BRIBES EN LIGNE
le nécessaire non ce qui importe pour       la   je ne comprends plus passent .x. portes, la légende fleurie est pour jean gautheronle cosmos dernier vers aoi deuxième essai  les premières       la       " rm : d’accord sur moisissures mousses lichens       qui qu’est-ce qui est en inoubliables, les ajout de fichiers sons dans pour jean-marie simon et sa mais non, mais non, tu “dans le dessin deuxième essai le difficile alliage de f j’ai voulu me pencher samuelchapitre 16, versets 1       grimpa j’aime chez pierre descendre à pigalle, se madame est une torche. elle tout mon petit univers en allons fouiller ce triangle f les marques de la mort sur on dit qu’agathe j’ai donné, au mois le plus insupportable chez ils sortent "nice, nouvel éloge de la ils avaient si longtemps, si       m&eacu       sur f le feu s’est arbre épanoui au ciel premier essai c’est antoine simon 17 réponse de michel     son m1       lu le choeur des femmes de rita est trois fois humble. quand nous rejoignons, en au programme des actions cinquième essai tout       " pour m.b. quand je me heurte un tunnel sans fin et, à soudain un blanc fauche le toutes ces pages de nos franchement, pensait le chef,       banlie       m̵ pas même 1. il se trouve que je suis bruno mendonça   le 10 décembre de sorte que bientôt et combien viallat © le château de       reine pas une année sans évoquer       au dans les rêves de la  l’exposition  rm : nous sommes en ...et poème pour   pour adèle et vous avez  pour jean le la prédication faite régine robin, 1- c’est dans dernier vers aoi rossignolet tu la j’ai longtemps antoine simon 14 de profondes glaouis carissimo ulisse,torna a       dans dernier vers aoi temps où les coeurs mille fardeaux, mille le bulletin de "bribes antoine simon 20       la       aujour dans ma gorge les amants se et ma foi, il en est des meurtrières. ici, les choses les plus  on peut passer une vie dernier vers aoi napolì napolì     sur la elle ose à peine j’ai donc "je me tais. pour taire. moi cocon moi momie fuseau 0 false 21 18       jonath encore une citation“tu et la peur, présente 1254 : naissance de torna a sorrento ulisse torna       apr&eg dans la caverne primordiale       st une autre approche de grant est la plaigne e large s’ouvre la       et rien n’est plus ardu je suis bien dans thème principal : mon cher pétrarque, antoine simon 31       les       deuxième approche de       midi petit matin frais. je te c’est la chair pourtant       fleure le 2 juillet la terre a souvent tremblé le proche et le lointain antoine simon 25 temps de pierres dans la  née à  la lancinante lancinant ô lancinant ce paysage que tu contemplais     m2 &nbs cinquième citationne antoine simon 15 mi viene in mentemi sur la toile de renoir, les (vois-tu, sancho, je suis démodocos... Ça a bien un le grand combat :   né le 7 la liberté de l’être ce jour-là il lui attendre. mot terrible. ….omme virginia par la max charvolen, martin miguel       sur des voix percent, racontent antoine simon 32    nous       allong macao grise antoine simon 7 madame des forêts de maintenant il connaît le dernier vers aoi ce texte se présente temps où le sang se pour michèle tout est prêt en moi pour seul dans la rue je ris la       bonheu  c’était li emperere s’est quatrième essai de zacinto dove giacque il mio       fourr&       embarq ce qu’un paysage peut elle réalise des       les sept (forces cachées qui leonardo rosa       sur la cité de la musique l’art n’existe je serai toujours attentif à à la mémoire de       & carles li reis en ad prise sa printemps breton, printemps toi, mésange à à cri et à laure et pétrarque comme   un vendredi les dessins de martine orsoni         or ce jour là, je pouvais pour andré villers 1) tout est possible pour qui       &ccedi jouer sur tous les tableaux dernier vers aoi la pureté de la survie. nul sous l’occupation       la À l’occasion de et si tu dois apprendre à pour andrée ma voix n’est plus que   on n’est autre petite voix la littérature de chaque automne les       sur   marcel       je al matin, quant primes pert       sur « 8° de buttati ! guarda&nbs quatre si la mer s’est antoine simon 29     dans la ruela (la numérotation des  ce mois ci : sub  monde rassemblé       ce     une abeille de vedo la luna vedo le le numéro exceptionnel de premier vers aoi dernier       que dernier vers aoi       pass&e       mouett  il y a le les dernières 5) triptyque marocain macles et roulis photo 6 normalement, la rubrique   la baie des anges j’oublie souvent et guetter cette chose dernier vers aoi       l̵ "ces deux là se on croit souvent que le but       devant le 23 février 1988, il       &agrav ( ce texte a  les trois ensembles       &n       fourr&  marcel migozzi vient de   un la chaude caresse de     sur la pente le travail de bernard       pourqu pour frédéric pour jean-louis cantin 1.- de tantes herbes el pre au rayon des surgelés       marche       sur ouverture de l’espace     nous deux ajouts ces derniers       &n ils s’étaient pour alain borer le 26 pour yves et pierre poher et je m’étonne toujours de la et te voici humanité approche d’une tant pis pour eux. antoine simon 19 etudiant à   pour le prochain mieux valait découper suite de       " ce       voyage lentement, josué       dans       arauca       ma     pluie du   en grec, morías       m̵       en carmelo arden quin est une "ah ! mon doux pays, abstraction voir figuration    si tout au long pour mes enfants laure et       le       et tu le passé n’est       parfoi     chambre 1 au retour au moment tes chaussures au bas de macles et roulis photo 7 vous êtes six de l’espace urbain,       vu au lecteur voici le premier deux mille ans nous       ce a ma mère, femme parmi pour jacky coville guetteurs troisième essai alocco en patchworck © dans le patriote du 16 mars g. duchêne, écriture le les oiseaux s’ouvrent si grant dol ai que ne  si, du nouveau avec marc, nous avons j’ai changé le ainsi fut pétrarque dans       patrick joquel vient de  mise en ligne du texte deuxième suite sixième (À l’église la route de la soie, à pied, le texte qui suit est, bien  je signerai mon     &nbs       le il pleut. j’ai vu la       la macles et roulis photo 3 diaphane est le mot (ou       fourmi toulon, samedi 9 merle noir  pour cet article est paru   adagio   je l’éclair me dure,       dans rare moment de bonheur, madame dans l’ombre des tous feux éteints. des quelque temps plus tard, de à propos “la jamais si entêtanteeurydice ce qui fait tableau : ce f le feu m’a pure forme, belle muette, d’un bout à pour marcel la tentation du survol, à  au travers de toi je mult ben i fierent franceis e je n’ai pas dit que le       en       sabots       au tu le saiset je le vois pour jean marie       sur le quel ennui, mortel pour derniers in the country …presque vingt ans plus j’entends sonner les recleimet deu mult dans les carnets 1-nous sommes dehors.  de la trajectoire de ce comme une suite de pur ceste espee ai dulor e temps de pierres marché ou souk ou il ne s’agit pas de du bibelot au babilencore une janvier 2002 .traverse les étourneaux ! de proche en proche tous apaches :   tout est toujours en mais jamais on ne 0 false 21 18 la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Bartolini

Bartolini

Dernière publication : 15 mars 2008.
Les 3 derniers articles : L’herbier fugace .
Les 3 articles les plus lus : L’herbier fugace .

  • L’herbier fugace

    Ecrit à partir d’un carnet de dessins de Michèle Bartolini. Un document au format flash (réalisé par Marc Bénita) a été présenté au musée Matisse à l’occasion du colloque "l’instant du dessin", en avril (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette