BRIBES EN LIGNE
depuis ce jour, le site pour jean-marie simon et sa pluies et bruines,  marcel migozzi vient de iv.- du livre d’artiste  de la trajectoire de ce siglent a fort e nagent e   ces notes 1257 cleimet sa culpe, si où l’on revient six de l’espace urbain, c’est la peur qui fait c’est le grand     de rigoles en       les pur ceste espee ai dulor e     dans la ruela     cet arbre que deuxième suite dans les écroulements madame, c’est notre d’un bout à les étourneaux ! reprise du site avec la       coude la chaude caresse de       que macles et roulis photo 6 nouvelles mises en 7) porte-fenêtre       dans vos estes proz e vostre       &n pour mes enfants laure et sous l’occupation temps où les coeurs       quand pour egidio fiorin des mots carcassonne, le 06       la marché ou souk ou et voici maintenant quelques quand sur vos visages les bal kanique c’est       dans       chaque il y a dans ce pays des voies nous dirons donc sables mes parolesvous autres litanies du saint nom alocco en patchworck © rita est trois fois humble. quand c’est le vent qui pour martin ne faut-il pas vivre comme v.- les amicales aventures du en introduction à cette machine entre mes tandis que dans la grande dans la caverne primordiale macles et roulis photo 1 livre grand format en trois quand les eaux et les terres deuxième apparition paysage de ta tombe  et tu le saiset je le vois des voiles de longs cheveux madame, on ne la voit jamais la bouche pleine de bulles pour jean gautheronle cosmos dernier vers aoi   quand il voit s’ouvrir, je n’ai pas dit que le     sur la pente la musique est le parfum de j’entends sonner les dernier vers s’il       la dans ma gorge dernier vers que mort  hors du corps pas on croit souvent que le but       dans comme ce mur blanc       bonheu d’abord l’échange des       vaches du fond des cours et des le 28 novembre, mise en ligne ils avaient si longtemps, si la communication est toi, mésange à macles et roulis photo la mort d’un oiseau. derniers napolì napolì tout à fleur d’eaula danse dans le monde de cette la liberté s’imprime à tout en vérifiant pas facile d’ajuster le le ciel de ce pays est tout       midi comme c’est de mes deux mains clers fut li jurz e li le franchissement des       sur       la a dix sept ans, je ne savais deuxième apparition de a l’aube des apaches,  le "musée merle noir  pour ce qu’un paysage peut de prime abord, il rm : nous sommes en       la carles respunt :   la baie des anges l’impossible     rien    nous       sur de sorte que bientôt   en grec, morías au labyrinthe des pleursils       pour     vers le soir le lourd travail des meules accoucher baragouiner ses mains aussi étaient dernier vers aoi cet article est paru       dans       le sur l’erbe verte si est dire que le livre est une À max charvolen et martin légendes de michel antoine simon 27 dernier vers aoi         le       il libre de lever la tête ce jour-là il lui autre citation  le grand brassage des les textes mis en ligne de tantes herbes el pre "le renard connaît pour ma dernier vers aoi les avenues de ce pays j’ai changé le et ces quand nous rejoignons, en onzième       ruelle f les rêves de nous serons toujours ces       au pour mireille et philippe dans les hautes herbes références : xavier giovanni rubino dit    tu sais pour jacky coville guetteurs dernier vers aoi là, c’est le sable et station 3 encore il parle nous avancions en bas de antoine simon 10   se   adagio   je       o   un       la les cuivres de la symphonie dernier vers aoi pour nicolas lavarenne ma présentation du       allong       quinze elle ose à peine       sur le de soie les draps, de soie derniers vers sun destre    courant moi cocon moi momie fuseau je ne sais pas si madame des forêts de f le feu s’est un jour nous avons       sur dans le pain brisé son ki mult est las, il se dort       apparu dernier vers aoi dernier vers aoi pour pierre theunissen la glaciation entre pourquoi yves klein a-t-il la deuxième édition du madame est une torche. elle titrer "claude viallat, et si au premier jour il r.m.a toi le don des cris qui       d&eacu pierre ciel ici. les oiseaux y ont fait mesdames, messieurs, veuillez dernier vers aoi   que signifie       l̵ grande lune pourpre dont les     [1]  il ne reste plus que le printemps breton, printemps dernier vers aoi poème pour sainte marie, dernier vers aoi toutefois je m’estimais au seuil de l’atelier la fraîcheur et la 0 false 21 18 un temps hors du       &eacut macao grise vertige. une distance       pass&e que reste-t-il de la s’ouvre la à la mémoire de "l’art est-il recleimet deu mult pure forme, belle muette, chairs à vif paumes       l̵ on peut croire que martine ajout de fichiers sons dans a propos d’une je reviens sur des 1 la confusion des   ciel !!!!       à autre petite voix ce texte m’a été trois tentatives desesperees cinquième essai tout on dit qu’agathe       st  de même que les   au milieu de clere est la noit e la apaches : le "patriote",  martin miguel vient  dernier salut au je rêve aux gorges À la loupe, il observa       banlie a toi le don des cris qui un tunnel sans fin et, à       grimpa pour le prochain basilic, (la       su il pleut. j’ai vu la       assis je meurs de soif ils sortent   on n’est mon travail est une je m’étonne toujours de la       glouss       p&eacu archipel shopping, la       et     les fleurs du elle réalise des deux ce travail vous est je n’hésiterai de pareïs li seit la       neige À peine jetés dans le antoine simon 12 villa arson, nice, du 17 grant est la plaigne e large troisième essai li emperere par sa grant       "  tu ne renonceras pas.       six à propos des grands       &ccedi au commencement était       jardin       la       voyage le tissu d’acier "nice, nouvel éloge de la si elle est belle ? je seins isabelle boizard 2005 nice, le 30 juin 2000 il semble possible    il et que vous dire des beaucoup de merveilles temps de pierres dernier vers aoi a christiane 1. il se trouve que je suis avant dernier vers aoi tout est possible pour qui que d’heures pour jean marie traquer antoine simon 21   tout est toujours en       parfoi       fourmi   dits de     pluie du       apr&eg vi.- les amicales aventures ce monde est semé preambule – ut pictura deux mille ans nous accorde ton désir à ta hans freibach : le nécessaire non sous la pression des  tous ces chardonnerets       sous   le texte suivant a il est le jongleur de lui       retour marcel alocco a dernier vers aoi     longtemps sur la lecture de sainte ma voix n’est plus que  née à le ciel est clair au travers       marche j’ai parlé sept (forces cachées qui       un "ah ! mon doux pays,     m2 &nbs j’écoute vos à la bonne station 7 : as-tu vu judas se sa langue se cabre devant le   le 10 décembre très saintes litanies "et bien, voilà..." dit       au    7 artistes et 1       ton elle disposait d’une pour max charvolen 1)   je ne comprends plus  l’écriture       ma l’existence n’est dessiner les choses banales voudrais je vous les dernières tant pis pour eux. et  riche de mes l’erbe del camp, ki la terre a souvent tremblé les doigts d’ombre de neige il ne sait rien qui ne va macles et roulis photo 3 se placer sous le signe de 10 vers la laisse ccxxxii exacerbé d’air la tentation du survol, à et il parlait ainsi dans la les dieux s’effacent " je suis un écorché vif. la mastication des il existe deux saints portant comme une suite de antoine simon 26 epuisement de la salle, f le feu s’est antoine simon 20       juin je suis     &nbs poussées par les vagues       au les installations souvent, antoine simon 33 la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Gasc

Gasc

Dernière publication : 28 mars 2015.
Les 3 derniers articles : Odyssées furtives, 12 , Odyssées furtives, 11 , Odyssées furtives, 10 .
Les 3 articles les plus lus : Odyssées furtives, 4 , Odyssées furtives, 1 , Odyssées furtives, 10 .

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 1

    12 fictions pour Anne-Valérie Gasc

    UNE Il faut dire les rêves de Madame. Chargés de poudres. On pourrait les dire scintillants. Madame les poursuit, les traque, les retient. Ses doigts et ses lèvres en sont colorés. Et dans ses (...)
    Clefs : Gasc

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 2

    12 fictions pour Anne-Valérie Gasc

    / Monographies
    DEUX Ce travail vous est apparu d’abord –d’emblée- comme un questionnement de l’urbanité, des relations –ou des non-relations- dans la ville : vous avez vu Anne-Valérie Gasc investir tout un (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 3

    / Monographies
    TROIS (mon souffle au matin s’épr[ ] les ailes lèvent l’ombre creuse ailes mes yeux ouverts ma vie soleil allié aveugle le jour vient entre nuit et clarté le vent voix douces bronzées des femmes (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 4

    QUATRE Si la mer s’est arrêtée ici dans l’apaisement définitif de ce qui meurt dit Madame-des-voyages c’est que tu dois en préserver l’image au besoin avec des moyens de fortune fragiles et précaires. (...)
    Clefs : Gasc

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 5

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    CINQ Madame aux yeux chargés des airs du large. Elle nage sur la crête au dessus des toits et soudain plonge. Elle recueille avec l’opiniâtreté lente des anges, des bribes de vie, des gestes (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 8

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    HUIT C’est encore à Graz que vous l’avez entendue dire : « Sysiphe ne s’arrête pas »7… Elle non plus. Roulant son même discours, les mêmes mots, la même boule dans le même espace. Vous non plus vous (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 9

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    NEUF J’implore en vain le retour de l’illusion des lendemains Ici c’est l’heure trop inquiète Le chemin aux mille détours La filature des insectes L’espace ouvert au fond des puits (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 10

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    DIX L’espace ouvert au fond des puits Le frémissement des pales L’horizon sans cesse en chute Ses lunes vibrantes au sol Ce qui fuit et qui renaît Sous les cercles enchevêtrés (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 11

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    ONZE Sous les cercles enchevêtré Ils sont venus de toutes parts Les anciens compagnons d’armes Il y avait à conquérir Tant de terres endeuillées Ils sont venus tenant aux dents La (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 12

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    DOUZE (se fait terre se sait vent et bruit [ ] tu sens filer hésiter se figer la chaleur air épaissi chants sourds air poudre tourne gorge sèche l e bruit l’air qui pousse expulse des (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette