BRIBES EN LIGNE
      quinze et nous n’avons rien 1 la confusion des madame, c’est notre ouverture d’une l’impression la plus       à macles et roulis photo 4 tant pis pour eux.       banlie a dix sept ans, je ne savais   ciel !!!! prenez vos casseroles et la fraîcheur et la etudiant à sculpter l’air :       le       cette   six formes de la  ce mois ci : sub « voici comment entrer dans une       dans       marche paysage de ta tombe  et       fleur aux barrières des octrois des quatre archanges que       apr&eg que reste-t-il de la station 7 : as-tu vu judas se en cet anniversaire, ce qui   né le 7 le numéro exceptionnel de vous êtes à cri et à granz est li calz, si se six de l’espace urbain, Ç’avait été la toutes sortes de papiers, sur carmelo arden quin est une on dit qu’agathe mes pensées restent     l’é le lent tricotage du paysage       m̵       o 0 false 21 18 dans le respect du cahier des o tendresses ô mes un nouvel espace est ouvert     double ensevelie de silence, marie-hélène     &nbs carles respunt :       deux pour jacqueline moretti, un homme dans la rue se prend station 1 : judas ajout de fichiers sons dans       le pour le prochain basilic, (la soudain un blanc fauche le     m2 &nbs       une cet univers sans glaciation entre       l̵ libre de lever la tête voici des œuvres qui, le et il fallait aller debout pour martine, coline et laure nu(e), comme son nom quand les mots je serai toujours attentif à ce monde est semé   pour le prochain assise par accroc au bord de  on peut passer une vie genre des motsmauvais genre qu’est-ce qui est en       &agrav pur ceste espee ai dulor e  pour jean le dernier vers aoi antoine simon 18       &       l̵ et que vous dire des il existe deux saints portant douze (se fait terre se il n’est pire enfer que archipel shopping, la       pass&e       pourqu bruno mendonça       un nous serons toujours ces des quatre archanges que antoine simon 30 le lent déferlement pour michèle gazier 1) au programme des actions  “ce travail qui a l’aube des apaches,       droite j’écoute vos quatre si la mer s’est martin miguel art et       j̵ rien n’est plus ardu inoubliables, les dernier vers aoi j’ai changé le       sur le a toi le don des cris qui quatrième essai de       va ici. les oiseaux y ont fait pour robert pour jean marie des voiles de longs cheveux c’est vrai pas de pluie pour venir mesdames, messieurs, veuillez reprise du site avec la « pouvez-vous       juin mieux valait découper madame dans l’ombre des nous avancions en bas de leonardo rosa on croit souvent que le but dans le train premier    seule au       six pour anne slacik ecrire est josué avait un rythme       pour    courant chercher une sorte de la mort, l’ultime port,    nous je n’hésiterai giovanni rubino dit au commencement était       la voile de nuità la j’arrivais dans les dont les secrets… à quoi tu le saiset je le vois pour michèle certains prétendent ço dist li reis : a claude b.   comme nécrologie laure et pétrarque comme certains soirs, quand je       vaches tout est prêt en moi pour in the country et voici maintenant quelques       l̵ si, il y a longtemps, les rien n’est       le       la deuxième suite pour alain borer le 26 les doigts d’ombre de neige       pav&ea j’ai donné, au mois r.m.a toi le don des cris qui       un       dans lu le choeur des femmes de     vers le soir   1) cette  epître aux carissimo ulisse,torna a le 2 juillet nouvelles mises en raphaël le vieux qui rêve, cauchemar, quand vous serez tout etait-ce le souvenir le "patriote", il y a dans ce pays des voies un trait gris sur la     "         or 5) triptyque marocain cyclades, iii° siglent a fort e nagent e les petites fleurs des moi cocon moi momie fuseau l’heure de la à la mémoire de les plus terribles c’était une bel équilibre et sa l’éclair me dure, aux george(s) (s est la attelage ii est une œuvre       ce       qui   (à  le livre, avec la fraîcheur et la    7 artistes et 1 la rencontre d’une clers fut li jurz e li le 23 février 1988, il démodocos... Ça a bien un jouer sur tous les tableaux il faut aller voir vos estes proz e vostre       apparu rm : nous sommes en le plus insupportable chez au matin du     oued coulant jamais si entêtanteeurydice       sur cet article est paru       la 7) porte-fenêtre       nuage madame aux rumeurs dans l’innocence des       tourne les dieux s’effacent allons fouiller ce triangle la liberté s’imprime à temps de cendre de deuil de       le nous avons affaire à de  tu ne renonceras pas.       fourmi le ciel de ce pays est tout on préparait       au gardien de phare à vie, au je suis bien dans dernier vers aoi avant dernier vers aoi           après       la quant carles oït la écrirecomme on se très malheureux... temps où les coeurs       l̵ g. duchêne, écriture le « 8° de on a cru à      &     une abeille de il existe au moins deux pas une année sans évoquer "moi, esclave" a 1) notre-dame au mur violet station 5 : comment tous ces charlatans qui deuxième       jardin on cheval quai des chargeurs de   marcel  les œuvres de le travail de bernard montagnesde 0 false 21 18 il ne s’agit pas de travail de tissage, dans   d’un coté,       é que d’heures pour gilbert le géographe sait tout       neige le temps passe dans la i en voyant la masse aux       sur  zones gardées de granz fut li colps, li dux en et encore  dits traquer       s̵ cliquetis obscène des la lecture de sainte napolì napolì patrick joquel vient de “dans le dessin pour helmut titrer "claude viallat, bien sûrla  la toile couvre les   le 10 décembre       il f tous les feux se sont mougins. décembre   se la terre nous a ma mère, femme parmi f les rêves de c’est le grand suite du blasphème de (en regardant un dessin de merle noir  pour eurydice toujours nue à rare moment de bonheur, et il parlait ainsi dans la un verre de vin pour tacher       au pour angelo d’un bout à régine robin, madame a des odeurs sauvages     chant de encore la couleur, mais cette pour jean gautheronle cosmos dernier vers aoi quatrième essai de le bulletin de "bribes attendre. mot terrible.     à comme c’est tout en vérifiant première sauvage et fuyant comme dans le patriote du 16 mars cinq madame aux yeux       dans pour ma       le religion de josué il     quand  pour le dernier jour       ( iloec endreit remeint li os   entrons dernier vers aoi preambule – ut pictura ici, les choses les plus n’ayant pas       dans   saint paul trois de soie les draps, de soie cette machine entre mes       sur       longte dans un coin de nice, nice, le 8 octobre  martin miguel vient depuis le 20 juillet, bribes vous avez …presque vingt ans plus f j’ai voulu me pencher       sabots mise en ligne c’est seulement au ] heureux l’homme dernier vers aoi   je me souviens de il y a tant de saints sur j’ai parlé nos voix nous viendrons nous masser les durand : une       il     hélas, et ma foi,   on n’est       dans       l̵ 1257 cleimet sa culpe, si       bien un soir à paris au     rien     au couchant la tentation du survol, à (ma gorge est une de tantes herbes el pre nice, le 18 novembre 2004 macao grise les dessins de martine orsoni chairs à vif paumes la danse de la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Buraglio

Buraglio



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette