe avant propos la peinture est « h&eacu l’art c’est la dernier vers aoi sa langue se cabre devant le "et bien, voilà..." dit depuis ce jour, le site       droite       alla si tu es étudiant en en ceste tere ad estet ja     hélas, faisant dialoguer toutes sortes de papiers, sur i.- avaler l’art par       &n « amis rollant, de       bruyan de proche en proche tous le tissu d’acier il en est des noms comme du       le guetter cette chose       enfant merci à la toile de  avec « a la       " noble folie de josué, 1.- les rêves de si, il y a longtemps, les jusqu’à il y a encore la couleur, mais cette       magnol       arauca autre citation et  riche de mes  si, du nouveau diaphane est le marché ou souk ou s’ouvre la ici. les oiseaux y ont fait vous dites : "un légendes de michel intendo... intendo !       ce le geste de l’ancienne, marie-hélène cyclades, iii°       le samedi 26 mars, à 15 le 26 août 1887, depuis sables mes parolesvous le nécessaire non pour nicolas lavarenne ma       baie al matin, quant primes pert la liberté s’imprime à n’ayant pas langues de plomba la       m̵   pour théa et ses le temps passe dans la a propos de quatre oeuvres de neuf j’implore en vain janvier 2002 .traverse (josué avait lentement       en       nuage     après la chaude caresse de pour daniel farioli poussant abu zayd me déplait. pas       ruelle carcassonne, le 06       force       "       le ecrire sur je dors d’un sommeil de il ne s’agit pas de mult ben i fierent franceis e       fleur etudiant à equitable un besoin sonnerait ainsi va le travail de qui pourquoi yves klein a-t-il antoine simon 28 paien sunt morz, alquant   pour olivier dans le respect du cahier des les textes mis en ligne dernier vers aoi les lettres ou les chiffres  le "musée la bouche pleine de bulles références : xavier       jonath "nice, nouvel éloge de la cinq madame aux yeux et ces l’erbe del camp, ki ma mémoire ne peut me la parol

Accueil > Mots-clés > Domaines artistiques > Dessin

Dessin

Dernière publication : 10 mars 2014.
Les 3 derniers articles : À propos des grands calques , L’âme du marin , Le paradoxe du lutteur .
Les 3 articles les plus lus : La retraite du danseur , La douleur du calligraphe , L’âme du marin .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette