BRIBES EN LIGNE
de mes deux mains a ma mère, femme parmi       la ne pas négocier ne antoine simon 20 et te voici humanité sous l’occupation sainte marie,     du faucon des voiles de longs cheveux de proche en proche tous viallat © le château de bientôt, aucune amarre c’est vrai j’écoute vos ce 28 février 2002. station 4 : judas  le passé n’est je ne saurais dire avec assez il ne sait rien qui ne va un verre de vin pour tacher  la lancinante   ces notes ce texte m’a été       voyage       le       & l’évidence  au travers de toi je l’une des dernières sur la toile de renoir, les af : j’entends 1 au retour au moment       vu   adagio   je écoute, josué, ce qui fascine chez ouverture de l’espace       alla pour michèle les dernières cinquième citationne pour max charvolen 1) très saintes litanies vous n’avez janvier 2002 .traverse depuis le 20 juillet, bribes       dans religion de josué il moisissures mousses lichens difficile alliage de dernier vers aoi dernier vers aoi envoi du bulletin de bribes dans l’innocence des       fleure à la bonne grant est la plaigne e large chaque jour est un appel, une premier essai c’est     [1]  pour egidio fiorin des mots       pass&e       un  pour jean le au labyrinthe des pleursils rm : nous sommes en reprise du site avec la 5) triptyque marocain  l’exposition  nous viendrons nous masser       devant il y a dans ce pays des voies       dans " je suis un écorché vif. les dieux s’effacent les installations souvent,   on n’est station 3 encore il parle allons fouiller ce triangle       s̵ de la pour gilbert le travail de bernard vous deux, c’est joie et au matin du paroles de chamantu elle ose à peine     l’é macles et roulis photo a christiane       crabe- “dans le dessin pour daniel farioli poussant je rêve aux gorges       allong ma voix n’est plus que c’est une sorte de antoine simon 9 du bibelot au babilencore une au seuil de l’atelier   pour olivier     sur la le galop du poème me je ne sais pas si       bruyan bribes en ligne a les avenues de ce pays       sur les oiseaux s’ouvrent (ô fleur de courge... rien n’est le 2 juillet dernier vers aoi dernier vers aoi bernard dejonghe... depuis des quatre archanges que  “... parler une macles et roulis photo 1  l’écriture la pureté de la survie. nul pour ma giovanni rubino dit et voici maintenant quelques nous savons tous, ici, que sous la pression des dernier vers aoi trois (mon souffle au matin       voyage même si mise en ligne d’un le bulletin de "bribes douce est la terre aux yeux "ah ! mon doux pays, les amants se une autre approche de tandis que dans la grande le lourd travail des meules   que signifie comment entrer dans une       bien comme une suite de « h&eacu rien n’est plus ardu percey priest lakesur les béatrice machet vient de  dans toutes les rues non, björg, "nice, nouvel éloge de la fin première dernier vers aoi ils s’étaient l’impossible madame, vous débusquez       les spectacle de josué dit grande lune pourpre dont les marcel alocco a il avait accepté       la heureuse ruine, pensait pour qui veut se faire une temps où le sang se c’est la peur qui fait la rencontre d’une     pluie du napolì napolì "tu sais ce que c’est en introduction à il n’était qu’un       &eacut       ma cliquetis obscène des agnus dei qui tollis peccata dernier vers aoi       la pie alocco en patchworck ©   (à jamais si entêtanteeurydice dernier vers aoi pur ceste espee ai dulor e pour martine « voici chairs à vif paumes et la peur, présente immense est le théâtre et je serai toujours attentif à           ton       object (elle entretenait onzième       embarq dernier vers aoi avez-vous vu la liberté de l’être ce pays que je dis est       p&eacu franchement, pensait le chef,  le "musée juste un mot pour annoncer l’homme est pour mireille et philippe       la li quens oger cuardise f le feu est venu,ardeur des   jn 2,1-12 : ainsi alfred… inoubliables, les   ces sec erv vre ile de soie les draps, de soie ce va et vient entre pour philippe       dans       pav&ea avant dernier vers aoi pour michèle gazier 1 dernier vers aoi villa arson, nice, du 17 le lent déferlement dernier vers aoi al matin, quant primes pert in the country le proche et le lointain depuis ce jour, le site bien sûr, il y eut pour m.b. quand je me heurte       il petites proses sur terre   né le 7 il faut laisser venir madame li emperere s’est introibo ad altare ouverture d’une       la     oued coulant pure forme, belle muette, journée de ...et poème pour   ciel !!!!       aujour   3   

les       &agrav 1) notre-dame au mur violet       pour un temps hors du tous feux éteints. des le temps passe si vite, mult est vassal carles de       en un "je me tais. pour taire. intendo... intendo ! je suis occupé ces fontelucco, 6 juillet 2000 la vie humble chez les folie de josuétout est deux mille ans nous antoine simon 31       b&acir la littérature de (vois-tu, sancho, je suis clere est la noit e la saluer d’abord les plus vos estes proz e vostre sables mes parolesvous eurydice toujours nue à "l’art est-il tu le saiset je le vois apaches : exode, 16, 1-5 toute il semble possible d’un côté       et tu     au couchant rêve, cauchemar, le recueil de textes       que  pour le dernier jour mais non, mais non, tu le nécessaire non toi, mésange à le numéro exceptionnel de un trait gris sur la   (dans le antoine simon 17 travail de tissage, dans si, il y a longtemps, les madame a des odeurs sauvages sors de mon territoire. fais  de même que les jusqu’à il y a toutefois je m’estimais "mais qui lit encore le (À l’église    en       je attention beau quando me ne so itu pe un jour nous avons du fond des cours et des       pourqu       un   maille 1 :que dentelle : il avait  le livre, avec …presque vingt ans plus pour marcel mon travail est une madame dans l’ombre des l’existence n’est il existe deux saints portant       apparu       " tout est prêt en moi pour macles et roulis photo 3     "   anatomie du m et       tourne le tissu d’acier antoine simon 11 là, c’est le sable et       dans       je me si j’étais un nécrologie madame est toute on préparait Être tout entier la flamme la cité de la musique  tous ces chardonnerets      & quand c’est le vent qui (de)lecta lucta   il est le jongleur de lui et  riche de mes le coeur du       retour bien sûrla dernier vers aoi les petites fleurs des antoine simon 19 il y a des objets qui ont la la terre a souvent tremblé       le antoine simon 14 le franchissement des recleimet deu mult avant propos la peinture est un homme dans la rue se prend marie-hélène j’ai parlé carcassonne, le 06 f le feu m’a deux nouveauté, je m’étonne toujours de la i en voyant la masse aux pour maguy giraud et la lecture de sainte de profondes glaouis accorde ton désir à ta traquer présentation du attendre. mot terrible. et…  dits de dans les horizons de boue, de       la  zones gardées de pour alain borer le 26 il n’est pire enfer que À max charvolen et martin la vie est ce bruissement je t’enlace gargouille       au face aux bronzes de miodrag dessiner les choses banales       parfoi madame des forêts de merle noir  pour       les       dans     le cygne sur poussées par les vagues derniers vers sun destre rita est trois fois humble. je suis       " tout à fleur d’eaula danse dernier vers aoi       le temps de cendre de deuil de petit matin frais. je te       le pour raphaël la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Gasc

Gasc

Dernière publication : 28 mars 2015.
Les 3 derniers articles : Odyssées furtives, 12 , Odyssées furtives, 11 , Odyssées furtives, 10 .
Les 3 articles les plus lus : Odyssées furtives, 8 , Odyssées furtives, 9 , Odyssées furtives, 1 .

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 1

    12 fictions pour Anne-Valérie Gasc

    UNE Il faut dire les rêves de Madame. Chargés de poudres. On pourrait les dire scintillants. Madame les poursuit, les traque, les retient. Ses doigts et ses lèvres en sont colorés. Et dans ses (...)
    Clefs : Gasc

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 2

    12 fictions pour Anne-Valérie Gasc

    / Monographies
    DEUX Ce travail vous est apparu d’abord –d’emblée- comme un questionnement de l’urbanité, des relations –ou des non-relations- dans la ville : vous avez vu Anne-Valérie Gasc investir tout un (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 3

    / Monographies
    TROIS (mon souffle au matin s’épr[ ] les ailes lèvent l’ombre creuse ailes mes yeux ouverts ma vie soleil allié aveugle le jour vient entre nuit et clarté le vent voix douces bronzées des femmes (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 4

    QUATRE Si la mer s’est arrêtée ici dans l’apaisement définitif de ce qui meurt dit Madame-des-voyages c’est que tu dois en préserver l’image au besoin avec des moyens de fortune fragiles et précaires. (...)
    Clefs : Gasc

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 5

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    CINQ Madame aux yeux chargés des airs du large. Elle nage sur la crête au dessus des toits et soudain plonge. Elle recueille avec l’opiniâtreté lente des anges, des bribes de vie, des gestes (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 8

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    HUIT C’est encore à Graz que vous l’avez entendue dire : « Sysiphe ne s’arrête pas »7… Elle non plus. Roulant son même discours, les mêmes mots, la même boule dans le même espace. Vous non plus vous (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 9

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    NEUF J’implore en vain le retour de l’illusion des lendemains Ici c’est l’heure trop inquiète Le chemin aux mille détours La filature des insectes L’espace ouvert au fond des puits (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 10

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    DIX L’espace ouvert au fond des puits Le frémissement des pales L’horizon sans cesse en chute Ses lunes vibrantes au sol Ce qui fuit et qui renaît Sous les cercles enchevêtrés (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 11

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    ONZE Sous les cercles enchevêtré Ils sont venus de toutes parts Les anciens compagnons d’armes Il y avait à conquérir Tant de terres endeuillées Ils sont venus tenant aux dents La (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 12

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    DOUZE (se fait terre se sait vent et bruit [ ] tu sens filer hésiter se figer la chaleur air épaissi chants sourds air poudre tourne gorge sèche l e bruit l’air qui pousse expulse des (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette